Dossier

Sélection – Les 10 livres sur le jeu vidéo qui méritent votre attention cet été

Jeux-Video

Par Jules le

L’hiver dernier, nous vous proposions une liste de lecture de 15 ouvrages traitant du vaste monde qu’est le jeu vidéo. Des livres allant de l’artbook à l’essai en passant par l’encyclopédie, afin de découvrir le 10e Art sous un jour différent mais tout aussi intéressant. Pas de quoi remplir une bibliothèque non plus. Sept mois plus tard, l’été est de retour parmi nous, les occasions de buller au soleil se multiplient, les oiseaux chantent, l’herbe pousse et les éditeurs n’ont pas chômé. Il était donc grand temps de se fendre d’une nouvelle sélection de livres abordant le jeu vidéo de près ou de loin vidéo (mais souvent de très près). Dix ouvrages qui ont tout ce qu’il faut là où il faut pour se faire une petite place dans votre valise.

Uncharted : Journal d’un explorateur

L’été dernier, la saga Uncharted s’offrait un dernier tour de piste avec le spin-off Lost Legacy, qui envoyait le duo Chloé et Nadine en Inde sur la piste de la défense brisée de Ganesh. Une sucrerie tendue par Naughty Dog pour aider les joueurs à faire leur deuil de Nathan Drake, absent depuis son ultime aventure en 2016.

Crédit : Third éditions

Il faut dire qu’en 4 jeux et presque dix ans, le studio californien a su hisser son chasseur de trésors charismatique et baroudeur, qui n’est pas sans rappeler un certain Indiana Jones, au rang d’icône du jeu vidéo. Dix ans d’un savoir-faire et d’un amour du média auxquels rendent hommage Bruni Provezza et Nicolas Deneshau avec l’essai Uncharted : Journal d’un explorateur. En 240 pages, les deux auteurs guident le lecteur dans les coulisses d’une saga devenue culte, à grand renfort de décryptage de la recette Uncharted, d’analyse des codes du genre action-aventure et d’anecdotes sur un studio emblématique.

Uncharted : Journal d’un explorateur, Nicolas Deneshau et Bruno Provezza, disponible chez Third éditions, 19,90 euros.

L’histoire de God of War

Il est des sagas vidéoludiques qui sont indissociables d’une époque ou d’un constructeur. God of War est de celles-là. Lâché pour la première fois sur PS2 en 2005 pour répandre sa colère vengeresse contre les divinités grecques, Kratos est parvenu à faire son nid dans une ludothèque particulièrement foisonnante. Il s’est ensuite transformé, au fil des épisodes et des générations de consoles, en héros incontournable de l’écurie Sony. Une odyssée couverte de succès qui a connu cette année un nouveau triomphe avec le carton de God of War sur PS4.

Crédit : Pix’n Love

C’est également au début de l’année, une dizaine de jours avant la sortie du quatrième opus, que L’histoire de God of War est apparu dans les rayons des librairies. Fruit de l’infatigable Alexandre Serel (déjà responsable de L’histoire de Tomb Raider : 1986-2008 : L’odyssée de Lara Croft chez Pix’n Love), cet essai vous propose de découvrir l’évolution de cette licence brutale aussi bien au travers d’anecdotes (vous saviez que le premier nom de Kratos était Dominus ?) que l’autopsie des divers choix de design ou marketing. Bien écrit, jamais lourd dans sa forme et agréable à lire, L’histoire de God of War se laisse dévorer sans problème, que l’on soit fan ou pas de la saga.

L’histoire de God of War, Alexandre Serel, disponible chez Pix’n Love, 24,90 euros

Diablo : Genèse et Rédemption d’un Titan

Voilà un nouvel ouvrage de référence sur un géant du jeu vidéo, Diablo. Écrit par le journaliste de Gamekult, Benoit “ExServ” Reinier, Diablo : Genèse et Rédemption d’un Titan a une qualité pas toujours évidente dans les ouvrages de Third : il est très bien écrit. L’écriture et le style de Benoît Reinier sont toujours d’une grande clarté et permettent de tourner les 300 pages du livre sans s’en rendre compte.

Crédit : Third éditions

Sur le fond, je suis un peu plus partagé. Il n’y a absolument rien à redire sur toutes les parties histoire (du studio, des jeux) ou liées au lore de Diablo, qui sont très complètes et reviennent aussi bien sur l’histoire de Blizzard North (et sa chute), que ses développeurs clés (et ce qu’ils sont devenus) ou sur le scénario de la franchise (qui m’a longtemps échappé, je dois bien l’admettre). Pour ceux qui ont haï Diablo III lors de sa sortie, l’analyse de ExServ sur l’orientation qu’a voulu donner Blizzard a son jeu, avec l’hôtel des ventes notamment, vaut le détour. Si elle défend un peu trop le travail de  Jay Wilson, l’homme clé derrière Diablo III, elle permet de mieux appréhender et comprendre la démarche du développeur. Mais l’excusera aussi parfois un peu trop aux yeux des joueurs vétérans. Finalement, le point faible du livre provient de la façon même dont Third éditions conçoit ses livres. On regrette toujours le manque criant d’illustrations et des parties du livre dédiées au gameplay du jeu qui vont sembler beaucoup trop évidentes aux joueurs de hack and slash. Car, qu’on se comprenne : Diablo : Genèse et Rédemption d’un Titan est un livre qui se destine uniquement aux fans de Diablo, qui y trouveront des analyses passionnantes.

Diablo : Genèse et Rédemption d’un Titan, Benoît « ExServ » Reinier, disponible chez Third éditions, 29,90 euros.

Super Mario Encyclopedia

Super Mario Encyclopedia fait partie de ses ouvrages inclassables. À mi-chemin entre l’encyclopédie et le guide d’astuces, ce livre semble surtout se destiner aux plus jeunes générations. Celles qui ont découvert le plombier à casquette rouge avec Super Mario Sunshine ou Super Mario Galaxy et qui veulent s’essayer aux épisodes NES, GameBoy ou N64.

Super Mario Encyclopedia ne revient pas sur 30 ans d’histoire de la mascotte de Nintendo (l’épisode Odyssey est aux abonnés absents) en dévoilant les coulisses de l’éditeur japonais ou les grandes phases de développement de ses aventures. Non, il décortique simplement chaque jeu niveau par niveau, personnage par personnage, objet par objet, et évidemment, ennemi par ennemi. Le tout agrémenté d’informations et de conseils pour progresser dans les différents titres de la longue épopée de Mario.

Super Mario Encyclopedia, disponible chez Soleil-Manga, 34,99 euros.