MWC 2021 : Samsung et Lenovo se retirent eux aussi de l’édition physique

Compte tenu des conditions sanitaires toujours hasardeuses, les deux géants de la tech ont pris la décision de ne pas participer physiquement au Mobile World Congress de cet été.

© Journal du Geek

Tandis que la vie normale tend à reprendre son cours au fur et à mesure que la vaccination s’intensifie partout dans le monde, certains grands salons de la tech espèrent rapidement reprendre du service. C’est notamment le cas du CES 2022, qui mise sur un événement hybride cette année, ou encore sur le MWC 2021, qui a pris la décision il y a déjà plusieurs mois de maintenir son édition physique. Prévu en juin prochain, le Mobile World Congress de Barcelone devrait donc être l’occasion de retrouver quelques grands noms de l’industrie, à quelques exceptions près.

Samsung et Lenovo se contenteront du virtuel

Dans une déclaration rendue publique mardi, le géant Samsung a d’abord officialisé son retrait de l’édition physique du prochain MWC. Estimant la situation sanitaire encore trop imprévisible, l’entreprise a ainsi fait savoir que la santé et la sécurité de ses collaborateurs et clients restait sa priorité absolue. Quelques jours plus tard, c’est au tour d’un porte-parole de Lenovo de confirmer au média américain The Verge que la marque préférait, elle aussi, passer son tour sur le MWC.

Pas d’inquiétude pour autant, les deux géants de la tech devraient malgré tout faire parler d’eux à Barcelone. S’ils ne seront pas physiquement présents, Samsung et Lenovo devraient ainsi se concentrer sur des présentations virtuelles. Ces dernières seront accessibles directement sur Internet, via la plateforme officielle du MWC. Pour rappel, les deux entreprises ne sont pas les seules à avoir fait le choix du 100% virtuel, puisque Google, Sony, Nokia ou encore Sony Ericsson avaient déjà annoncé des décisions similaires.

Des mesures sanitaires renforcées

Pour celles et ceux qui voudraient malgré tout voyager jusqu’à Barcelone pour assister IRL au MWC 2021, la GSMA promet déjà des mesures sanitaires renforcées. En plus de devoir présenter un test négatif au covid-19 avant d’entrer sur le territoire espagnol, les 500 000 participants prévus devront renouveler ce dernier tous les deux jours pendant toute la durée du salon.