Critique

[Critique] Balle perdue : le Fast & Serious de Netflix

Cinéma

Par Julie Hay le

Netflix fait appel à Guillaume Pierret pour sa nouvelle production française. Le cinéaste signe son premier long-métrage, dans lignée de Fast & Furious. Balle perdue est-il réussi ?

Crédits : Netflix

Netflix met la gomme avec Balle Perdue. La plateforme ajoute un nouveau film français à son catalogue et mise sur l’action pour enrichir son offre. Si le genre est largement boudé dans les salles obscures françaises, le film de Guillaume Pierret s’offre une place de choix sur Netflix. Lino est un petit génie de la mécanique, emprisonné lorsqu’un braquage tourne mal. Repéré par le chef de l’unité spéciale go-fast de la police, il va collaborer avec les forces de l’ordre. Mais lorsqu’il est accusé à tort de meurtre, il n’a plus d’autre choix que de retrouver la balle du crime pour s’innocenter. S’engage alors une course contre la montre pour le mécanicien, qui est contraint de mettre la gomme pour échapper aux forces de l’ordre. Côté intrigue, Guillaume Pierret n’a pas inventé la poudre, mais se réapproprie avec brio les codes du genre. Sans dévoiler les éléments de l’intrigue, Balle Perdue explore des arcs narratifs déjà largement exploités, mais sans que tout cela sente le réchauffé. Le scénariste fait d’ailleurs quelques choix ambitieux qui ne sont pas pour nous déplaire. Si l’introduction est assez brouillon, le film gagne en efficacité, passé sa première demi-heure. Le scénariste et réalisateur a pour ambition de dépoussiérer le genre et c’est assez réussi. Les dialogues d’Alban Lenoir, Kamel Guemra et Guillaume Pierret sont percutants et bien loin des artifices hollywoodien. Le film évite le piège de la surenchère de punchlines, préférant attirer l’attention des spectateurs sur l’intrigue.

Crédits : Netflix

Et ça fait bim, bam, boum

Malgré son budget restreint, Balle Perdue n’a rien à envier aux productions américaines. Le sens aigu de la mise en scène de Guillaume Pierret et son goût pour les bastons chorégraphiées au millimètre, font de Balle Perdue un divertissement généreux qui distribue les pains sans ménagement. Le cinéaste pose un nouveau regard sur l’action et suit avec sa caméra les moindres détails de ces combats. Le film peut aussi compter sur le jeu physique d’Alban Lenoir, qui nous avait déjà montré l’étendu de ses talents dans Antigang. L’acteur se révèle plus que convaincant dans la peau du personnage principal, bien loin de son rôle dans Les Crevettes Pailletées. Dans le domaine du “pinage”, Alban Lenoir sait définitivement y faire. L’acteur a d’ailleurs réalisé une majeure partie de ses cascades seul, et c’est franchement impressionnant. Il est particulièrement efficace dans la scène du commissariat. Alban Lenoir ne fait pas dans la dentelle, pour notre plus grand plaisir.

Sur l’asphalte, aussi, Guillaume Pierret met son regard aiguisé au service de courses poursuite digne de la saga avec Vin Diesel, avec des Renault 21 et Clio en guise de bolides. Explosions, vols planés et crissements de pneus, les passionnés du genre en auront pour leur compte. Si Besson avait déjà tenté de nous plonger dans l’univers des grosses cylindrés avec Taxi, Pierret fini de nous convaincre. Il n’y a pas qu’à Hollywood que l’on peut mettre la gomme. Pour l’accompagner à l’écran, Alban Lenoir peut compter sur l’excellente Stéfi Celma. Métamorphosée pour l’occasion, et bien loin de son personnage dans Dix pour cent, elle nous prouve que rien ne peut l’arrêter. Le reste de la liste est tout aussi prestigieux puisqu’on retrouve Ramzy Bedia (H) dans la peau du chef de l’unité. L’acteur qui s’est illustré dans la comédie n’a pas de mal à opérer un virage dans des rôles plus sérieux. Saluons également les performances de Nicolas Duvauchelle (Polisse) et Sébastien Lalanne (Hero corp). On n’en dira pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue. Après 90 minutes nous voilà conquis. La fin laisse la porte ouverte à une suite et on espère que Netflix rempilera. C’est sur la bonne voie, puisque depuis son lancement le 19 juin, le film caracole en tête du classement Netflix. Interrogé par Film Actu, Alban Lenoir a confié “Dès l’écriture, on voyait ça comme une franchise.”

