Test

Meater + : On a testé le thermomètre à viande connecté qui révolutionne la cuisson

Gadget

Par Amandine Jonniaux le

Marre des gigots carbonisés et des rôtis encore crus ? Le thermomètre connecté Meater + nous promettait une cuisson parfaite à tous les coups, directement depuis notre smartphone. On n’a pas été déçus.

Crédits Meater

Non, la cuisson de la viande n’est pas une science approximative. C’est en tout cas ce que veut nous faire comprendre Meater, avec son nouveau thermomètre connecté. Vegans convaincus s’abstenir, ici on parle barbaque et gros steaks bien saignants. Après un premier modèle sorti en 2016, la marque lance cette année le Meater +, qui promet “toujours plus de liberté en cuisine”.

 Meater +
Contenu du pack- 1 thermomètre connecté en acier inoxydable
- Un socle aimanté répétiteur de signal
Dimensions- Socle 157 x 37 x 28 mm
- Sonde 130 x 6 mm
Connectivité- Bluetooth 4.0
Portée- 10 m max entre le thermomètre et le socle
- 50 m max entre le socle et le smartphone
Température max- Ambiante : 275 °C
- À cœur : 100 °C
Batterie- 1 pile AAA dans le socle de charge (fournie)
- 24 heures de cuisson
- Indicateur de batterie LED
Prix109 €

Meilleurs prix

[nextpage title= »Design & ergonomie »]On imagine souvent le thermomètre de cuisson comme un appareil filaire plutôt moche, qui fleure bon la ménagère des années 50 et les cuisines professionnelles. Il faut bien avouer qu’en termes de design, le Meater + surprend. La sonde est minimaliste, et le socle en bois, discret et élégant, se fixe directement sur le frigo grâce à sa surface aimantée. Seule nouveauté (de taille) par rapport au Meater premier du nom, la version + bénéficie d’une portée Bluetooth considérablement améliorée : Alors que le premier modèle nécessitait de laisser le téléphone à moins de 10 mètres du four pour fonctionner, le Meater + permet, grâce à son socle qui fait office de répétiteur de signal, de s’éloigner jusqu’à 50 mètres. Une distance largement suffisante pour vaquer à ses occupations pendant que le four tourne.

Crédits JDG

En termes d’utilisation, le Meater + joue la carte de la simplicité. Le thermomètre se plante directement dans la viande avant cuisson, et il y reste jusqu’au moment de la découpe. Toute la partie technique se déroule sur l’écran du téléphone. Sur le principe, on fait difficilement moins contraignant.

[nextpage title= »Encore un objet connecté ? »]Encore un objet connecté, encore une application qui va encombrer notre smartphone pour ne servir que trois fois par mois. Clairement, le Meater + ne sauvera ni notre surcharge pondérale, ni la mémoire de notre téléphone (70 Mo on ne va pas pleurer non plus). Mais la cuisson parfaite a un prix, et quand on parle de thermomètre connecté, une interface sur smartphone est non seulement beaucoup plus intuitive, mais aussi beaucoup plus précise et complète qu’un simple écran à cristaux liquides. De plus, en intégrant directement l’interface du Meater + sur le téléphone, c’est un écran en moins qui encombre la cuisine.

[nextpage title= »On passe à table »]Une fois l’application Meater téléchargée (dispo sur iOS et Android), le téléphone se couple rapidement au thermomètre. Après une création de compte en bonne et due forme, place aux choses sérieuses. À l’image du Meater +, l’application est claire et intuitive, même pour un novice des fourneaux. Il suffit de sélectionner le type de viande (porc, boeuf, volaille, agneau ou poisson), puis la cuisson désirée, de saignant à bien cuit selon le morceau utilisé. Le choix est plutôt complet, et permet même de sélectionner une cuisson adaptée aux femmes enceintes selon les recommandations de l’USDA (Ministère de l’agriculture américain). En plus de toutes les configurations enregistrées par défaut dans l’application, il est aussi possible de paramétrer ses propres cuissons personnalisées.

Crédit JDG

Week-end de Pâques oblige, on avait opté pour un rôti d’agneau. Après avoir entré les paramètres de cuisson dans l’application, on plante le thermomètre dans la viande en suivant sagement les instructions. À noter que ce dernier doit être enfoncé assez profondément, ce qui nécessite des morceaux relativement conséquents. On met au four, le chrono se lance.

Pas besoin de détailler la taille  ou le poids de la pièce à cuire, c’est la température à cœur qui détermine la justesse de la cuisson. L’interface de cuisson est très simple, puisqu’elle indique la température ambiante (à l’intérieur du four), la température cible, et la température à cœur. Une estimation du temps de cuisson restant est donnée à titre indicatif, et se révèle plutôt précise après quelques utilisations, bien qu’un peu longue à apparaître (il faut attendre que la chaleur du four se stabilise). Pendant la cuisson, un graphique de suivi des courbes de température permet de connaître en temps réel l’état de la viande. Une fonctionnalité un peu gadget, mais qui a le mérite de nous occuper pendant que le rôti prend des couleurs.

Impossible d’oublier la viande dans le four avec Meater. Une alarme retentit cinq minutes avant la fin de la cuisson, et tant que l’application est ouverte, une notification rouge et plutôt voyante est constamment affichée sur le téléphone. Après 43 minutes de cuisson, c’est (enfin) le moment de passer à table. Rien qu’à la découpe, ce rôti sent le succès. La viande est parfaitement cuite, caramélisée à l’extérieur, rosée à l’intérieur. La cuisson sélectionnée depuis l’application est parfaitement respectée. Les photos parlent d’elles-mêmes, et spoiler alert, c’est aussi beau que bon.

[nextpage title= »Conclusion »]De la marinade à la dégustation, le Meater + est une réussite totale. L’objet est beau, et son utilisation est d’une simplicité affolante. La cuisson est précise, parfaitement maîtrisée, et l’application nous accompagne pendant, mais aussi après la cuisson, avec une flopée de statistiques un peu gadget, mais toujours intéressantes à consulter.

Crédits JDG

En termes de prix le thermomètre connecté assume son positionnement premium, avec un tarif affiché à 109 € sur le site officiel. Un budget plutôt conséquent, qui découragera à raison les plus novices en la matière, qui hésitent quant à la réelle utilité quotidienne d’un thermomètre à cuisson. Le Meater + est évidemment à réserver aux passionnés de cuisine aguerris, qui sauront apprécier sa fiabilité et sa durabilité. 

Meilleurs prix

Les plus
Les moins
  • La fiabilité de la cuisson
  • Le design
  • La simplicité d'utilisation
  • Le prix