Dossier

Outrun 2006 : Coast 2 Coast (PSP)

Par Anh Phan le

Est-ce que je dois vous faire l’affront de vous présenter Outrun. Outrun était et restera le jeux de courses de Sega dans le monde des jeux-vidéos et plus particulièrement en arcade. La suite, Outrun 2, est sorti sur Xbox en 2004 et avait le mérite de proposer le même type de gameplay très arcade o๠il faut négocier les virages ou chicanes en dérapages, un peu comme la série des Ridge Racers mais encore plus arcade, le tout en 3D avec des graphismes remis au goût du jour 😉

Outrun 2006 est un mix d’Outrun 2 et Outrun 2SP avec une partie Coast 2 Coast dédié aux mini-jeux. Ici, pas de simulations comme Gran Turismo, ni même Project Gotham Racing 3, c’est de l’arcade à  l’état pur, vous avez le choix entre différentes Ferrari (oui parce que le reste, c’est pas terrible) qui vous permettra de vous rendre d’un point A à  un point B avec différents checkpoints et le tout en style, de manière à  satisfaire votre copine blonde, folle de vitesse et de sensations fortes. Donc pas de prise de tête, on est là  pour s’éclater les cheveux aux vents et pour peu que vous ne cherchiez pas une simulation, le contrat est parfaitement rempli, on s’amuse à  faire la course le plus vite possible tout en dépassant ses adversaires et esquivant les voitures du traffic. A cà´té, Sega et Sumo Digital ont pensé à  vous rajouter de nombreux mini-jeux comme les courss o๠il faut récupérer le plus de pièces possibles sur une portion de circuit ou alors négocier un dérapage le plus long possible.

A la fin de chaque course et en fonction de votre style, vous gagnerez plus ou moins de miles qui vous permettront d’acheter de nouvelles voitures, musiques, améliorations, et autres. Et quel bonheur de retrouver des thèmes si connus comme Passing Breeze, j’adooore 😉 On aime ou on n’aime pas mais elle colle au jeu. Par contre petit bémol pour les voix franà§aises un peu trop ridicules à  mon goût.

Au niveau de la réalisation, force est de constater que Sega a fait du très bon boulot puisque la version PSP est proche de la version PS2 et Xbox, et ce, malgré la présence d’aliasing. Cà´te à  cà´te, vous ne verrez presque pas de différences. La PS2 et la Xbox sont alors sous-exploité ? On est pas loin. Bref, on voit l’horizon, il n’y a pas de clipping et à§a défile vite, très vite. On se prend vite au jeu et à  la vitesse, ce qui est fort agréable. De plus, le style de jeu est parfaitement adapté à  une console portable. On notera un mode en ligne pour six personnes, dommage que ce ne soit que des courses rapides ! A noter que le jeu demande le firmware 2.60 pour fonctionner.

Graphismes : Malgré l’aliasing, les graphismes sont bien réalisés et les véhicules bien modélisés.

Animation : Le défilement est rapide, un vrai bonheur.

Jouabilité : C’est très arcade et facile à  prendre en main, on enchaà®ne dérapage sur dérapage.

Durée de vie : C’est une compilation avant tout, donc certains aspects du jeu sont répétitifs mais pour une partie rapide, à§a le fait toujours bien.

Son : Le son est correct, pour les musiques, on n’aime ou on n’aime pas. Quand aux voix, elles sont hideuses.

Multijoueurs : Un mode en ligne contre 5 autre joueurs humains mais seulement en courses rapides, c’est peu mais au final, on s’amuse bien.

Conclusion : Vous l’aurez compris, pour moi, Outrun 2006 Coast 2 Coast est un jeu à  avoir parce qu’il concilie bien le fun et le plaisir de jeu, le tout réalisé avec soin. Maintenant, si vous cherchez un jeu de courses style Gran Turismo, passez votre chemin.

Note : 7,5/10

Est-ce que je dois vous faire l’affront de vous présenter Outrun. Outrun était et restera le jeux de courses de Sega dans le monde des jeux-vidéos et plus particulièrement en arcade. La suite, Outrun 2, est sorti sur Xbox en 2004 et avait le mérite de proposer le même type de gameplay très arcade o๠il faut négocier les virages ou chicanes en dérapages, un peu comme la série des Ridge Racers mais encore plus arcade, le tout en 3D avec des graphismes remis au goût du jour 😉

Outrun 2006 est un mix d’Outrun 2 et Outrun 2SP avec une partie Coast 2 Coast dédié aux mini-jeux. Ici, pas de simulations comme Gran Turismo, ni même Project Gotham Racing 3, c’est de l’arcade à  l’état pur, vous avez le choix entre différentes Ferrari (oui parce que le reste, c’est pas terrible) qui vous permettra de vous rendre d’un point A à  un point B avec différents checkpoints et le tout en style, de manière à  satisfaire votre copine blonde, folle de vitesse et de sensations fortes. Donc pas de prise de tête, on est là  pour s’éclater les cheveux aux vents et pour peu que vous ne cherchiez pas une simulation, le contrat est parfaitement rempli, on s’amuse à  faire la course le plus vite possible tout en dépassant ses adversaires et esquivant les voitures du traffic. A cà´té, Sega et Sumo Digital ont pensé à  vous rajouter de nombreux mini-jeux comme les courss o๠il faut récupérer le plus de pièces possibles sur une portion de circuit ou alors négocier un dérapage le plus long possible.

A la fin de chaque course et en fonction de votre style, vous gagnerez plus ou moins de miles qui vous permettront d’acheter de nouvelles voitures, musiques, améliorations, et autres. Et quel bonheur de retrouver des thèmes si connus comme Passing Breeze, j’adooore 😉 On aime ou on n’aime pas mais elle colle au jeu. Par contre petit bémol pour les voix franà§aises un peu trop ridicules à  mon goût.

Au niveau de la réalisation, force est de constater que Sega a fait du très bon boulot puisque la version PSP est proche de la version PS2 et Xbox, et ce, malgré la présence d’aliasing. Cà´te à  cà´te, vous ne verrez presque pas de différences. La PS2 et la Xbox sont alors sous-exploité ? On est pas loin. Bref, on voit l’horizon, il n’y a pas de clipping et à§a défile vite, très vite. On se prend vite au jeu et à  la vitesse, ce qui est fort agréable. De plus, le style de jeu est parfaitement adapté à  une console portable. On notera un mode en ligne pour six personnes, dommage que ce ne soit que des courses rapides ! A noter que le jeu demande le firmware 2.60 pour fonctionner.

Graphismes : Malgré l’aliasing, les graphismes sont bien réalisés et les véhicules bien modélisés.

Animation : Le défilement est rapide, un vrai bonheur.

Jouabilité : C’est très arcade et facile à  prendre en main, on enchaà®ne dérapage sur dérapage.

Durée de vie : C’est une compilation avant tout, donc certains aspects du jeu sont répétitifs mais pour une partie rapide, à§a le fait toujours bien.

Son : Le son est correct, pour les musiques, on n’aime ou on n’aime pas. Quand aux voix, elles sont hideuses.

Multijoueurs : Un mode en ligne contre 5 autre joueurs humains mais seulement en courses rapides, c’est peu mais au final, on s’amuse bien.

Conclusion : Vous l’aurez compris, pour moi, Outrun 2006 Coast 2 Coast est un jeu à  avoir parce qu’il concilie bien le fun et le plaisir de jeu, le tout réalisé avec soin. Maintenant, si vous cherchez un jeu de courses style Gran Turismo, passez votre chemin.

Note : 7,5/10