Dossier

Football Manager Handheld (PSP)

Par Anh Phan le

Alors voici le type de jeu auquel je n’ai jamais joué et que je me suis toujours dit que j’essaierai un jour. Pourquoi n’avoir jamais essayer ? Tout simplement parce que je ne me voyais pas rester devant un PC pour jouer à  ce type de jeu. Oui, je préfère un bon World of Warcraft 😛 Bref, avec la PSP, je me suis dit que c’était le moment et que là , dans les transports, pour tuer le temps, à§a pouvait le faire 😉

Bref, voici donc Football Manager Handheld de Sports Interactive et Sega. Cette version n’est pas la même que Football Manager 2006 sur PC ou Xbox 360. En effet, avec moins de mémoire et pas de disque dur, le jeu fait quelques concessions par rapport aux versions salons. Ici, on n’aura que sept pays différents : Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Ecosse, Espagne et France pour 19 ligues jouables. Mais rassurez-vous la base de donnée reste considérable, surtout quand on considère que c’est sur une console portable.

Pour le principe, vous prenez le rà´le d’un entraà®neur et vous allez devoir mener votre équipe au top en gérant votre budget, votre calendrier, vos transferts, vos contrats, mais vous pourrez aussi envoyer des éclaireurs afin de dénicher la perle rare 😉 Un peu comme le PSG avec Ronaldhino 😛 Mais là , vous ferez en sorte de bien l’exploiter et de le garder, hein ?

Et quid des matchs ? Et bien, ici, on est loin d’un FIFA 2006 ou d’un PES 5, il va vous falloir vous contenter de commentaires en mode texte, tout est fait pour pouvoir jouer rapidement, bon, perso c’est un peu vide quand même mais cela suffira aux stratèges du foot en herbe !

Graphismes : Une interface claire, sobre et complète.

Animation : Le passage entre les écrans se font sans problème 😛

Jouabilité : Tout se fait à  la croix directionnelle et aux boutons L et R, à§a va, on a vu pire !

Durée de vie : Vous faire les 19 ligues risque de vous occuper pas mal de temps.

Son : Quelques sons et c’est tout.

Multijoueurs : Y en a pas.

Conclusion : Honnêtement, pour une première fois, à§a le fait, j’avoue que c’est amusant de se la jouer Guy Roux, mais ce n’est pas mon trip, je préfère être au coeur de l’action et rien de remplacera mon PES 5 😉 L’avantage de cette version PSP est le fait que vous pourrez passer aussi bien cinq minutes qu’une heure dessus, et conviendra aux joueurs ne cherchants pas forcément l’exhaustivité des versions PC et Xbox 360.

Note : 6,5/10

Alors voici le type de jeu auquel je n’ai jamais joué et que je me suis toujours dit que j’essaierai un jour. Pourquoi n’avoir jamais essayer ? Tout simplement parce que je ne me voyais pas rester devant un PC pour jouer à  ce type de jeu. Oui, je préfère un bon World of Warcraft 😛 Bref, avec la PSP, je me suis dit que c’était le moment et que là , dans les transports, pour tuer le temps, à§a pouvait le faire 😉

Bref, voici donc Football Manager Handheld de Sports Interactive et Sega. Cette version n’est pas la même que Football Manager 2006 sur PC ou Xbox 360. En effet, avec moins de mémoire et pas de disque dur, le jeu fait quelques concessions par rapport aux versions salons. Ici, on n’aura que sept pays différents : Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Ecosse, Espagne et France pour 19 ligues jouables. Mais rassurez-vous la base de donnée reste considérable, surtout quand on considère que c’est sur une console portable.

Pour le principe, vous prenez le rà´le d’un entraà®neur et vous allez devoir mener votre équipe au top en gérant votre budget, votre calendrier, vos transferts, vos contrats, mais vous pourrez aussi envoyer des éclaireurs afin de dénicher la perle rare 😉 Un peu comme le PSG avec Ronaldhino 😛 Mais là , vous ferez en sorte de bien l’exploiter et de le garder, hein ?

Et quid des matchs ? Et bien, ici, on est loin d’un FIFA 2006 ou d’un PES 5, il va vous falloir vous contenter de commentaires en mode texte, tout est fait pour pouvoir jouer rapidement, bon, perso c’est un peu vide quand même mais cela suffira aux stratèges du foot en herbe !

Graphismes : Une interface claire, sobre et complète.

Animation : Le passage entre les écrans se font sans problème 😛

Jouabilité : Tout se fait à  la croix directionnelle et aux boutons L et R, à§a va, on a vu pire !

Durée de vie : Vous faire les 19 ligues risque de vous occuper pas mal de temps.

Son : Quelques sons et c’est tout.

Multijoueurs : Y en a pas.

Conclusion : Honnêtement, pour une première fois, à§a le fait, j’avoue que c’est amusant de se la jouer Guy Roux, mais ce n’est pas mon trip, je préfère être au coeur de l’action et rien de remplacera mon PES 5 😉 L’avantage de cette version PSP est le fait que vous pourrez passer aussi bien cinq minutes qu’une heure dessus, et conviendra aux joueurs ne cherchants pas forcément l’exhaustivité des versions PC et Xbox 360.

Note : 6,5/10