Test

[Test] Bayonetta 2 – La Bayonnaise prend toujours [Wii U]

Notre avis
8 / 10

Par Kocobe le

Bayonetta 2 a eu chaud. Après avoir été quasiment abandonné par SEGA, le projet a été sauvé in extremis de l’abandon par un Nintendo en manque de jeu sur sa console de salon. Résultat, la dame en noir devient une exclusivité Wii U, laissant une partie du public qui avait apprécié le premier épisode dans l’incompréhension.

Bayo21

Maintenant, il faut rappeler une petite chose à ces fans qui détestent Nintendo pour leur avoir « confisqué » Bayonetta. Sans Nintendo, Bayonetta 2 n’aurait jamais existé. Voilà. Donc au lieu de cracher sur l’éditeur, ces déçus devraient plutôt lui dire merci. Et d’un strict point de vue critique, c’est vrai, cet investissement dans la licence a porté ses fruits en termes de qualité. Bayonetta 2 est une suite solide au premier épisode. Toutefois, deux publics l’apprécieront de deux manières différentes. Ceux qui ont joué à Bayonetta et ceux qui n’en ont pas eu l’occasion. Commençons par ces derniers.

♦ Vous n’avez jamais joué à Bayonetta :

Bienvenue dans l’une des meilleures séries de beat’em all de tous les temps. Non, je n’exagère pas : le gameplay des Bayonetta est dynamique, limpide, exigeant, profond et pas frustrant pour un sou.

Deux boutons pour faire des combos (pied et poing) et le Saint des Saints (et c’est important dans la mesure où, dans ce jeu, on botte littéralement le cul des anges), la gâchette d’esquive. Sans elle, point de salut. Elle peut être activée à quasiment n’importe quel moment et vous rend invincible pour quelques frames. Mieux, si utilisée in extremis, elle procure au joueur un bullet time de quelques secondes (appelé « Enchantement ») permettant d’enchaîner les ennemis réduits à la lenteur d’un escargot.

Bayo21

Il y a également une barre de magie qui se remplit au fur et à mesure des combos. Une fois remplie, elle permet au choix de rentrer dans un mode furie dévastateur ou de tuer un ennemi d’un seul coup avec un « châtiment », ce qui consiste en l’apparition de divers outils de tortures et de leur application sur vos adversaires.

Vous avez peur d’être perdu niveau scénario ? Ha ha ! Allons ! Ne soyez pas ridicule ! Il n’y a pas de scénario digne de ce nom dans Bayonetta 2. C’était déjà le cas du premier épisode d’ailleurs, vous savez ? Premier épisode qui, je vous le rappelle, est gracieusement offert avec le second, avec son lot de costumes référence à Nintendo pour la belle en noir. Franchement, je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus.

BayoNote2

Vous qui découvrez la série avec Bayonetta 2, apprêtez-vous à ressortir renversé, lessivé et heureux. C’est un gameplay peaufiné aux petits oignons, des musiques qui mettent une patate de folie et un univers somptueux qui vous attendent dans Bayonetta. Faites bien le premier épisode avant d’entamer le second et vivez l’une de vos plus belles expériences de beat them all de votre vie.


Bayo22

♦ Vous aviez fait Bayonetta sur Xbox 360 ou PS3 :

À nous. Vous qui avez déjà goûté à l’excellence. Bayonetta 2 propose ce qu’on pouvait attendre d’un deuxième épisode, plus de combats, plus de décors hallucinants, plus de situations hilarantes d’exagération. Bref, soyez rassurés, Bayonetta 2, c’est comme Bayonetta, c’est de la balle.

Toutefois, il est légèrement en dessous de son aîné. Trois fois rien, mais tout de même. Est-ce une question de rythme ? La difficulté semble en effet moins affirmée. On galère moins et, par conséquent, le sentiment d’accomplissement personnel est moins puissant.

Est-ce le manque de nouveautés ? C’est vrai qu’après être sorti de Bayonetta, on n’est pas du tout perdu dans celui-ci. Allez, si, ne soyons pas malhonnête. Le nouveau mode furie qui peut se déclencher une fois sa barre remplie permet enfin d’avoir une utilité face aux boss notamment sur qui les châtiments n’ont aucun effet. Il faut également saluer la disparition de ces fameuses QTE extrêmement punitives en cas d’échec et qui cassait le rythme du premier épisode.

Bayo23

Est-ce également ce final un peu mou du genou ? Ou bien le manque de variété dans les décors, qui sont grandioses, certes, mais qui se répètent un peu trop ? Tous ces légers défauts accumulés font qu’on ressort un tout petit peu moins béat de ce Bayonetta 2. Cependant, pas d’amalgame hein ? On passe d’un jeu quasiment parfait à un jeu « simplement » excellent. Et puis, je veux bien croire que vous ayez déjà fini le premier, mais on sait tous que vous aurez envie de le recommencer en costume de Samus, Link, Fox et consorts. Soyons francs.

Bayonetta 2 est excellent et franchement, ce 8/10 est symbolique. En vrai, c’est un 8,9 qu’il aurait mérité. Il est juste un tout petit peu moins que son prédécesseur. Ce n’est pas pour ça que vous allez vous en priver tant la barre était mise haute dès le début. Alors, faites-vous plaisir, prenez le gamepad, enchaînez les combos, déclenchez les bullet time, pétez la djeule des anges (et des démons, aussi, d’ailleurs), esquivez comme un papillon, piquez comme une guêpe et prenez un pied tout aussi monstre que quand vous avez fait le premier épisode.

Bayonetta 2 sortira le 24 octobre sur Wii U au prix conseillé de 50 euros.

Attention, Bayonetta premier du nom n’est offert que dans l’édition spéciale de Bayonetta 2. Si vous n’avez pas fait le premier épisode, je vous invite donc à prendre celle-là.

Bayonetta 2 a eu chaud. Après avoir été quasiment abandonné par SEGA, le projet a été sauvé in extremis de l’abandon par un Nintendo en manque de jeu sur sa console de salon. Résultat, la dame en noir devient une exclusivité Wii U, laissant une partie du public qui avait apprécié le premier épisode dans l’incompréhension.

Bayo21

Maintenant, il faut rappeler une petite chose à ces fans qui détestent Nintendo pour leur avoir « confisqué » Bayonetta. Sans Nintendo, Bayonetta 2 n’aurait jamais existé. Voilà. Donc au lieu de cracher sur l’éditeur, ces déçus devraient plutôt lui dire merci. Et d’un strict point de vue critique, c’est vrai, cet investissement dans la licence a porté ses fruits en termes de qualité. Bayonetta 2 est une suite solide au premier épisode. Toutefois, deux publics l’apprécieront de deux manières différentes. Ceux qui ont joué à Bayonetta et ceux qui n’en ont pas eu l’occasion. Commençons par ces derniers.

♦ Vous n’avez jamais joué à Bayonetta :

Bienvenue dans l’une des meilleures séries de beat’em all de tous les temps. Non, je n’exagère pas : le gameplay des Bayonetta est dynamique, limpide, exigeant, profond et pas frustrant pour un sou.

Deux boutons pour faire des combos (pied et poing) et le Saint des Saints (et c’est important dans la mesure où, dans ce jeu, on botte littéralement le cul des anges), la gâchette d’esquive. Sans elle, point de salut. Elle peut être activée à quasiment n’importe quel moment et vous rend invincible pour quelques frames. Mieux, si utilisée in extremis, elle procure au joueur un bullet time de quelques secondes (appelé « Enchantement ») permettant d’enchaîner les ennemis réduits à la lenteur d’un escargot.

Bayo21

Il y a également une barre de magie qui se remplit au fur et à mesure des combos. Une fois remplie, elle permet au choix de rentrer dans un mode furie dévastateur ou de tuer un ennemi d’un seul coup avec un « châtiment », ce qui consiste en l’apparition de divers outils de tortures et de leur application sur vos adversaires.

Vous avez peur d’être perdu niveau scénario ? Ha ha ! Allons ! Ne soyez pas ridicule ! Il n’y a pas de scénario digne de ce nom dans Bayonetta 2. C’était déjà le cas du premier épisode d’ailleurs, vous savez ? Premier épisode qui, je vous le rappelle, est gracieusement offert avec le second, avec son lot de costumes référence à Nintendo pour la belle en noir. Franchement, je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus.

BayoNote2

Vous qui découvrez la série avec Bayonetta 2, apprêtez-vous à ressortir renversé, lessivé et heureux. C’est un gameplay peaufiné aux petits oignons, des musiques qui mettent une patate de folie et un univers somptueux qui vous attendent dans Bayonetta. Faites bien le premier épisode avant d’entamer le second et vivez l’une de vos plus belles expériences de beat them all de votre vie.


Bayo22

♦ Vous aviez fait Bayonetta sur Xbox 360 ou PS3 :

À nous. Vous qui avez déjà goûté à l’excellence. Bayonetta 2 propose ce qu’on pouvait attendre d’un deuxième épisode, plus de combats, plus de décors hallucinants, plus de situations hilarantes d’exagération. Bref, soyez rassurés, Bayonetta 2, c’est comme Bayonetta, c’est de la balle.

Toutefois, il est légèrement en dessous de son aîné. Trois fois rien, mais tout de même. Est-ce une question de rythme ? La difficulté semble en effet moins affirmée. On galère moins et, par conséquent, le sentiment d’accomplissement personnel est moins puissant.

Est-ce le manque de nouveautés ? C’est vrai qu’après être sorti de Bayonetta, on n’est pas du tout perdu dans celui-ci. Allez, si, ne soyons pas malhonnête. Le nouveau mode furie qui peut se déclencher une fois sa barre remplie permet enfin d’avoir une utilité face aux boss notamment sur qui les châtiments n’ont aucun effet. Il faut également saluer la disparition de ces fameuses QTE extrêmement punitives en cas d’échec et qui cassait le rythme du premier épisode.

Bayo23

Est-ce également ce final un peu mou du genou ? Ou bien le manque de variété dans les décors, qui sont grandioses, certes, mais qui se répètent un peu trop ? Tous ces légers défauts accumulés font qu’on ressort un tout petit peu moins béat de ce Bayonetta 2. Cependant, pas d’amalgame hein ? On passe d’un jeu quasiment parfait à un jeu « simplement » excellent. Et puis, je veux bien croire que vous ayez déjà fini le premier, mais on sait tous que vous aurez envie de le recommencer en costume de Samus, Link, Fox et consorts. Soyons francs.

Bayonetta 2 est excellent et franchement, ce 8/10 est symbolique. En vrai, c’est un 8,9 qu’il aurait mérité. Il est juste un tout petit peu moins que son prédécesseur. Ce n’est pas pour ça que vous allez vous en priver tant la barre était mise haute dès le début. Alors, faites-vous plaisir, prenez le gamepad, enchaînez les combos, déclenchez les bullet time, pétez la djeule des anges (et des démons, aussi, d’ailleurs), esquivez comme un papillon, piquez comme une guêpe et prenez un pied tout aussi monstre que quand vous avez fait le premier épisode.

Bayonetta 2 sortira le 24 octobre sur Wii U au prix conseillé de 50 euros.

Attention, Bayonetta premier du nom n’est offert que dans l’édition spéciale de Bayonetta 2. Si vous n’avez pas fait le premier épisode, je vous invite donc à prendre celle-là.

Notre avis

Also must have

8 / 10