Test

Test du Huawei P8 Lite 2017 : plus beau mais aussi plus lent

Android

Par Pierre le

Le P8 de Huawei, sorti en 2015, a été décliné à l’époque en une version « Lite ». Une version Lite qui a jouit d’un certain succès auprès du grand public et probablement lancé la marque chinoise en France. Malgré la sortie l’année dernière d’un P9 Lite, Huawei continue d’exploiter la marque P8 Lite en la remettant à jour pour 2017. Un choix étrange, mais certainement motivé par des raisons marketing.

Un P8 Lite qui se veut mieux terminé et plus solide au niveau de ses caractéristiques. La marque chinoise n’a pas pris de grand risque avec ce nouveau modèle, nous resservant le même design. Pourtant, après une semaine de test, on se demande si le modèle n’est pas tout simplement dépassé.

Car si le P8 Lite est un excellent smartphone en main, il traîne de gros problèmes logiciels qui dissuaderont les utilisateurs les plus patients. Car même pour 250 €, il est possible de trouver un smartphone qui ne rame pas à la simple ouverture d’une application.

Avant de commencer ce test, nous allons passer par la traditionnelle case fiche technique. Le voici donc, mis en comparaison avec le P8 Lite premier du nom.

NomHonor P8 Lite 2017Honor P8 Lite 2015
Taille de l'écran5,2 pouces 5 pouces
Définition de l'écranFull HD (1920 × 1080 pixels)HD (1280 x 720 pixels)
Type d'écran IPS LCDIPS LCD
SoCHiSilicon Kirin 655 (octo-core 4 x 2,1 Ghz Cortex A53 et 4 x 1,7 Ghz Cortexte A53)HiSilicon Kirin 620 (octo-core 1,2 Ghz Cortex-A53)
GPU Mali-T830MP2Mali-450MP4
Mémoire vive3 Go2 Go
Mémoire interne16 Go16 Go
Port micro-SDOuiOui
Batterie3000 mAh2200 mAh
Appareil photo dorsal12 mégapixels13 mégapixles
Appareil photo frontal8 mégapixels5 mégapixels
Version d'AndroidAndroid 7.0 avec Emotion UI 5.0Android 6.0 avec Emotion UI 3.1
Dimensions147,2 x 72,9 x 7,6 mm143 x 70,6 x 7,7 mm
Poids147 grammes131 grammes
Carte SIM2 × nano-SIM et micro SIM2 × nano-SIM et micro SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui (au dos)Non
Connectique1 × port micro USB
NFC
Wifi 802.11ac/a/b/g/n
Bluetooth 4.2
1 × port micro USB
NFC
Wifi 802.11ac/a/b/g/n
Bluetooth 4.2
Prix250 euros160 euros

Logiquement, cette version se montre plus performante que son prédécesseur. Outre un écran plus grand, un meilleur processeur ainsi qu’une partie logicielle remise au goût du jour, nous pouvons constater l’arrivée de quelques petits changements, comme la présence d’un capteur d’empreintes digitales, situé dans le dos du téléphone.

Des changements en profondeur, mais Huawei ne trahit pas l’esprit du premier P8 Lite. En effet, le constructeur chinois garde la même logique de design en modifiant quelques points pour le rendre plus moderne. Une apparence qui imite les haut de gamme de la marque.

Il faut tout de même noter que ce P8 Lite se rapproche énormément du Honor 6X au niveau de ses caractéristiques pures. Nous y retrouvons le même écran ainsi que le même processeur. Néanmoins, l’Honor 6X (qui fait partie de la même maison, on le rappelle) est vendu au même prix, mais propose plus de choses intéressantes, comme un double capteur photo de qualité.

[nextpage title= »Design et écran »]

Huawei a apporté des modification importantes au niveau du design. Ce P8 Lite ressemble plus à un Honor 8 qu’à un P8 Lite 2015. En effet, le dos en acier a laissé place à un dos en verre 2,5 D. Une logique de design qui rafraîchit une gamme de presque deux ans.

Le verre plus fort que l’acier

Cette coque confère donc un très bel aspect à ce P8 Lite. Elle est composée de verre sans fioritures : c’est tout juste si le logo Huawei trône discrètement dans la partie basse. Même le capteur d’empreintes se fond dans le capot, très discret et surtout accessible facilement avec l’index.

Cette volonté d’épurer au maximum se voit même dans l’intégration de l’appareil photo, qui a été placé dans le coin supérieur gauche, avec le flash. C’est comme si Huawei avait tenté de l’écarter le plus possible. C’est beau et bien intégré.

Pour la façade, Huawei a apporté le même soin à son smartphone en nous offrant une plaque de verre (Gorilla Glass 3) 2,5 D qui apporte une certaine rondeur à l’ensemble. Le seul bémol provient des tranches. En plastique, elles se montrent moins bien finies que le reste du smartphone. Ajoutez à cela des boutons qui ressortent grossièrement des tranches et vous avez un smartphone qui frôlait la perfection au niveau du design.

En main, le smartphone se montre agréable à utiliser. Il dispose d’un poids classique pour ce genre de format (147 grammes) et la taille de 5,2 pouces est parfaite (qu’importe le smartphone) selon mon humble avis. On pourrait simplement regretter – comme avec tous les smartphones en verre – une tendance à glisser sur les surfaces planes, comme les tables en bois. De même, une coque en verre se montre par définition plus fragile qu’une coque en métal. Néanmoins, nous n’avons pas eu de casse de notre côté.

Un écran correct

Ici, nous retrouvons le même écran que sur le Honor 6X. Huawei a donc placé une dalle IPS LCD très correcte qui signe un bon compromis dans le rapport qualité/prix. Les couleurs sont loin d’être éclatantes, les noirs ne sont pas profonds et le tout tire légèrement sur le bleu. Néanmoins, le reste se montre solide et offre un angle de vision irréprochable.

Autre bon point, l’absence du cadre noir, autout de l’écran présent sur le Honor 6X. Cette fois, l’affichage va jusqu’aux bords de l’écran ce qui lui donne un bel effet une fois l’écran allumé. Sur ce point là, le Huawei P8 Lite est bon. Sans atteindre l’excellence, il fournit une expérience agréable et n’accuse aucun reproche sérieux.

[nextpage title= »Performance et logiciel »]

EMUI toujours au poste

Comme toujours, Huawei nous sort sa surcouche EMUI. Cette fois, nous sommes dans la version 5.0 du logiciel. Un logiciel qui rompt avec les habitudes des utilisateurs d’Android. Ici, Android, EMUI est placé au dessus de la version 7.0 d’Android.

EMUI toujours au poste

Comme d’habitude avec Huawei, il ne faudra pas espérer des mises à jour rapides vers les nouvelles versions d’Android. Le constructeur met en effet un temps fou à adapter son interface maison sur l’OS, quand il n’abandonne tout simplement pas ses terminaux, surtout ceux qui ne sont pas haut de gamme.

EMUI revient avec ses particularités,comme par exemple l’absence du tiroir d’applications, par défaut. De même, l’ultra personnalisation de la surcouche est également présente. Il est ainsi possible de changer jusqu’au icônes via des thèmes, créés par la marque ou les utilisateurs.

Il est possible de changer de thème

Notons également le retour des applications préinstallées et des jeux à la qualité douteuse (votre premier réflexe sera de les supprimer). Des applications qui vous aident à gérer votre smartphone. Notre préférée reste HiCare, qui vous prévient si une application consomme beaucoup de batterie. Pratique pour gagner quelques heures d’autonomie.

Bien entendu, il est toujours possible d’installer Google Now Launcher, afin de profiter d’une expérience se rapprochant d’Android Stock. Une installation impossible sur les anciennes version d’EMUI (jusqu’à la 3.1), mais qui se fait maintenant sans problème.

Il est possible d’installer Google Now Launcher

Des performances à la peine

Comme nous vous le disions, le smartphone est lent. Et à la vue des benchmarks, la chose n’est pas étonnante.

Si le P8 Lite n’est non plus totalement à la peine, il reste tout de même, en termes de puissance pure, en deçà des smartphones de la concurrence (ou pas, comme Honor) sur cette même gamme.

 Huawei P8 Lite 2017Honor 6XXperia XSamsung Galaxy A5 (2017)Honor 8
SoCKirin 655 Kirin 655Snapdragon 650Exynos 7580Kirin 950
Antutu5643256 6278055860 31590 086
PC Mark43954 457483347026 569
3D Mark Ice Storm Unlimited 1059311 7351844213 436-
GFX Bench Manhattan (On screen/Off screen, en FPS)8,6/7,98,5 / 7,917 / 1614 / 12-
GFX Bench T-Rex (On screen/Off screen, en FPS)19/1819 / 1834 / 3234 / 28-

Des performances qui n’expliquent pourtant pas la lenteur du smartphone. Il faudra chercher du côté logiciel pour obtenir la réponse.

Comme d’habitude, pas de menu d’applications, mais des dossiers

Mais les résultats du smartphone en termes de puissance pure ne sont pas étonnants, même si on aurait pensé qu’il serait tout de même un peu au-dessus de son doppleganker : l’Honor 6X.

[nextpage title= »Autonomie, photographie et conclusion »]

Une autonomie solide

S’il y a bien un domaine où le Huawei P8 Lite excelle, c’est dans sa partie autonomie. Le smartphone est en effet capable de tenir deux jours pleins sans s’approcher d’une prise électrique.

Le smartphone dispose d’un port micro USB

Depuis, comme c’est maintenant la tradition chez les Huawei, l’application HiCare prend soin de votre autonomie. A chaque fois qu’une application énergivore non utilisée depuis un certain temps consomme trop, l’application vous envoie une notification pour la fermer rapidement.

Rapide et pratique, cette application peut vous faire gagner facilement quelques heures d’autonomie.

Un appareil photo à la peine

L’Honor P8 Lite n’a pas été gâté en ce qui concerne son appareil photo. Sur le papier, nous n’avions rien à craindre, le smartphone étant équipé d’un capteur de 12 mégapixels. Mais en pratique, les choses ne sont pas aussi roses qu’elles n’y paraissent.

En extérieur avec une bonne luminosité, nous avons un résultat qu’on qualifierait de correct. En revanche, un zoom sur la photo montre une image bruitée et peu engageante.

En gros plan, c’est la même histoire. Ajoutez à cela un capteur perdu qui rend très difficile la mise au point, même en manuel.

Enfin, le capteur montre ses plus grandes faiblesses en mode portrait, même avec une luminosité correcte. Ici, avec des modèles mouvants, impossible de prendre une photo qui ne soit pas floue ou bruitée.

Huawei nous ressort son éternel logiciel pour les appareils photo. Un logiciel qui améliore la beauté de vos modèles (comme lisser la peau) ou ajoute des filtres. Le logiciel de retouche photo est lui toujours aussi performant et précis.

[nextpage title= »Galerie photo »]

Notre avis

Disposant d'autant de qualités que de défauts, le Huawei P8 Lite 2017 n'est malheureusement pas à la hauteur des autres smartphones de sa gamme de prix. Il présente bien, il est beau, il dispose d'une fiche technique correcte. Néanmoins, à l'utilisation, ces beaux aspects s'envolent pour nous livrer un smartphone lent et peu agréable à l'utilisation. Dommage.

NB : La note globale n'est pas une moyenne des autres notes.

6 / 10