Test

Test comparatif de DAC portables : Headamp vs HRT vs DevilSound vs Musical Fidelity

Audio

Par Laurent le

Suite au premier comparatif de DAC abordables qui présentait le DacMagic de Cambridge, le V-DAC de Musical Fidelity et les DA-131 et DA-151 de Keces, Le Journal Du Geek s’intéresse aujourd’hui aux modèles portables, toujours sous les 400€.

Que ce soit le Digital Audio Cable de DevilSound, le Pico DAC de Headamp ou les Streamer et Streamer+ de HRT, les modèles comparés dans ce test peuvent tous être emmenés partout avec soi de par leur faible taille et leur absence d’alimentation séparée. S’ils sont limités à une connexion à un PC par USB, ils n’en demeurent pas moins intéressants, et sont capables sur le papier d’en découdre avec des modèles de salon plus imposants. C’est ce que nous allons voir dans ce comparatif.

comparo_dac_2_40

Modèles testés

Ce comparatif porte sur les modèles suivants :

  • DevilSound Digital Audio Cable
  • Headamp Pico DAC
  • HRT Streamer
  • HRT Streamer+
  • Musical Fidelity V-DAC

Ils se trouvent la plupart du temps dans les prix suivants (prix publics) :

  • DevilSound Digital Audio Cable : 399$
  • Headamp Pico DAC : 349$
  • HRT Streamer : 139€
  • HRT Streamer+ : 339€
  • Musical Fidelity V-DAC : 299€

comparo_dac_2_29

Merci à DevilSound, Headamp et Audio Analog Distribution qui distribue HRT en France pour les prêts de matériel.

Dans la suite du test, le V-DAC servira d’étalon pour la partie audio.

Packaging

Tous les DAC de ce comparatif ont des packagings assez limités : Le Digital Audio Cable est livré protégé par une boite en carton portant le logo de DevilSound. A l’intérieur se trouvent le Cable lui-même ainsi qu’une rallonge USB, le tout emballé dans de la mousse protectrice. C’est certes limité mais suffisant.

Les Streamer et Streamer+ sont quant à eux livrés dans des cartons banalisés, sans accessoires particuliers. Des câbles USB et RCA auraient été bienvenus, de façon à pouvoir profiter du produit dès la sortie de sa boite.

Le Pico DAC bénéficie du même traitement que tous les produits Headamp, à savoir un bel emballage cartonné et beaucoup de mousse protectrice. Il est lui aussi livré seul, sans câble.

Finition

Le Digital Audio Cable est vraiment un bel objet, tout en finesse. La taille réduite du boîtier contenant l’électronique est surprenante, et celui-ci est composé d’un beau plastique peu salissant et robuste. Côté connectique, DevilSound a sélectionné du lourd et équipe son Cable avec des connecteurs RCA Euchmann Bullet, reconnus pour leur qualité.

comparo_dac_2_10

comparo_dac_2_22

comparo_dac_2_14

De leur côté les Streamer et Streamer+ partagent un look commun (le Streamer+ est plus long) dû à leur boîtier en métal, de forme et de couleur plutôt particulière. On aime ou non mais les Streamer ont le bon goût d’être vraiment pratiques à transporter. En revanche la peinture du boîtier inquiète pour le long terme, avec une propension à marquer facilement.

Le Pico DAC quant à lui arbore un magnifique petit boitier tout en lignes courbes, au noir réfléchissant très joli mais néanmoins propice aux traces de doigts. Le soin apporté au design est remarquable.

En utilisation

Quelque soit le modèle utilisé de ce comparatif, l’utilisation ne peut pas être plus simple : Le Digital Audio Cable se branche au PC en USB et à l’ampli en RCA, et c’est parti. Les Streamer, Streamer+ et Pico DAC suivent la même logique même s’ils n’embarquent pas les câbles associés.

Aucun des DAC de ce comparatif ne chauffe d’un iota, même après près d’une semaine d’utilisation sans pause.

comparo_dac_2_39

De par leur look sobre et leur couleur noire, le Digital Audio Cable et le Pico DAC se font facilement oublier une fois branchés. Les Streamer se remarquent plus facilement sur un bureau de par leur parti pris visuel.

Lecture

Pour ce comparatif, l’ensemble des écoutes a été mené en aveugle avec un volume normalisé au sonomètre, en comparant deux à deux les modèles à tester.
Toutes les écoutes ont été réalisées avec deux casques : Le Sennheiser HD800 et l’Ultrasone Edition9, ainsi qu’avec un ampli casque Graham Slee Solo.

La source est un PC sous Ubuntu ; Les fichiers numériques utilisés sont tous encodés en FLAC depuis les CD d’origine.

Les titres des morceaux sont cliquables et pointent vers les pages Myspace des groupes.

Tests en aveugle

Il semble important de rappeler qu’un test en aveugle c’est bien, mais encore faut-il laisser le temps à son oreille de se faire à la signature sonore d’un équipement. Ainsi il est souvent très difficile de différencier deux équipements si l’on passe trop vite de l’un à l’autre. Tous les comparatifs suivants ont été réalisés en écoutant de grosses parties de chaque morceau sans changer d’équipement à chaque fois. Certains passages intéressants des chansons ont ainsi été joués plusieurs fois d’affilée, pour chacun des équipements comparés.

De plus ces tests en aveugle ont été précédés d’écoutes des différents DAC pendant plusieurs jours, de façon à s’habituer à leur rendu sonore.

Tunng – take

Pico DAC : Le Pico DAC s’en sort très bien et la première impression est très bonne : Les détails sont là, tout est bien découpé, la scène sonore est bien rendue. L’écoute est agréable, assez droite sans être trop analytique.

DevilSound : Le Digital Audio Cable est assez proche du Pico DAC, mais il se différencie par un surplus d’énergie évident.

Streamer : Le Streamer confère une bonne sensation de scène sonore sur ce morceau plutôt calme. Le rendu est doux sans toutefois manquer d’énergie et le Streamer s’en sort honorablement sur les attaques. Il est également proche du Pico DAC, avec néanmoins un peu plus d’énergie. L’écoute permet aisément d’imaginer les différentes couches d’instruments, et la sensation de 3D est correctement rendue.

Streamer+ : L’écoute gagne en douceur et en aération par rapport au Streamer. La séparation des instruments est bien meilleure. Comparé au V-DAC, le Streamer+ lui est indistinguable, et confère à l’écoute la même sensation agréable d’émotion.

Mama’s Mule – Magic Bottle

Pico DAC : Le rendu global du morceau est très naturel, que ce soit avec le HD800 ou l’Edition9, et les détails sont bien présents. Le placement des différents instruments, très travaillé sur cet enregistrement, est aisé avec le Pico DAC. Tout semble plus à sa place qu’avec le DevilSound : La basse est un peu plus mise en valeur, et le haut du spectre est moins en avant ; Le Pico semble plus équilibré. Quand le morceau s’énerve, le Pico tient bon et parvient à garder une sensation d’écoute propre.

DevilSound : La scène sonore est respectée, les instruments sont bien en place. La basse est un poil en arrière et perd quelque peu en définition. Le haut du spectre semble un peu trop en avant. L’énergie déployée par le Devilsound est très agréable sur ce morceau. En revanche la fin énervée du morceau est un peu moins bien rendue qu’avec le Pico DAC, et le Devilsound perd en définition.

Streamer : Le rendu de ce morceau est vraiment sympathique avec le Streamer, tout est bien dosé, même si la scène sonore est plus étriquée qu’avec le Pico DAC. En revanche le Streamer a une sonorité plus chaude, et la basse a tendance à tout envahir avec l’Edition9, bien plus chargé dans le bas du spectre que le HD800.

Streamer+ : Difficile de différencier le Streamer et le Streamer+ en aveugle, c’est dire si tous ces DAC ont un bon rendu. Néanmoins le Streamer+ gagne en naturel et en définition dans le bas du spectre. La scène sonore est large et naturelle, identique à celle du V-DAC.

