Test

[Test] LG Tone Free FN7, les écouteurs pour hypocondriaques

Audio

Par Remi Lou le

Avec ses Tone Free, LG arrive avec la proposition étonnante de proposer une boite de rangement qui, en plus de recharger vos écouteurs, les nettoie grâce à un système UV. En pratique, que valent ces LG Tone Free ?

Le marché des écouteurs true wireless était autrefois un bien petit monde, avant que la plupart des constructeurs ne s’y mettent et y ajoutent, l’un après l’autre, leur touche personnelle. C’est le cas de LG qui débarque avec ses LG Tone Free FN7, des écouteurs sans fil intra-auriculaires plutôt classiques en apparence, mais qui débarquent avec la proposition originale de s’auto-nettoyer – caractéristique ô combien probante en ces temps de crise sanitaire. On a pu tester ces écouteurs pendant quelques semaines, verdict !

Design et Ergonomie

Les LG Tone n’apportent pas de grands chamboulements côté design, dans un monde où les écouteurs true wireless ressemblent pratiquement tous, de près ou de loin, aux fameux AirPods Pro d’Apple. Néanmoins, si LG ne joue pas la carte de l’originalité, il nous pond là une version convaincante qui respire la solidité. Au menu, on retrouve une petite boîte ovale qui fera office de chargeur pour les écouteurs. D’une construction solide, cette boîte s’avère parfaitement bien finie. On y retrouve un discret bouton pour appairer ses écouteurs, un port de charge USB-C, et… c’est tout.

LG Tone Free à gauche, AirPods Pro à droite

À l’intérieur, on retrouve les deux écouteurs. Surprise en ouvrant la boîte : une lumière bleue éclaire les embouts des écouteurs. Au-delà de l’aspect esthétique, c’est là l’une des fonctions phares de ces LG Tone Free : ils sont capables de s’auto-nettoyer ! Le boîtier intègre en effet le système UVnano de LG, certifié TÜV SÜD et capable d’éliminer pas moins de 99,9% des bactéries Escherichia coli et staphylocoque doré. Le constructeur ne mentionne que ces deux bactéries en particulier, mais rien ne nous dit que le système ne pourrait pas se montrer efficace sur d’autres. Ce système se montrera transparent puisqu’il fera son office lorsque vous replacerez les écouteurs dans leur boîte. Au bout de 10 minutes, ils devraient être parfaitement désinfectés. Une killer-feature pour les hypocondriaques, mais aussi pour ceux qui voudraient céder leurs écouteurs lorsqu’ils n’en voudront plus (acheter des AirPods en occasion, ça se fait, mais ce n’est pas la plus hygiénique des pratiques).

Quant aux écouteurs en eux-mêmes, ils sont relativement banals avec leurs tiges aux tranches plates et leurs embouts en silicone qui s’enfoncent dans l’oreille. Ces embouts sont vantés comme étant hypoallergéniques – d’autant plus qu’ils sont désinfectés dans la boîte après chaque utilisation — mais on a trouvé de notre côté qu’ils n’étaient pas spécialement confortables, et qu’ils tiennent bien difficilement dans le canal auditif. Après, c’est peut-être une question d’oreille, mais chez moi, les écouteurs avaient une fâcheuse tendance à glisser progressivement hors de l’oreille, ce qui se ressentait directement sur le son puisque les basses s’en trouvaient peu à peu amoindries. Malgré les quatre embouts fournis en complément, aucun n’a réellement apporté de solution viable à ce problème, et il fallait les enfoncer régulièrement dans l’oreille. Dans les tests réalisés par nos confrères, certains vantent au contraire une tenue idéale, donc il conviendra de tester cela par vous-même pour voir si ces LG Tone Free s’accommodent de vos oreilles.

En revanche, du côté des contrôles tactiles, c’est un sans-faute. Bien rares sont les écouteurs à se montrer réellement convaincants en la matière, et les LG Tone Free intègrent habilement une sorte de petit bouton tactile qui se montre sensible mais diablement efficace.

