Dossier

Fight Night : Round 3 (Xbox 360)

Par Anh Phan le

Honnêtement, je n’ai jamais réellement accroché aux jeux de boxes. Mais depuis qu’Electronic Arts a renommé KnockOut en Fight Night, j’avoue que j’ai un peu changer d’avis. Surtout avec son système de contrà´le très réaliste et convaincant. L’inconvénient, c’est que sur le premier opus, quand un joueur préférait utiliser pour les boutons pour les coups, cela enlevait quasiment toutes chances à  ceux qui jouaient avec le système de simulation. Mais le tir a été rectifié avec le Round 2 amenant des coups fatals qui ne pouvaient être réalisés qu’avec le stick analogique droit.

Alors pour ceux qui ne connaitraient pas le système des coups, c’est très simple mais cela demandera de la pratique. En gros, vous déplacez votre personnage avec le stick analogique gauche,vous faites les esquives avec la gachette gauche et le stick gauche, vous bloquez avec la gachette droite et le stick droit et pour les coups, tout se fait avec le stick analogique droit. Pour effectuer un coup léger, il vous suffira de faire diagonale haut/gauche(ou haut/droit) avec le stick droit, pour faire crochet, à§a sera un quart de cercle vers le haut en commenà§ant par la gauche ou la droite, et pour un uppercut, à§a sera un demi-cercle du bas vers le haut. Bon, je sais, comme à§a, à§a a l’air dur mais dans la pratique, je vous assure que c’est très simple et super jouissif car à§a fait tellement simulation !

Mais là  o๠tout prend son ampleur, c’est l’intégration des coups fatals qui vous permet de là¢cher des coups dévastateurs. Evidemment, plus le coup est fort, plus les chances de contres dévastateurs sont élevés alors attention. Dans cette version Xbox 360 (et contrairement à  sa version Xbox), il n’y a plus d’interface, cela renforce l’effet de réalisme. Là  vous allez me demander comment voir si vous ête fatigués ou pas. Et bien, vous le sentez avec la cadence des coups qui ralentisse et aussi avec le visage qui en dira long sur la santé de votre boxeur.

Au niveau technique, Même si le public n’est pas à  la hauteur de ce que pourrait faire la Xbox 360, il faut avouer que la modélisation des boxeurs est tout simplement magnifique, tout est modélisé, c’est criard de réalisme, allant de la ressemblance quasi photographique, des poils de torses aux coupures sur les pommettes en passant par les yeux tuméfiés. Les commentaires sont assurés par Jean-Claude Boutier et le reste des sons est toujours aussi convaincant.

Le mode Carrière est très long et vous pourrez créer votre propre boxeur qui commencera dans un simple gymnase pour finir comme le Champion du monde Poids Lourd 😉 tout en gardant des phases d’entraà®nements avant chaque match qui amélioreront les caractéristiques de votre boxeur. Dommage que ces phases manquent un peu d’originalité et qu’il y en a pas beaucoup. A noter l’apparition (enfin !) d’un mode Xbox Live qui vous permettra d’affronter les boxeurs du monde entier.

Graphismes : Euh, des boxeurs somptueux, facilement le jeu le plus beau sur Xbox 360.

Animation : C’est fluide et rapide, vous me direz, deux boxeurs à  animé, à§a va, on a vu pire 😉

Jouabilité : Que vous utilisiez le stick analogique ou les boutons, c’est du tout bon et le boxeur répond au doigt et à  l’oeil.

Durée de vie : Le mode Carrière est long et saisissant, un vrai plaisir. Dommage qu’il soit assez simple dans l’ensemble.

Son : La foule, l’uppercut qui sonne, le crà¢ne qui résonne. On a presque mal quand on se prend un coup fatal.

Multijoueurs : Des duels ce qu’il y a de plus classique, vous pourrez même utiliser votre boxeur du mode carrière. Finir le mode carrière vous donnera les 1000 Gamer Points du jeu.

Conclusion : Ce jeu est un must et découvrir la boxe via ce jeu est une merveille. Et je reviens encore une fois sur les graphismes mais c’est beau mais beau mais beau.

