Dossier

[Dossier] Mad Max : le point sur l’avant et l’après Fury Road

Mad Max 2 : le western post-apocalyptique dans toute sa splendeur

Cinéma

Par Gaylord le

Mad Max 2 : le western post-apocalyptique dans toute sa splendeur

Sans conteste, l’épisode le plus réussi de cette trilogie.

Mad-Max-2-The-Road-Warrior

Comment ne pas garder un souvenir ému de cet univers poussiéreux qui pose les bases du genre (le désert à perte de vue, les vêtements et habitations rustiques, etc.) ? L’univers de Mad Max s’étoffe, il s’élargit et gagne en cachet au prix d’une ambiance peut-être moins perturbante, mais tout aussi marquante. Le premier épisode posait les jalons d’un univers sans limites où la violence et la sauvagerie régnaient en maître, Mad Max 2 va plus loin et prend place dans une zone de guerre où le pétrole est devenu une denrée rare. L’épisode précédent, plus ancré dans le réel, peut paraître un peu fade tant ce second film réinvente ses propres ressorts et pose les bases d’une fiction d’une rare brutalité. Mad Max 2 est tout de même moins oppressant, ce qui lui permet de bénéficier d’une diffusion plus large et d’un succès beaucoup plus retentissant (au prix d’une censure encore présente, mais moins lourde). Ce succès réhabilite dans la foulée le premier film, le point de départ officiel laissé sur le bas-côté au profit de cette nouvelle incursion dans l’univers de Max.

madmaxdeux

Depuis les évènements du premier film, Max erre sans véritable but, si ce n’est assurer sa propre survie et mettre la main sur de la nourriture et de l’essence. Une succession d’évènements le pousse aux abords d’une raffinerie tenue par un groupe de survivants qui subit les assauts réguliers d’une bande de pilleurs en cuir/moustache aux commandes de bolides délirants. Le film ne se perd jamais en palabres et en mise en place laborieuse. La sauvagerie, la vitesse, l’absence de tout espoir jusqu’à l’apparition de Max… tout s’imbrique parfaitement, tout semble évident. Chaque élément joue son rôle à la perfection jusque dans la grande rencontre finale qui replace tout ce beau monde dans une gigantesque course poursuite dans le désert — course poursuite devenue la marque de fabrique de Mad Max, au cœur de l’intrigue du nouvel épisode Fury Road.