Metallica – For whom The Bell Tolls

Pico DAC : Le DAC de Headamp s’en sort avec les honneurs. Plus équilibré que le Devilsound, il confère à l’écoute une grande cohérence. La batterie et ses roulements de tom charpente le morceau. La scène sonore n’est pas très large, mais cela reste très correct.

DevilSound : Dès le début du morceau les guitares sonnent énormes, c’est un régal. Le côté stade de l’enregistrement et sa réverb sont un peu mis de côté et la sensation d’espace et d’aération est quelque peu limitée. Le placement des différents protagonistes n’est pas aisé. les cymbales ne sonnent pas très naturelles et couvrent les roulements de la batterie.

Streamer : Le Streamer descend un peu moins dans le bas du spectre que le Pico DAC. Les cymbales n’aggressent pas et sonnent naturelles, les coups de tom sont secs mais manquent un peu de poids. Le Pico a quand même une longueur d’avance.

Streamer+ : Un peu plus ouvert que son petit frère, le Streamer+ déploie bien plus d’énergie et permet au morceau de sonner massif. La scène sonore est large, le bas du spectre mieux défini qu’avec tous les autres DAC du comparatif. Sur ce morceau, le Streamer+ sonne un peu mieux que le V-DAC, plus lourd et un poil moins agressif dans l’aigu.

Metric – Grow Up And Blow Away

Pico DAC : Tout semble plus naturel qu’avec le DevilSound : La voix est mieux intégrée au reste des instruments, le beat est plus marqué. Le Pico DAC manque néanmoins un peu d’énergie par rapport au Streamer mais confère à l’écoute plus d’émotion et de finesse. Il amène également une aération bienvenue.

DevilSound : Les coups de beat ne sont pas autant marqués qu’ils le devraient, mais l’énergie du DevilSound rend le morceau très agréable à écouter.

Streamer : Comme le DevilSound, le Streamer a un peu plus de pêche que le Pico DAC, presque trop pour ce morceau. Avec l’Edition9 le beat prend trop de place dans le mix, c’est dommage.

Streamer+ : La version + du Streamer descend plus bas que le Streamer et semble un peu plus doux également. Le tout est plus harmonieux, moins découpé entre les différents instruments. Il est difficile de faire la différence avec le V-DAC tant les deux DAC ont des qualités : Même niveau de détails, douceur et dynamique. La présentation de la voix est un peu plus en avant chez le Streamer+, mais c’est très léger.

The Herbaliser – Clap your Hands

Pico DAC : Le rendu un peu mou du Pico DAC ne met pas vraiment le morceau en valeur, c’est dommage. Se rajoute à cela un léger manque d’ouverture et d’aération. Néanmoins les aigus d’habitude un peu agressifs du morceau sont bien retranscrits.

DevilSound : Plus frontal, le DevilSound sonne un poil moins naturel que le Pico DAC, mais s’en sort bien mieux sur ce morceau du fait de son surplus de pêche et de swing.
Streamer : Très naturel, jamais agressif même sur les aigus de ce morceau pourtant mis en avant au mix, et toujours suffisamment pêchu, le Streamer est vraiment une très bonne surprise. Il sonne tout de même un peu plus renfermé que le Pico DAC.

Streamer+ : Le Streamer+ respecte et met en valeur le mix du morceau : Les aigus de ce morceau ne choquent pas, tout en sonnant un peu agressifs, au contraire du Pico DAC qui semble les calmer. Sur le break, le beat a plus de poids, plus lourd et vraiment bien défini. Comparé au Streamer, le Streamer+ sonne moins chaud ; Comparé au V-DAC, il confère au morceau un léger brin d’énergie supplémentaire pas désagréable, mais un bas du spectre légèrement moins bien défini et plus écourté.

Conclusion

comparo_dac_2_31

Difficile exercice que ce comparatif : Tous les produits testés sont en effet d’excellents DAC dans leur tranche de prix.

