Critique

Impressions sur Daredevil : La saison 2 commence fort !

Cinéma

Par Pierre le

Nous avons eu la chance de voir en avant première les deux premiers épisodes de la saison 2 de Daredevil. Et une chose est certaine, les nouveaux showrunners Marco Ramirez et Douglas Petrie semblent respecter l’héritage de Steven S. DeKnight, showrunner de la première saison.

2

La saison 1 de Daredevil a donné un nouveau souffle au Marvel Cinematic Universe. Premier partenariat entre Marvel et Netflix, Daredevil a séduit les fans par son univers sombre et ses personnages torturés loin des préoccupations “Thanosiennes”. Une réussite suivie de Jessica Jones, dans le même ton. Mais avant d’aborder la troisième série, Luke Cage, Netflix nous sert une deuxième saison de Daredevil qui commence très fort.

La saison 1 racontait les origines du personnage. Maintenant, il faut le faire vivre. Le début de cette nouvelle aventure fait beaucoup penser à The Dark Knight, avec un héros qui veille sur sa ville, des gangs qui tentent de survivre dans l’ombre… puis un nouvel arrivant qui vient gripper cette mécanique bien huilée : Le Punisher joué par Jon Bernthal.

1

Et l’introduction du Punisher est intéressante si on la compare à celles de Fisk (saison 1) et Killgrave (Jessica Jones), qui mettaient plusieurs épisodes avant d’apparaître, laissant planer le doute sur leur existence même. Ici, Castle est très vite introduit, ne laissant pas de place au mystère. Pour sa première apparition à l’écran en tant que personnage secondaire, le Punisher est présenté comme un rival, un justicier radical et non comme une rumeur, comme un monstre tapi sous un lit dont le nom n’est que murmuré par les habitants de Hell’s Kitchen.

Daredevil est maintenant bien installé comme le héros de Hell’s Kitchen, et dès les premières minutes du premier épisode, nous avons de LA BAGARRE. C’est sur cet aspect que se focalisaient toutes nos craintes. A la fin de la première saison, Daredevil en costume sautait comme un cabri, laissant de côté l’aspect sombre pour se rapprocher de ce que fait Marvel habituellement. Pour la saison 2, on revient aux bonnes vieilles méthodes, avec des salades de phalanges et des clavicules qui craquent. Bon après, il faudra vous faire au costume.

3

Notons également que l’aspect réaliste est également présent dans les gunfights, notamment avec le Punisher qui ne fait pas dans la dentelle. Un aspect réaliste qui renoue avec le début de la première saison pour notre plus grand plaisir. Quid d’Elektra ? Il faudra attendre un peu pour en savoir plus…

Pour le reste, ces premiers épisodes nous plongent directement dans l’univers avec une histoire qui démarre au quart de tour. Dès le premier épisode, le décor est posé, les nouveaux enjeux émergent. L’épisode 2 peut alors directement se concentrer sur cette rivalité naissante entre monsieur Castle et monsieur Murdock. La question est maintenant de savoir si la chose tiendra en haleine le spectateur pendant les treize épisodes.

4

Cette saison 2 démarre bien, chouchoutant l’héritage laissé par la première saison. Un univers toujours aussi sombre, torturé, qui introduit savamment de nouveaux personnages et continue de développer les anciens. On espère que le reste de la saison sera du même calibre.

Disponible sur Netflix.
Notre dossier sur Elektra et le Punisher

13 réponses à “Impressions sur Daredevil : La saison 2 commence fort !”

  1. la première saison pour moi est une catastrophe. le rythme lent, pénible ne va pas avec l’univers Marvel. ils ont voulu faire un truc intello qui devient gonflant sur la longueur. le ton était déjà donné au générique, travaillé certes, assomant.
    quant à dardevil les producteur sont passés très rapidement sur les capacité que lui ont conféré les matières nocives du camion citerne.
    non content avoir sapé Dardevil, les deux producteurs ont récidivé avec Jessica Jones qui souffre des mêmes maux.

