Test

Test : Crystal Defenders (iPhone/iPod Touch)

Par Rédacteur Invité le

Pour son baptême du feu sur les périphériques d’Apple, Square Enix se lance dans le genre ô combien prisé du “tower defense”, qui consiste grosso-modo à protéger une tour des attaques ennemies. Ca peut sembler banal sur papier. Sur papier, seulement… Pourtant, les choses avaient plutôt mal commencé avec ce Crystal Defenders. Non pas sur […]

Pour son baptême du feu sur les périphériques d’Apple, Square Enix se lance dans le genre ô combien prisé du “tower defense”, qui consiste grosso-modo à protéger une tour des attaques ennemies. Ca peut sembler banal sur papier. Sur papier, seulement…

test_crystal_defenders_07

Pourtant, les choses avaient plutôt mal commencé avec ce Crystal Defenders. Non pas sur le fond, mais sur la forme. Voyez-plutôt, le jeu ne proposait qu’une seule et unique façon de jouer : en s’aidant d’une manette virtuelle prenant quasiment la moitié de l’écran, obligeant ainsi à jouer en mode portrait. Erreur de débutant rapidement gommée avec une mise à jour 2.0 qui apporta enfin la possibilité de sélectionner un mode paysage, et un gameplay autorisant cette fois une gestion de ses unités bien plus intuitive. Ouf…

A part ça, comme je vous le disait plus haut, pas grand-chose à redire sur le fond du jeu : scindé en 3 parties distinctes (W1, W2 et W3, le premier proposant de découvrir les bases du jeu, les deux autres de se lancer à bras le corps au sein de mécanismes complexes, mais passionnants…), ce “tower defense-like” vous propose de dézinguer sans arrêt des vagues d’ennemis de plus en plus puissants, cherchant à tout prix à s’emparer de votre réserve de cristaux (en sachant que si votre réserve de cristaux atteint le fatidique 0, c’est Game Over). Pour se faire, vous pourrez placer des unités défensives adéquates (à sélectionner parmi 12 classes tout de même…) Unités que vous pourrez (devrez en fait) faire évoluer, en investissant l’argent durement gagné au combat. Pour vous aider dans votre tâche, vous pourrez également compter sur un système de cristaux assez bien pensé, qui permet de booster les caractéristiques des unités à proximité. Et puis, que serait un jeu Square Enix sans quelques invocations dévastatrices (ou curatives…) ? Seul bémol en fait, une fois les unités placées les unes à côté des autres, il devient assez compliqué de sélectionner directement celle qu’on veut. La faute à des sprites (piochés au sein des anciens volets 2D de Final Fantasy au passage) un peu trop petits, il faut bien le dire… A part ça, c’est du tout bon !

Incontestablement, cette première production de Square Enix sur iPhone et iPod Touch impressionne. Ne serait-ce que par son gameplay, vraiment bien pensé, et par ses différents modes de jeu, proposant une progression piano, qui ne décourage pas. Difficile de résister à l’appel lancé donc, surtout pour 5.99€ !

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Gameplay béton
  • Système de progression bien maîtrisé
  • Non, ça ne rame pas malgré la quantité de sprites affichés !
  • Les –

  • La sélection des unités parfois laborieuse
  • Pour son baptême du feu sur les périphériques d’Apple, Square Enix se lance dans le genre ô combien prisé du “tower defense”, qui consiste grosso-modo à protéger une tour des attaques ennemies. Ca peut sembler banal sur papier. Sur papier, seulement…

    test_crystal_defenders_07

    Pourtant, les choses avaient plutôt mal commencé avec ce Crystal Defenders. Non pas sur le fond, mais sur la forme. Voyez-plutôt, le jeu ne proposait qu’une seule et unique façon de jouer : en s’aidant d’une manette virtuelle prenant quasiment la moitié de l’écran, obligeant ainsi à jouer en mode portrait. Erreur de débutant rapidement gommée avec une mise à jour 2.0 qui apporta enfin la possibilité de sélectionner un mode paysage, et un gameplay autorisant cette fois une gestion de ses unités bien plus intuitive. Ouf…

    A part ça, comme je vous le disait plus haut, pas grand-chose à redire sur le fond du jeu : scindé en 3 parties distinctes (W1, W2 et W3, le premier proposant de découvrir les bases du jeu, les deux autres de se lancer à bras le corps au sein de mécanismes complexes, mais passionnants…), ce “tower defense-like” vous propose de dézinguer sans arrêt des vagues d’ennemis de plus en plus puissants, cherchant à tout prix à s’emparer de votre réserve de cristaux (en sachant que si votre réserve de cristaux atteint le fatidique 0, c’est Game Over). Pour se faire, vous pourrez placer des unités défensives adéquates (à sélectionner parmi 12 classes tout de même…) Unités que vous pourrez (devrez en fait) faire évoluer, en investissant l’argent durement gagné au combat. Pour vous aider dans votre tâche, vous pourrez également compter sur un système de cristaux assez bien pensé, qui permet de booster les caractéristiques des unités à proximité. Et puis, que serait un jeu Square Enix sans quelques invocations dévastatrices (ou curatives…) ? Seul bémol en fait, une fois les unités placées les unes à côté des autres, il devient assez compliqué de sélectionner directement celle qu’on veut. La faute à des sprites (piochés au sein des anciens volets 2D de Final Fantasy au passage) un peu trop petits, il faut bien le dire… A part ça, c’est du tout bon !

    Incontestablement, cette première production de Square Enix sur iPhone et iPod Touch impressionne. Ne serait-ce que par son gameplay, vraiment bien pensé, et par ses différents modes de jeu, proposant une progression piano, qui ne décourage pas. Difficile de résister à l’appel lancé donc, surtout pour 5.99€ !

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Gameplay béton
  • Système de progression bien maîtrisé
  • Non, ça ne rame pas malgré la quantité de sprites affichés !
  • Les –

  • La sélection des unités parfois laborieuse