The Boring Company veut maintenant transporter des marchandises dans ses tunnels

Urban Mobility

Par Olivier le

Malgré de grandes ambitions, les tunnels de The Boring Company peinent à rencontrer le succès voulu par Elon Musk, fondateur de l'entreprise. Celle-ci projette maintenant un pivot vers le transport de marchandises.

© The Boring Company

En créant The Boring Company en 2016, Elon Musk voulait décongestionner les villes en retirant le maximum de voitures en surface, pour les faire circuler dans des tunnels. Des autoroutes souterraines en quelque sorte, mais le patron de Tesla et de SpaceX a trouvé des obstacles sur sa route : les projets à Los Angeles ont ainsi été abandonnés en raison de craintes sur l’environnement.

Doubler la largeur des tunnels

Et le tunnel inauguré il y a quelques mois à Las Vegas ne donne pas entièrement satisfaction : l’entreprise avait pour objectif d’y faire transiter 4.000 personnes par heure, dans les faits la structure n’accueille que 1.400 personnes/heure. Malgré ces contretemps, The Boring Company pourrait trouver son intérêt, non pas dans le transport d’individus, mais de marchandises.

Selon des documents recueillis par la publication Bloomberg, la société a développé un argumentaire commercial pour des tunnels destinés spécifiquement au fret. Ces tunnels, larges de 6,4 mètres (contre 3,6 mètres pour les structures actuelles de l’entreprise), permettraient de faire circuler deux transporteurs de containers côte-à-côte. Ces véhicules seraient propulsés par des batteries, comme on peut l’imaginer venant d’un projet d’Elon Musk.

On ignore combien de clients The Boring Company a tenté de séduire avec cette idée, mais la rumeur veut que le comté de San Bernardino, en Californie, ait montré une marque d’intérêt. En réalité, ce n’est pas un changement complet de cap pour le tunnelier, qui avait déjà inscrit cette possibilité de transport de marchandises dès son lancement. Mais ce n’était pas sa priorité jusqu’à présent.

The Boring Company n’est d’ailleurs pas la seule entreprise de transport innovant qui s’intéresse au marché, potentiellement juteux, du fret. Virgin Hyperloop aussi a en projet de faire circuler des containers de produits dans ses capsules à haute vitesse.