Dossier

Preview – Le multi de Far Cry 3 (et un peu de solo aussi)

Par François le

Far Cry 3 est un petit peu la suite que l’on n’attendait pas… Malgré des ventes correctes, le second opus n’avait pas vraiment déchainé les passions ! Trop de bugs, un gameplay parfois mal fichu (que l’on ne par plus de respawn et de malaria) et un scénario un peu juste. On a eu l’occasion d’essayer un peu de multi, et de découvrir un peu plus le solo de ce troisième jeu… On attaque ?

Un petit peu de solo…

Bon autant vous le dire de suite, nous n’avons pas pu jouer au solo, nous n’avons eu droit qu’a une vidéo de 10 minutes, censée montrer ce que l’expérience de jeu peut donner. Plantons pour commencer un peu le décor. Nous sommes dans le Sud-est asiatique. Notre héros, Jason Brody, est en vacances avec des amis sur un bateau. Pendant la navigation, ils repèrent une île paradisiaque et se lancent dans son exploration. Sauf que l’ile est légèrement habitée, par des pirates dirigés par un grand malade (le gars du premier trailer quoi). La vidéo que nous avons vue se déroule 4 jours après l’arrivée de Jason (et ses potes) sur l’ile. Le groupe est éclaté sur l’ile, et Jason commence doucement à se faire à l’idée de devoir lutter pour sa survie. Le démonstrateur nous explique qu’au fur et à mesure de l’aventure, le personnage apprend à devenir fort. C’est le moins que l’on puisse dire quand on voit les actions s’enchainer à l’écran. Tiens, à un petit moment, j’ai cru voir une barre d’XP. On n’a pas voulu nous en dire plus quand j’ai posé la question, j’imagine que cela débloquera l’utilisation de certaines armes, ou de certaines aptitudes de combats. Les développeurs ont conçu les scènes d’actions sous forme de “bubblefights” ou les zones peuvent être exploitées à 360°. Bon OK, ça fait un peu marketing comme ça, en définitive, ça veut juste dire que les zones sont attaquables de différentes manières (discrètement ou non) et par différents chemins. Sur la scène de l’assaut du bateau (que nous avions pu déjà voir un peu dans le dernier trailer en date) c’est particulièrement frappant. Si chaque zone de combat est comme celle-ci, ça va vraiment être fun ! Pour se balader sur l’ile, on retrouve les sempiternelles Jeeps. La bonne nouvelle, c’est que vous pourrez utiliser un système de “Fast-travel” qui vous permettra de ne pas passer votre temps derrière le volant. Pour finir, on a pu découvrir une phase d’exploration, ou notre héros se retrouve influencé par des champignons hallucinogènes… Bizarre, mais plutôt réussie cette séquence a le mérite de calmer un peu le jeu. Le démonstrateur nous a certifié que les respawns sauvages ne seront plus de la partie, la malaria non plus. Et plus d’armes qui s’enraillent !

Mais ou est Denis Brogniart ?

…et beaucoup de multi !

La ou l’équipe de Massive semble s’être le plus investie, c’est dans la partie multijoueurs. Un des membres de l’équipe nous a du coup expliqué que selon lui, les systèmes de classes utilisées jusqu’ici dans les jeux étaient trop rigides. Du coup, dans Far Cry 3, ils ont allègés le concept. Par exemple toutes les classes sont capables de soigner. Autre petite nouveauté, l’apparition des “Team Support Points”. Ce sont en fait des points que vous gagnerez lorsque vous ferez une des actions de teamplay du jeu :

  • Frag d’un ennemi que vous avez préalablement taggé.
  • Soin d’un allié que vous avez préalablement taggé.
  • Utilisation d’un BattleCry (on en reparle plus bas).

