Le raytracing débarque sur ARM : voilà ce que ça pourrait changer

Android

Par Antoine Gautherie le

Démo à l'appui, NVIDIA a présenté ses progrès sur le portage de la technologie RTX aux plateformes ARM. La promesse d'une petite révolution dans le monde du jeu mobile, et même au-delà.

© NVIDIA

Cette semaine, les geeks de tout poil peuvent suivre l’édition virtuelle de la Game Developers Conference, l’un des salons les plus excitants du genre. Lors de cette édition 2021, NVIDIA a gratifié le public d’une présentation très intéressante; en effet, l’écurie verte a fait la démonstration de sa technologie de ray-tracing sur une plateforme ARM.

Pour la vidéo de présentation, ils ont choisi de montrer un titre assez flatteur visuellement, à savoir Wolfenstein: Youngblood et un environnement de benchmark (The Bistro). Tous deux ont été lancés sur une machine dotée d’un SoC MediaTek Kompanio 1200, mais aussi d’une GeForce RTX 3060.

Si l’on se fie à la vidéo, le système semble fonctionner à la perfection. L’autre point très encourageant, c’est que de très nombreuses fonctionnalités sont déjà au rendez-vous. Parmi la celles qui ont déjà été portées sur la version ARM, on note :

  • DLSS (Deep Learning Super Sampling), un système de super-échantillonnage basé sur l’IA
  • RTXMU, un utilitaire de gestion de la VRAM
  • RTX Direct Illumination, un framework qui permet aux développeurs de proposer une illumination dynamique
  • Optix, un outil de réduction du bruit extrêmement puissant basé sur l’IA

Réunir le meilleur des deux mondes

Cette compatibilité pourrait être le signe avant-coureur d’une petite révolution. Économique, facile à produire et rapide, l’architecture ARM a su trouver sa place chez les appareils mobiles, où elle est aujourd’hui largement dominante. A tel point qu’il s’agit aujourd’hui de l’architecture la plus répandue au monde, tous appareils confondus.  On trouve des processeurs ARM dans des téléphones portables, des tablettes, des mini-ordinateurs comme le Raspberry Pi, des objets connectés… Ils commencent même à débarquer du côté des ordinateurs portables. C’est le cas de certains notebooks, ou des nouveaux Mac équipés d’un SoC M1.

Le fait que cette technologie soit désormais compatible avec le raytracing pourrait changer bien des choses; en alliant les qualités des processeurs ARM à la puissance brute du hardware compatible RTX, il serait possible de réunir le meilleur des deux mondes dans un hybride très intéressant.

Une petite révolution pour les appreils mobiles

L’un des exemples les plus évidents concerne certainement les joueurs smartphone ou tablette; ceux-ci peuvent par exemple espérer l’arrivée prochaine du DLSS. Cette technologie de super-sampling devrait faire des merveilles sur les petits écrans. Tout ce système pourrait également ouvrir la porte à un nouveau type de réalité virtuelle; avec du matériel et une suite logicielle spécialisée, cette technologie extrêmement gourmande en termes de ressources graphiques pourrait devenir bien plus facile à implémenter.

Pour l’instant, il n’est pas encore question d’intégrer une puce RTX aux SoC ARM. Mais à terme, on peut effectivement s’attendre à ce que du nouveau matériel graphique dédié fasse son apparition. Dans un futur relativement proche, nous pourrions bientôt avoir des Chromebooks équipés de cartes graphiques haut de gamme !

Source: NVIDIA