Test

[Impressions] WWE 2015 : Enfilez votre slip, on y retourne [PS4]

Par Henri le

Véritable phénomène aux États-Unis, le catch jouit d’une popularité grandissante dans l’hexagone. Et les consoles next-gen sont bien sur là pour accueillir le show.

wwe2k15_career5

Cela va faire des années que des jeux de catch sortent sur nos consoles et certains se demandent toujours comment ces titres arrivent à séduire. Pourtant, ce sport-spectacle dispose de nombreux atouts vidéoludiques : un univers kitsch assumé, des coups grandiloquents et des personnages hauts en couleur. Des éléments qui permettent à n’importe quel joueur de s’amuser sans forcément connaitre l’histoire ou les protagonistes emblématiques de la discipline.

Et cette cuvée 2015 entend bien régaler tout le monde, et profiter du manque de jeux sur next-gen pour susciter l’intérêt ! Nouvelle console oblige, les graphismes ont été remaniés, et le titre a pu bénéficier de l’expertise du studio Visual Concept, qui co-développe le titre avec les Japonais de Yuke’s, dont c’est loin d’être le premier jeu de catch. L’impression est actuellement mitigée, et ce pour deux raisons. Si les visages sont effectivement très fidèles (Visual Concept s’occupe déjà de NBA 2K15, gage de grande qualité), mais le rendu de la peau (grain, impuretés) nous semble toujours un peu trop lisse.

wwe2k15_career4

C’est d’autant plus dommage que les musculatures sont scrupuleusement respectées, et qu’on aurait aimé retrouvé le réalisme d’un UFC de ce côté-là. Même constat concernant la pilosité, parfois un peu grossière. Un détail qui a de l’importance, surtout quand on s’appelle Hulk Hogan. On fait donc automatiquement la comparaison avec les épisodes last-gen, déjà réussis graphiquement, et le gap ne parait pas si énorme. Rassurez-vous, le rendu global est tout de même très appréciable.

Les animations, qui composent l’essentiel des coups assenés à nos adversaires sont plus fluide qu’auparavant, et l’effet de décomposition de chaque mouvement est moins marquant que sur last-gen. On n’évite jamais quelques bugs et effets de « glissement » des combattants, mais les enchainements sont plus naturels et ça se sent. Les proportions sont également mieux respectées, alors ne comptez pas faire valdinguer The Big Show avec Rey Mysterio. Profitons-en pour préciser que le roster est une nouvelle fois très impressionnant, et rassure sur la durée de vie globale du titre.

wwe2k15_Career1

Mais la grande nouveauté de ce cru next-gen, c’est l’apparition du mode MyCareer, qui vous permettra d’incarner un combattant créé de toutes pièces, et de grimper les échelons du catch mondial. Assez similaire au mode carrière de NBA 2K15, vous débuterez dans un camp d’entrainement ou des anciennes gloires du ring vous transmettront leur savoir, pour enfin passer vers les ligues mineures comme la NXT. Tout ceci devrait permettre de développer un fil scénaristique assez plaisant à suivre, d’autant que vous aurez le choix de devenir le champion de la foule, ou au contraire l’Undertaker de ses dames. Yuke’s promet de nombreux retournements de situation, qui devraient vous permettre de rejoindre un camp ou l’autre, quel que soit votre choix initial. Une histoire dont vous êtes le héros, qui devrait convaincre ceux qui apprécient les disputes et autres fausses rivalités dont le catch est truffé. Un changement bienvenu, surtout que le gameplay pur n’a pas profondément changé.

wwe2k15_career3

Si le passage à la next-gen permet à la franchise WWE d’afficher une meilleure mine et de belles animations, on sent que les graphismes peuvent encore être améliorés, notamment au niveau des textures de peau et du public. C’est donc grâce à ses nouveaux modes de jeu, et en particulier une carrière très bien ficelée, que cet épisode devrait séduire les amateurs de combats spectaculaires.

Véritable phénomène aux États-Unis, le catch jouit d’une popularité grandissante dans l’hexagone. Et les consoles next-gen sont bien sur là pour accueillir le show.

wwe2k15_career5

Cela va faire des années que des jeux de catch sortent sur nos consoles et certains se demandent toujours comment ces titres arrivent à séduire. Pourtant, ce sport-spectacle dispose de nombreux atouts vidéoludiques : un univers kitsch assumé, des coups grandiloquents et des personnages hauts en couleur. Des éléments qui permettent à n’importe quel joueur de s’amuser sans forcément connaitre l’histoire ou les protagonistes emblématiques de la discipline.

Et cette cuvée 2015 entend bien régaler tout le monde, et profiter du manque de jeux sur next-gen pour susciter l’intérêt ! Nouvelle console oblige, les graphismes ont été remaniés, et le titre a pu bénéficier de l’expertise du studio Visual Concept, qui co-développe le titre avec les Japonais de Yuke’s, dont c’est loin d’être le premier jeu de catch. L’impression est actuellement mitigée, et ce pour deux raisons. Si les visages sont effectivement très fidèles (Visual Concept s’occupe déjà de NBA 2K15, gage de grande qualité), mais le rendu de la peau (grain, impuretés) nous semble toujours un peu trop lisse.

wwe2k15_career4

C’est d’autant plus dommage que les musculatures sont scrupuleusement respectées, et qu’on aurait aimé retrouvé le réalisme d’un UFC de ce côté-là. Même constat concernant la pilosité, parfois un peu grossière. Un détail qui a de l’importance, surtout quand on s’appelle Hulk Hogan. On fait donc automatiquement la comparaison avec les épisodes last-gen, déjà réussis graphiquement, et le gap ne parait pas si énorme. Rassurez-vous, le rendu global est tout de même très appréciable.

Les animations, qui composent l’essentiel des coups assenés à nos adversaires sont plus fluide qu’auparavant, et l’effet de décomposition de chaque mouvement est moins marquant que sur last-gen. On n’évite jamais quelques bugs et effets de « glissement » des combattants, mais les enchainements sont plus naturels et ça se sent. Les proportions sont également mieux respectées, alors ne comptez pas faire valdinguer The Big Show avec Rey Mysterio. Profitons-en pour préciser que le roster est une nouvelle fois très impressionnant, et rassure sur la durée de vie globale du titre.

wwe2k15_Career1

Mais la grande nouveauté de ce cru next-gen, c’est l’apparition du mode MyCareer, qui vous permettra d’incarner un combattant créé de toutes pièces, et de grimper les échelons du catch mondial. Assez similaire au mode carrière de NBA 2K15, vous débuterez dans un camp d’entrainement ou des anciennes gloires du ring vous transmettront leur savoir, pour enfin passer vers les ligues mineures comme la NXT. Tout ceci devrait permettre de développer un fil scénaristique assez plaisant à suivre, d’autant que vous aurez le choix de devenir le champion de la foule, ou au contraire l’Undertaker de ses dames. Yuke’s promet de nombreux retournements de situation, qui devraient vous permettre de rejoindre un camp ou l’autre, quel que soit votre choix initial. Une histoire dont vous êtes le héros, qui devrait convaincre ceux qui apprécient les disputes et autres fausses rivalités dont le catch est truffé. Un changement bienvenu, surtout que le gameplay pur n’a pas profondément changé.

wwe2k15_career3

Si le passage à la next-gen permet à la franchise WWE d’afficher une meilleure mine et de belles animations, on sent que les graphismes peuvent encore être améliorés, notamment au niveau des textures de peau et du public. C’est donc grâce à ses nouveaux modes de jeu, et en particulier une carrière très bien ficelée, que cet épisode devrait séduire les amateurs de combats spectaculaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *