Test

[Test] Asus ROG Phone II, pour les Gamers Mobiles

Android

Par Anh Phan le

L’Asus ROG Phone II est enfin disponible en Europe. Il se destine aux plus gamers d’entre nous et nous l’avons utilisé pendant plusieurs semaines. Voici notre test.

[nextpage title= »Accueil et Caractéristiques »]

C’est en plein mois de juillet, en plein calme estival, qu’Asus a officialisé son nouveau smartphone dédié aux gamers mobiles. Parce que c’est un smartphone pour gamers, il est par défaut performant et donc premium. C’est d’ailleurs un des premiers, si ce n’est le premier, smartphone à embarquer le nouveau SoC Qualcomm Snapdragon 855 Plus. Avec ce smartphone, Asus vise un public particulier : celui qui sait exactement ce qu’il veut, le meilleur smartphone possible pour le gaming. Le Asus ROG Phone II ne s’adresse pas à celui qui hésite entre un Samsung ou un Huawei.

Le fait que le téléphone ait  d’abord été lancé en Chine n’ait pas un hasard puisque la Chine représente le marché n°1 dans le domaine du gaming. Selon les chiffres de l’institut NewZoo en 2018, les consoles représentent 28% du marché global des jeux-vidéo, le PC 25% et la mobilité (smartphones et tablettes) 47%. Le Mobile Gaming, c’est une croissance annuelle de 29,1% contre 8,3% pour le PC et 4,6% pour les consoles. Mais ce n’est pas tout puisque le marché de l’eSport se développe tout autant, et plus particulièrement sur le Mobile Gaming en Chine.

Avec l’IFA qui commence ce jeudi, le ROG Phone II est maintenant disponible en Europe et on a pu le tester pendant quelques semaines dans sa version finale. Voici le test.

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le Asus ROG Phone II vous propose :

 Asus ROG Phone II
Écran- Ecran AMOLED de 6,59"
- Définition Full HD+ (1080x2340)
- Taux de rafraichissement de 120Hz
- Taux de retour tactile de 240Hz
- Temps de réponse 1ms
- Temps de latence tactile 49ms
- Densité de 391ppp
- Gorilla Glass 6
- Certification HDR10
- Format 19,5:9
- 108% DCI-P3
- HDR 10-bit
- Occupation de 80,3%
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 855+
- 7nm
- Adreno 640
Mémoire- 12 Go de RAM LPDDR4X
- 512Go / 1To stockage
- UFS 3.0
Coloris- Glossy Black (12 couches)
- Matte Black (20 couches)
Appareil Photo- Double appareil photo au dos :
- Appareil principal : 48 Mégapixels, 26mm (79°) F1.79
- Appareil ultra grand-angle : 13 Mégapixels, 11mm (125°)
- Autofocus LAF
- Stabilisation électronique (EIS)
- Mode Nuit
- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p et Ultra HD 2160p à 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps

- Caméra frontale de 24 Mégapixels optimisée pour un usage en mode paysage
Audio- Haut-parleurs stéréo DTS:X Ultra
- DTS Headphone X
- Prise Jack 3,5mm
- 4 micros optimisés pour un usage en mode paysage et avec réduction de bruits
Gaming- Aura RGB Lighting
- Game Genie

- GameCool II System
- 3D Vapor Chamber
- AeroActive Cooler II (Module externe)

- Air Trigger II avec un temps de latence de 20ms
Batterie- Batterie de 6000 mAh
- Quick Charge 4.0 18W
- ROG HyperCharge 30W
- Reverse Charging 10W
- 4000 mAh chargé en 58 minutes
Connectivités- Lecteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.0
- WiFi 5
- WiGiG
- 4G LTE Cat.18 (Version Elite)
- 4G LTE Cat.20 (Version Ultimate)
- Double nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 2.0 Type-C sur le bas
- USB 3.1 Type-C sur le côté
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 9.0 Pie
- ROG UI
Taille et Poids- 171 x 77,6 x 9,48 mm
- 240g
Prix de lancement- 899 € pour la version Elite avec 512Go de mémoire interne
- 1199 € pour la version Ultimate avec 1To de mémoire interne
Date de Disponibilité- 04 septembre 2019 sur le site d'Asus
- Disponibilité globale le 25 mai 2019

A l’heure où nous écrivons ces lignes nous n’avons pas eu le packaging du smartphone en main. Mais il devrait être assez classique comme ce fut le cas avec le ROG Phone. Si la boîte rappellera sans doute une sorte mini tour PC, on retrouvera à l’intérieur un câble USB Type-C vers USB Type-A, sans doute le chargeur propriétaire ROG 30W, des écouteurs kit mains-libres filaires et des petits livrets pour une première prise en main.  On trouvera également l’Aero Cooler II, le petit accessoire pour refroidir encore plus le ROG Phone II en cas d’utilisation très intensive, ainsi qu’une coque de protection Aero Case, compatible avec l’Aero Cooler II. On ne les a pas encore reçu pour ce test mais on les testera avec tous les accessoires du ROG Phone II le moment venu.

Le Asus ROG Phone II a tout d’un smartphone premium et son prix de 899 euros est là pour le rappeler ! Avant d’aller plus loin, le ROG Phone II s’adresse avant tout aux Gamers, à ceux qui savent très bien ce qu’ils veulent et de facto, le ROG Phone II correspondra clairement aux attentes de ses utilisateurs. Si vous êtes dans la catégorie de ceux qui hésitent par exemple entre un OnePlus 7 Pro, un Samsung Galaxy Note10+ ou un Asus ROG Phone II, vous ne faites clairement pas partie de la cible d’Asus. Le ROG Phone II répond à des problématiques que seuls les plus gamers peuvent comprendre. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’il y a deux ports USB-C, un en bas du smartphone pour un usage assez classique comme les autres smartphones, et un second pour les usages en mode paysage qui évite ainsi à la main droite d’être gêné par un éventuel câble de recharge. Asus aurait dû le reproduire également avec la prise jack, maintenant, à la décharge d’Asus, elle est présente en fait sur l’AeroCooler II mais cela reste un accessoire supplémentaire.

On notera que si le Asus ROG Phone II est double nano-SIM, il n’intègre pas de port mémoire MicroSD. Avec 512Go ou 1To de mémoire interne, on n’en a pas vraiment besoin en soi mais c’est surtout aussi pour les performances. En s’assurant que tout le contenu soit dans la mémoire interne, Asus ne prend pas le risque d’avoir des chutes de performances à cause d’une carte-mémoire de piètre qualité. Et enfin, la recharge ROG Hypercharge à 30W est une technologie propriétaire, un peu comme chez OnePlus donc elle ne fonctionnera qu’avec le bon chargeur USB.

L’Asus ROG Phone II sera disponible en deux versions, la version Elite à 899 euros avec une finition Glossy Black et 512Go de mémoire interne, et la version Ultimate à 1199 euros avec une finition Matte Black, 1To de mémoire interne et la 4G Cat.20 (4G Cat.18 sur la version Elite). Les deux modèles proposent 12Go de mémoire vive.

[nextpage title= »Design, Ecran et Audio »]

Design, Ecran et Audio

On est en présence d’un smartphone pour Gamers avant tout. Le design le montre et reprend les codes des produits ROG d’Asus sans s’inspirer spécialement de ceux des smartphones premium. Pas de bords super fins ou autres donc. Le Asus ROG Phone II est un téléphone plutôt massif avec son poids de 240g. Les bords autour de l’écran sont épais. Même si on a un écran 19,5:9 comme celui du Zenfone 6, on a droit à de vrais bords en haut et en bas l’écran pour les capteurs, la caméra avant et surtout d’impressionnants haut-parleurs stéréo, mais on reviendra sur ce sujet un peu plus bas.

Malgré son poids et son écran de 6,59 pouces, le ROG Phone II tient bien en main. Asus a soigneusement évité que la largeur du smartphone ne dépasse les 78mm, ce qui assure une prise en main confortable à 95% de la population. Dans la même veine, si le smartphone fait une hauteur de 171mm, cela ne dérange pas au quotidien. En toute honnêteté, c’est plus le poids qui me gênait au quotidien que la taille du smartphone.

A côté, la finition est vraiment excellente et on n’en attendait pas moins pour un smartphone à 1000 euros. On retrouve bien évidemment un dos en verre avec des lignes ce qui n’est pas sans rappeler les produits ROG. On retrouve d’ailleurs le logo ROG qui s’illumine quand on active le X-Mode. Le contour en aluminium reprend un rendu type fibre de carbone du plus bel effet. Les Air Trigger II proposent un petit revêtement pour mieux les délimiter. Les deux haut-parleurs sont également démarqués via un petit liseré cuivre. La caméra frontale a été déplacée un peu plus à droite pour une utilisation en mode paysage et éviter à la main gauche de gêner quoique ce soit. On retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille ainsi que les boutons de volume sur la tranche droite et rien sur la tranche gauche.

L’écran propose une diagonale de 6,59 pouces avec une définition Full HD+. Il n’y a pas d’encoche ou de poinçon et c’est un écran plat. C’est une dalle AMOLED avec un capteur d’empreintes de type optique sous l’écran. Ce dernier est similaire à ce que propose la concurrence, donc pas trop de surprises de ce côté là. Pour en revenir à l’écran, les bords en haut et en bas de l’écran restent  épais mais ce n’est pas gênant au quotidien surtout pour les Gamers. Le fait d’avoir un écran intégral permet de maximiser les plaisirs lors de la consommation de contenus multimédias. De même, les plus techniques critiqueront la définition Full HD+ mais au quotidien, cela suffira amplement. Sans faire de pixel-peeping, je vous défie de voir, à l’oeil nu, la différence entre un écran Full HD+ et plus. Les couleurs sont justes et on n’a pas noté de problèmes particuliers et ce, même en plein soleil.

Mais en dehors de la dalle AMOLED ou de sa diagonale de 6,59 pouces, c’est surtout son taux de rafraîchissement de 120 Hz qui va intéresser l’utilisateur d’un ROG Phone II. En effet, avec un tel taux de rafraîchissement, c’est plus de fluidité d’affichage. Si cela ne se voit pas dans l’absolu au quotidien sur des usages classiques, dans les jeux, quand c’est supporté, c’est un plus indéniable ! Pour avoir forcé les 120fps via le X-Mode du ROG Phone II sur PUBG Mobile, c’est vraiment le jour et la nuit en jeu. A cela s’ajoute de plus un temps de réponse tactile de seulement 49ms et on se retrouve à être super réactif en jeu. Je ne sais pas si c’est moi, mais sur les parties de PUBG Mobile sur ROG Phone II, je me suis souvent retrouvé à tirer en premier quand face-à-face il y avait !

Enfin, Asus n’a pas lésiné sur la partie audio et on retrouve déjà le port jack de 3,5mm. Même s’il est voué à disparaître, c’est toujours bien de le retrouver. Mais ce qui nous a le plus surpris, ce sont les haut-parleurs compatibles DTS:X Ultra. Ils sont tout simplement excellents et digne d’une tablette. Avec la place en plus autour de l’écran, Asus a pu nous proposer une solution viable. Je ne compte même plus le nombre de vidéos que j’ai pu regarder sans même penser à utiliser un casque ou une enceinte externe. Le son est clair et puissant et à fort volume, le son ne sature pas, pour notre plus grand bonheur.

[nextpage title= »ROG UI, Performances, Jeux-Vidéo, Autonomie »]

ROG UI, Performances, Jeux-Vidéo et Autonomie

Souvenez-vous, lors du test de l’Asus Zenfone 6, on avait été super surpris par la nouvelle surcouche Zen UI 6. On était tellement agréablement surpris qu’on l’avait classé au même niveau qu’un Oxygen OS de OnePlus, c’est dire. ROG UI est en quelque sorte une version Gamer de Zen UI 6 avec une interface utilisateur capable de vous permettre de savoir d’un simple coup d’oeil si vous êtes en mode normal et ou mode performance X-Mode. Il s’agit en fait de petits cercles rouges autour des applications. Pour le reste, c’est comme Zen UI 6. L’expérience utilisateur est très proche de l’expérience Android Stock avec les petites optimisations toujours bienvenues. Pour exemple, on retrouve les mêmes gestes qu’Open UI de Samsung par exemple, on peut personnaliser l’affichage de ses dossiers sur l’écran d’accueil, mais surtout, quand on ouvre les dossiers, les icônes sont affichés en bas de l’écran pour une meilleure accessibilité (oui, comme Oxygen OS de OnePlus). On retrouve un tiroir latéral avec Google Now et s’il reste encore quelques applications maisons comme la Galerie Photo ou l’application Armoury Crate pour gérer les jeux sur son smartphone, tout le reste n’est qu’Android Stock. Il n’y a pas deux applications d’agenda ou de contact, etc. Et enfin, pour la navigation dans l’interface, si Asus propose toujours les boutons virtuels comme sur le Google Pixel 3, vous pourrez totalement basculer sur les gestes et pour le coup, ce sont les mêmes gestes qu’Open UI chez Samsung ou EMUI 9.1 chez Huawei.

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre puisque le Asus ROG Phone II embarque sans nul doute le meilleur SoC Android à ce jour, à savoir le Qualcomm Snapdragon 855+. Aussi, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de haute volée. Dans l’ensemble, les benchmarks sont évidemment excellents et similaires à ce qu’on connait déjà. Quelque soit vos usages, le Snapdragon 855+ s’en sortira sans sourciller. Bien évidemment, tous les jeux tournent sans souci mais surtout, le plus intéressant, c’était de voir les jeux optimisés avec l’écran 120Hz, un vrai bonheur. Il suffit de jouer à Shadowgun Legends pour voir l’intérêt du 120Hz. Je l’ai dit plus haut déjà mais avec un tel taux de rafraîchissement, c’est plus de fluidité d’affichage. Si cela ne se voit pas dans l’absolu au quotidien sur des usages classiques, dans les jeux, quand c’est supporté, c’est un plus indéniable !

ROG UI embarque non seulement la fonction Game Genie qui permet de gérer au mieux les notifications, appels ou autres petites contrariétés quand on est en train de jouer mais aussi le X-Mode. En gros, c’est un mode qui permet de pousser le ROG Phone II dans ses derniers retranchements en terme de puissance. Il suffit de voir les résultats de benchmarks avec et sans pour se donner une idée. Il n’y a pas encore beaucoup de jeu optimisé pour le X-Mode et le 120Hz du ROG Phone II mais avec le X-Mode, on peut forcer les options d’où ce besoin de puissance supplémentaire au cas où. Dans les usages autour de Fortnite, Asphalt 9, DOTA Underlords ou encore PUBG Mobile, le smartphone chauffait bien évidemment mais sans atteindre un niveau brûlant. Malheureusement, je n’avais l’accessoire Aero Cooler Active II livré en temps normal pour voir si cela apportait quelque chose de plus en terme de refroidissement. En revanche, j’ai bien pu tester les Air Trigger II et encore une fois, c’est un vrai plus en jeu, surtout pour les FPS. Cela permet de viser plus facilement tout en tirant au cas où. En plus de cela, Asus a très bien géré tout ça pour le rendre compatible avec n’importe quelle application. Du très bon.

Et enfin, un des clous du spectacle n’est autre que la batterie de l’Asus ROG Phone II puisque qu’on parle d’une batterie de 6000mAh et ce, malgré un poids de seulement 240g. Dans un usage quotidien, si je n’avais pas de doutes pour une journée entière chargée, j’ai pu tenir tranquillement deux jours complets et ce, sans faire forcément attention. Et en poussant un peu, on tient même trois jours complets sans vraiment se sacrifier. C’est super impressionnant ! Alors oui, tout dépend des jeux que vous utiliserez mais une des choses qui changent avec n’importe quel smarpthone de la concurrence, c’est de pouvoir jouer, de revenir sur le bureau et de ne pas noter une chute drastique du niveau de batterie !

Voici l’état de la batterie de l’Asus ROG Phone II sur des usages plutôt classiques avec quand même un peu de PUBG Mobile :

[nextpage title= »Photo et Vidéo »]

Photo et Vidéo

Côté photo, l’Asus ROG Phone II ne va pas spécialement révolutionner les smartphones d’Asus puisqu’il reprend en gros le bloc photo du Zenfone 6 mais sans le côté Flip Caméra, d’où la caméra frontale en plus pour le ROG Phone II. On suit donc la tendance avec le fameux capteur Sony IMX586 de 48 Mégapixels sur l’objectif principal. L’ouverture est de F1.8 (F1.79 très exactement) et on retrouve une stabilisation électronique pour les vidéos ainsi qu’un autofocus laser. Le second appareil photo est un ultra grand-angle avec un champ de vision de 125° (c’est le plus grand) et une ouverture de F2.2.

Avec ce nouveau bloc photo, on notera que Asus n’a pas souhaité prendre le train des blocs photo avec un téléphoto, on se contentera d’un simple zoom x2 numérique qui fonctionne plutôt bien. Il ne rivalisera pas avec les smartphones qui bénéficient d’un vrai zoom optique mais un peu comme les Pixel 3/3a, l’Asus ROG Phone II s’en sort plutôt bien. Côté logiciel, pas de grand changement et on retrouve du HDR Auto et également un Mode Nuit. Le ROG Phone II peut enregistrer des vidéos jusqu’en 4K à 60fps, bénéficie d’une stabilisation électronique sur l’appareil photo principal et il fonctionne très bien.

Pour en revenir au capteur de 48 Mégapixels, on vous rappelle que les photos en sortie seront de 12 Mégapixels grâce à la technologie Light Fusion qui permet de combiner 4 pixels et d’en faire un super pixel avec une meilleure qualité. En condition de luminosité idéale, l ‘Asus ROG Phone II est capable de sortir des photos de très bonne qualité. Dans des conditions de faible luminosité, on s’attendait à mieux en réalité et plus particulièrement sur le Mode Nuit. Avec le mode par défaut, on notera surtout que les algorithmes d’Asus ont toujours cette tendance à lisser un peu trop la photo au détriment des détails. On notera de plus que le manque d’une stabilisation optique influe sur les clichés si vous n’êtes pas assez stable.

Voici des exemples de photos :

[nextpage title= »Galerie et Conclusion »]

Galerie Photo

Notre avis

Après un excellent Zenfone 6, Asus nous livre un ROG Phone II tout aussi réussi. Evidemment, on vous rappelle que ce smartphone s’adresse à un public bien ciblé qui sait exactement pourquoi il achète le smartphone gamer d’Asus.

Si vous faites partie de cette cible, le Asus ROG Phone II est fait pour vous. La prise en main avec les Air Trigger II est un vrai plus, l’écran excellent tout comme les performances et l’autonomie. Les jeux type console arrivent de plus en plus et si vous êtes un gamer mobile, le ROG Phone II est le smartphone à avoir.

Une franche réussite.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Ecran AMOLED et 120Hz
  • Performances et Autonomie
  • Air Trigger II
  • Prise Jack et Port USB-C latéral
  • Les futurs accessoires ROG Phone II
  • Taille et Poids
  • Bling-bling ?