Le Digital Audio Cable de DevilSound est un superbe produit, bien réalisé, mais victime de son concept : Il offre peu de flexibilité et nécessitera donc par exemple un adaptateur RCA-Mini pour se connecter à l’entrée ligne d’un ampli casque. Néanmoins l’idée est vraiment bonne, et le fait de n’avoir à déplacer qu’un seul appareil qui embarque les cables nécessaires à son fonctionnement est vraiment un plus. Côté son le Digital Audio Cable offre un rendu sec et énergique, et sa signature légèrement en V pourra plaire aux amateurs de ce type de son. Son léger manque dans le médium pourra en revanche lui être préjudiciable sur certains styles.

Le Pico DAC a la réputation qu’il mérite : C’est également un superbe produit, d’une taille et d’une finition impressionnante. Il se paie même le luxe d’être flexible avec ses sorties RCA et ligne. Sa signature sonore toute en détails, chaloupée en fait un excellent produit.

Le Streamer est la très bonne surprise de ce comparatif. Même si le look spartiate du boitier et la couleur choisie ne font pas forcément envie, ce petit DAC peu onéreux offre un rendu naturel et détaillé, un peu trop chaleureux toutefois pour qui cherche un DAC au rendu plutôt neutre. Pour le prix demandé il offre tout de même de sacrées performances.

Le Streamer+ va plus loin que son petit frère dans beaucoup de domaines, mais vaut-il la différence de prix ? La réponse est définitivement positive. D’un niveau sonore identique au V-DAC, il a l’avantage de ne pas nécessiter d’alimentation dédiée, mais a l’inconvénient d’être moins versatile avec sa seule entrée et sa seule sortie. C’est en tout cas un produit très intéressant pour celui qui a besoin d’un DAC facile à transporter, au rendu sans concession.

Notes

Qualité audio pure et dure

  • DevilSound Digital Audio Cable : 4/5
  • Headamp Pico DAC : 5/5
  • HRT Streamer : 4/5
  • HRT Streamer+ : 5/5
  • Musical Fidelity V-DAC : 5/5

Tous paramètres pris en compte

  • DevilSound Digital Audio Cable : 4/5
  • Headamp Pico DAC : 5/5
  • HRT Streamer : 5/5
  • HRT Streamer+ : 5/5
  • Musical Fidelity V-DAC : 5/5
Suite au premier comparatif de DAC abordables qui présentait le DacMagic de Cambridge, le V-DAC de Musical Fidelity et les DA-131 et DA-151 de Keces, Le Journal Du Geek s’intéresse aujourd’hui aux modèles portables, toujours sous les 400€.

Que ce soit le Digital Audio Cable de DevilSound, le Pico DAC de Headamp ou les Streamer et Streamer+ de HRT, les modèles comparés dans ce test peuvent tous être emmenés partout avec soi de par leur faible taille et leur absence d’alimentation séparée. S’ils sont limités à une connexion à un PC par USB, ils n’en demeurent pas moins intéressants, et sont capables sur le papier d’en découdre avec des modèles de salon plus imposants. C’est ce que nous allons voir dans ce comparatif.

comparo_dac_2_40

Modèles testés

Ce comparatif porte sur les modèles suivants :

  • DevilSound Digital Audio Cable
  • Headamp Pico DAC
  • HRT Streamer
  • HRT Streamer+
  • Musical Fidelity V-DAC

Ils se trouvent la plupart du temps dans les prix suivants (prix publics) :

  • DevilSound Digital Audio Cable : 399$
  • Headamp Pico DAC : 349$
  • HRT Streamer : 139€
  • HRT Streamer+ : 339€
  • Musical Fidelity V-DAC : 299€

comparo_dac_2_29

Merci à DevilSound, Headamp et Audio Analog Distribution qui distribue HRT en France pour les prêts de matériel.

Dans la suite du test, le V-DAC servira d’étalon pour la partie audio.

Packaging

Tous les DAC de ce comparatif ont des packagings assez limités : Le Digital Audio Cable est livré protégé par une boite en carton portant le logo de DevilSound. A l’intérieur se trouvent le Cable lui-même ainsi qu’une rallonge USB, le tout emballé dans de la mousse protectrice. C’est certes limité mais suffisant.

Les Streamer et Streamer+ sont quant à eux livrés dans des cartons banalisés, sans accessoires particuliers. Des câbles USB et RCA auraient été bienvenus, de façon à pouvoir profiter du produit dès la sortie de sa boite.

Le Pico DAC bénéficie du même traitement que tous les produits Headamp, à savoir un bel emballage cartonné et beaucoup de mousse protectrice. Il est lui aussi livré seul, sans câble.

Finition

Le Digital Audio Cable est vraiment un bel objet, tout en finesse. La taille réduite du boîtier contenant l’électronique est surprenante, et celui-ci est composé d’un beau plastique peu salissant et robuste. Côté connectique, DevilSound a sélectionné du lourd et équipe son Cable avec des connecteurs RCA Euchmann Bullet, reconnus pour leur qualité.

comparo_dac_2_10

comparo_dac_2_22

comparo_dac_2_14

De leur côté les Streamer et Streamer+ partagent un look commun (le Streamer+ est plus long) dû à leur boîtier en métal, de forme et de couleur plutôt particulière. On aime ou non mais les Streamer ont le bon goût d’être vraiment pratiques à transporter. En revanche la peinture du boîtier inquiète pour le long terme, avec une propension à marquer facilement.

Le Pico DAC quant à lui arbore un magnifique petit boitier tout en lignes courbes, au noir réfléchissant très joli mais néanmoins propice aux traces de doigts. Le soin apporté au design est remarquable.

En utilisation

Quelque soit le modèle utilisé de ce comparatif, l’utilisation ne peut pas être plus simple : Le Digital Audio Cable se branche au PC en USB et à l’ampli en RCA, et c’est parti. Les Streamer, Streamer+ et Pico DAC suivent la même logique même s’ils n’embarquent pas les câbles associés.

Aucun des DAC de ce comparatif ne chauffe d’un iota, même après près d’une semaine d’utilisation sans pause.

comparo_dac_2_39

De par leur look sobre et leur couleur noire, le Digital Audio Cable et le Pico DAC se font facilement oublier une fois branchés. Les Streamer se remarquent plus facilement sur un bureau de par leur parti pris visuel.

Lecture

Pour ce comparatif, l’ensemble des écoutes a été mené en aveugle avec un volume normalisé au sonomètre, en comparant deux à deux les modèles à tester.
Toutes les écoutes ont été réalisées avec deux casques : Le Sennheiser HD800 et l’Ultrasone Edition9, ainsi qu’avec un ampli casque Graham Slee Solo.

La source est un PC sous Ubuntu ; Les fichiers numériques utilisés sont tous encodés en FLAC depuis les CD d’origine.

Les titres des morceaux sont cliquables et pointent vers les pages Myspace des groupes.

Tests en aveugle

Il semble important de rappeler qu’un test en aveugle c’est bien, mais encore faut-il laisser le temps à son oreille de se faire à la signature sonore d’un équipement. Ainsi il est souvent très difficile de différencier deux équipements si l’on passe trop vite de l’un à l’autre. Tous les comparatifs suivants ont été réalisés en écoutant de grosses parties de chaque morceau sans changer d’équipement à chaque fois. Certains passages intéressants des chansons ont ainsi été joués plusieurs fois d’affilée, pour chacun des équipements comparés.

De plus ces tests en aveugle ont été précédés d’écoutes des différents DAC pendant plusieurs jours, de façon à s’habituer à leur rendu sonore.

Tunng – take

Pico DAC : Le Pico DAC s’en sort très bien et la première impression est très bonne : Les détails sont là, tout est bien découpé, la scène sonore est bien rendue. L’écoute est agréable, assez droite sans être trop analytique.

DevilSound : Le Digital Audio Cable est assez proche du Pico DAC, mais il se différencie par un surplus d’énergie évident.

