Test

Impressions : L’Acte 1 de Gears of War 3

Par François le

J’ai été invité, vers la fin du mois dernier, à une petite séance de jeu chez Microsoft. En présence de Cliff Bleszinsky j’ai pu y jouer au premier Acte de ce qui sera certainement un des gros jeux de la fin d’année sur Xbox 360, le très attendu Gears of War 3. Vous trouverez donc dans la suite mes impressions, une petite vidéo avec des extraits de cet Acte 1 et également quelques screenshots.

Ne vous inquiétez surtout pas… Je ne vais bien entendu pas vous spoiler le premier acte de ce jeu tant attendu. Je pense que d’autres sites/média le feront bien assez, du coup, je vais essayer de vous livrer mes impressions sans trop en dévoiler. Déjà, je dois vous parler des quelques infos en plus que Cliff Bleszinsky a bien voulu nous distiller lors de cette présentation. Par exemple, la confirmation de l’ajout d’un mode Arcade à la campagne solo. Ce dernier, clairement compétitif, vous permettra d’engranger des points pour chaque kill, avec des multiplicateurs lorsque vous ferez un combo. Cela vous rappelle quelque chose hein ? C’est vrai que vu comme cela, ça ressemble un peu à BulletStorm… du même Epic pour le coup. Bon, ce n’est pas tout à fait aussi entraînant que dans ce dernier titre, mais cela reste très prenant lorsque l’on joue à 4. Dans ce mode Arcade, vous débloquerez des “Mutators”, qui viennent tout droit de Shadow Complex (mais cela peut également rappeler les “Skulls” d’Halo). Ces derniers permettent de modifier le gameplay d’une manière originale et souvent plutôt comique. Evidemment, ce mode Arcade et ces “Modifications” permettent surtout d’ajouter un peu plus de rejouabilité à la partie solo (et coop) du titre.

Mais bon, comme cela gâche un peu le plaisir de la découverte, avec trois collègues de la presse, nous nous sommes lancés à la découverte de ce premier acte en coop (à quatre du coup), sans avoir activé le mode Arcade. La première chose qui fait plaisir, c’est la possibilité d’avoir chacun une difficulté différente. Du coup, on imagine que cela n’influence pas le nombre de monstres (ou leur résistance aux dégâts), mais bien les dommages qu’ils infligent. Hormis cela, peu de choix au lancement de la partie. L’hôte joue toujours le personnage principal de l’escouade. Dans cet Acte, nous avons vécu les mêmes événements du point de vue de deux escouades différentes. L’une étant dirigée par Marcus Fenix, l’autre par Cole. Nous avons d’ailleurs découvert un peu du passé de ce dernier. C’est une construction inhabituelle pour les niveaux d’un Gears of War, mais c’est rafraîchissant. Les embranchements en cours de niveau sont toujours là, même si dans ce premier acte nous les avons trouvés un peu court. Comprenez par là que nous retrouvions assez vite les autres membres de l’escouade. Pour vous situer un petit peu l’histoire, sachez que ce premier acte nous place 18 mois après la chute de Jacinto. Nous avons traversé des décors bien plus variés que dans les précédents opus. Le titre est toujours aussi réussi graphiquement. L’humour est toujours omniprésent, mais je ne saurais trop conseiller de passer votre console en anglais, car les voix françaises sont toujours aussi moyennes. M’enfin, ce n’est pas le principal. Les lambents sont les principaux ennemis que nous avons eu a combattre, malgré tout, nous avons rencontré également quelques locustes. Ces derniers maniant les fameux retro lancer que nous avions découvert lors de la bêta multijoueurs.

Ce premier acte fut coriace, surtout pour moi qui m’était mis en difficulté “Vétéran”. Nous avons passé bien 2h30 sur ce premier acte, qui est, selon un des membres d’Epic présent avec nous, pas un des plus longs du jeu. Pour le coup il n’a pas su/voulu nous dire le nombre d’actes qu’il y aurait une fois le jeu terminé, mais c’est de bonne guerre non ? Au final, j’ai fortement apprécié ce premier Acte, et je suis à nouveau en manque… Vivement la fin septembre !

