Test

[Impressions] Crossing Souls

Par Corentin le

Les années 80, au moins sur la scène du jeu indépendant, c’est très à la mode. Et pour cela, on peut remercier Dennaton Games avec Hotline Miami qui a participé à remettre au goût du jour cette période particulière pour un grand nombre de joueurs. Mais si Hotline Miami mettait en avant l’aspect quelque peu étouffant des « années fric » telles qu’on les appelait chez nous, Crossing Souls cherche plutôt à vous attendrir avec des phases animées dignes de ce qui était diffusé le samedi matin sur les télévisions du monde entier.

Un gros trip façon Denver le dernier dinosaure, mais en plus glauque et en version jeu d’aventure en vue du dessus. Voilà ce que vous propose Crossing Souls, cette drôle de création sortie de l’imaginaire et de la nostalgie de Fourattic, une équipe de développeurs majoritairement espagnole. Dans Crossing Souls on incarne une bande de gosses, façon Goonies, qui après avoir trouvé un artefact permettant de voir et d’interagir avec les morts, va se mettre le monde des adultes à dos pour déjouer un complot qui les dépasse complètement et qui implique la CIA et l’armée américaine. On sent qu’E.T. est également passé par là.

Ce ne sont pas moins de 5 protagonistes que vous pourrez contrôler. Ils ont tous leur petite particularité et le joueur aura besoin de régulièrement changer de l’un à l’autre — d’une simple pression sur une gâchette — pour venir à bout des différentes énigmes, ennemis, ou obstacles qui se dresseront sur le chemin de la troupe. Ainsi, si l’enfant balaise du groupe est celui qui pourra pousser des caisses, il ne sera certainement pas celui qui pourra s’y hisser. Des affrontements ont parfois lieu et il est tout à fait possible d’y laisser un personnage. Toutefois, pas de panique, une fois la menace écartée, chaque personnage tombé au combat revient en jeu avec 1 point de vie.

De plus, il arrivera qu’un des personnages passe carrément dans le plan des morts et puisse interagir directement avec eux, ou atteindre des lieux impossibles à atteindre depuis le plan des vivants. Pour les autres, ils devront faire avec ce fameux artefact. Une fois activé, la vision du joueur change et toutes les entités spectrales apparaissent à l’écran.