Streamer : Le Streamer confère une bonne sensation de scène sonore sur ce morceau plutôt calme. Le rendu est doux sans toutefois manquer d’énergie et le Streamer s’en sort honorablement sur les attaques. Il est également proche du Pico DAC, avec néanmoins un peu plus d’énergie. L’écoute permet aisément d’imaginer les différentes couches d’instruments, et la sensation de 3D est correctement rendue.

Streamer+ : L’écoute gagne en douceur et en aération par rapport au Streamer. La séparation des instruments est bien meilleure. Comparé au V-DAC, le Streamer+ lui est indistinguable, et confère à l’écoute la même sensation agréable d’émotion.

Mama’s Mule – Magic Bottle

Pico DAC : Le rendu global du morceau est très naturel, que ce soit avec le HD800 ou l’Edition9, et les détails sont bien présents. Le placement des différents instruments, très travaillé sur cet enregistrement, est aisé avec le Pico DAC. Tout semble plus à sa place qu’avec le DevilSound : La basse est un peu plus mise en valeur, et le haut du spectre est moins en avant ; Le Pico semble plus équilibré. Quand le morceau s’énerve, le Pico tient bon et parvient à garder une sensation d’écoute propre.

DevilSound : La scène sonore est respectée, les instruments sont bien en place. La basse est un poil en arrière et perd quelque peu en définition. Le haut du spectre semble un peu trop en avant. L’énergie déployée par le Devilsound est très agréable sur ce morceau. En revanche la fin énervée du morceau est un peu moins bien rendue qu’avec le Pico DAC, et le Devilsound perd en définition.

Streamer : Le rendu de ce morceau est vraiment sympathique avec le Streamer, tout est bien dosé, même si la scène sonore est plus étriquée qu’avec le Pico DAC. En revanche le Streamer a une sonorité plus chaude, et la basse a tendance à tout envahir avec l’Edition9, bien plus chargé dans le bas du spectre que le HD800.

Streamer+ : Difficile de différencier le Streamer et le Streamer+ en aveugle, c’est dire si tous ces DAC ont un bon rendu. Néanmoins le Streamer+ gagne en naturel et en définition dans le bas du spectre. La scène sonore est large et naturelle, identique à celle du V-DAC.

Metallica – For whom The Bell Tolls

Pico DAC : Le DAC de Headamp s’en sort avec les honneurs. Plus équilibré que le Devilsound, il confère à l’écoute une grande cohérence. La batterie et ses roulements de tom charpente le morceau. La scène sonore n’est pas très large, mais cela reste très correct.

DevilSound : Dès le début du morceau les guitares sonnent énormes, c’est un régal. Le côté stade de l’enregistrement et sa réverb sont un peu mis de côté et la sensation d’espace et d’aération est quelque peu limitée. Le placement des différents protagonistes n’est pas aisé. les cymbales ne sonnent pas très naturelles et couvrent les roulements de la batterie.

Streamer : Le Streamer descend un peu moins dans le bas du spectre que le Pico DAC. Les cymbales n’aggressent pas et sonnent naturelles, les coups de tom sont secs mais manquent un peu de poids. Le Pico a quand même une longueur d’avance.

Streamer+ : Un peu plus ouvert que son petit frère, le Streamer+ déploie bien plus d’énergie et permet au morceau de sonner massif. La scène sonore est large, le bas du spectre mieux défini qu’avec tous les autres DAC du comparatif. Sur ce morceau, le Streamer+ sonne un peu mieux que le V-DAC, plus lourd et un poil moins agressif dans l’aigu.

Metric – Grow Up And Blow Away

Pico DAC : Tout semble plus naturel qu’avec le DevilSound : La voix est mieux intégrée au reste des instruments, le beat est plus marqué. Le Pico DAC manque néanmoins un peu d’énergie par rapport au Streamer mais confère à l’écoute plus d’émotion et de finesse. Il amène également une aération bienvenue.

DevilSound : Les coups de beat ne sont pas autant marqués qu’ils le devraient, mais l’énergie du DevilSound rend le morceau très agréable à écouter.

Streamer : Comme le DevilSound, le Streamer a un peu plus de pêche que le Pico DAC, presque trop pour ce morceau. Avec l’Edition9 le beat prend trop de place dans le mix, c’est dommage.

Streamer+ : La version + du Streamer descend plus bas que le Streamer et semble un peu plus doux également. Le tout est plus harmonieux, moins découpé entre les différents instruments. Il est difficile de faire la différence avec le V-DAC tant les deux DAC ont des qualités : Même niveau de détails, douceur et dynamique. La présentation de la voix est un peu plus en avant chez le Streamer+, mais c’est très léger.

The Herbaliser – Clap your Hands

Pico DAC : Le rendu un peu mou du Pico DAC ne met pas vraiment le morceau en valeur, c’est dommage. Se rajoute à cela un léger manque d’ouverture et d’aération. Néanmoins les aigus d’habitude un peu agressifs du morceau sont bien retranscrits.

DevilSound : Plus frontal, le DevilSound sonne un poil moins naturel que le Pico DAC, mais s’en sort bien mieux sur ce morceau du fait de son surplus de pêche et de swing.
Streamer : Très naturel, jamais agressif même sur les aigus de ce morceau pourtant mis en avant au mix, et toujours suffisamment pêchu, le Streamer est vraiment une très bonne surprise. Il sonne tout de même un peu plus renfermé que le Pico DAC.

Streamer+ : Le Streamer+ respecte et met en valeur le mix du morceau : Les aigus de ce morceau ne choquent pas, tout en sonnant un peu agressifs, au contraire du Pico DAC qui semble les calmer. Sur le break, le beat a plus de poids, plus lourd et vraiment bien défini. Comparé au Streamer, le Streamer+ sonne moins chaud ; Comparé au V-DAC, il confère au morceau un léger brin d’énergie supplémentaire pas désagréable, mais un bas du spectre légèrement moins bien défini et plus écourté.

Conclusion

comparo_dac_2_31

Difficile exercice que ce comparatif : Tous les produits testés sont en effet d’excellents DAC dans leur tranche de prix.

Le Digital Audio Cable de DevilSound est un superbe produit, bien réalisé, mais victime de son concept : Il offre peu de flexibilité et nécessitera donc par exemple un adaptateur RCA-Mini pour se connecter à l’entrée ligne d’un ampli casque. Néanmoins l’idée est vraiment bonne, et le fait de n’avoir à déplacer qu’un seul appareil qui embarque les cables nécessaires à son fonctionnement est vraiment un plus. Côté son le Digital Audio Cable offre un rendu sec et énergique, et sa signature légèrement en V pourra plaire aux amateurs de ce type de son. Son léger manque dans le médium pourra en revanche lui être préjudiciable sur certains styles.

Le Pico DAC a la réputation qu’il mérite : C’est également un superbe produit, d’une taille et d’une finition impressionnante. Il se paie même le luxe d’être flexible avec ses sorties RCA et ligne. Sa signature sonore toute en détails, chaloupée en fait un excellent produit.

Le Streamer est la très bonne surprise de ce comparatif. Même si le look spartiate du boitier et la couleur choisie ne font pas forcément envie, ce petit DAC peu onéreux offre un rendu naturel et détaillé, un peu trop chaleureux toutefois pour qui cherche un DAC au rendu plutôt neutre. Pour le prix demandé il offre tout de même de sacrées performances.

Le Streamer+ va plus loin que son petit frère dans beaucoup de domaines, mais vaut-il la différence de prix ? La réponse est définitivement positive. D’un niveau sonore identique au V-DAC, il a l’avantage de ne pas nécessiter d’alimentation dédiée, mais a l’inconvénient d’être moins versatile avec sa seule entrée et sa seule sortie. C’est en tout cas un produit très intéressant pour celui qui a besoin d’un DAC facile à transporter, au rendu sans concession.