J’ai été invité, vers la fin du mois dernier, à une petite séance de jeu chez Microsoft. En présence de Cliff Bleszinsky j’ai pu y jouer au premier Acte de ce qui sera certainement un des gros jeux de la fin d’année sur Xbox 360, le très attendu Gears of War 3. Vous trouverez donc dans la suite mes impressions, une petite vidéo avec des extraits de cet Acte 1 et également quelques screenshots.

Ne vous inquiétez surtout pas… Je ne vais bien entendu pas vous spoiler le premier acte de ce jeu tant attendu. Je pense que d’autres sites/média le feront bien assez, du coup, je vais essayer de vous livrer mes impressions sans trop en dévoiler. Déjà, je dois vous parler des quelques infos en plus que Cliff Bleszinsky a bien voulu nous distiller lors de cette présentation. Par exemple, la confirmation de l’ajout d’un mode Arcade à la campagne solo. Ce dernier, clairement compétitif, vous permettra d’engranger des points pour chaque kill, avec des multiplicateurs lorsque vous ferez un combo. Cela vous rappelle quelque chose hein ? C’est vrai que vu comme cela, ça ressemble un peu à BulletStorm… du même Epic pour le coup. Bon, ce n’est pas tout à fait aussi entraînant que dans ce dernier titre, mais cela reste très prenant lorsque l’on joue à 4. Dans ce mode Arcade, vous débloquerez des “Mutators”, qui viennent tout droit de Shadow Complex (mais cela peut également rappeler les “Skulls” d’Halo). Ces derniers permettent de modifier le gameplay d’une manière originale et souvent plutôt comique. Evidemment, ce mode Arcade et ces “Modifications” permettent surtout d’ajouter un peu plus de rejouabilité à la partie solo (et coop) du titre.

Mais bon, comme cela gâche un peu le plaisir de la découverte, avec trois collègues de la presse, nous nous sommes lancés à la découverte de ce premier acte en coop (à quatre du coup), sans avoir activé le mode Arcade. La première chose qui fait plaisir, c’est la possibilité d’avoir chacun une difficulté différente. Du coup, on imagine que cela n’influence pas le nombre de monstres (ou leur résistance aux dégâts), mais bien les dommages qu’ils infligent. Hormis cela, peu de choix au lancement de la partie. L’hôte joue toujours le personnage principal de l’escouade. Dans cet Acte, nous avons vécu les mêmes événements du point de vue de deux escouades différentes. L’une étant dirigée par Marcus Fenix, l’autre par Cole. Nous avons d’ailleurs découvert un peu du passé de ce dernier. C’est une construction inhabituelle pour les niveaux d’un Gears of War, mais c’est rafraîchissant. Les embranchements en cours de niveau sont toujours là, même si dans ce premier acte nous les avons trouvés un peu court. Comprenez par là que nous retrouvions assez vite les autres membres de l’escouade. Pour vous situer un petit peu l’histoire, sachez que ce premier acte nous place 18 mois après la chute de Jacinto. Nous avons traversé des décors bien plus variés que dans les précédents opus. Le titre est toujours aussi réussi graphiquement. L’humour est toujours omniprésent, mais je ne saurais trop conseiller de passer votre console en anglais, car les voix françaises sont toujours aussi moyennes. M’enfin, ce n’est pas le principal. Les lambents sont les principaux ennemis que nous avons eu a combattre, malgré tout, nous avons rencontré également quelques locustes. Ces derniers maniant les fameux retro lancer que nous avions découvert lors de la bêta multijoueurs.

Ce premier acte fut coriace, surtout pour moi qui m’était mis en difficulté “Vétéran”. Nous avons passé bien 2h30 sur ce premier acte, qui est, selon un des membres d’Epic présent avec nous, pas un des plus longs du jeu. Pour le coup il n’a pas su/voulu nous dire le nombre d’actes qu’il y aurait une fois le jeu terminé, mais c’est de bonne guerre non ? Au final, j’ai fortement apprécié ce premier Acte, et je suis à nouveau en manque… Vivement la fin septembre !

stopwatch 5 min.
Test : Cowon C2