Test

Impressions : La beta multi de Gears of War 3

Par François le

On va encore certainement nous dire que nous sommes chanceux… Et ça doit être partiellement vrai d’ailleurs… Bref, cela fait donc une douzaine d’heures que je joue sur la beta privée de Gears Of War 3… Du coup, il est (déjà) temps de faire un premier bilan !


Autant mettre les choses au clair : cette nouvelle itération du multi de la franchise se veut nettement plus mature que ne l’était celle embarquée dansGears of War 2. Plus mature, et donc plus stratégique et réfléchie. Pour autant, elle comporte trois modes de jeu, qui ont légèrement évolués vers plus de tactique. Je m’explique… Le mode Team Deathmatch par exemple bloque le nombre de respawn des équipes à 15. Vous imaginez sans mal que les parties se finissent souvent par une véritable course poursuite entre les derniers survivants. Le mode Capture the Leader, lui, est un mix entre le mode leader de Gears 2 et un CTF plus classique. Sauf que le drapeau, c’est le leader. Vous devez le mettre au sol, et le maintenir comme bouclier humain pendant trente secondes pour remporter la manche. Là encore, le travail d’équipe est de rigueur. Le dernier mode, King of the hill, est quant à lui plutôt inchangé, avec juste une petite variation… Lorsque vous avez capturé une zone, vous n’êtes pas obligé de rester dans le cercle de contrôle pour la défendre. Là encore on gagne en stratégie, car les zones sont souvent assez découvertes… Si dans cette beta la possibilité de jouer avec des amis rend la chose jouissive, autant vous dire que l’on a hâte de voir ce que cela donnera en matches classés où cette possibilité est interdite… Peut-être qu’Epic annoncera un système de clan par la suite !

Mais globalement, on remarquera que le système de jeu est relativement inchangé. On trouve malgré tout ça et là des modifications d’usage qui risquent de faire râler les puristes. Par exemple les touches ont maintenant deux fonctions. Un appui rapide sur X relèvera votre coéquipier tombé pendant un combat ou de ramasser des munitions, alors qu’un appui long sur la même touche vous permettra de ramasser une arme, mais aussi de placer un finish un peu plus long (dépendant en plus de l’arme portée). Même chose pour le bouton de mêlée B, qui en appui court vous permettra de porter un coup de crosse, et en appui long de tronçonner votre adversaire. Autre ajout bienvenu au gameplay, le support de la touche LB. Cette dernière permet lorsqu’elle est pressée avec insistance d’afficher en transparence l’emplacement de vos coéquipiers, mais également les armes posées au sol. En combat, vous pouvez utiliser cette touche pour marquer un de vos ennemis, qui sera bien visible par vos alliés, vous permettant de concevoir des contournements, ou encore de placer une attaque de mortier/Digger Shot (une sorte de mortier sous terrain) plus facilement. Aussi, lorsque l’on court la caméra semble bouger un peu plus qu’avant, et la visée est elle un peu plus lente. Mais c’est peut-être parce que le moteur graphique est d’une fluidité sans faille…

Parlons un peu des maps. Il y en a 4 en tout et pour tout dans cette beta. Checkout propose de dévaler les rayonnages désertés d’un étage de supermarché, où le shotgun sera le roi. Trashball propose quant à elle un niveau avec de plus de grands espaces, ce qui permet plutôt des combats à distance. Les deux qui suivent sont celles qui ont été choisies par les internautes sur la page Facebook d’Epic. Trenches est selon moi la plus réussie visuellement. D’ailleurs, sur cette carte une tempête de sable recouvre aléatoirement la map entière, et les combats se font du coup à l’aveugle. Old City est encore plus grande que Trenches, et dépeint une espèce de ville italienne à l’abandon. Chaque carte comporte des armes bonus, généralement placées à des endroits bien passants. Pour évoquer les armes maintenant, véritable nerf de cette beta, je dirais qu’est apparue ma Nemesis personnelle : le Digger. C’est une sorte de mortier sous terrain, offrant une prise en main loin d’être évidente, auxquels les cibles risquent d’avoir du mal a échapper. Le fusil à canon scié est fidèle à sa réputation : énorme, mais franchement long à recharger. Son avantage résidant dans sa possibilité de toucher (et tuer) 2 ennemis à la fois. Evoquons aussi le Retro Lancer, une version du Lancer sans tronçonneuse, mais avec baïonnette, vous permettant de courir vers votre ennemi pour l’embrocher ! On peut noter aussi l’arrivée d’une grenade incendiaire, et l’apparition sur le HammerBurst d’un mode de visée améliorée.

L’autre grosse nouveauté du multi de Gears of War 3 est l’arrivée d’un système de niveau. Il semblerait que ce soit un des gros points d’équilibrage de cette Beta. Même si on reste en terrain connu bien sûr par rapport à ce qui se fait dans les COD ou dans Halo par exemple. Vous gagnerez de l’expérience en remplissant les objectifs proposés au sein des modes de jeu, mais également en fraggant et en faisant des finish « élaborés ». Évidemment vous gagnerez de nouveaux « finish » au fur et à mesure de votre progression. Vous remporterez également des rubans (ribbon en anglais) inspirés pas vos hauts faits pendant les batailles. Autant vous dire que cela ne manque pas d’humour. Par exemple si vous finissez souvent premier de la map, vous obtiendrez le ruban « Guys ? Hello ? ». Et a l’inverse, si vous êtes toujours le premier à mourir, vous obtiendrez le ruban « F.I.F.O (First In, First Out) ». Tout ceci vous permettra de débloquer des customisations visuelles pour vos armes. Mais également de débloquer des personnages jouables (pour les COGs : Baird, Theron, Anya et Cole Trainer) Cole étant débloqué par la même occasion dans le jeu retail… Et c’est d’ailleurs la seule solution pour l’obtenir !

Le multijoueur de la saga Gears of War progresse encore, et si le second vous avait déçu, celui-ci devrait (en tout cas pour le moment) vous laisser une impression mi-figue mi-raisin… C’est jouable, fun, assez rapide, et agréable dans l’ensemble. Mais il faudra bien plus qu’une douzaine d’heures pad en main pour en tirer un véritable bilan arrêté et réfléchi, et pour le déclarer nouvelle référence du jeu multi sur Xbox 360. On vous en reparle bien entendu !

On va encore certainement nous dire que nous sommes chanceux… Et ça doit être partiellement vrai d’ailleurs… Bref, cela fait donc une douzaine d’heures que je joue sur la beta privée de Gears Of War 3… Du coup, il est (déjà) temps de faire un premier bilan !


Autant mettre les choses au clair : cette nouvelle itération du multi de la franchise se veut nettement plus mature que ne l’était celle embarquée dansGears of War 2. Plus mature, et donc plus stratégique et réfléchie. Pour autant, elle comporte trois modes de jeu, qui ont légèrement évolués vers plus de tactique. Je m’explique… Le mode Team Deathmatch par exemple bloque le nombre de respawn des équipes à 15. Vous imaginez sans mal que les parties se finissent souvent par une véritable course poursuite entre les derniers survivants. Le mode Capture the Leader, lui, est un mix entre le mode leader de Gears 2 et un CTF plus classique. Sauf que le drapeau, c’est le leader. Vous devez le mettre au sol, et le maintenir comme bouclier humain pendant trente secondes pour remporter la manche. Là encore, le travail d’équipe est de rigueur. Le dernier mode, King of the hill, est quant à lui plutôt inchangé, avec juste une petite variation… Lorsque vous avez capturé une zone, vous n’êtes pas obligé de rester dans le cercle de contrôle pour la défendre. Là encore on gagne en stratégie, car les zones sont souvent assez découvertes… Si dans cette beta la possibilité de jouer avec des amis rend la chose jouissive, autant vous dire que l’on a hâte de voir ce que cela donnera en matches classés où cette possibilité est interdite… Peut-être qu’Epic annoncera un système de clan par la suite !

Mais globalement, on remarquera que le système de jeu est relativement inchangé. On trouve malgré tout ça et là des modifications d’usage qui risquent de faire râler les puristes. Par exemple les touches ont maintenant deux fonctions. Un appui rapide sur X relèvera votre coéquipier tombé pendant un combat ou de ramasser des munitions, alors qu’un appui long sur la même touche vous permettra de ramasser une arme, mais aussi de placer un finish un peu plus long (dépendant en plus de l’arme portée). Même chose pour le bouton de mêlée B, qui en appui court vous permettra de porter un coup de crosse, et en appui long de tronçonner votre adversaire. Autre ajout bienvenu au gameplay, le support de la touche LB. Cette dernière permet lorsqu’elle est pressée avec insistance d’afficher en transparence l’emplacement de vos coéquipiers, mais également les armes posées au sol. En combat, vous pouvez utiliser cette touche pour marquer un de vos ennemis, qui sera bien visible par vos alliés, vous permettant de concevoir des contournements, ou encore de placer une attaque de mortier/Digger Shot (une sorte de mortier sous terrain) plus facilement. Aussi, lorsque l’on court la caméra semble bouger un peu plus qu’avant, et la visée est elle un peu plus lente. Mais c’est peut-être parce que le moteur graphique est d’une fluidité sans faille…

Parlons un peu des maps. Il y en a 4 en tout et pour tout dans cette beta. Checkout propose de dévaler les rayonnages désertés d’un étage de supermarché, où le shotgun sera le roi. Trashball propose quant à elle un niveau avec de plus de grands espaces, ce qui permet plutôt des combats à distance. Les deux qui suivent sont celles qui ont été choisies par les internautes sur la page Facebook d’Epic. Trenches est selon moi la plus réussie visuellement. D’ailleurs, sur cette carte une tempête de sable recouvre aléatoirement la map entière, et les combats se font du coup à l’aveugle. Old City est encore plus grande que Trenches, et dépeint une espèce de ville italienne à l’abandon. Chaque carte comporte des armes bonus, généralement placées à des endroits bien passants. Pour évoquer les armes maintenant, véritable nerf de cette beta, je dirais qu’est apparue ma Nemesis personnelle : le Digger. C’est une sorte de mortier sous terrain, offrant une prise en main loin d’être évidente, auxquels les cibles risquent d’avoir du mal a échapper. Le fusil à canon scié est fidèle à sa réputation : énorme, mais franchement long à recharger. Son avantage résidant dans sa possibilité de toucher (et tuer) 2 ennemis à la fois. Evoquons aussi le Retro Lancer, une version du Lancer sans tronçonneuse, mais avec baïonnette, vous permettant de courir vers votre ennemi pour l’embrocher ! On peut noter aussi l’arrivée d’une grenade incendiaire, et l’apparition sur le HammerBurst d’un mode de visée améliorée.

L’autre grosse nouveauté du multi de Gears of War 3 est l’arrivée d’un système de niveau. Il semblerait que ce soit un des gros points d’équilibrage de cette Beta. Même si on reste en terrain connu bien sûr par rapport à ce qui se fait dans les COD ou dans Halo par exemple. Vous gagnerez de l’expérience en remplissant les objectifs proposés au sein des modes de jeu, mais également en fraggant et en faisant des finish « élaborés ». Évidemment vous gagnerez de nouveaux « finish » au fur et à mesure de votre progression. Vous remporterez également des rubans (ribbon en anglais) inspirés pas vos hauts faits pendant les batailles. Autant vous dire que cela ne manque pas d’humour. Par exemple si vous finissez souvent premier de la map, vous obtiendrez le ruban « Guys ? Hello ? ». Et a l’inverse, si vous êtes toujours le premier à mourir, vous obtiendrez le ruban « F.I.F.O (First In, First Out) ». Tout ceci vous permettra de débloquer des customisations visuelles pour vos armes. Mais également de débloquer des personnages jouables (pour les COGs : Baird, Theron, Anya et Cole Trainer) Cole étant débloqué par la même occasion dans le jeu retail… Et c’est d’ailleurs la seule solution pour l’obtenir !

Le multijoueur de la saga Gears of War progresse encore, et si le second vous avait déçu, celui-ci devrait (en tout cas pour le moment) vous laisser une impression mi-figue mi-raisin… C’est jouable, fun, assez rapide, et agréable dans l’ensemble. Mais il faudra bien plus qu’une douzaine d’heures pad en main pour en tirer un véritable bilan arrêté et réfléchi, et pour le déclarer nouvelle référence du jeu multi sur Xbox 360. On vous en reparle bien entendu !