Pornhub utilise l’IA pour restaurer de vieux films porno en 4K

Le célèbre site pornographique s’est lancé dans un projet pour le moins original, en restaurant de vieux films érotiques en 4K grâce à l’intelligence artificielle. On y retrouve notamment quelques classiques du 19e siècle aux allures de pépites.

The Kiss
© Pornhub

Mineurs et âmes chastes, passez votre chemin. Le site pornographique Pornhub ne manque jamais une occasion de faire parler de lui. Après avoir retiré la moitié des vidéos de sa plateforme en décembre dernier pour s’engager dans la lutte contre le revenge porn et les violences sexuelles, la plateforme vient de présenter son nouveau projet. Baptisé Remastered, ce dernier aura nécessité de longs mois de travail, durant lesquels le géant de la pornographie s’est attelé à pousser la qualité d’anciens films érotiques en 4K grâce à l’intelligence artificielle. Rendus publics cette semaine, les résultats de Remastered sont plutôt bluffants. Grâce à l’IA — aidée d’une “intervention humaine limitée”, et au machine learning, Pornhub est en effet parvenu à coloriser des séquences vieilles de plusieurs décennies, mais aussi d’améliorer leur bande-son et de les propulser à 60 fps.

Pour réussir son projet Remastered, Pornhub a ainsi fait avaler à son IA plus de 100 000 images et vidéos de contenus pornographiques. Grâce à l’ensemble de ces données, la plateforme se félicite d’être parvenue à donner “une véritable éducation sexuelle” à son programme, désormais capable de reproduire “les nuances subtiles de mamelons, de pénis et du buisson du début du siècle”. Disponible sur Pornhub, cette petite bibliothèque résolument vintage comporte actuellement 20 films tournés entre 1896 à 1940. On y retrouve notamment l’une des premières vidéos érotiques de l’histoire : The Kiss, réalisé par Thomas Edison à la fin du 19e siècle. Perçue à l’époque comme “choquante et obscène pour les téléspectateurs” explique Pornhub, elle ne montre pourtant qu’un simple baiser, le premier enregistré sur pellicule, à une période où s’embrasser en public était illégal aux États-Unis. Parmi les autres pépites que vous pouvez découvrir sur le site du projet (attention, certaines vidéos sont clairement explicites et donc réservée à un public majeur et averti), on retrouve aussi un court-métrage de 1897 du célèbre réalisateur George Méliès (After The Ball), considéré comme l’inventeur du cinéma de fiction, notamment grâce à son excellent Le Voyage dans la Lune.