Note : 8,5/10

Honnêtement, je n’ai jamais réellement accroché aux jeux de boxes. Mais depuis qu’Electronic Arts a renommé KnockOut en Fight Night, j’avoue que j’ai un peu changer d’avis. Surtout avec son système de contrà´le très réaliste et convaincant. L’inconvénient, c’est que sur le premier opus, quand un joueur préférait utiliser pour les boutons pour les coups, cela enlevait quasiment toutes chances à  ceux qui jouaient avec le système de simulation. Mais le tir a été rectifié avec le Round 2 amenant des coups fatals qui ne pouvaient être réalisés qu’avec le stick analogique droit.

Alors pour ceux qui ne connaitraient pas le système des coups, c’est très simple mais cela demandera de la pratique. En gros, vous déplacez votre personnage avec le stick analogique gauche,vous faites les esquives avec la gachette gauche et le stick gauche, vous bloquez avec la gachette droite et le stick droit et pour les coups, tout se fait avec le stick analogique droit. Pour effectuer un coup léger, il vous suffira de faire diagonale haut/gauche(ou haut/droit) avec le stick droit, pour faire crochet, à§a sera un quart de cercle vers le haut en commenà§ant par la gauche ou la droite, et pour un uppercut, à§a sera un demi-cercle du bas vers le haut. Bon, je sais, comme à§a, à§a a l’air dur mais dans la pratique, je vous assure que c’est très simple et super jouissif car à§a fait tellement simulation !

Mais là  o๠tout prend son ampleur, c’est l’intégration des coups fatals qui vous permet de là¢cher des coups dévastateurs. Evidemment, plus le coup est fort, plus les chances de contres dévastateurs sont élevés alors attention. Dans cette version Xbox 360 (et contrairement à  sa version Xbox), il n’y a plus d’interface, cela renforce l’effet de réalisme. Là  vous allez me demander comment voir si vous ête fatigués ou pas. Et bien, vous le sentez avec la cadence des coups qui ralentisse et aussi avec le visage qui en dira long sur la santé de votre boxeur.

Au niveau technique, Même si le public n’est pas à  la hauteur de ce que pourrait faire la Xbox 360, il faut avouer que la modélisation des boxeurs est tout simplement magnifique, tout est modélisé, c’est criard de réalisme, allant de la ressemblance quasi photographique, des poils de torses aux coupures sur les pommettes en passant par les yeux tuméfiés. Les commentaires sont assurés par Jean-Claude Boutier et le reste des sons est toujours aussi convaincant.

Le mode Carrière est très long et vous pourrez créer votre propre boxeur qui commencera dans un simple gymnase pour finir comme le Champion du monde Poids Lourd 😉 tout en gardant des phases d’entraà®nements avant chaque match qui amélioreront les caractéristiques de votre boxeur. Dommage que ces phases manquent un peu d’originalité et qu’il y en a pas beaucoup. A noter l’apparition (enfin !) d’un mode Xbox Live qui vous permettra d’affronter les boxeurs du monde entier.

Graphismes : Euh, des boxeurs somptueux, facilement le jeu le plus beau sur Xbox 360.

Animation : C’est fluide et rapide, vous me direz, deux boxeurs à  animé, à§a va, on a vu pire 😉

Jouabilité : Que vous utilisiez le stick analogique ou les boutons, c’est du tout bon et le boxeur répond au doigt et à  l’oeil.

Durée de vie : Le mode Carrière est long et saisissant, un vrai plaisir. Dommage qu’il soit assez simple dans l’ensemble.

Son : La foule, l’uppercut qui sonne, le crà¢ne qui résonne. On a presque mal quand on se prend un coup fatal.

Multijoueurs : Des duels ce qu’il y a de plus classique, vous pourrez même utiliser votre boxeur du mode carrière. Finir le mode carrière vous donnera les 1000 Gamer Points du jeu.

Conclusion : Ce jeu est un must et découvrir la boxe via ce jeu est une merveille. Et je reviens encore une fois sur les graphismes mais c’est beau mais beau mais beau.

Note : 8,5/10