Critique

[Alors, on regarde ?] The Expanse, saison 2

Cinéma

Par Jules le

Avec la deuxième saison de The Expanse, SyFy semble bien parti pour transformer l’essai, à savoir proposer un thriller futuriste sur fond de space opera, le tout en restant crédible. Alors, on regarde ?

The Expanse S02-3

Soyons honnête un instant, voulez-vous ? Depuis le culte BattleStar Galactica, SyFy n’avait plus réussi à convaincre véritablement les amateurs de science-fiction. Mais en 2015, voilà que la chaîne américaine surprend tout le monde en dégainant la première saison de The Expanse, un space opera mâtiné de thriller politique et de tech-noir. Tirée des romans de James S.A. Corey, cette série raconte l’histoire de l’humanité, 200 ans dans le futur. Le système solaire est colonisé. La Terre, Mars et les colonies de la ceinture d’astéroïdes sont à couteaux tirés, et la disparition d’un vaisseau et d’une jeune femme, ainsi que la découverte d’une nouvelle arme risquent bien de mener l’humanité à la guerre.

La principale force de The Expanse est sa crédibilité. Le show dépeint un futur plausible et mise plus sur les intrigues politiques que les combats spatiaux, sans pour autant négliger ces derniers. Mais si la mayonnaise prenait dans la saison 1, avec une moyenne de 700 000 spectateurs par épisode, qu’en est-il de la deuxième saison ?

The Expanse S02-4

Premier constat en ce début de saison : attendez-vous à plus d’action. Déjà avec l’équipage du Rocinante qui, passablement énervé, est bien déterminé à mettre la main sur les auteurs de sa macabre découverte sur la station spatiale Éros. Sur Terre, malgré les efforts des modérés en faveur d’un apaisement, les Nations Unies, le gouvernement terrien en place semble avoir pris sa décision : la guerre avec Mars est inévitable, il faut donc se préparer.

Enfin, l’introduction du personnage de Roberta “Bobbie” Draper (Frankie Adams), sergent de l’armée martienne qui veut à tout prix en découdre avec la Terre, traduit la volonté des showrunners d’offrir une saison plus nerveuse que la précédente. Mais là où beaucoup de séries se contenteraient de proposer au spectateur un personnage violent sans aucun fond, uniquement pour satisfaire sa soif de combat, The Expanse applique au sergent Draper le même traitement qu’aux autres protagonistes, soit lui offrir un background solide ainsi qu’une certaine influence sur l’intrigue principale. Ainsi, les velléités martiales de la militaire martienne trouvent leur origine dans son espoir de voir un jour la terraformation de Mars. Un rêve rendu inaccessible par l’ingérence de la Terre.

The Expanse S02-1

Le visionnage des deux premiers épisodes permet également de se rendre compte que le duo Miller-Holden, mis en place à la fin de la saison précédente, fonctionne bien. Thomas Jane (Le Punisher) et Steven Strait (Le Pacte du Sang) parviennent à camper parfaitement deux personnages aux caractères si différents qu’ils en deviennent complémentaires. Reste à savoir si le binôme restera entier tout au long de cette deuxième saison.

L’intrigue de The Expanse fait également la part belle aux rôles féminins. On vous parlait du sergent Draper, mais elle n’est pas la seule à avoir une présence forte à l’écran. Ainsi, cette deuxième saison est bien partie pour approfondir les relations entre le capitaine Holden et Naomi Nagata (Dominique Tipper). De même, le personnage de Chrisjen Avasarala (Shohreh Aghdashloo, brillante), sous-secrétaire adjointe de l’administration exécutive des Nations Unies, gagne en puissance au fil des épisodes.

The Expanse S02-2

The Expanse ne pêche finalement que d’un point de vue technique. Si la série offre moult scènes visuellement mémorables (on pense notamment à cet affrontement entre deux vaisseaux lors du deuxième épisode), la modélisation 3D et les effets spéciaux sont parfois grossiers, limite brouillons. Rien de bien méchant, mais cela donne malheureusement par moments un petit côté cheap aux séquences spatiales.

Alors, on regarde ? Oui, car cette saison prouve que SyFy maitrise sa série et parvient toujours à proposer un space opera cohérent et surtout des personnages travaillés. Et honnêtement, cela nous manquait.

Diffusée sur SyFy depuis le 1er février, la deuxième saison de The Expanse comporte 10 épisodes de 45 minutes.