Autonomie, Fonctions et Qualité Sonore

Côté autonomie, les LG Tone Free sont annoncés comme étant particulièrement autonomes, avec près de 18 heures au total en comptant les multiples recharges du boîtier. Celui-ci pourra par ailleurs récupérer près d’une heure d’écoute en seulement cinq minutes de recharge, et se recharger en totalité (avec les écouteurs à l’intérieur) en 45 minutes. Autrement, les écouteurs parviennent sans soucis à tenir près de 5 heures en utilisation classique. C’est au-delà de certains écouteurs concurrents comme les AirPods, mais pas une prouesse en soi. Dans cette nouvelle déclinaison FN7, les LG Tone Free se dotent de la réduction de bruit active, qui fonctionne plutôt bien (à condition d’ajuster convenablement les écouteurs dans vos oreilles). On a trouvé le niveau de réduction du bruit vraiment très faible de prime abord, mais après avoir mis à jour les écouteurs via l’application dédiée, le constat était largement meilleur. Comme beaucoup d’écouteurs concurrents proposant ce type de fonction, les LG Tone Free FN7 parviennent difficilement à gommer les sons aigus (comme celui d’un clavier, par exemple), mais sur le reste, c’est plutôt convenable sans être trop poussé. On bénéficie également d’un équivalent au mode « Transparence » des AirPods Pro, baptisé « son ambiant ». Le rendu a beau être un peu artificiel, il amplifie assez franchement les sons provenant de votre environnement, ce qui peut être rassurant si vous vous baladez dans une rue passante.

Les écouteurs se dotent aussi d’une application dédiée — LG Tone Free — pour accéder à tous les paramètres simplement. Vous pourrez non seulement switch entre les différents modes — « Noise cancelling », « Non » (seulement l’isolation passive) et « Son Ambiant » — mais également personnaliser les contrôles tactiles, l’égaliseur (quatre modes proposés : Immersive, Natural, Bass Boost et Treble Boost), et même trouver une fonction « trouver mes écouteurs » qui les feront sonner si vous les avez égarés. Pratique. Enfin, on note que ces écouteurs sont aussi bien compatibles avec Google Assistant et Siri, suivant l’appareil avec lequel vous les utiliserez.

Enfin, qu’en est-il de la qualité audio proposée par ces LG Tone Free ? Les écouteurs bénéficient de transducteurs dynamiques de 6 mm, ainsi que d’algorithmes de traitement signés Meridian, spécialiste de l’audio réputé pour sa technologie « Meridian Lossless Packing » que Dolby a depuis érigé comme une norme sur DVD. On est donc là face une équipe gagnante, même si les transducteurs sont plutôt petits, et le tout s’avère convaincant, avec un rendu sonore parfaitement clair et aucune tendance à la saturation. Néanmoins, certains pourraient trouver le rendu un peu trop « sage », avec des basses très peu présentes et plutôt molles, assez peu convaincantes sur des registres modernes. En revanche, pour de la musique classique, rock, ou même des voix provenant de podcasts audio, les LG Tone Free se montrent diablement efficaces puisqu’ils procurent d’excellents aigus.

Où les acheter ?

Note : il s’agit là de la version FN6, qui partage les mêmes caractéristiques que les FN7 mais avec la réduction de bruit active en moins.

Promo

LG Tone FN6 écouteurs sans Fil avec Protection UV n/a Blanc

amazon
129.00 € 93.94
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Notre avis

Les LG Tone Free se montrent franchement convaincants à l’usage. S’ils ne révolutionnent pas la recette, ils arborent un look plutôt discret, un son neutre, des contrôles tactiles parfaitement fonctionnels (à l’usage, c’est un confort non-négligeable), ainsi que la réduction de bruit active et un mode "Son Ambiant". De plus, en ces temps de crise sanitaire, les plus hypocondriaques béniront probablement la fonction auto-nettoyante par LED UV du boîtier. Néanmoins, les embouts en silicone peuvent se montrer récalcitrants et glisser des oreilles, et les écouteurs proposent un rendu sonore qu'on a trouvé un brin fade. Mais là, il s'agira avant tout d'une affaire d'oreilles et de goûts.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • La fonction auto-nettoyante !
  • L'autonomie
  • Contrôles tactiles bien pensés
  • Compact, solide et bien fini
  • Rendu sonore trop "sage"
  • Les embouts en silicone, pas adaptés à toutes les oreilles