Test

MWC 2018 : on a vu les Zenfone 5, peut-être pas très inspirés mais dotés de solides arguments

Smartphone

Par Anne Cagan le

Asus était hier soir le dernier constructeur d’envergure à avoir fait ses annonces MWC. Il a annoncé en tout trois téléphones : le Zenfone 5, le Zenfone 5Z et le Zenfone 5 Lite. Et si du point de vue du design, Asus n’a pas été chercher l’inspiration très loin, ses nouveaux téléphones possèdent suffisamment d’atouts solides pour convaincre.

Il ne faut pas être un grand expert du monde du smartphone pour savoir où Asus a été piocher l’inspiration pour le design de ses nouveaux Zenfone 5. Ce dernier et sa version 5Z, sont une copie pure et simple de l’iPhone X. Ils disposent donc d’un grand écran de 6,2 pouces (ratio 19:9) aux bordures très fines et d’une encoche comprenant les différents capteurs située dans la partie supérieure. “Plus les écrans s’agrandissent et plus il devient difficile d’innover en termes de design”, m’explique un représentant d’Asus pour justifier cette ressemblance. “Il n’y a pas des dizaines d’emplacements disponibles pour insérer les capteurs en façades”. Il n’a pas tout à fait tort, mais l’argument est bien pratique.

Une ressemblance troublante

Si l’on peut excuser la ressemblance de la façade du Zenfone 5 avec celle de l’iPhone X, il est plus difficile de ne pas juger la face arrière du téléphone. Le dos du Zenfone 5 est en verre (protégé par du verre Gorilla Glass), comprend un capteur d’empreintes digitales (une fonctionnalité de reconnaissance faciale est aussi présente) ainsi qu’un double capteur photo placé verticalement. Comme vous savez-qui.

La ressemblance avec le smartphone d’Apple a beau être frappante, force est de constater que ce Zenfone 5 respire la qualité. Les finitions sont irréprochables, la prise en main est correcte (j’aurais quand même aimé une coque bombée pour une meilleure prise en main) et le téléphone respire la qualité. Une copie, certes, mais une copie de qualité.

De l’IA et un appareil photo grand-angle au programme

Au delà de ce design déjà vu, Asus a intégré quelques nouveautés intéressantes dans ses téléphones. A commencer par des applications et fonctionnalités basées sur de l’Intelligence Artificielle. Elles sont au nombre de cinq. On trouve notamment une fonctionnalité de reconnaissance automatique des éléments affichés à l’écran par l’application photo et une autre de recharge intelligente qui économise des cycles de batterie.

Signalons aussi le mode Always-On qui regarde en permanence les yeux de l’utilisateur afin de ne pas éteindre l’écran et IA ringtone qui analyse l’environnement sonore afin de régler automatiquement le volume de la sonnerie ou de l’alarme du téléphone. Le tout est supporté de façon hardware par un NPU intégré au sein des SoC Qualcomm qui équipent les téléphones.

La seconde nouveauté concerne l’appareil photo. Que ce soit le Zenfone 5 ou le Zenfone 5Z, les deux appareils disposent d’un double capteur photo dorsal de 12 + 8 MP. Le capteur secondaire est un capteur grand-angle, similaire à ce que l’on trouve sur les LG G5 ou G6 qui permet d’agrandir le champ de vision de l’appareil photo quand on le souhaite. Pratique.

Une fiche technique solide et une interface allégée

Reste enfin la fiche technique. C’est elle qui différencie le Zenfone 5 de la version Zenfone 5Z. Le premier est une version de milieu de gamme du téléphone. Il est équipé d’un Snapdragon 636 associé à 4 Go de RAM et 64 Go de mémoire interne. Le 5Z disposera quant à lui de deux versions, toutes deux équipées d’un Snapdragon 845, mais avec un duo 6/64 Go ou 8/128 Go de mémoire. Et tous deux auront droit à une batterie de 3300 mAh, d’un port carte micro-SD ainsi que d’un port double carte-SIM. Dernier point : le port jack est bien présent, tout comme les haut-parleurs stéréo et un port USB type-C. Le seul absent notable étant la recharge sans-fil.

Un mot enfin sur l’interface. Les représentants d’Asus France était ravis de nous apprendre que l’interface ZenUI a été encore allégée par rapport aux derniers modèles. Et c’est vrai. D’un point de vue design, on se rapproche enfin d’un Android pur avec de jolies icônes et une ergonomie bien plus intuitive. Les différentes applications Asus ont du reste presque toutes été éliminées. Plus de doublons avec celles de Google et surtout il n’y a plus de dizaines d’applications inutiles installées par défaut sur l’appareil. Ouf.

Rendez-vous dans trois mois pour les tests

Il va toutefois falloir patienter quelques mois avant de pouvoir mettre la main sur ces nouveaux appareils. Asus prévoit en effet de commercialiser le Zenfone 5 en mai prochain et le Zenfone 5Z au mois de juin. Qualcomm semble en effet avoir quelques problèmes d’approvisionnement dont pâtit la marque taïwanaise. Quant aux prix, ils sont plutôt séduisants. Le Zenfone 5 sera en effet vendu 499 euros, contre 599 euros pour le Zenfone 5Z en version 6/64 go et 699 euros pour la version 8/128 Go. Quand on y pense, c’est moitié moins que l’iPhone X.