Dossier

Prise en main : Lenovo IdeaPad Yoga 11

Notre avis
6 / 10
Ordinateurs

Par Pierre le

Microsoft mise gros sur Windows 8. L’OS doit rentrer dans l’ère du tactile et sa nouvelle interface doit l’y aider. Mais Windows 8 est lourd et ne peut pas encore s’adapter à toutes les tablettes. C’est là que Windows RT intervient. Version “light” de Windows 8, RT s’est déjà fait remarquer sur la tablette Surface de Microsoft. Lenovo a lui aussi décidé de parier sur l’OS de Microsoft avec son ultrabook-tablette IdeaPad Yoga. Le Yoga 11 a l’apparence d’un Ultrabook, l’utilisation d’un ultrabook, mais nous ne nous leurrons pas, ce n’est pas vraiment un ultrabook.

DSC01276

Design

Avant tout, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une tablette Windows RT qui mise sur une utilisation tactile. Mais tout comme la tablette de Microsoft, l’utilisation au clavier est possible, voire recommandée dans certains cas. Ici, le clavier ne prend pas la forme d’un accessoire, mais fait partie intégrante de la machine. Lors d’une utilisation tablette, les touches se font discrètes au dos de la machine. Mais il est possible de le ramener vers l’avant, afin que la tablette prenne la forme d’un Ultrabook. Une machine modulable dans tous les sens, qui mérite donc amplement son nom “Yoga”.

En terme de design pur et de finition, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une réussite incontestable. Ici, le modèle testé est en plastique durci de couleur orange. Mais si vous n’aimez pas, sachez que la machine est disponible en d’autres couleurs, comme noir et gris. On sent que Lenovo a donné le meilleur de lui même dans la partie extérieure. Aucune fioriture, aucun ventilateur apparent. Ici, le capot texturé type “soft touch” de l’écran ne dispose que du logo Lenovo en métal en haut à gauche. Le dos de la partie clavier est du même acabit, avec juste des patins carrés et 10 vis discrètes. On peut tout de même apercevoir les charnières de l’écran en métal brossé qui s’accorde très bien avec l’ensemble.

DSC01294

Sur les côtés, qui sont en noir, nous retrouvons la partie connectique, soit une prise USB 3.0 /USB 2.0 de chaque côté, une prise secteur, une prise Jack 3,5 mm, un lecteur de carte SD et une prise HDMI. Le bouton son se trouve également sur le côté droit, tandis que le bouton d’allumage se situe lui sur la tranche avant de l’appareil. Une disposition digne d’un Ultrabook classique pour une tablette tournant sous Windows RT.

Le seul écueil que nous pouvons faire au niveau du design vient en réalité de la conception de la tablette en elle-même. En position Ultrabook, le design est une franche réussite. En revanche, lors d’une utilisation tablette, le clavier constitue le dos de la tablette, ce qui signifie que vous toucherez les touches lorsque vous l’utiliserez. Bien entendu, celles-ci se désactivent dans ce mode, mais le contact avec le clavier n’est pas très agréable, de même, on craint pour la solidité des touches si la tablette est posée ou glisse sur une surface rugueuse. Dommage.

DSC01292

La partie tablette est quant à elle très agréable à l’oeil et fait dans le classique. Autour de l’écran de 11,6 pouces, nous retrouvons les bords de 5 cm et le bouton physique Windows. Outre cela, nous notons la présence de deux patins en caoutchouc à la base pour protéger l’écran lorsqu’il est refermé sur le clavier. Une tablette classique et impeccable, donc, qui est dans la logique du reste de la machine.

Caractéristiques

Côté caractéristiques, l’IdeaPad Yoga 11 se défend plutôt bien pour une tablette. Commençons par l’écran. Celui-ci est, comme le nom de la machine l’indique, un écran tactile de 11,6 pouces. IPS, il dispose d’une définition de 1366 x 768 pixels. Une définition très correcte pour une tablette, mais pas au top pour un Ultrabook. La tablette dispose également d’un processeur Tegra 3 Quadcore T30 cadencé à 1.4Ghz, de 2 Go de RAM DDR3 et de 64 Go de stockage SSD. La batterie, quant à elle, est en Lithium-Ion 4 cellules et Lenovo nous promet 10 heures d’utilisation active.

DSC01300

La tablette dispose également d’une webcam 1280 x 720 pixels et d’un support WiFi 802.11b/g/n. Le tout tourne sous Windows RT et est concentré dans un poids de 1,19 kg et 17 mm d’épaisseur. À noter également la présence d’une alimentation externe, qui est assez discrète puisqu’elle ne pèse que 316 g.

Clavier et trackpad

L’IdeaPad Yoga 11 est une tablette, mais se transforme donc aussi en ultrabook. Qui dit ultrabook, dit clavier. Celui-ci est de type chiclet, un grand classique aujourd’hui. En plastique et de forme arrondie, les touches s’avèrent très agréable à utiliser. De même, le mécanisme se veut assez souple, et vous prendrez un sacré plaisir à écrire vos textes sous Office, inclus avec Windows RT. Seul défaut, la touche espace, qui est malheureusement assez lâche. Il ne sera pas rare de revenir dessus, la touche n’étant pas spécialement réactive. De même, on peut regretter l’angle qu’a pris Lenovo en ce qui concerne les raccourcis. Ici, pas besoin de passer par la touche Fn. En résultent des surprises, puisque la luminosité ou le son sont modifiables par simple pression des touches F1 à F12.

DSC01290

Le Trackpad s’avère lui assez surprenant par sa qualité. En plastique doux, il glisse parfaitement sous les doigts et est entièrement cliquable. De même, le click est juste parfaitement calibré. Il ne vous faudra pas appuyer comme un sourd pour l’utiliser et un simple effleurement ne le fera pas réagir. Un exemple à suivre.

Utilisation

Sur le papier, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une machine alléchante. Mais en utilisation, c’est autre chose. Nous n’allons pas épiloguer sur le fait que la tablette est équipée de Windows RT. Ici, impossible donc d’avoir une utilisation PC classique. Si vous voulez télécharger un programme, vous devrez passer par le Windows Store, et non pas le web ou par votre clé USB. Un bridage compréhensible qui s’adapte aux processeurs ARM, mais qui est un sacré coup de frein pour les possibilités offertes à l’utilisateur. Ici, ce n’est donc pas Lenovo qu’il faut blâmer, mais Microsoft.

DSC01289

Lenovo a eu une excellente idée en rendant sa machine transformable. L’utilisation s’avère en effet excellente en bureautique. Vous pouvez passer d’une position à l’autre en un clin d’oeil. Par exemple, vous êtes en train de regarder une vidéo sur votre canapé en tenant la tablette dans la main et vous devez travailler. Passez-le en mode Ultrabook pour une position plus confortable et sérieuse. Envie de regarder un film ? Posez le clavier face contre terre pour qu’il fasse office de support. Bref, un hardware aux petits oignons qui souffre de sa partie software. Seul regret, le Tegra 3 qui chauffe pas mal lors d’une utilisation intensive comme les jeux (et ce ne sont que des jeux Windows RT !).

Dernier point, l’autonomie. Celle-ci est à la hauteur des promesses de Lenovo. Véloce, elle a tenu presque 12 heures pour nous en utilisation normale. Une batterie très correcte dans la moyenne des meilleures tablettes et au-delà des Ultrabooks. Un bon point !

DSC01300

Verdict


Le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est un produit presque parfait au niveau du hardware. Finition, utilisation, batterie, écran, tout a été pensé avec soin pour un très bon résultat. Le problème, comme évoqué plus haut, est bien entendu Windows RT. Dommage. Mais si vous souhaitez tout de même craquer, tout n’est pas perdu. En effet, l’IdeaPad Yoga 11 est également disponible en version 13 pouces, cette fois sous Windows 8 (notre test prochainement). Certes, le prix n’est pas le même, mais vous aurez le droit à un vrai compromis entre tablette et PC sous un Windows complet.

Microsoft mise gros sur Windows 8. L’OS doit rentrer dans l’ère du tactile et sa nouvelle interface doit l’y aider. Mais Windows 8 est lourd et ne peut pas encore s’adapter à toutes les tablettes. C’est là que Windows RT intervient. Version “light” de Windows 8, RT s’est déjà fait remarquer sur la tablette Surface de Microsoft. Lenovo a lui aussi décidé de parier sur l’OS de Microsoft avec son ultrabook-tablette IdeaPad Yoga. Le Yoga 11 a l’apparence d’un Ultrabook, l’utilisation d’un ultrabook, mais nous ne nous leurrons pas, ce n’est pas vraiment un ultrabook.

DSC01276

Design

Avant tout, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une tablette Windows RT qui mise sur une utilisation tactile. Mais tout comme la tablette de Microsoft, l’utilisation au clavier est possible, voire recommandée dans certains cas. Ici, le clavier ne prend pas la forme d’un accessoire, mais fait partie intégrante de la machine. Lors d’une utilisation tablette, les touches se font discrètes au dos de la machine. Mais il est possible de le ramener vers l’avant, afin que la tablette prenne la forme d’un Ultrabook. Une machine modulable dans tous les sens, qui mérite donc amplement son nom “Yoga”.

En terme de design pur et de finition, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une réussite incontestable. Ici, le modèle testé est en plastique durci de couleur orange. Mais si vous n’aimez pas, sachez que la machine est disponible en d’autres couleurs, comme noir et gris. On sent que Lenovo a donné le meilleur de lui même dans la partie extérieure. Aucune fioriture, aucun ventilateur apparent. Ici, le capot texturé type “soft touch” de l’écran ne dispose que du logo Lenovo en métal en haut à gauche. Le dos de la partie clavier est du même acabit, avec juste des patins carrés et 10 vis discrètes. On peut tout de même apercevoir les charnières de l’écran en métal brossé qui s’accorde très bien avec l’ensemble.

DSC01294

Sur les côtés, qui sont en noir, nous retrouvons la partie connectique, soit une prise USB 3.0 /USB 2.0 de chaque côté, une prise secteur, une prise Jack 3,5 mm, un lecteur de carte SD et une prise HDMI. Le bouton son se trouve également sur le côté droit, tandis que le bouton d’allumage se situe lui sur la tranche avant de l’appareil. Une disposition digne d’un Ultrabook classique pour une tablette tournant sous Windows RT.

Le seul écueil que nous pouvons faire au niveau du design vient en réalité de la conception de la tablette en elle-même. En position Ultrabook, le design est une franche réussite. En revanche, lors d’une utilisation tablette, le clavier constitue le dos de la tablette, ce qui signifie que vous toucherez les touches lorsque vous l’utiliserez. Bien entendu, celles-ci se désactivent dans ce mode, mais le contact avec le clavier n’est pas très agréable, de même, on craint pour la solidité des touches si la tablette est posée ou glisse sur une surface rugueuse. Dommage.

DSC01292

La partie tablette est quant à elle très agréable à l’oeil et fait dans le classique. Autour de l’écran de 11,6 pouces, nous retrouvons les bords de 5 cm et le bouton physique Windows. Outre cela, nous notons la présence de deux patins en caoutchouc à la base pour protéger l’écran lorsqu’il est refermé sur le clavier. Une tablette classique et impeccable, donc, qui est dans la logique du reste de la machine.

Caractéristiques

Côté caractéristiques, l’IdeaPad Yoga 11 se défend plutôt bien pour une tablette. Commençons par l’écran. Celui-ci est, comme le nom de la machine l’indique, un écran tactile de 11,6 pouces. IPS, il dispose d’une définition de 1366 x 768 pixels. Une définition très correcte pour une tablette, mais pas au top pour un Ultrabook. La tablette dispose également d’un processeur Tegra 3 Quadcore T30 cadencé à 1.4Ghz, de 2 Go de RAM DDR3 et de 64 Go de stockage SSD. La batterie, quant à elle, est en Lithium-Ion 4 cellules et Lenovo nous promet 10 heures d’utilisation active.

DSC01300

La tablette dispose également d’une webcam 1280 x 720 pixels et d’un support WiFi 802.11b/g/n. Le tout tourne sous Windows RT et est concentré dans un poids de 1,19 kg et 17 mm d’épaisseur. À noter également la présence d’une alimentation externe, qui est assez discrète puisqu’elle ne pèse que 316 g.

Clavier et trackpad

L’IdeaPad Yoga 11 est une tablette, mais se transforme donc aussi en ultrabook. Qui dit ultrabook, dit clavier. Celui-ci est de type chiclet, un grand classique aujourd’hui. En plastique et de forme arrondie, les touches s’avèrent très agréable à utiliser. De même, le mécanisme se veut assez souple, et vous prendrez un sacré plaisir à écrire vos textes sous Office, inclus avec Windows RT. Seul défaut, la touche espace, qui est malheureusement assez lâche. Il ne sera pas rare de revenir dessus, la touche n’étant pas spécialement réactive. De même, on peut regretter l’angle qu’a pris Lenovo en ce qui concerne les raccourcis. Ici, pas besoin de passer par la touche Fn. En résultent des surprises, puisque la luminosité ou le son sont modifiables par simple pression des touches F1 à F12.

DSC01290

Le Trackpad s’avère lui assez surprenant par sa qualité. En plastique doux, il glisse parfaitement sous les doigts et est entièrement cliquable. De même, le click est juste parfaitement calibré. Il ne vous faudra pas appuyer comme un sourd pour l’utiliser et un simple effleurement ne le fera pas réagir. Un exemple à suivre.

Utilisation

Sur le papier, le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est une machine alléchante. Mais en utilisation, c’est autre chose. Nous n’allons pas épiloguer sur le fait que la tablette est équipée de Windows RT. Ici, impossible donc d’avoir une utilisation PC classique. Si vous voulez télécharger un programme, vous devrez passer par le Windows Store, et non pas le web ou par votre clé USB. Un bridage compréhensible qui s’adapte aux processeurs ARM, mais qui est un sacré coup de frein pour les possibilités offertes à l’utilisateur. Ici, ce n’est donc pas Lenovo qu’il faut blâmer, mais Microsoft.

DSC01289

Lenovo a eu une excellente idée en rendant sa machine transformable. L’utilisation s’avère en effet excellente en bureautique. Vous pouvez passer d’une position à l’autre en un clin d’oeil. Par exemple, vous êtes en train de regarder une vidéo sur votre canapé en tenant la tablette dans la main et vous devez travailler. Passez-le en mode Ultrabook pour une position plus confortable et sérieuse. Envie de regarder un film ? Posez le clavier face contre terre pour qu’il fasse office de support. Bref, un hardware aux petits oignons qui souffre de sa partie software. Seul regret, le Tegra 3 qui chauffe pas mal lors d’une utilisation intensive comme les jeux (et ce ne sont que des jeux Windows RT !).

Dernier point, l’autonomie. Celle-ci est à la hauteur des promesses de Lenovo. Véloce, elle a tenu presque 12 heures pour nous en utilisation normale. Une batterie très correcte dans la moyenne des meilleures tablettes et au-delà des Ultrabooks. Un bon point !

DSC01300

Verdict


Le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est un produit presque parfait au niveau du hardware. Finition, utilisation, batterie, écran, tout a été pensé avec soin pour un très bon résultat. Le problème, comme évoqué plus haut, est bien entendu Windows RT. Dommage. Mais si vous souhaitez tout de même craquer, tout n’est pas perdu. En effet, l’IdeaPad Yoga 11 est également disponible en version 13 pouces, cette fois sous Windows 8 (notre test prochainement). Certes, le prix n’est pas le même, mais vous aurez le droit à un vrai compromis entre tablette et PC sous un Windows complet.

Notre avis

Pourquoi RT ?

6 / 10

16 réponses à “Prise en main : Lenovo IdeaPad Yoga 11”

  1. À noter également la présence d’une alimentation externe, qui est assez discrète puisqu’elle ne pèse que 316 kg.
    C’est une alim discrète en effet ^^

  2. je ne comprend pas quel est le problème avec Windows RT…
    tu as dans la tablette ou l’ultrabook en Windows RT le pack Microsoft Office offert, la possibilité d’ouvrir des sites contenant du flash sans problème (je regarde des séries sur streamzzz à partir de ma Surface RT), mon Angry Birds Star Wars est aussi beau et fluide que sur mon Ipad, j’ouvre des MKV avec l’application mobile.HD, ah oui pardon c’est pas un PC car çà ne prend pas les .exe …. ben si t’es pas contant t’achètes un PC avec l’autonomie de merde qui va avec pour les plus puissants ou les programmes de merde qui ne demandent aucune ressources pour les Intel Atom …

    bref pour moi avoir une tablette qui me permet de faire en plus des manipulations de fichiers ou de configuration comme avec un OS complet çà me suffit.

    à ceux qui parlent du manque d’applis, patientez un peu, ce n’est que le début…et puis Windows Blue arrive…

  3. la suite Microsoft sur les tablettes RT sont bridé aussi on peut pas faire de macro ou integrer de video et audio dans les documents (active X quoi) bon une grosse partie de gens s en tape mais faut le savoir ca peu etre tres chiant

  4. Perso j’ai un Yoga 13 qui lui est sur un “vrai” windows 8, c’est un ultrabook cher mais niveau qualité, il y a rien de mieux: i7, 8go de ram et 256 ssd, le tout pour 6h d’autonomie (8 annoncée) Le meilleur ultrabook/tablette actuellement sur le marcher !

  5. “À noter également la présence d’une alimentation externe, qui est assez discrète puisqu’elle ne pèse que 316 kg”
    316 Kg ! Ça doit être lourd quand même 😀
    Cordialement

  6. “À noter également la présence d’une alimentation externe, qui est assez discrète puisqu’elle ne pèse que 316 kg.”

    En effet, c’est plutôt correcte 🙂

  7. Jolie mais très cher.

    @zegrec: “je ne comprend pas quel est le problème avec Windows RT…”

    Le problème Windows RT c’est qu’il ressemble trop au Windows classique. Microsoft aurait dû lui trouver un autre nom et concevoir une interface totalement différente pour que la différence saute tout de suite aux yeux. Certaines personnes qui s’intéressent aux tablettes et ultrabook sous Windows RT ne voient en ces produits qu’une alternative à l’ordinateur portable et quand viennent les question sur leurs possibilités, les limitations peuvent vite décourager. Rajouté à ça, la différence de prix entre ces produits et un ordinateur portable d’entrée de gamme qui n’est pas si grande que ça.

  8. Très bonne manufacture extérieure ! Possédant leYoga13, j’en suis totalement satisfaite! et c’est vrai que sous windows 8 (pas RT) le 13 tourne génialement bien, c’est un vrai PC, tactile, qui change notre relation avec un ordinateur classique! j’espère voir vos retours au JDG concernant le Yoga13 🙂

  9. Merci pour toutes ces infos.
    Je me pose, depuis la sortie de ces ultrabooks-tactiles la question de leur possible usage comme substituts au Tableau blanc interactif par l’intermédiaire d’une connexion à un video projecteur. Je ne trouve nul part l’évocation d’un tel usage. Par contre je trouve des références à une compatibilité pour certains avec les stylets wacoms.
    Mon idée est d’utiliser en classe un ultrabook de ce type relié à un video projo : surcouche d’écriture sur des docs, manipulations d’objets etc… et pas simplement je glisse mon doigt dessus pour lancer une vidéo. Merci à tous ceux qui pourront m’éclairer.

  10. “Le Lenovo IdeaPad Yoga 11 est un produit presque parfait au niveau du hardware. Finition, utilisation, batterie, écran, tout a été pensé avec soin pour un très bon résultat. Le problème, comme évoqué plus haut, est bien entendu Windows RT. Dommage” > 6/10

    Pourquoi vous notez cette tablette comme si vous vous attendiez à avoir W8 dessus ?
    Il faudrait vous décider à assumer le fait que Win RT est un OS tablette, pas là peine de baisser la note des produits simplement parcequ’ils en sont équipés 😉
    En gros : comparez ce qui est comparable.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *