Dossier

Qu’est-ce que le minage de crypto-monnaies ?

Crypto

Par Owen Simonin le

Si vous vous intéressez à la Blockchain et aux cryptomonnaies, vous avez certainement entendu parler du fameux minage ou mining de cryptomonnaies. Ce sujet passionne et est souvent accompagné de nombreuses questions. Aussi, nous allons réaliser une série de plusieurs articles dans le but de vous expliquer les bases du minage de cryptomonnaies. Ce premier article est une introduction au sujet, nous y verrons les définitions et le fonctionnement du minage. Dans les articles suivants, nous traiterons des sujets plus précis (comment devenir un mineur ? Est-ce rentable ? …).

Les origines du minage

Débutons avec un court paragraphe d’histoire. Le terme « minage de cryptomonnaies » est apparu en 2009, à la création de la première blockchain Bitcoin, il a un rapport direct avec les mineurs d’or. Ces derniers, en quête de richesse, partaient, la pioche à la main sans savoir s’ils reviendraient les poches pleines de métaux précieux. De la même manière, le mineur de bitcoin, partait lui, équipé de son ordinateur à l’assaut de calculs mathématiques, et lorsqu’il trouvait le bon résultat, notre mineur se voyait récompensé en bitcoin.

Aujourd’hui, le minage a bien évolué, si bien que miner avec son ordinateur personnel même si techniquement possible n’a plus d’intérêt économique. Il existe désormais des machines spécialisées pour cette tâche : les Asics ou les RIGs (vous pouvez vous procurer ce type de machine chez la société Just Mining, leader français sur le sujet). D’autres cryptomonnaies ont repris ce concept de minage comme Ethereum (ETH), Litecoin (LTC), Monero (XRM),…etc.

Définition rapide

Le concept du minage de cryptomonnaie n’est pas très compliqué à comprendre. Le minage est une opération consistant à valider une transaction sur un réseau blockchain par le biais d’un calcul mathématique. Le minage techniquement surnommé « Proof of work » (preuve de travail) permet ainsi de sécuriser la blockchain.

Le rôle du mineur

Le mineur est la personne qui réaliser l’activité de minage. Il met à disposition d’une pool de minage sa puissance de calcul. La pool joue le rôle de chef d’orchestre dans la résolution des problèmes mathématiques. Nous consacrerons un article au pool de minage dans les prochains jours. A la fin de l’opération, pour sa contribution, le mineur est récompensé, il reçoit des paiements en cryptomonnaie.

Lorsque vous réalisez une transaction dans le système bancaire classique, votre banque prend l’argent sur votre compte, elle l’envoie à une autre banque qui la dépose sur le compte du bénéficiaire. La banque joue le rôle de tiers de confiance. Dans l’économie de la blockchain et du minage, ce sont les mineurs qui remplacent le tiers de confiance, il n’y a pas d’organisme central, c’est en ce sens qu’on dit que la blockchain est décentralisée.

Qui sont les mineurs

Des entreprises, des particuliers, vous, moi,… tout le monde peut techniquement être mineur de cryptomonnaie. Bien entendu, le contexte actuel du marché fait que ce n’est pas forcément intéressant pour tout le monde de l’être. Il faut comprendre que le système a été pensé de manière à ce que n’importe qui sur la planète puisse devenir un mineur et contribuer à son échelle à la sécurisation et au développement de la blockchain.

Comment fonctionne le minage de crypto monnaies ?

Le proof of work (preuve de travail)

Il existe différentes manières se sécuriser une blockchain. La plus connue, utilisée dès l’origine par la blockchain Bitcoin est la preuve de travail (PoW – proof of work). Ce mécanisme consiste à la résolution d’un problème mathématique nécessitant de la puissance de calcul fourni par du matériel informatique.

Une histoire de mathématique

Le minage est avant tout une histoire de mathématique. La validation de transaction s’effectue en résolvant un problème mathématique complexe. Pour trouver la solution au problème, le mineur va essayer une multitude de possibilités jusqu’à trouver le bon résultat. C’est pourquoi, plus le mineur dispose de puissance de calcul, plus il a de chance de trouver sur le bon résultat avant les autres mineurs. Ce système entraine naturellement de la concurrence et une hausse de la puissance de calcul dans le temps. Ainsi, pour s’adapter à l’augmentation de cette puissance, le protocole prévoit que la difficulté s’ajuste pour maintenir un temps moyen par bloc constant (10 min pour Bitcoin et 15 secondes pour Ethereum par exemple).

Crédits Stevepb via Pixabay CC

Une illustration pour mieux comprendre

Pour imager le fonctionnement du minage de bitcoin, nous allons reprendre l’exemple d’Andreas M. Antonopoulos, célèbre ambassadeur de bitcoin sur le sudoku. Ce dernier comparait le minage à un immense concours de Sudoku dans lequel chaque participant recommencerait une nouvelle grille dès que l’un d’entre eux aurait trouvé la solution à la précédente. La difficulté de la grille serait ajustée pour que la durée moyenne de résolution soit de 10 minutes (temps de validation d’un bloc sur la blockchain Bitcoin). Partant de ce principe, la difficulté de la grille peut donc être ajustée, si bien que le calcul peut être très difficile à résoudre, mais pour autant, il sera très simple à vérifier.

Le minage de bitcoin

Sur la blockchain Bitcoin, un bloc est vérifié en moyenne toutes les 10 minutes. Après chaque bloc, de nouveaux bitcoins sont émis et distribués aux mineurs ayant trouvé la solution. Aujourd’hui, ce sont 12,5 bitcoins qui sont émis par blocs. Ce chiffre diminue dans le temps, il est divisé par deux tous les 210 000 blocs (représentant environ 4 ans), ce phénomène s’appelle le halving. Le prochain halving aura lieu en mai 2020. Mais, les nouveaux bitcoins émis ne sont pas la seule source de rémunération des mineurs. Ces derniers touchent également les frais des transactions confirmés sur le réseau.

Quelles sont les cryptomonnaies que l’on peut miner ?

Si le minage de cryptomonnaies est la méthode de sécurisation la plus utilisée, ce n’est pour autant pas la seule. Il existe des dizaines de mécanismes de sécurisation (nous y reviendrons dans d’autres articles). Aujourd’hui, il est possible de mineurs de nombreuses cryptomonnaies. Pour ne citer que les plus connues : Ethereum (ETH)*, Zcash (ZEC), Litecoin (LTC), Monero (XRM), Grin (GRIN),…

Nous reviendrons plus en détail sur le comment miner ces cryptomonnaies dans un article dédié. Dans un second article, nous verrons comment miner des cryptomonnaies. Si vous souhaitez avancer en amont sur le sujet, nous vous invitons à consulter la société Just-Mining, une entreprise française leader sur ce secteur en France et dans plusieurs pays européens.

Le minage de cryptomonnaie est un sujet essentiel au cœur de la blockchain et des cryptomonnaies. Bien que très simple en apparence, c’est un marché très complexe et particulier qui souffrent souvent des désinformations. Nous tenterons de les corriger dans d’autres articles plus détaillés (ex : le minage et l’écologie, la rentabilité du minage,…etc.).