Dossier

[Dossier] Thor : Retour éclair sur un personnage myth(olog)ique

Dossiers / Comparatifs

Par Feel le

Il est beau, grand, musclé, vient de loin, ne voyage jamais sans son fidèle Mjolnir (Mjöllnir chez nous) et est vénéré par tout un peuple. La Chose le surnomme « Boucles d’Or », son frère se prend pour Shura du Capricorne, et son père est borgne. Pour sortir de chez lui, il emprunte une route en arc-en-ciel de toute beauté (ne riez pas). Vous le connaissez toutes et tous, il s’agit de Thor, le dieu du tonnerre. Mais que savez-vous vraiment de lui ?

Thor est un personnage Marvel un peu particulier, en cela qu’il s’agit d’un dieu. Dans les comics en tout cas, puisque dans le Marvel Cinematic Universe, on nous explique que les Asgardiens sont en fait une race extraterrestre vénérée par des humains. Ils vivent sur une petite île flottante (non, pas ce genre-là) de la taille de Châtelet-les-Halles dans l’espace, et voyagent en prenant des conduits multicolores intersidéraux. Le truc normal, quoi. C’est sûr que c’est tellement plus logique que d’en faire des dieux. Bref. Comme vous allez le constater tout au long de ce dossier, les différences entre les Thor des comics (oui, parce qu’il y en a eu plusieurs) et celui des films sont légion (non, pas le fils de Xavier).

Pour en revenir à Thor, et à sa genèse, il faut remonter en 1962. En créant le personnage de Thor Odinson, le dieu venu d’Asgard, Stan Lee, Jack Kirby et Larry Lieber ajoutent une dimension spirituelle à l’univers Marvel. Désormais, les humains coexistent avec des espèces extraterrestres, mais aussi des dieux. En mêlant la mythologie à la science fiction, ils créent un univers d’une richesse qui ne sera limitée que par l’imagination des auteurs. Mais si Thor est un dieu, qui peut réellement lui tenir tête ? Eh bien son père, pour commencer.

[nextpage title= »Papaoutai »]
Dans les comics, Thor possède une identité secrète lorsqu’il est sur terre, en la personne de Donald Blake, chirurgien infirme et chétif. En fait, c’est son père, Odin, qui l’envoie sur terre dans le corps d’un humain fragile, pour lui apprendre l’humilité. On sait se marrer, chez les Asgardiens. L’idée d’Odin était de rendre son fils meilleur et plus digne en le confrontant à la maladie, la faiblesse, et surtout… la mort (de ses patients, principalement). En effet, il arrive à Don Blake de perdre des patients, ce qu’il vit généralement très mal, noyant son chagrin dans l’alcool.

Un jour qu’il assiste à une invasion extraterrestre (le genre de truc qui t’arrive tous les jours quand tu vis dans un comic book Marvel), Don Blake se réfugie dans une cave, où il trouve Mjolnir, le célèbre marteau de Thor, déguisé en bâton. Le super coup de bol, déjà. Lorsque Blake frappe le bâton contre une surface, il se transforme en Thor, le colosse blond aux casqué orné d’ailettes (oui, comme Astérix, mais en plus massif, quoi), et peut enfin péter des tronches à coup de marteau. Ceci a été totalement mis de côté dans le MCU, mais Don Blake est quand même cité dans le premier film Thor, comme étant l’ex de Jane Foster, a qui il a laissé un t-shirt. Thor manque d’ailleurs de le déchirer en l’enfilant (le t-shirt, pas Don Blake…) tellement qu’il est costaud, le bougre.

[nextpage title= »Le Thor tue… ninja ? »]
Autre différence majeure entre les comics et le MCU : l’humour de Thor. Dans les comics, hormis une tournure de phrase amusante par moments et généralement involontaire, Thor n’a rien du comique de service. Alors que dans les films, le mec se prend pour Gad Elmaleh (mais en version drôle) et envoie vanne sur vanne. Si cela est grandement dû à la direction prise par le MCU sur l’humour et le grand public, cela peut toutefois être déroutant pour les plus fans de l’œuvre originale. Thor en bouffon de la cour, c’est un peu difficile à avaler.

Ceci dit, il faut reconnaître que si l’on parvient à se détacher de l’image des comics, cette version de Thor, plus humaine, passe très bien et apporte une profondeur au personnage que sa stature de dieu nordique n’amenait pas forcément. Le MCU a aussi choisi de ne pas reconnaître l’existence de déités, développant un univers plus scientifique (mais pas moins bordélique). D’aucuns regretteront aussi les différences dans le costume, et notamment l’absence du casque iconique, mais bon, si les ailettes ne vont pas à Christian Clavier, elles n’iront certainement pas mieux à Chris Hemsworth. Ah et oui, dans les comics, Odin est un géant. Genre plusieurs mètres de haut. Pas un simple gars en armure assis sur son trône à attendre que ça se passe.

[nextpage title= »La bagarre ! »]
Au fil des comics, la relation entre Thor et Odin ne va pas en s’arrangeant. Plutôt que de revenir à Asgard après avoir retrouvé ses souvenirs et ses pouvoirs, Thor défie son paternel en préférant rester sur terre, auprès de la jolie Jane Foster, une infirmière dont il est tombé éperdument amoureux sous les traits de Don Blake. Odin le punira de nombreuses fois pour ça et c’est chaque fois un peu plus violent qu’un « monte dans ta chambre, t’es privé de dessert ! ».

Loin de n’avoir des relations conflictuelles qu’avec son père, Thor est aussi constamment en guerre contre Loki, son frère pas très très gentil. Usant de magie et de manipulations diverses, Loki reviendra souvent hanter son frangin, mais sera tout de même, sans vraiment le vouloir, à l’origine de la création des Vengeurs, ce qui est un peu aussi le cas dans le MCU. Thor tuera Loki, ce qui ne l’empêchera pas de revenir plus tard, parce que bon, qui meurt vraiment dans les comics ? Non, ne cherchez pas, ce n’était pas une vraie question. Et la liste des rivaux de Thor ne s’arrête pas là. Quand on est un dieu, on se trouve généralement des ennemis à sa mesure. Hercule (les deux deviendront d’ailleurs amis après s’être joyeusement envoyé des murs entiers à la tronche), Dr Doom, Abomination, Galactus, Thanos… la liste est longue.

[nextpage title= »Fils indigne »]
Durant ses aventures, alors qu’il est normalement le seul à être considéré digne de tenir Mjolnir, Thor rencontrera quelques personnes qui prouveront leur valeur et viendront soit l’aider, soit carrément le remplacer ! Des personnages tels que Beta Ray Bill, un extraterrestre à tête de cheval, ou encore Eric Masterson, qui deviendra Thunderstrike, un ersatz de Thor version nineties.

Plus tard, Thor abandonnera de son propre chef Mjolnir pour une lance de combat, avant de perdre son bras gauche face à Malekith de Maudit. Mjolnir sera alors soulevé par Jane Foster elle même, qui deviendra alors la nouvelle déesse du tonnerre, ce qui ne manquera pas de créer un tollé dans le monde du nerd imperméable au changement (y compris de ses sous-vêtements). Depuis, Thor est au centre d’une nouvelle série, nommée The Unworthy Thor, dans laquelle on peut le voir destitué de son marteau, une prothèse métallique remplaçant son bras amputé (c’est un truc à la mode, chez Marvel. Demandez à Cable), se faisant juste appeler Odinson, les cheveux courts… et la tête pleine de doutes. Quel avenir pour notre gentil dieu du tonnerre ? Parviendra-t-il à redevenir digne de reprendre son nom et son marteau ? On mange quoi demain à la cantine ? Que voulez-vous que j’en sache…