Death Stranding : Hideo Kojima ne valide pas l’appellation Director’s Cut

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

Selon lui, le terme ne s’applique pas complètement à la situation de sa dernière création qui verra le jour sur PS4 et PS5.

Death Stranding
© Kojima Productions

Sur Twitter, Hideo Kojima partage régulièrement de nouvelles informations sur ses projets en cours. Le game designer à l’origine de Metal Gear et de Death Stranding est récemment revenu sur la version Director’s Cut de Death Stranding, attendue pour le 24 septembre prochain. Selon lui, le terme Director’s Cut est inapproprié et résulte d’un abus de langage qu’il ne valide pas.

« Un director’s cut dans un film est un montage supplémentaire à une version raccourcie qui est sortie à contrecœur parce que le réalisateur n’avait pas le droit de la monter, ou parce que la durée du film devait être réduite. Dans le jeu, ce n’est pas ce qui a été coupé, mais ce qui a été produit en plus qui a été inclus. Le Delector’s Plus ? Donc, à mon avis, je n’aime pas l’appeler “director’s cut” », explique-t-il.

Emprunt au monde cinématographique, il s’agit en effet d’un mot utilisé pour un montage voulant rectifier un précédent travail, qui aurait été produit en partie ou totalement à l’encontre de la vision artistique du réalisateur, pour diverses raisons externes. Cela ne semble pas être le cas pour Hideo Kojima, qui ne regrette absolument pas sa première version de Death Stranding.

En revanche, le game designer est très excité de présenter le contenu additionnel qu’il a préparé pour cette version améliorée, qui sera également disponible sur PS5. Une bonne occasion pour les joueurs de redécouvrir le titre sous un nouvel angle, avec de nouvelles capacités au combat et de nouvelles quêtes narratives.