    • Dis ça le mec qui a vu deux épisodes sur la saison 1. Et puis les capacité de Daredevil, non mais tu m’a tué! Quel intérêt de perdre du temps avec le passé du perso inutilement. Je trouve cela plus intéressant qu’ils nous montrent l’histoire de son père que ses pouvoirs! Car au moins on comprends son sens de la justice grâce à son père. Mais une fois de plus il s’agit ni plus ni moins qu’un aveugle avec tous les sens hyper-développés. Rien de plus!

  2. La saison 1 a révolutionné le genre. On est loin d’Arrow qui fait figure de gamin (surtout depuis la saison 3). Ici c’est du lourd, du dur. La première bonne idée était une série courte. 13 épisodes c’est plus gérable que 23, on évite la dilution, les épisodes de transition et les remplissages inutiles . Et comme toujours dans les comics, l’essentiel est le méchant : si le méchant est crédible et effrayant, le comics prend corps. Vincent D’Onofrio a créé un Fisk terrifiant une sorte de poupon diabolique sans limite. Bref ce ne sera pas évident de faire aussi bien pour ce second opus.

  3. Pour moi la S1 était un prélude, ça pose le décors les personnages, la genèse de DareDevil, donc maintenant que tout est installer la S2 va devoir envoyée du couscous !!!

  4. après 4 épisodes, ce n’est pas mal. Visiblement l’année sera divisée en secteurs, punisher, electra, etc? de là à penser que le vrai méchant va arriver et que tout le petit monde reviendra en team forcée ? bref, l’idée est sympa. faute de voir un Fisk 2 dès le début, on imagine tout. Très bien.

  5. Très bonne saison, aussi bonne voire meilleure que la 1ère !
    Daredevil, Karen, Foggy, le Punisher, Elektra, les clins d’oeil à Jessica Jones… tout s’emboîte tellement bien.
    J’ai dévoré le tout en deux soirs, l’heure de chaque épisode passe tellement vite.
    Je trouve cette série bien mieux écrite que celle de Jessica Jones (avis perso) où j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout, ici la tension est palpable à chaque épisode et vous donne tellement envie de cliquer sur continuer…
    Allez, plus qu’un an à attendre pour la suite…

  6. Plutôt cool, l’univers Marvel est plus intéressant en série qu’au cinéma je trouve.
    Le seul défaut de cette saison 2, de mon avis, est que Punisher éclipse plutôt pas mal Elektra, rendant l’intrigue de celle ci lourde et priant pour qu’on revienne vite sur Frank Castle.
    Sinon ils arrivent, pour le moment, à inclure l’ensemble des éléments des différentes séries sans les rendre pour autant indispensable, même si je les suis toute, j’trouve ça cool 😀

  7. Quelle saison magnifique! L’histoire du punisher est tout simplement PARFAIT mais ce n’est pas le cas d’Elektra. En effet cette intrigue Elektra/La main ne fonctionne pas du tout, surtout sur la fin. Dommage on a quasiment eu un sans faute sur cette deuxième saison. En tout cas, avec Fisk encore présent et qui risque de faire parler de lui encore plus dans la saison 3, la série à un bel avenir devant elle. A mille lieues des séries pré-ados voir gamines telles que Flash ou Arrow qui sont pour moi impossible à digérer car vraiment trop gentilles!

  8. La saison 1 à eut du mal à démarrer, laissant la part belle au justicier masqué devenant le démon de hell’s kitchen uniquement au dernier épisode. J’attendais donc fortement la 2eme saison afin de mieux voir “dare devil” à l’action. Je n’ai pas été déçus en dehors d’un punisher un poil trop poussif et surtout trop présent à mon gout en 1ere partie de saison. La seconde partie donne un peu plus de présence à Electra mais malheureusement pas assez pour palier à quelque lenteur ou manque d’intéret dans certaine partie de cette saison.
    la fin est intéressante, l’arrive de “la main” dans l’intrigue à permis d’ouvrir des portes supplémentaires dans la ou les futurs saison. Maintenant, il faut concrétiser sur la saison 3 et aussi voir si des cross over vont se réaliser sur les autres série marvel en attentant le rassemblement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *