Test

[Impressions] Lego Dimensions

Par Fabio le

Point 1.0 (pour ceux qui connaissent le principe du jouet-vidéo et qui ont entendu parler de Lego Dimensions, allez directement au point 2.4).

UK FRA GER XBox One boxshot 2

Comme Skylanders et Disney Infinity, Lego Dimensions mélange 1) jeu vidéo et 2) figurines, les deux étant liés par un support qui va servir à matérialiser le 2) dans le 1). Avec quelques particularités :
Lego Dimensions reprend la formule de tous les jeux précédents de Traveller’s Tale – Le Hobbit, Batman, Harry Potter… -, où s’entremêlent phases d’énigmes et d’action dans un décor destructible, avec la possibilité de contrôler plusieurs personnages, chacun pourvu de pouvoirs et/ou capacités propres.
– Les figurines Lego représentent les personnages et les univers du géant américain Warner Bros. : Retour vers le Futur, Les Simpson, DC Comics, Le Seigneur des Anneaux… Dans le pack de base, on trouvera Gandalf, Cooltag et Batman, plus une Batmobile. Les autres figurines pourront être obtenues en achetant des packs supplémentaires.
– Le portail est fait de briques. Comme chez les concurrents, il suffit de poser une figurine sur le portail pour qu’elle se matérialise instantanément dans le jeu vidéo.

LD_GameplayScreenshot_22

Point 2.4 (les quelques journalistes qui ont participé avec nous à la prise en main peuvent aller directement au point 3.5)

Sauf que le portail est ici bien plus qu’un simple support comme ailleurs. Déjà, celui-ci dispose de 7 emplacements, sur lesquels on peut donc poser 7 figurines et/ou véhicules. Ensuite, une diode électroluminescente se trouve sous chaque emplacement, diode qui peut s’allumer ou non, mais aussi être parcourue de vert, bleu, rouge, etc. Et vous vous en doutez, tout ça n’est pas là pour rien. Le portail est complètement intégré à la mécanique de jeu et aux divers puzzles qui jalonnent l’aventure.

Concrètement, le portail (qu’on regarde en permanence) est utilisé dans plusieurs cas :
– Pour invoquer une nouvelle figurine en jeu, forcément, mais ça on connaissait déjà ailleurs.
– Pour rechercher des objets cachés sur la carte, en se servant des indications « couleur » données par le portail. On déplace son personnage dans le jeu et les diodes passent du vert au rouge selon que l’on « brûle » ou que l’on « refroidit ».
– Pour résoudre des énigmes à base de couleur. Régulièrement, vous allez devoir activer simultanément des boutons (bleu, rouge, jaune) dans le jeu pour ouvrir des portes ou débloquer des passages. Pour que l’activation ait lieu, il faut que votre personnage (en jeu) soit sur le bouton bleu par exemple, et que sa figurine soit sur la partie du portail qui est en bleu également.
– Pour activer/désactiver des mécanismes, buffer/débbuffer un personnage, contrer/attaquer efficacement un boss… Exemple : un boss vous enchaîne, vous devez changer la figurine de place pour la délivrer. Exemple 2 : un de vos personnages peut devenir géant ou minuscule suivant que vous le placez à droite ou à gauche sur le portail…

LD_GameplayScreenshot_9

Bref, c’est super bien fichu. Pas forcément évident à prendre en main au départ (on tâtonne 1 ou 2 heures pour bien tout comprendre), mais c’est super bien fichu.

Voilà pour le tour d’horizon du portail, la fonctionnalité phare du jouet-vidéo de Warner Bros.
En vrac et rapidement, sachez aussi que :
– Dans l’aventure principale, vous allez passer tour à tour dans une quinzaine d’environnements/univers.
– Vous pouvez terminer l’aventure principale sans acheter aucun pack supplémentaire que le pack de base.
– Vous pourrez ensuite acheter des packs supplémentaire pour avoir accès à d’autres univers (il s’agira plus d’exploration et de collecte d’objets que d’une aventure scénarisée).

LEGO® DIMENSIONS™_20150728103410
LEGO® DIMENSIONS™_20150728103410

Point 3.5 (ceux qui ont lu rapidement et n’ont pas bien tout compris, retournez au point 1.0.).

Très bonne seconde impression donc, qui confirme tout le bien qu’on pensait du jeu à l’E3 dernier. La sortie est prévue le 29 septembre sur PS4, PS3, Xbox 360, Xbox One et Wii U.