Dossier

Ne pas laver son masque à 60°C présente-il un risque ?

Science

Par Felix Gouty le

Un masque “barrière” réglementaire doit être lavé à 60°C en machine avant d’être réutilisé. Qu’arrive-t-il si cette règle n’est pas respectée ? Le Journal du Geek répond à vos questions pratiques concernant le port du masque.

Crédits : JC Cards / Pixabay.

En déconfinement, masque jetable ou lavable : telle est la question. Depuis le mois dernier, un grand nombre de municipalités distribuent gratuitement aux citoyens français des masques appelés “barrières” lavables 10 à 20 fois. Ces derniers suivent, en principe, les recommandations de l’Afnor, l’Association française de normalisation. Celles-ci conseillent de les laver au moins trente minutes à 60°C puis de les repasser quelques secondes à 110°C. Problème, nous n’avons pas toujours beaucoup de linge à laver à 60°. Une question se pose alors : que risque-t-on lorsque ces contraintes sont contournées ? Olivier Gibert, porte-parole du groupe Afnor, rappelle au Journal du Geek que “le seuil de température où les particules virales disparaissent se situe à 57°C.” Cela correspond notamment “à la température d’inactivation physique observée sur le SARS” (cousin du coronavirus SARS-CoV-2), remarque Pierre Parneix, médecin hygiéniste au CHU de Bordeaux. Isabelle Bonmarin, responsable de l’unité de prévention des risques infections et environnementaux à Santé Publique France, nous explique que cette température de 60°C a ainsi été recommandée afin d’être sûr à 100% d’avoir éliminé le virus potentiellement logé dans les tissus du masque.

Le virus est inactivé par la chaleur

Néanmoins, selon Pierre Parneix, il n’est pas obligatoire de passer par un lavage à 60°C puis un repassage à 110°C pour exterminer les particules virales de la COVID-19. L’application d’une température au-delà des 57°C, par le lavage en machine ou le repassage, suffit. “Mon conseil est que si vous avez la possibilité de repasser votre masque, il n’est pas nécessaire de se préoccuper des paramètres de la machine pour son lavage (au préalable), nous recommande le médecin hygiéniste bordelais. On peut se contenter de faire un cycle court basse température avant le repassage. Sinon, il faut effectivement opter pour le cycle à 60°C.” Par ailleurs, Pierre Parneix souligne “qu’il n’y a pas de risque infectieux à mélanger plusieurs masques ensemble (même) avec d’autres linges.” Il recommande, par contre, d’éviter de laver son ou ses masques avec des vêtements comportant des pièces métalliques qui pourraient altérer le tissu du ou des masques en question.

Il faut dire que cet impératif de lavage, pour les masques réutilisables, est souvent décrié par les usagers. Dans certains cas, le masque jetable, basé sur le modèle du masque chirurgical, est en effet perçu comme moins contraignant et est donc privilégié. Dans un sondage effectué sur le compte Twitter officiel du Journal du Geek (voir ci-dessus), 42% des plus de 1 400 votants préféraient un “masque réglementaire jetable.” Pourtant, le masque réutilisable et lavable représente un geste citoyen et écologique pour les spécialistes de santé publique. “Utiliser un masque lavable, c’est plus respectueux de l’environnement”, déclare Olivier Gibert de l’Afnor, qui évoque la crainte des “déchets COVID”. En effet, il y a quelques jours, le journal Les Échos rapportait qu’en réaction à la pénurie de mars-avril, la France faisait face à une dangereuse surproduction de masques, notamment, à usage unique.

Promo
KotiCidsin Fer à repasser -...
536 Commentaires
KotiCidsin Fer à repasser -...
  • Grande semelle en céramique en forme de U glisse facilement sur tous les types de tissus.
  • Système anti-gouttes empêche les fuites d'eau. Avec poignée anti-dérapage.
  • Systèmes anti-calcaire et autonettoyants empêchent le fer de contenir du calcium et des...
  • Vaporiser les vêtements horizontalement ou verticalement.