Sony va investir 15 milliards d’euros dans le divertissement

Business

Par Julie Hay le

Sony montre les muscles. Hier, le géant Japonais a annoncé qu’il a allait investir plus de 2 000 milliards de yens (15 milliards d’euros) dans l’industrie du divertissement et des jeux-vidéos dans les trois prochaines années.

© Sony Pictures

Sony va augmenter ses efforts sur le secteur du divertissement. La firme vient d’annoncer vouloir y investir près de 15 milliards d’euros dans les trois prochaines années. Ces différents investissements devraient démarrer dès cette année rapporte l’AFP dans les colonnes de Stratégies. Ainsi, Sony va renforcer son offre sur le secteur vidéoludique, en marge des ventes de sa PS5. Si le PDG n’a pas précisé quels seraient les projets prioritaires, il a rappelé le succès de son nouveau long-métrage d’animation Demon Slayer, qui aura droit à une adaptation en jeu vidéo prochainement. “Demon Slayer est un exemple du déploiement de toutes les diverses activités de Sony pour maximiser la valeur de la propriété intellectuelle”. L’AFP rappelle que Sony a déjà racheté des parts de plusieurs studios vidéoludique comme Insomniac et Epic Games et également acquis 100 % de la maison d’édition musicale EMI Music.

La firme devrait également continuer ses efforts sur le secteur des technologies et particulièrement du côté des capteurs d’images, pierre angulaire de la mobilité autonome.

De l’argent pour Crunchy Roll et son univers Marvel ?

Cette nouvelle annonce intervient quelques mois après l’annonce du rachat de CrunchyRoll par Sony. Cette transaction, encore à l’étude chez le département anti-trust américain, devrait permettre à la firme de se positionner sur le secteur qui représentait en 2019 plus de 24 milliards de dollars selon une étude de marché. On peut aussi imaginer que l’accent soit mis du côté de Sony Pictures sur ses productions Marvel, comme Spider-Man et ses comparses Venom, Morbius et Madame Web. Pour rappel, la firme a dévoilé il y a quelques mois le nom officiel de son nouvel univers cinématographique. Le SPUMC pour Sony Pictures Universe of Marvel Characters devrait être élargi dans les prochaines années, alors que les droits d’adaptation de Spidey reviendront intégralement à la firme après le troisième opus des aventures du personnage incarné par Tom Holland. Nul doute donc que Sony envisage de tabler sur le succès des sagas du genre pour concurrencer Disney et Warner Bros dans les salles obscures.