Fire TV Stick 4K Ultra HD avec...
  • Expérience cinématographique : image 4K Ultra HD aux couleurs éclatantes avec prise en...
  • Lancez et contrôlez vos films et séries préférés grâce à la télécommande vocale Alexa...
  • Regardez vos programmes préférés sur Prime Video, Netflix, YouTube, Molotov, ARTE, France...
  • Accédez à des milliers d'applications et de Skills Alexa, ainsi qu'à des millions de sites...

Notre avis

Guillaume Pierret et Alban Lenoir dépoussièrent les films d’action à la française dans Balle perdue. Divertissement efficace et réjouissant, le film n’a rien à envier aux productions américaines. 90 minutes d'uppercut et de courses-poursuites en Clio, on signe.

L'avis du Journal du Geek :

13 Commentaires

  1. bibelo

    30 juin 2020 at 18:34

    On n’a pas du voir le même film. J’ai arrêté au bout de 20 min.

    Déjà, l’enchaînement des scènes compressées dans les premières minutes du film, on comble un manque de profondeur et de “thrill” par une succession de scènes, effectivement chacun très bien expliquée. Une sorte de “tutorial” rapide, avec juste la phrase qu’il faut pour comprendre : un gars qui modifie sa clio (où est l’élément de surprise), le cass (qui dure 4 secondes), la prison (salle de jeux, aucune tension, on s’en fiche que ce soit une aubaine) avec l’explication bien détaillée, une poursuite, le mécano au travail = 10 minutes. Un jeu d’acteur très décevant : à plusieurs reprises j’ai été frustré par un manque de réaction de l’acteur (scène de l’interrogatoire, je veux de la colère, de l’envie de se venger, de l’émotion). La scène de fight dans le commissariat, oui, mais un montage maladroit : à deux ou trois reprises, on sent que le figurant vient d’entendre “action !” et qu’il attend son coup dans la tronche.

  2. Nicolas

    30 juin 2020 at 18:44

    rien que la bande annonce, on sent le gros nanar, encore un film d’action francais ridicule… Du Bollywood a la francaise…

  3. Flo Rian

    30 juin 2020 at 19:45

    bah moi, j’ai adoré !

  4. Said

    1 juillet 2020 at 5:10

    Un fast & furious tourné avec une Renault 21, il fallait oser 🙂 il faut arrêter ces titres à sensation qui nuisent au films plus qu’ils ne contribuent à sa promotion

  5. littleInfo

    1 juillet 2020 at 5:54

    Excellent surprise que ce film!
    On ne s’ennuie pas. Les acteurs sont bons, voir très bons. Les scènes d’actions admirables et bien maîtrisées. Bon, le scénario, c’est du déjà vu mais le film donne une nouvelle dimension à cet aspect.
    Il y a un je-ne-sais-quoi de français, peut-être ce côté plus réaliste (quand bien même, ce n’est pas le cas, c’est sûr), peut-être ce côté plus modeste, qui fait que ce film est dans le haut du panier des films d’action, pour moi.

  6. wakkai

    1 juillet 2020 at 9:06

    Si vous avez arrêté au bout de 20 min, ça semble évident que vous n’avez pas vu le même film.

    Même la critique le dit ici : “Si l’introduction est assez brouillon, le film gagne en efficacité, passé sa première demi-heure.”
    Donc comprenez que quand je vois votre critique à vous, je trouve ça du coup assez dommage de descendre cette production si vous n’en avez vu que 20min.

  7. Dr[H]ouse

    1 juillet 2020 at 15:39

    C’est comme arrêter le film Psychose au bout de 20min avant la scène de la douche et dire que le film manque de profondeur….

  8. zobb

    2 juillet 2020 at 9:27

    Ouai… c’est un bon gros nanar quand même

  9. Cew42

    2 juillet 2020 at 14:55

    Scénario écrit ( copier coller ?) pendant la pause café du gars.

  10. JsLo

    2 juillet 2020 at 15:40

    Jolie la reference discrete a Hero Corp

  11. Nico

    6 juillet 2020 at 9:11

    Tiens je l’ai vu hier!!! Bah je me suis endormi…je dirais qu’on se rapproche plus de “plus belle la vie” que fast and Furious…

  12. madmaxdu24

    14 juillet 2020 at 9:33

    C’est un bon film mais il faut arrêter de le comparer à fast and furious qui lui était un film de gros ***** du tuning. Un balle perdue et un film policier.

  13. Stéphane Montagne-de-jeux

    13 septembre 2020 at 22:01

    A ne pas comparer avec Fast And Furious (le budget total du film doit être 1/10 du cachet de Vin Diesel seul), ni avec Taxi. C’est un film d’action assez sympa qui a des gros défauts mais qui ramène un peu l’esprit des films des années 70&80 quand le cinéma français se portait mieux. L’intrigue est convenue. C’est toujours du classique français avec un ripou bien ripou et un gentil bien gentil mais c’est plaisant à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *