Dossier

[Duel JDG] Ultrabook : Asus Zenbook UX-31 VS Acer Aspire S3

Clavier et ergonomie

Aspire S3 :

Que vous soyez un habitué des touches métalliques d’un MacBook ou de celles souvent en plastiques des ordinateurs portables d’autres constructeurs, votre avis sera au mieux satisfait et au pire franchement déçu. Satisfait si vous êtes un habitué des PC portables, les touches de l’Aspire S3 sont en plastique à la finition plus que correcte, mais à l’aspect un peu « cheap » si caractéristique des claviers entrée de gamme. C’est d’autant plus dommage que la frappe en elle même est confortable, le clavier s’avère silencieux même si les touches sont victimes d’un jeu latéral perceptible, mais pas rédhibitoire. On est tout de même loin que ce que propose la concurrence sur ce point.

Concernant l’ergonomie et la batterie, on regrette le choix discutable en matière de forme des touches rendant l’utilisation des fonctions fréquemment utilisées telles que « Entrée » ou « retour arrière » plus compliqué que de raison. Les raccourcis vers les paramètres WiFi, Bluetooth ou encore le contrôle du volume sont classiques et efficaces. La batterie 3 cellules à 38Wh du Aspire le desserve surtout compte tenu du Core i7 qui l’embarque, il ne fait donc pas le poids, malgré ses 6 heures d’utilisation régulière et variée face à un zenbook pouvant allègrement dépasser les 7 heures.

Zenbook UX-31 :

Difficile de prendre en défaut le clavier du Zenbook d’Asus. Celui-ci est d’excellente facture, le plastique est doté d’une finition remarquable et il faut vraiment s’y reprendre à plusieurs fois pour remarquer que non, il n’est pas en aluminium comme le châssis. Après la mini-déception passée, on retrouve un certain confort de frappe que l’on croyait encore réservé aux ordinateurs portables de la pomme, la pression des touches est saine, la largeur du clavier agréable et la forme des touches notamment Entrée et Retour arrière bien dessinée, contrairement à l’Aspire S3 qui souffre de défauts à ce niveau hérités de sa version QWERTY certainement. On pardonnera, du moins dans sa version la moins onéreuse, à l’UX-31 sont absence de rétro-éclairage du clavier. En revanche sur le modèle qui se négocie aux alentours de 1200 euros, il est regrettable de ne pas avoir accès à ce petit plus confortable.

L’ergonomie générale du Zenbook est bonne, si ce n’est dire excellente. Les LED discrètes d’indication des différents statuts de la machine ou liés aux frappes de touches offrent un certain cachet à l’ultrabook d’Asus. La finition nous y reviendront, contribue à un certain confort d’utilisation non seulement au niveau des périphériques d’entrée touchpad/clavier, mais également au niveau de la prise en main générale du produit, on sent que l’on tient un produit fini et usiné avec soin.
La batterie 4 cellules à 48Wh de ce Zenbook fait des merveilles, en utilisation régulière de la machine, j’ai pu atteindre une journée complète de travail sans avoir à recharger une fois, une journée typique de 9 heures donc avec 2 heures de répit pour la machine.

Sommaire de ce Duel spécial Ultrabooks :

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12