Notes

Qualité audio pure et dure

  • DevilSound Digital Audio Cable : 4/5
  • Headamp Pico DAC : 5/5
  • HRT Streamer : 4/5
  • HRT Streamer+ : 5/5
  • Musical Fidelity V-DAC : 5/5

Tous paramètres pris en compte

  • DevilSound Digital Audio Cable : 4/5
  • Headamp Pico DAC : 5/5
  • HRT Streamer : 5/5
  • HRT Streamer+ : 5/5
  • Musical Fidelity V-DAC : 5/5

20 réponses à “Test comparatif de DAC portables : Headamp vs HRT vs DevilSound vs Musical Fidelity”

  1. Pfiou, encore un très bon test/comparatif.
    Merci et beau boulot ;).

    Le Streamer de HRT que je ne connaissais pas du tout m’intéresse tout particulièrement.
    Notamment par son prix assez faible.
    La sortie du MBP étant plus que médiocre…

    Certes, il n’est pas des plus neutre, mais pour le prix je pense qu’il est plus que correct.

    À quand un comparatif d’ampli/DAC portables?
    Étant beaucoup en déplacement les WE et pendant les vacances je me dis qu’il serait peut être plus judicieux de m’orienter vers ce matériel, tant qu’à investir? Et ainsi palier à l’achat d’eventuels casques un peu gourmands en alimentation (je suppose que pour un 650 ou un K701 ça restera tout de même juste).

    Peut être également un croisement entre ce test et des ampli/DAC afin de voir si un ampli/DAC peut être au même niveau qu’un DAC seul (sur la partie DAC uniquement bien sur…)?

    Merci encore 🙂 .

  2. Salut.
    Digital Audio Converter , dans toute carte son (integré ou pas) il y a un DAC.
    Le signal lu par un PC ou un lecteur de CD de salon (ou DVD ou Blu-ray) est neccessairement convertit en analogique par un DAC.

    • @Samsara: Un DAC c’est un Convertisseur Numérique vers Analogique (Digital to Analog Converter).
      @Zed: Dans tous les PC équipé d’une carte son tu as un/des DAC qui en gros convertisseur le morceau de musique en signal audio analogique. Mais la qualité de ces composant natif est (très) faible en comparaison de DAC en boitier externe, compagnon de l’audiophile eux.

  3. Est-ce que je peux utiliser un de ces gizmos pour streamer itunes de mon macbookpro vers ma chaîne HiFi ? (J’utilise airtunes/Airport express, mais la connexion saute souvent…).
    Aussi : comment ce fait la liason entre les 2 modules (IR, Wifi ?…)

  4. @ Phenn : J’aimerais bien faire un comparatif d’amplis/DAC portables effectivement, mais j’ai du mal à avoir du matos en prêt par certaines marques US bien connues 🙂

    @ Sonono : Oui tu peux tout à fait sortir de ton ordi via un DAC (en USB ou en optique si tu as une sortie), et brancher le DAC sur une entrée analogique de ton ampli Hifi. C’est ce que je fais chez moi en attendant de trouver le Streamer qui va bien (Logitech Transporter, Squeezebox Touch, Sonos…).

  5. Merci pour la définition samsara… Quelque soit le thème sur un sujet aussi technique (et néanmoins intéressant), il est toujours bon de commencer par une définition. Cela n’enlève rien à la qualité de ce comparatif !

  6. merci pour ce test…
    aurais-tu une idée de la difference streamer et fubar (malheureusement absent dans ce test) .. il fait un bon concurrent dans la gamme des 100€

  7. @yogi : Ouais le Fubar aurait eu sa place c’est clair, dommage que je n’en avais pas sous la main. Impossible pour moi de te donner un avis de mémoire en tout cas, ça fait trop longtemps que je l’ai essayé.

  8. branché sur un iphone ça améliorerait la qualité globale du rendu sonore ? le volume aussi (plus puissant) ?

  9. @Btbw : Non tu ne pourras pas brancher un DAC comme ceux du test sur un iphone, celui-ci embarque son propre DAC interne. En revanche tu peux utiliser la sortie ligne de l’iphone pour y brancher un ampli casque, qui lui te permettra d’améliorer la qualité audio du tout.

  10. Bonjour,

    Question de novice : en achetant le Headamp Pico DAC, faut-il le compléter avec un ampli si je souhaite brancher juste un casque ?

    Merci,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *