Dossier

Apple M1 : qu’est ce que le MacBook Pro a de plus « Pro » que le Air ?

Apple

Par Remi Lou le

Le MacBook Air avec Apple M1 est vendu à partir de 1 129 euros, tandis que le MacBook Pro doté de la même puce est vendu 1 449 euros. Qu’est ce qui justifie réellement la différence de 320 euros entre ces deux modèles ? Est-il encore justifié d’acquérir un MacBook Pro plutôt qu’un Air ? On fait le match !

Crédits : Apple

À la WWDC 2020, Apple a annoncé son projet de remplacer tous les processeurs Intel de ses Mac par des puces ARM de sa conception. C’est finalement à l’occasion d’une conférence baptisée « One More Thing » que la Pomme a levé le voile sur sa toute première puce maison pour ordinateur, l’Apple M1, mais aussi sur les trois premiers modèles de Mac qui en sont équipés. Ces ordinateurs ont beau être des machines d’entrée de gamme, elles ont clairement mis tout le monde d’accord tant leurs performances sont considérables, sans compter les nombreux autres avantages qu’elles apportent concrètement à l’utilisateur : excellente autonomie, peu voire pas de chauffe, compatibilité native avec les applications iPhone/iPad…

Néanmoins, une question se pose lorsqu’on regarde de plus près dans cette nouvelle gamme. Excluons le Mac Mini (dont l’usage diffère franchement puisqu’il s’agit d’une machine de bureau). Qu’est ce qui différencie vraiment ce MacBook Air et ce MacBook Pro ? En effet, le MacBook Pro – même celui d’entrée de gamme avec deux ports Thunderbolt – offrait auparavant une puce Intel bien plus véloce que le Air, ce qui justifiait en partie l’addition plus salée. Sauf que là, chacun de ces Mac est équipé de la même puce, soit l’Apple M1, et d’une configuration pratiquement identique : CPU 8 cœurs, Neural Engine 16 cœurs, 8 Go de RAM et 256 Go de SSD. La seule différence, c’est que la partie GPU du MacBook Air comporte 7 cœurs, contre 8 pour celle du MacBook Pro, ce qui ne devrait pas changer grand chose à l’usage. En d’autres termes : le MacBook Air serait, en théorie, capable d’offrir les mêmes performances que le MacBook Pro, malgré son prix réduit. Néanmoins, il semblerait que cela ne soit pas tout à fait le cas dans la pratique.

Éclaire-nous Craig, qu’as-tu caché en plus sur ce MacBook Pro ?

Un peu plus d’Air dans le Pro

Il réside en effet une différence majeure entre le MacBook Air et le MacBook Pro : le ventilateur ! Le MacBook Air en est dépourvu – ce qui peut sembler contre-intuitif vu son nom – tandis que le MacBook Pro conserve bien un système de refroidissement ordinaire. Ainsi, même si ces deux ordinateurs utilisent bien une puce Apple M1, le MacBook Pro sera capable de maintenir plus longtemps de hautes fréquences sans chauffer tandis que le Air sera obligé, à un moment ou un autre, d’abaisser les fréquences de son processeur. On pense notamment à des taches prolongées comme la pratique du jeu vidéo, ou encore l’export d’une longue vidéo sur un logiciel de montage. Dans ces tâches, le MacBook Pro devrait logiquement s’en sortir avec une légère avance, car il pourra maintenir des performances plus homogènes grâce à son ventilateur. Néanmoins, puisque cette puce M1 semble assez peu sensible à la chauffe – étant elle-même issue du monde du mobile où le fanless est omniprésent – la différence pourrait être relativement marginale, ou en tout cas moins conséquente que sur les anciennes générations Intel.

Même si le gap n’est pas aussi marqué que dans les anciennes générations, le « Pro » reste donc « Pro » du côté des performances. Et ce n’est pas son seul argument par rapport au MacBook Air. Si ce dernier est plus légèrement plus léger, avec environ 100 grammes en moins sur la balance, le MacBook Pro conserve certains avantages comme un écran plus lumineux (500 nits, contre 400 nits sur le Air), des haut-parleurs stéréo un peu plus puissants, et des micros de meilleure qualité pour les visioconférences. On conserve, hélas, la même webcam de 720p sur les deux modèles. Aussi, le MacBook Pro dispose de la Touch Bar, cette barre tactile qui vient remplacer les touches de fonction. Les deux modèles disposent de Touch ID, le capteur d’empreinte digitale d’Apple. Apple a néanmoins donné l’avantage de l’autonomie à son MacBook Pro 13 pouces, censé tenir deux heures de plus que le Air (20 heures contre 18 heures).

Donc, lequel choisir ?

Si le MacBook Pro d’entrée de gamme n’est pas significativement plus puissant que le MacBook Air, qu’est ce qui justifie son achat  ? Sauf si vous avez besoin d’une autonomie plus conséquente, il vaut mieux selon nous opter pour un MacBook Air plutôt qu’un Pro. Puisque la puissance disponible sur les deux modèles ne devrait pas franchement différer entre les deux laptops (sauf peut-être en pleine canicule), que Touch ID est présent sur les deux modèles, que la webcam s’avère identique, et que l’apport de la Touch Bar reste bien marginal selon nous, les 320 euros en plus demandés ne nous semblent pas justifiés. Autant utiliser cette somme pour faire passer l’espace de stockage du MacBook Air de 256 Go à 512 Go, ce qui en fera toujours un produit moins cher (1 399 euros) que le MacBook Pro (1 449 euros), ou acquérir des AirPods qui profitent dorénavant de toutes leurs fonctions sur Mac grâce à macOS Big Sur.

Le MacBook Air reste, selon nous, le choix à faire

Pour les « Pro », rendez-vous l’année prochaine

Vous l’aurez compris, selon nous, la machine portable la plus intéressante reste clairement le MacBook Air M1, qui devrait contenter une très large majorité d’utilisateurs et ne pas avoir droit à un renouvellement d’ici plusieurs années. Quant aux utilisateurs qui auraient besoin d’un peu plus de puissance sous le capot (même si la puce M1 fait largement le travail), il vaudrait mieux attendre 2021. L’année prochaine, Apple devrait lever le voile sur de nouvelles puces M1X ou M2 destinées, quant à elles, à ses machines « Pro », soit son MacBook Pro 13 pouces avec quatre ports Thunderbolt et son MacBook Pro 16 pouces. Et quand on voit ce qu’Apple est parvenu à faire avec ses machines d’entrée de gamme, il y a de quoi être enthousiaste. D’après l’analyste Ming Chi Kuo, ces machines pourraient même avoir droit à un tout nouveau design (et un passage à 14 pouces pour l’actuel 13 pouces), en plus d’acquérir une puissance inédite par rapport aux anciennes générations sous Intel. Et puisque Apple s’est donné deux ans pour accomplir une transition complète des processeurs d’Intel vers ses puces maison, toutes les machines d’Apple vont bien finir par y passer. Soyez patient le temps qu’Apple mette à jour votre machine favorite avec ses Apple Silicon, qu’il s’agisse du MacBook Pro, de l’iMac ou encore du Mac Pro, vous ne devriez pas être déçu.

Nouveau Apple MacBook Air avec Apple M1 Chip (13 pouces, 8 Go RAM, 256 Go SSD) - Gris sidéral (Dernier modèle)

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites