Critique

Pour les critiques “Ghostbusters” n’est pas la catastrophe annoncée

Cinéma

Par Elodie le

Avec Ghostbusters 2016, Paul Feig était attendu au tournant. Reprendre une franchise culte des années 80, kitch à souhait, aux répliques et acteurs cultes n’était pas chose aisée. Vilipendé à peine le projet annoncé, le film a finalement vaincu les critiques anglo-saxonnes et affrontent désormais celles de France et de Navarre.

ghostbusters-revue-presse-critiques

Si SOS Fantômes sort en salles aujourd’hui (notre critique), il est visible depuis le 15 juillet outre-Atlantique. Les premières critiques nous sont donc parvenues il y a quelques semaines et contrairement au cataclysme annoncé par les gardiens du temple, elles sont plutôt bonnes.

En France, si les avis sont partagés, il en résulte que Paul Feig et son escouade de chasseuses de fantômes semblent avoir réussi leur pari. Du moins, le film ne sombrera pas dans le trou noir des reboot/remakes/suites à oublier.

Des critiques anglosaxonnes plutôt bonnes

Petit tour d’horizon.

Pour Variety, Ghostbusters 2016 perd trop d’énergie à rendre hommage à l’original et en oublie d’imposer sa marque. Toutefois, le magazine estime que « le nouveau Ghostbusters est plus drôle et effrayant que l’original bien qu’il n’innove pas suffisamment pour faire oublier le premier opus et les caméos d’anciens minent l’alchimie du nouveau film. »

Le New York Times prend le film pour ce qu’il est : un très bon divertissement.

« Le nouveau joyeusement débile Ghostbusters est la plus rare des propositions des grands studios – un film très plaisant et fun. Profitez en tant que vous le pouvez parce que ça n’arrive pas souvent, même en été, supposément la saison de bonheur collectif.[…] Le remake est à peu près ce que vous pourriez attendre de Paul Feig, l’une des meilleures comédies américaines sur grand écran depuis Harold Ramis (acteur du film original et réalisateur d’Un jour sans fin avec Bill Murray, NDLR) ».

sos-fantômes

Entertainment Weekly de son côté trouve le film drôle, mais pas autant que le laisser espérer son formidable casting. Un director cut R-Rated (pour un public plus averti avec un langage plus cru) serait bienvenu.

C’est peu ou prou le même avis du Guardian qui aurait espéré plus de Paul Feig et de son casting au regard de ses précédents films.

« En dépit d’une brillante distribution, ce reboot 100% féminin ne parvient pas à fournir la puissance de gag de l’original, mais n’est pas le désastre prédit par les trolls ».

De même chez The Wrap pour qui SOS Fantômes 2016 est une comédie divertissante et que « l’hommage au mastodonte de la comédie d’action de 1984 devient presque une distraction inutile. […] Cette nouvelle équipe de chasseurs de fantômes est assez drôle et fraîche pour mériter sa place parmi les comédies réussies de l’été. »

La presse française hésite entre nostalgie et renouveau

ghostbusters

Du côté de la presse française, Télérama est empreint de nostalgie :

« C’est reparti comme en 1984 : des hectolitres de bave « ectoplasmique » verdâtre, un jeu complet de blagounettes désinvoltes et, bien sûr, le fameux refrain : « Who you gonna call ? Ghostbusters ! »
Sauf que les gaillards de jadis ont été remplacés par une équipe féminine, menée par une Melissa McCarthy très en forme. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des remakes (qui multiplie les clins d’oeil à son modèle), si ces dames n’avaient pas à affronter le plus redoutable de tous les spectres : la nostalgie. Faussée, peut-être, notre mémoire de spectateurs joue en faveur du film original : plus ironique, plus vif, plus maîtrisé… plus tout ! »

Contre pied total chez Studio Ciné Live pour qui « Paul Feig […] est le digne successeur d’Ivan Reitman, l’homme aux origines de la saga. En mieux. » Rien de moins.

Pour le JDD, « L’intrigue met un peu de temps à démarrer, mais trouve un juste équilibre entre débauche d’effets spéciaux, peur et humour trash. Une farce fantastique à prendre au second degré, n’en déplaise aux fans sceptiques qui ont orchestré une campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux avant le début du tournage. »

« une comédie réjouissante »

Même réaction pour la revue Les Fiches du Cinéma : « Précédé de vives critiques (souvent sexistes), ce “reboot” est pourtant une comédie réjouissante, portée par des actrices inattaquables. »

Pour RTL enfin, Ghostbusters « est une belle ode à l’entraide, à la persévérance, le tout avec de nombreux ressorts comiques efficaces ». « Un reboot n’est jamais chose aisée, encore moins quand il s’agit d’une saga adulée par des trentenaires ou quinquas s’y accrochant comme à des madeleines de Proust. Le reboot de S.O.S. Fantômes n’annule pas l’existence des deux premiers épisodes, mais montre qu’ils peuvent coexister dans une tentative très prometteuse d’Hollywood de se diversifier » ».

N’hésitez à nous donner votre avis lorsque vous aurez vu le film !