Marvel : l’univers de Spider-man chez Sony a enfin un nom officiel

Cinéma

Par Julie Hay le

Il avait le DCEU et le MCU, maintenant il y a le SPUMC. Sony a enfin donné un nom officiel à son univers cinématographique et il ne faudra pas flancher pour le dire.

Crédits: Marvel

MCU ou DCEU, ces deux acronymes n’ont plus de secrets pour les fans de comics. Les deux univers se sont largement imposés dans le panorama cinématographique, donnant même des idées à Sony. La firme, qui détient les droits de Spider-Man and Co, lance aussi son univers avec, en-tête, le Spider-Man de Tom Holland. Elle a aussi dévoilé d’autres long-métrages comme Venom ou encore Into the Spider-Verse. Mais voilà, pour inscrire son œuvre dans la postérité, Sony devait trouver un nom pour son nouvel univers. Le Sony Pictures Universe of Marvel Characters est désormais né et il va être difficile à retenir. Sinon, vous pouvez toujours dire SPUMC mais là encore, ça relève presque du scrabble.

Pourtant, l’enjeu est de taille pour Sony, qui compte bien surfer sur le succès des films en partenariat avec Marvel. Si pour l’instant la firme partage les droits avec la maison des idées, Spidey reviendra bien à la maison après le troisième opus. L’univers des super-héros chez Sony sera donc bien construit autour de l’araignée sympa du quartier, en commençant par Venom. Sorti en 2018, le film aura le droit à une suite en 2021. Toujours incarné par Tom Hardy, le personnage reviendra sous la direction d’Andy Serkis. Celui qui joue Gollum dans Le Seigneur des Anneaux fait appel à Woody Harrelson (Zombieland) pour incarner Carnage. Venom pourrait aussi y croiser Peter Parker, à en croire les visuels qui circulent un peu partout sur la toile. Le film ne sera d’ailleurs pas le seul à rejoindre les salles obscures en 2021, puisque Morbius de Daniel Espinosa est attendu le 17 mars. Jared Leto incarnera un scientifique atteint d’une grave maladie sanguine. Déterminé à sauver toutes les victimes de sa pathologie, il met au point un potentiel remède qui s’avère finalement plus dangereux que la maladie elle-même. Le SPUMC est définitivement lancé !

Source: CBR