Amazon présente Astro, un robot adorable, mais aussi très intrusif

Le géant américain a présenté un tout nouveau robot autonome, destiné à faciliter la vie des personnes dépendantes. Mais sous ses airs de jouet pour enfant, Astro inquiète déjà les défenseurs de la vie privée.

astro robot Amazon
© Amazon

Ne vous y trompez pas, Astro n’est pas le nouveau jouet robot de Bandai Namco. Derrière son air de Tamagotchi grandeur nature, et son nom donné en hommage à la saga culte d’Osamu Tezuka, l’objet est en fait un concentré de technologie développé par Amazon. Destiné à jouer les assistants à tout faire dans la maison, le petit compagnon à roulettes fait déjà débat.

Surveiller mamie… et votre vie privée

Concrètement, Astro se présente comme une sorte d’Alexa sur roues. En plus de proposer toutes les fonctionnalités déjà assurées par l’assistant vocal d’Amazon, le robot sera aussi capable de détecter un éventuel intrus, ou de prendre soin des personnes âgées par exemple. Ainsi, Astro pourra cartographier la maison à la manière d’un aspirateur robot, et suivre un utilisateur pour braquer sa caméra sur lui en cas de besoin. Selon l’entreprise américaine, il pourra aussi apprendre les habitudes de chaque membre du foyer, qu’il sera capable de reconnaître grâce à l’IA. Avec ses airs de Wall-E futuriste, Astro utilisera son écran de dix pouces et sa caméra pour faciliter les sessions de visioconférence, mais aussi pour se rendre plus humain aux yeux de son propriétaire, en hochant la tête et en clignant des yeux par exemple.

Avec ses 60 cm de haut pour un peu moins de dix kilos, Astro sera d’abord commercialisé aux États-Unis pour une phase de test restreinte. Il sera par la suite proposé au grand public, pour environ 1450$.

Astro, le chien de garde d’Amazon ?

Présenté comme capable de patrouiller chez son utilisateur pour monter la garde lorsqu’il est seul, le comportement un poil intrusif d’Astro inquiète déjà. Il faut dire que même certains anciens ingénieurs impliqués dans le projet qualifient le robot de “cauchemar pour la vie privée” dans une interview accordée au site Vice Motherboard. Selon l’enquête, qui divulgue plusieurs documents internes, le système de surveillance d’Astro, baptisé Sentry, serait un véritable puits sans fond lorsqu’il s’agirait de collecter des données. En plus de souffrir de gros ratés, le petit robot serait aussi particulièrement sujet aux chutes.

astro robot Amazon avec utilisateur
© Amazon

Dave Limp, le vice-président d’Amazon s’est pourtant voulu rassurant pendant sa conférence de presse de lancement. L’homme d’affaires a ainsi indiqué qu’Astro était verrouillable à distance en cas de piratage, et qu’Amazon n’aurait jamais accès aux caméras de l’appareil. Impossible donc pour l’entreprise de transmettre d’éventuelles données aux autorités, promet le GAFAM. Cette “science-fiction devenue réalité” félicitée par la firme dans une vidéo de présentation n’en reste pas moins inquiétante, à l’heure où les GAFAM ont déjà la mainmise sur notre historique de position et de navigation, nos données bancaires et biométriques, mais aussi nos habitudes de vie.

2 Commentaires

  1. Franchement

    29 septembre 2021 at 18:10

    “Astro était verrouillable à distance en cas de piratage, et qu’Amazon n’aurait jamais accès aux caméras de l’appareil.”

    Bah oui pas besoin des caméras quand on a le logiciel de reconnaissance qui s’occupe de traduire la vidéo en données exploitables…

  2. Mehdi

    29 septembre 2021 at 19:01

    J’adore le concept mais 1450$ euh… Une voiture téléguidé avc une tablette… Et le fait que c’est Amazon derrière m’inquiète un peu le même en Sony aibo j’achète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *