Test

Impressions : Ridge Racer 3D

Par Rédacteur Invité le

Les choses changent, les mentalités évoluent. Habituée des line-up des consoles Sony, la série Ridge Racer de Namco Bandai Games s’affiche cette fois chez Nintendo, et sera présente lors du lancement de la bécane le 25 mars prochain.



Après avoir détonné il y a quelques années de cela sur Xbox 360 et PS3, Ridge Racer est (enfin) de retour, avec un volet estampillé 3D, prévu sur 3DS, et évidemment livré avec son gameplay si spécial, basé sur une maitrise obligatoire des dérapages. Bref, sur ce point, pas de surprises, on avance déjà en terrain conquis, même si on ressent cette fois une facilité déconcertante à enchaîner les drifts. Epaulé par un stick analogique efficace, le gameplay propose également de tirer parti d’un boost échelonné sur plusieurs niveaux. A l’ouest, rien de nouveau ? Non, mais tant que le feeling est là ! Parallèlement à cela, on dira également que le soft est graphiquement aussi réussi que le premier Ridge Racer atterri sur PSP en… 2005. Bref, de quoi confirmer le fait que les développeurs ne maîtrisent pas encore tous de la même manière la console de Nintendo. Il suffit de voir le travail réalisé par Capcom sur son Resident Evil Revelations pour s’en rendre compte. Même s’il est indéniable que la compatibilité 3D du soft lui offre un avantage loin d’être négligeable. Malheureusement, la version que nous avons eu entre les mains avait la fâcheuse habitude de voir son frame-rate baisser lorsque plus de 3 véhicules s’affichaient simultanément à l’écran. Doit-on déjà s’inquiéter ? Mais n’allez pas coller ce Ridge Racer 3D au bûcher du fait de cet écueil puisqu’on notera tout de même qu’il renfermera des modes de jeu en ligne, permettant à 4 joueurs de se tirer la bourre sur des pistes parfois connues, parfois nouvelles. Dans tous les cas de figure, si les développeurs arrivent à rectifier le tir et à rendre leur jeu fluide en toutes circonstances, on devrait avoir droit à un produit d’excellente facture. Espérons…

Les choses changent, les mentalités évoluent. Habituée des line-up des consoles Sony, la série Ridge Racer de Namco Bandai Games s’affiche cette fois chez Nintendo, et sera présente lors du lancement de la bécane le 25 mars prochain.



Après avoir détonné il y a quelques années de cela sur Xbox 360 et PS3, Ridge Racer est (enfin) de retour, avec un volet estampillé 3D, prévu sur 3DS, et évidemment livré avec son gameplay si spécial, basé sur une maitrise obligatoire des dérapages. Bref, sur ce point, pas de surprises, on avance déjà en terrain conquis, même si on ressent cette fois une facilité déconcertante à enchaîner les drifts. Epaulé par un stick analogique efficace, le gameplay propose également de tirer parti d’un boost échelonné sur plusieurs niveaux. A l’ouest, rien de nouveau ? Non, mais tant que le feeling est là ! Parallèlement à cela, on dira également que le soft est graphiquement aussi réussi que le premier Ridge Racer atterri sur PSP en… 2005. Bref, de quoi confirmer le fait que les développeurs ne maîtrisent pas encore tous de la même manière la console de Nintendo. Il suffit de voir le travail réalisé par Capcom sur son Resident Evil Revelations pour s’en rendre compte. Même s’il est indéniable que la compatibilité 3D du soft lui offre un avantage loin d’être négligeable. Malheureusement, la version que nous avons eu entre les mains avait la fâcheuse habitude de voir son frame-rate baisser lorsque plus de 3 véhicules s’affichaient simultanément à l’écran. Doit-on déjà s’inquiéter ? Mais n’allez pas coller ce Ridge Racer 3D au bûcher du fait de cet écueil puisqu’on notera tout de même qu’il renfermera des modes de jeu en ligne, permettant à 4 joueurs de se tirer la bourre sur des pistes parfois connues, parfois nouvelles. Dans tous les cas de figure, si les développeurs arrivent à rectifier le tir et à rendre leur jeu fluide en toutes circonstances, on devrait avoir droit à un produit d’excellente facture. Espérons…

stopwatch 3 min.
Test : Fnacbook