Grace à ces points vous pourrez débloquer des armes, dont par exemple le “Gaz Psychique”. Une fois activé, ce gaz transforme (visuellement) les joueurs en zombies sombres (sans marquage d’équipe, et avec Tir ami), et les sons autour de vous deviennent inquiétants. Pour finir avec cette partie “jouabilité en multi”, il y a également les BattleCry. Il y en a trois en tout (en tout cas pour le moment). Pour les utiliser, vous devez d’abord remplir une jauge (avec vos actions de teamplay) qui débloquera au fur et à mesure les trois BattleCry. Il s’agit surtout de boost pour vos alliés, en santé ou en précision par exemple. Ou un radar pour la carte.Tout ceci rend le multi plutôt fun et rapide, on a vraiment affaire à une espèce de mélange entre Brink, Bulletstorm et les FPS plus classiques. Maintenant, est-ce que cela suffira sur la durée pour faire du titre un must have en multi… Difficile à dire !

Le teamplay avant tout !

Burn Them All !

Enfin, après ce mode domination plutôt classique, on nous a proposé d’essayer une version pre-alpha du mode Firestorm. Dans ce dernier la map est littéralement en feu ! Chaque équipe doit défendre deux points de ravitaillement. Petite subtilité, lorsqu’une équipe arrive à mettre le feu à un des points de ravitaillement ennemis, ils n’auront que 20-40 secondes (en fonction de la map) pour mettre le feu au second ! Une fois les deux points de ravitaillements en flamme, un point de commande radio apparaitra sur la carte, la capture de ce point devient du coup prioritaire pour les deux équipes, car l’équipe qui a pris l’ascendant a la possibilité de finir l’équipe adverse sous une pluie de napalm, alors que l’équipe en mauvaise posture peut appeler un canadair qui viendra éteindre d’un coup ses deux points de ravitaillements. Pour corser le tout, la radio ne reste active que 30 secondes. Ce mode met l’accent sur le teamplay et la gestion du timing, cela à l’air assez agréable, et j’espère sincèrement qu’ils mettront le paquet sur ce mode pour la sortie du titre !

Beau cottage, avec plage privative...

Ce nouveau titre de Massive sous la houlette d’Ubisoft semble bien parti pour remettre la franchise Far Cry sur de bons rails. Visuellement sympathique, avec pas mal de bonnes idées, on attendra malgré tout la version finale du titre pour savoir si la sauce prend. Et surtout, si le jeu connaîtra une belle et longue vie en multi !

Far Cry 3 est un petit peu la suite que l’on n’attendait pas… Malgré des ventes correctes, le second opus n’avait pas vraiment déchainé les passions ! Trop de bugs, un gameplay parfois mal fichu (que l’on ne par plus de respawn et de malaria) et un scénario un peu juste. On a eu l’occasion d’essayer un peu de multi, et de découvrir un peu plus le solo de ce troisième jeu… On attaque ?

Un petit peu de solo…

Bon autant vous le dire de suite, nous n’avons pas pu jouer au solo, nous n’avons eu droit qu’a une vidéo de 10 minutes, censée montrer ce que l’expérience de jeu peut donner. Plantons pour commencer un peu le décor. Nous sommes dans le Sud-est asiatique. Notre héros, Jason Brody, est en vacances avec des amis sur un bateau. Pendant la navigation, ils repèrent une île paradisiaque et se lancent dans son exploration. Sauf que l’ile est légèrement habitée, par des pirates dirigés par un grand malade (le gars du premier trailer quoi). La vidéo que nous avons vue se déroule 4 jours après l’arrivée de Jason (et ses potes) sur l’ile. Le groupe est éclaté sur l’ile, et Jason commence doucement à se faire à l’idée de devoir lutter pour sa survie. Le démonstrateur nous explique qu’au fur et à mesure de l’aventure, le personnage apprend à devenir fort. C’est le moins que l’on puisse dire quand on voit les actions s’enchainer à l’écran. Tiens, à un petit moment, j’ai cru voir une barre d’XP. On n’a pas voulu nous en dire plus quand j’ai posé la question, j’imagine que cela débloquera l’utilisation de certaines armes, ou de certaines aptitudes de combats. Les développeurs ont conçu les scènes d’actions sous forme de “bubblefights” ou les zones peuvent être exploitées à 360°. Bon OK, ça fait un peu marketing comme ça, en définitive, ça veut juste dire que les zones sont attaquables de différentes manières (discrètement ou non) et par différents chemins. Sur la scène de l’assaut du bateau (que nous avions pu déjà voir un peu dans le dernier trailer en date) c’est particulièrement frappant. Si chaque zone de combat est comme celle-ci, ça va vraiment être fun ! Pour se balader sur l’ile, on retrouve les sempiternelles Jeeps. La bonne nouvelle, c’est que vous pourrez utiliser un système de “Fast-travel” qui vous permettra de ne pas passer votre temps derrière le volant. Pour finir, on a pu découvrir une phase d’exploration, ou notre héros se retrouve influencé par des champignons hallucinogènes… Bizarre, mais plutôt réussie cette séquence a le mérite de calmer un peu le jeu. Le démonstrateur nous a certifié que les respawns sauvages ne seront plus de la partie, la malaria non plus. Et plus d’armes qui s’enraillent !

Mais ou est Denis Brogniart ?

…et beaucoup de multi !

La ou l’équipe de Massive semble s’être le plus investie, c’est dans la partie multijoueurs. Un des membres de l’équipe nous a du coup expliqué que selon lui, les systèmes de classes utilisées jusqu’ici dans les jeux étaient trop rigides. Du coup, dans Far Cry 3, ils ont allègés le concept. Par exemple toutes les classes sont capables de soigner. Autre petite nouveauté, l’apparition des “Team Support Points”. Ce sont en fait des points que vous gagnerez lorsque vous ferez une des actions de teamplay du jeu :

  • Frag d’un ennemi que vous avez préalablement taggé.
  • Soin d’un allié que vous avez préalablement taggé.
  • Utilisation d’un BattleCry (on en reparle plus bas).

Grace à ces points vous pourrez débloquer des armes, dont par exemple le “Gaz Psychique”. Une fois activé, ce gaz transforme (visuellement) les joueurs en zombies sombres (sans marquage d’équipe, et avec Tir ami), et les sons autour de vous deviennent inquiétants. Pour finir avec cette partie “jouabilité en multi”, il y a également les BattleCry. Il y en a trois en tout (en tout cas pour le moment). Pour les utiliser, vous devez d’abord remplir une jauge (avec vos actions de teamplay) qui débloquera au fur et à mesure les trois BattleCry. Il s’agit surtout de boost pour vos alliés, en santé ou en précision par exemple. Ou un radar pour la carte.Tout ceci rend le multi plutôt fun et rapide, on a vraiment affaire à une espèce de mélange entre Brink, Bulletstorm et les FPS plus classiques. Maintenant, est-ce que cela suffira sur la durée pour faire du titre un must have en multi… Difficile à dire !

Le teamplay avant tout !

Burn Them All !

Enfin, après ce mode domination plutôt classique, on nous a proposé d’essayer une version pre-alpha du mode Firestorm. Dans ce dernier la map est littéralement en feu ! Chaque équipe doit défendre deux points de ravitaillement. Petite subtilité, lorsqu’une équipe arrive à mettre le feu à un des points de ravitaillement ennemis, ils n’auront que 20-40 secondes (en fonction de la map) pour mettre le feu au second ! Une fois les deux points de ravitaillements en flamme, un point de commande radio apparaitra sur la carte, la capture de ce point devient du coup prioritaire pour les deux équipes, car l’équipe qui a pris l’ascendant a la possibilité de finir l’équipe adverse sous une pluie de napalm, alors que l’équipe en mauvaise posture peut appeler un canadair qui viendra éteindre d’un coup ses deux points de ravitaillements. Pour corser le tout, la radio ne reste active que 30 secondes. Ce mode met l’accent sur le teamplay et la gestion du timing, cela à l’air assez agréable, et j’espère sincèrement qu’ils mettront le paquet sur ce mode pour la sortie du titre !

Beau cottage, avec plage privative...

Ce nouveau titre de Massive sous la houlette d’Ubisoft semble bien parti pour remettre la franchise Far Cry sur de bons rails. Visuellement sympathique, avec pas mal de bonnes idées, on attendra malgré tout la version finale du titre pour savoir si la sauce prend. Et surtout, si le jeu connaîtra une belle et longue vie en multi !