Test

Test : Archos 101 G9

Gadget

Par Gregori Pujol le

Annoncé en juin, sortie fin septembre, voici donc le test de la tablette Archos 101 G9. Pourquoi avoir attendu autant de temps ? Car nous savions que différentes mises à jour du firmware allaient apporter de nouvelles fonctionnalités et que les premiers modèles que nous avions eus en main comportaient un certain nombre de bugs gênants… Bref, équipée du tout dernier firmware, cette tablette Archos 101 G9 arrive (enfin) à maturation, malheureusement il s’agit ici que du modèle dual-core 1Ghz avec 512Mo de RAM, puisqu’il faudra attendre décembre ou même début 2012 pour approcher celui en dual-core 1.5Ghz avec le nouveau processeur OMAP de TI. Pour patienter, voici déjà un premier verdict.

Les Caractéristiques

Vous devez déjà connaitre les spécifications de cette tablette par coeur, mais pour le plaisir, les voici de nouveau.

Cette tablette Archos 101 G9 est équipée d’un écran tactile capacitif 16/10 de 10.1″ avec une résolution de 1280 x 800px, d’un un processeur TI ARM dual-core OMAP4 1 GHz (3D OpenGL ES 2.0) avec 512Mo de RAM, un port microSD, une capacité de 8Go, une camera frontale de 720p avec encodage 720p, un port micro USB (USB host en option via un câble), une sortie mini HDMI, le WiFi n, le Bluetooth 2.1+ EDR, un aGPS, un accéléromètre, une boussole, une béquille à l’arrière, un micro ou encore une grosse compatibilité (via des applications maison) avec les formats MPEG-4 HD (jusqu’en 1080p), MPEG-42 (ASP@L5 AVI, jusqu’en résolution DVD), H.264 HD (HP@L3.1 jusqu’en 1080p), WMV9/VC1 (AP jusqu’en 1080p), MP3, WMA, WMA-Pro 5.1, WAV (PCM/ADPCM), AAC3, AAC+ 5.13, OGG Vorbis, FLAC, JPEG, BMP, PNG, GIF et les sous-titres de type .srt, .ssa, .smi, .sub, le tout sous Android 3.2.2 Honeycomb. Son autonomie est de 36h en audio, 7h en vidéo et 10h en WiFi. Ses dimensions sont de 276 mm x 167.3 mm x 12.6 mm pour 649g.

Packaging

Rien de bien nouveau dans ce packaging, terminé l’époque des étuis et autres accessoires offerts, on à droit au minimum avec un câble microUSB, un adaptateur secteur USB et une notice papier, sans oublier la tablette tout de même 🙂 Rien d’autre à horizon, notez qu’Archos commercialise sur son site quelques accessoires comme le câble microUSB/USB Host à 10 euros et particulièrement pratique.

Un design “made in China”

La plus grande déception sur cette tablette Archos 101 G9 vient du design. Alors que le constructeur français avait fait un réel effort pour ses générations précédentes, la GEN7 en tête, il efface tout d’un trait en proposant un design des plus rebutant directement venu de la Chine et ses “tablettes noname”. Du plastique, du plastique et encore du plastique, des formes grossières, des contours d’écran épais et un poids loin d’être en sa faveur avec 649g.

En main, cette tablette fait “cheap”, la finition n’est pas terrible et on se demande pourquoi Archos a créé une marque “low-cost” Arnova si c’est pour nous servir une tablette de ce type. Désolé d’être si direct, mais c’est la vérité et le prix très abordable de cette dernière ne peut pas tout justifier.

Si on met de côté le design, l’Archos 101 G9 embarque un sacré nombre de fonctionnalités, sur la tranche gauche, on retrouve un port microSD, le port microUSB (USB host en option), la sortie mini HDMI, le bouton power/hold ou encore la prise jack 3.5mm et le micro.

Sur la tranche droite, il y a seulement les boutons +/- du volume.

Au dos, un haut-parleur, l’emplacement pour la clé USB 3G qui fait aussi office de port USB host et une béquille bien utile !

Enfin devant, l’écran brillant (aie les traces de doigts) de type tactile capacitif avec une taille 16/10 de 10.1″ (résolution de 1280 x 800px) et juste sur sa gauche, une webcam HD 720p.

La prise en main de la tablette est moins confortable qu’une Sony Tablet S ou une Galaxy Tab 10.1, car à l’endroit où vous placez vos mains, il y a des boutons (sur la droite) ou un port microSD (sur la gauche) que vous pourrez sans le faire exprès appuyer/activer. Peut-être une petite trappe aurait été un moyen de cacher tout cela. Mais bon, c’est un détail, car quand on le sait, on fait attention.

L’écran de cette Archos 101 G9 est plutôt de bonne qualité, il est est par contre brillant, mais s’avère avoir un bon angle de vue et une luminosité assez importante avec un bon rendu au niveau des couleurs quoi que parfois un peu trop clair.

Prise en main en vidéo

Android Honeycomb 3.2 au rendez-vous

Pour une fois, Archos est à l’heure côté mise à jour de l’OS et si Android Ice Cream Sandwich n’est pas à l’ordre du jour, vous aurez tout de même droit à Honeycomb 3.2.2. L’OS de Google dédié aux tablettes a très peu été customisé par le constructeur français, ce qui devrait permettre un suivi rapide des prochaines maj.

Au contraire de ses précédentes tablettes, la 101 G9 est certifiée par Google et permet donc d’avoir l’ensemble des applications du géant de la recherche (GMail, YouTube, Maps…) ainsi que le tant attendu Android Market !

Petit détail qui a son importance, plus besoin d’être rooté pour faire des captures d’écran, il suffit d’aller dans les Paramètres => Applications => Développement > Cocher “Faire une capture d’écran au lieu de passer en veille”. Pour prendre une capture d’écran, appuyer alors brièvement sur le bouton ON/OFF, la photo prise sera copiée directement à la racine sous la forme : fb-date-n°.PNG (fb-20111008-011833.PNG).

Enfin, gros bug, je ne sais pas si c’est Android ou Archos, mais il est impossible de copier des fichiers MKV d’un PC sous Windows 7 64Bits vers la mémoire interne de la tablette. Du coup, il vous faudra soit passer par une clé USB ou une carte microSD, soit également par le partage de fichier depuis un NAS ou un ordinateur via UPnP ou Samba.

Pour clôturer ce chapitre Honeycomb, on va parler de la réactivité de la tablette, pour moi, identique aux autres tablettes sous Honeycomb, donc rien de spécial, l’écran répond bien, l’OS de Google aussi. On notera juste la mémoire de 512Mo qui semble un peu légère quand on commence à utiliser beaucoup la tablette et notamment ouvrir de nombreuses applications.

Nous avons rencontré quelques bugs et autres crash, mais rien d’alarmant comme certains ont pu l’écrire, Honeycomb dispose encore de quelques bugs, mais la dernière mise à jour (3.2) lui a fait un bien fou et de toute façon Archos sortira d’autres mises à jour de son firmware.

Internet, le nerf de la guerre

Omniprésent sur les tablettes du marché, Tegra 2 nous a plutôt donné satisfaction lors de nos nombreux tests, et il nous semble que le processeur TI OMPAP4 qui propulse l’Archos 101 G9 est légèrement en dessous. Mais en fait non, du moins pas directement, car c’est plutôt les 512Mo de RAM qui s’avère bien juste contrairement aux autres tablettes qui embarquent 1Go ! Rien de handicapant, mais la navigation est en effet un peu moins fluide que sur la Eee Pad Transformer par exemple ou même la Xoom de Motorola, quelques saccades et lags sont à prévoir, et il est encore difficile de comprendre pourquoi Archos s’est privé de 512Mo de RAM alors qu’il avait annoncé 1Ghz en juin dernier ?

Ce problème est d’autant plus présent avec les vidéos en Flash (plug-in à télécharger sur l’Android Market), puisque ces dernières sont la majeure partie du temps illisibles (saccades à répétition) dès qu’on essaye de les regarder en HD 720p et 1080p, voir en 480p dans certains cas. Je parle ici des vidéos incluses dans les sites web et non celles lues à partir de l’application YouTube qui n’ont pas ce souci. Pour rappel, Tegra 2 permet une lecture en 720p sans trop de problèmes.

Audio et vidéo, les armes de Archos

Si Archos n’a pas pris la peine de personnaliser Android, et c’est plutôt une bonne chose, le constructeur français a mis le paquet sur deux applications : les lecteurs audio et vidéo.

En effet, le lecteur audio offre une compatibilité complète avec les formats MP3, AAC, WMA, OGG Vorbis et même FLAC, ce que ne fait pas Android de base. De plus, ce lecteur audio offre un design assez ergonomique (carrousel et liste), le tout est fluide et simple à utiliser, il permet de faire des playlistes à la volée et d’afficher les pochettes d’album. Un lecteur audio classique, mais de bonne facture, par contre on regrette grandement l’absence d’égaliseurs !

En ce qui concerne le lecteur vidéo, Archos fait mieux, car outre la grande compatibilité de ce dernier (AVI, MP4, Xvid, MKV…), ce lecteur offre la possibilité de récupérer les informations d’un film ou d’une série (affiche, synopsis, acteurs…) ou encore les sous-titres directement via internet. Une petite fonctionnalité pratique et bienvenue, puisque la tablette supporte également de nombreux fichiers de sous-titres (SMI, SRT…). Le lecteur a par ailleurs exactement le même design que celui pour l’audio, il est donc assez sobre et pratique dans son utilisation.

Notez que nos confrères de JBMM on fait un document PDF relatif aux formats vidéo supportés si vous voulez plus de précisions.

Nous avons essayé un paquet de fichiers sur cette tablette et rares sont ceux qui ne sont pas passés, nous pouvons donc clairement dire que l’Archos 101 G9 (mais aussi la 80 G9) est la tablette offrant la meilleure compatibilité vidéo, mais aussi audio en natif, sur le marché. Pour info, les deux lecteurs permettent également la lecture en streaming depuis un périphérique UPnP ou Samba (NAS, PC…).

Signalons que comme à son habitude, Archos propose un plug-in Cinéma vendu 15 euros et permettant de regarder des vidéos en qualité DVD au format MPEG-2 (extensions .vob, .mpg and .ps).

Jeux et photo en dessous

Archos nous a souvent vendu son processeur TI OMAP4 comme extrêmement compatible avec les jeux 3D et même les jeux en général. Seulement cette fois-ci, nous avons rencontré pas mal de problèmes avec les derniers jeux, impossible de lancer Asphalt5 HD ou encore Shadow Gun par exemple, alors que d’autres ont planté sans explications. Étrange phénomène qui décevra les “gamers sur tablettes”. Rassurez-vous les classiques Angry Birds ou solitaires ne posent aucun souci du moment qu’ils sont en 2D…

À côté de ça, Archos propose également une webcam soit disant HD. Si celle-ci suffira pour faire de la visio via Skype par exemple, inutile de compter sur elle pour prendre des photos ou des vidéos, tellement la qualité est exécrable ! Heureusement que ce n’est pas l’utilisation principale d’une tablette.

Fonction cachée et explorateur pratique

Depuis le dernier firmware, c’est via la trappe au dos qui abrite un port USB pour la clé 3G, qu’on peut maintenant brancher une clé USB classique puis ce fameux port USB fait maintenant office de port USB Host et vous permettra de lire du contenu à partir de celui-ci ! Une bonne nouvelle et une fonctionnalité plus que pratique ! Attention cependant, ce port USB est soumis à un mode spécial d’économie d’énergie pour la 3G, en l’occurrence, si l’écran s’éteint et que le produit rentre en veille le port est coupé.

Un petit mot sur l’Archos Remote Control et la sortie HDMI

L’Archos 101 G9 dispose d’un port mini HDMI, qui permet de faire du Mirroring de ce qui apparaît sur votre écran, vers une TV ou un autre écran. Du coup, Archos a pensé à ceux qui vont utiliser leur tablette comme lecteur multimédia et met gratuitement à leur disposition une application Remote Control pour les smartphones sous Android. Elle s’avère pratique, puisqu’une fois connectée au même WiFi que votre tablette, vous pourrez commander votre tablette avec votre téléphone ! Il manque encore quelques fonctionnalités à l’application comme un clavier virtuel par exemple, mais c’est un très bon début.

Autonomie

Archos annonce une autonomie de 36h en audio, 7h en vidéo et 10h en WiFi. Je vous avoue que nous n’avons pas eu le courage de tester l’autonomie en audio, par contre pour la vidéo, nous arrivons environ à 6h (WiFi allumé, luminosité à 60%) pour un fichier de qualité DVD, pour le WiFi c’est environ 9h de surf (sans regarder de vidéo en streaming) et enfin, pour la veille, la tablette tient 3 jours à raison d’une à deux heures maximum d’utilisation par jour.

Notez que la recharge peut se faire via l’adaptateur secteur, mais aussi en la branchant au port USB de votre ordinateur.

Conclusion

Avec un rapport qualité/prix intéressant (300 euros la version 8Go), la tablette Archos 101 G9 n’est pourtant pas celle qu’on attendait. Annoncés en grandes pompes en juin dernier, les premiers modèles déçoivent avec des spécifications en dessous de ce qui était prévu.
Malgré tout et après plusieurs mises à jour firmware, cette 101 G9 arrive à maturité avec de nombreuses fonctionnalités et notamment une compatibilité audio/vidéo très complète. Mais les concurrents ne sont pas loin et déjà installés depuis un certain temps, Archos va donc devoir réagir vite pour proposer ses modèles plus performants et ainsi conquérir davantage un secteur sur lequel il est déjà un des leaders en France.
Nous ne pouvons que vous conseiller d’attendre les prochains modèles de décembre, si le constructeur français n’a pas de retard, car ceux-ci offriront surement une meilleure expérience utilisateur.
Par contre, pour le design et les matériaux utilisés, il n’y a rien à faire et sur ce point Archos nous a bien déçus, il faudra donc attendre la GEN10 à moins que…

Annoncé en juin, sortie fin septembre, voici donc le test de la tablette Archos 101 G9. Pourquoi avoir attendu autant de temps ? Car nous savions que différentes mises à jour du firmware allaient apporter de nouvelles fonctionnalités et que les premiers modèles que nous avions eus en main comportaient un certain nombre de bugs gênants… Bref, équipée du tout dernier firmware, cette tablette Archos 101 G9 arrive (enfin) à maturation, malheureusement il s’agit ici que du modèle dual-core 1Ghz avec 512Mo de RAM, puisqu’il faudra attendre décembre ou même début 2012 pour approcher celui en dual-core 1.5Ghz avec le nouveau processeur OMAP de TI. Pour patienter, voici déjà un premier verdict.

Les Caractéristiques

Vous devez déjà connaitre les spécifications de cette tablette par coeur, mais pour le plaisir, les voici de nouveau.

Cette tablette Archos 101 G9 est équipée d’un écran tactile capacitif 16/10 de 10.1″ avec une résolution de 1280 x 800px, d’un un processeur TI ARM dual-core OMAP4 1 GHz (3D OpenGL ES 2.0) avec 512Mo de RAM, un port microSD, une capacité de 8Go, une camera frontale de 720p avec encodage 720p, un port micro USB (USB host en option via un câble), une sortie mini HDMI, le WiFi n, le Bluetooth 2.1+ EDR, un aGPS, un accéléromètre, une boussole, une béquille à l’arrière, un micro ou encore une grosse compatibilité (via des applications maison) avec les formats MPEG-4 HD (jusqu’en 1080p), MPEG-42 (ASP@L5 AVI, jusqu’en résolution DVD), H.264 HD (HP@L3.1 jusqu’en 1080p), WMV9/VC1 (AP jusqu’en 1080p), MP3, WMA, WMA-Pro 5.1, WAV (PCM/ADPCM), AAC3, AAC+ 5.13, OGG Vorbis, FLAC, JPEG, BMP, PNG, GIF et les sous-titres de type .srt, .ssa, .smi, .sub, le tout sous Android 3.2.2 Honeycomb. Son autonomie est de 36h en audio, 7h en vidéo et 10h en WiFi. Ses dimensions sont de 276 mm x 167.3 mm x 12.6 mm pour 649g.

Packaging

Rien de bien nouveau dans ce packaging, terminé l’époque des étuis et autres accessoires offerts, on à droit au minimum avec un câble microUSB, un adaptateur secteur USB et une notice papier, sans oublier la tablette tout de même 🙂 Rien d’autre à horizon, notez qu’Archos commercialise sur son site quelques accessoires comme le câble microUSB/USB Host à 10 euros et particulièrement pratique.

Un design “made in China”

La plus grande déception sur cette tablette Archos 101 G9 vient du design. Alors que le constructeur français avait fait un réel effort pour ses générations précédentes, la GEN7 en tête, il efface tout d’un trait en proposant un design des plus rebutant directement venu de la Chine et ses “tablettes noname”. Du plastique, du plastique et encore du plastique, des formes grossières, des contours d’écran épais et un poids loin d’être en sa faveur avec 649g.

En main, cette tablette fait “cheap”, la finition n’est pas terrible et on se demande pourquoi Archos a créé une marque “low-cost” Arnova si c’est pour nous servir une tablette de ce type. Désolé d’être si direct, mais c’est la vérité et le prix très abordable de cette dernière ne peut pas tout justifier.

Si on met de côté le design, l’Archos 101 G9 embarque un sacré nombre de fonctionnalités, sur la tranche gauche, on retrouve un port microSD, le port microUSB (USB host en option), la sortie mini HDMI, le bouton power/hold ou encore la prise jack 3.5mm et le micro.

Sur la tranche droite, il y a seulement les boutons +/- du volume.

Au dos, un haut-parleur, l’emplacement pour la clé USB 3G qui fait aussi office de port USB host et une béquille bien utile !

Enfin devant, l’écran brillant (aie les traces de doigts) de type tactile capacitif avec une taille 16/10 de 10.1″ (résolution de 1280 x 800px) et juste sur sa gauche, une webcam HD 720p.

La prise en main de la tablette est moins confortable qu’une Sony Tablet S ou une Galaxy Tab 10.1, car à l’endroit où vous placez vos mains, il y a des boutons (sur la droite) ou un port microSD (sur la gauche) que vous pourrez sans le faire exprès appuyer/activer. Peut-être une petite trappe aurait été un moyen de cacher tout cela. Mais bon, c’est un détail, car quand on le sait, on fait attention.

L’écran de cette Archos 101 G9 est plutôt de bonne qualité, il est est par contre brillant, mais s’avère avoir un bon angle de vue et une luminosité assez importante avec un bon rendu au niveau des couleurs quoi que parfois un peu trop clair.

Prise en main en vidéo

Android Honeycomb 3.2 au rendez-vous

Pour une fois, Archos est à l’heure côté mise à jour de l’OS et si Android Ice Cream Sandwich n’est pas à l’ordre du jour, vous aurez tout de même droit à Honeycomb 3.2.2. L’OS de Google dédié aux tablettes a très peu été customisé par le constructeur français, ce qui devrait permettre un suivi rapide des prochaines maj.

Au contraire de ses précédentes tablettes, la 101 G9 est certifiée par Google et permet donc d’avoir l’ensemble des applications du géant de la recherche (GMail, YouTube, Maps…) ainsi que le tant attendu Android Market !

Petit détail qui a son importance, plus besoin d’être rooté pour faire des captures d’écran, il suffit d’aller dans les Paramètres => Applications => Développement > Cocher “Faire une capture d’écran au lieu de passer en veille”. Pour prendre une capture d’écran, appuyer alors brièvement sur le bouton ON/OFF, la photo prise sera copiée directement à la racine sous la forme : fb-date-n°.PNG (fb-20111008-011833.PNG).

Enfin, gros bug, je ne sais pas si c’est Android ou Archos, mais il est impossible de copier des fichiers MKV d’un PC sous Windows 7 64Bits vers la mémoire interne de la tablette. Du coup, il vous faudra soit passer par une clé USB ou une carte microSD, soit également par le partage de fichier depuis un NAS ou un ordinateur via UPnP ou Samba.

Pour clôturer ce chapitre Honeycomb, on va parler de la réactivité de la tablette, pour moi, identique aux autres tablettes sous Honeycomb, donc rien de spécial, l’écran répond bien, l’OS de Google aussi. On notera juste la mémoire de 512Mo qui semble un peu légère quand on commence à utiliser beaucoup la tablette et notamment ouvrir de nombreuses applications.

Nous avons rencontré quelques bugs et autres crash, mais rien d’alarmant comme certains ont pu l’écrire, Honeycomb dispose encore de quelques bugs, mais la dernière mise à jour (3.2) lui a fait un bien fou et de toute façon Archos sortira d’autres mises à jour de son firmware.

Internet, le nerf de la guerre

Omniprésent sur les tablettes du marché, Tegra 2 nous a plutôt donné satisfaction lors de nos nombreux tests, et il nous semble que le processeur TI OMPAP4 qui propulse l’Archos 101 G9 est légèrement en dessous. Mais en fait non, du moins pas directement, car c’est plutôt les 512Mo de RAM qui s’avère bien juste contrairement aux autres tablettes qui embarquent 1Go ! Rien de handicapant, mais la navigation est en effet un peu moins fluide que sur la Eee Pad Transformer par exemple ou même la Xoom de Motorola, quelques saccades et lags sont à prévoir, et il est encore difficile de comprendre pourquoi Archos s’est privé de 512Mo de RAM alors qu’il avait annoncé 1Ghz en juin dernier ?

Ce problème est d’autant plus présent avec les vidéos en Flash (plug-in à télécharger sur l’Android Market), puisque ces dernières sont la majeure partie du temps illisibles (saccades à répétition) dès qu’on essaye de les regarder en HD 720p et 1080p, voir en 480p dans certains cas. Je parle ici des vidéos incluses dans les sites web et non celles lues à partir de l’application YouTube qui n’ont pas ce souci. Pour rappel, Tegra 2 permet une lecture en 720p sans trop de problèmes.

Audio et vidéo, les armes de Archos

Si Archos n’a pas pris la peine de personnaliser Android, et c’est plutôt une bonne chose, le constructeur français a mis le paquet sur deux applications : les lecteurs audio et vidéo.

En effet, le lecteur audio offre une compatibilité complète avec les formats MP3, AAC, WMA, OGG Vorbis et même FLAC, ce que ne fait pas Android de base. De plus, ce lecteur audio offre un design assez ergonomique (carrousel et liste), le tout est fluide et simple à utiliser, il permet de faire des playlistes à la volée et d’afficher les pochettes d’album. Un lecteur audio classique, mais de bonne facture, par contre on regrette grandement l’absence d’égaliseurs !

En ce qui concerne le lecteur vidéo, Archos fait mieux, car outre la grande compatibilité de ce dernier (AVI, MP4, Xvid, MKV…), ce lecteur offre la possibilité de récupérer les informations d’un film ou d’une série (affiche, synopsis, acteurs…) ou encore les sous-titres directement via internet. Une petite fonctionnalité pratique et bienvenue, puisque la tablette supporte également de nombreux fichiers de sous-titres (SMI, SRT…). Le lecteur a par ailleurs exactement le même design que celui pour l’audio, il est donc assez sobre et pratique dans son utilisation.

Notez que nos confrères de JBMM on fait un document PDF relatif aux formats vidéo supportés si vous voulez plus de précisions.

Nous avons essayé un paquet de fichiers sur cette tablette et rares sont ceux qui ne sont pas passés, nous pouvons donc clairement dire que l’Archos 101 G9 (mais aussi la 80 G9) est la tablette offrant la meilleure compatibilité vidéo, mais aussi audio en natif, sur le marché. Pour info, les deux lecteurs permettent également la lecture en streaming depuis un périphérique UPnP ou Samba (NAS, PC…).

Signalons que comme à son habitude, Archos propose un plug-in Cinéma vendu 15 euros et permettant de regarder des vidéos en qualité DVD au format MPEG-2 (extensions .vob, .mpg and .ps).

Jeux et photo en dessous

Archos nous a souvent vendu son processeur TI OMAP4 comme extrêmement compatible avec les jeux 3D et même les jeux en général. Seulement cette fois-ci, nous avons rencontré pas mal de problèmes avec les derniers jeux, impossible de lancer Asphalt5 HD ou encore Shadow Gun par exemple, alors que d’autres ont planté sans explications. Étrange phénomène qui décevra les “gamers sur tablettes”. Rassurez-vous les classiques Angry Birds ou solitaires ne posent aucun souci du moment qu’ils sont en 2D…

À côté de ça, Archos propose également une webcam soit disant HD. Si celle-ci suffira pour faire de la visio via Skype par exemple, inutile de compter sur elle pour prendre des photos ou des vidéos, tellement la qualité est exécrable ! Heureusement que ce n’est pas l’utilisation principale d’une tablette.

Fonction cachée et explorateur pratique

Depuis le dernier firmware, c’est via la trappe au dos qui abrite un port USB pour la clé 3G, qu’on peut maintenant brancher une clé USB classique puis ce fameux port USB fait maintenant office de port USB Host et vous permettra de lire du contenu à partir de celui-ci ! Une bonne nouvelle et une fonctionnalité plus que pratique ! Attention cependant, ce port USB est soumis à un mode spécial d’économie d’énergie pour la 3G, en l’occurrence, si l’écran s’éteint et que le produit rentre en veille le port est coupé.

Un petit mot sur l’Archos Remote Control et la sortie HDMI

L’Archos 101 G9 dispose d’un port mini HDMI, qui permet de faire du Mirroring de ce qui apparaît sur votre écran, vers une TV ou un autre écran. Du coup, Archos a pensé à ceux qui vont utiliser leur tablette comme lecteur multimédia et met gratuitement à leur disposition une application Remote Control pour les smartphones sous Android. Elle s’avère pratique, puisqu’une fois connectée au même WiFi que votre tablette, vous pourrez commander votre tablette avec votre téléphone ! Il manque encore quelques fonctionnalités à l’application comme un clavier virtuel par exemple, mais c’est un très bon début.

Autonomie

Archos annonce une autonomie de 36h en audio, 7h en vidéo et 10h en WiFi. Je vous avoue que nous n’avons pas eu le courage de tester l’autonomie en audio, par contre pour la vidéo, nous arrivons environ à 6h (WiFi allumé, luminosité à 60%) pour un fichier de qualité DVD, pour le WiFi c’est environ 9h de surf (sans regarder de vidéo en streaming) et enfin, pour la veille, la tablette tient 3 jours à raison d’une à deux heures maximum d’utilisation par jour.

Notez que la recharge peut se faire via l’adaptateur secteur, mais aussi en la branchant au port USB de votre ordinateur.

Conclusion

Avec un rapport qualité/prix intéressant (300 euros la version 8Go), la tablette Archos 101 G9 n’est pourtant pas celle qu’on attendait. Annoncés en grandes pompes en juin dernier, les premiers modèles déçoivent avec des spécifications en dessous de ce qui était prévu.
Malgré tout et après plusieurs mises à jour firmware, cette 101 G9 arrive à maturité avec de nombreuses fonctionnalités et notamment une compatibilité audio/vidéo très complète. Mais les concurrents ne sont pas loin et déjà installés depuis un certain temps, Archos va donc devoir réagir vite pour proposer ses modèles plus performants et ainsi conquérir davantage un secteur sur lequel il est déjà un des leaders en France.
Nous ne pouvons que vous conseiller d’attendre les prochains modèles de décembre, si le constructeur français n’a pas de retard, car ceux-ci offriront surement une meilleure expérience utilisateur.
Par contre, pour le design et les matériaux utilisés, il n’y a rien à faire et sur ce point Archos nous a bien déçus, il faudra donc attendre la GEN10 à moins que…