Test

Test du Vivo V21 5G : rien que les selfies

Pensé comme le selfie-phone ultime destiné aux TikTokeurs et autres influenceurs en devenir, le Vivo V21 5G se démarque de la concurrence par son prix contenu, mais surtout par son double flash frontal destiné à sublimer n’importe quel selfie.

Vivo V21 Flash
© JDG

Arrivée tardivement en France, la marque chinoise Vivo continue son ascension. Après un Vivo X60 Pro réussi mais sans surprise, le constructeur nous présente aujourd’hui le V21 5G, un smartphone abordable et orienté selfie, le premier de sa gamme à être commercialisé en France. Un argument suffisant pour s’imposer chez les TikTokeurs ?

Design et écran

Inspiré des précédents modèles de la marque, le Vivo V21 ne brille pas par son originalité, et conserve le design du X60 Pro. A ce niveau de prix, on retrouve un dos en verre. Avec ses finitions abouties et son revêtement mat, le smartphone n’accroche pas les traces de doigts, et tient parfaitement dans la main.

À l’arrière, le module photo reprend l’esthétique du X60 Pro avec son bloc photo à double épaisseur, tandis que sur les tranches, le Vivo V21 offre ce qu’on attend de lui, sans en faire plus. À droite, on retrouve le bouton de mise sous tension et de contrôle du volume, tandis que la tranche inférieure abrite l’unique haut-parleur, le microphone principal, le tiroir SIM / MicroSD, et un port de chargement USB-C.

Vivo V21 5G flash
Crédits JDG

Pas de surprise, c’est à l’avant que réside le principal argument marketing du Vivo V21. Pensé pour les selfies, le smartphone embarque un puissant capteur frontal. Si on peut s’étonner de l’encoche en forme de goutte d’eau – qu’on n’attendait plus en 2021, même sur un smartphone milieu de gamme – l’appareil photo s’offre deux flashs LED de part et d’autre du smartphone. En plus d’assurer un effet waouh à l’allumage, le dispositif promet aussi de bien meilleurs selfies, on y reviendra plus tard.

Enfin, concernant son écran, le Vivo V21 5G s’équipe d’une jolie dalle AMOLED de 6,44 pouces en FHD+ (1080x2400p) au format 20:9. Sans être borderless, cette dernière occupe près de 85% de la surface du téléphone, et affiche des bordures latérales contenues. OLED oblige, l’écran du petit dernier de Vivo bénéficie d’une luminosité parfaite même en plein soleil, avec des contrastes poussés et des couleurs fidèles à la réalité (quoiqu’un peu froides). Petit bémol cependant sur le taux de rafraîchissement de l’écran, qui se limite à 90 Hz. Pour une utilisation quotidienne, cela reste évidemment très correct, mais à l’heure où de plus en plus de téléphones milieu de gamme passent au 120 Hz pour le même prix — comme le Samsung Galaxy A52, le résultat se fait parfois sentir. Autre petite déception aussi, l’absence de Gorilla Glass et la faible certification IP52, qui garantit seulement le contact de poussière et de gouttes d’eau.

Audio et connectiques

En marge de son port USB-C, le Vivo V21 se pare de plusieurs atouts, à commencer par un capteur d’empreinte digitale judicieusement situé sous l’écran, ainsi qu’une puce NFC, et une compatibilité 5G. De quoi lui assurer quelques années de vie avant de devenir obsolète. Au niveau de l’audio, on l’a dit, le smartphone n’embarque avec lui qu’un seul haut-parleur. Rien de bien dramatique, d’autant plus qu’on attend généralement peu de cette partie-là, surtout en milieu de gamme. Pour autant, ne vous attendez pas à apprécier une playlist Spotify sans écouteurs, vous risqueriez une belle déception auditive.

Performances et autonomie

Sous le capot, le Vivo V21 s’équipe d’un SoC Mediatek Dimensity 800U, de 8 Go de RAM et de 128 ou 256 Go de stockage selon la configuration choisie. C’est assez pour prendre en charge la majorité des tâches quotidiennes, même si le smartphone peine parfois à tenir le rythme lorsqu’il est question de jeux vidéo. Sur ce point-là, le OnePlus Nord 2 5G s’avère bien meilleur, sans doute boosté par son processeur MediaTek Dimensity 1200-AI.

Côté OS, le smartphone s’offre sa surcouche maison FunTouch OS 11.1 basée sur Android. Fluide et lisible, l’interface permet de rapidement retrouver les applications les plus utilisées, mais aussi d’accéder d’un simple geste à certaines options, comme la protection anti-lumière bleue, ou encore le thème sombre. Avec sa batterie de 4000 mAh et sa charge rapide à 33W en filaire, le Vivo V21 s’offre en revanche une autonomie record, au point d’avoir tenu facilement 14 heures en conditions normales d’utilisation.

Fait pour les selfies, et rien que les selfies

C’était l’un des arguments phares du Vivo V21. Comme souvent sur le secteur du milieu de gamme, le smartphone tente de se démarquer sur un point particulier, ici la photo. Dommage, pour un smartphone qui misait autant sur la photo, l’effet escompté n’est pas là. À l’arrière, le capteur principal de 64 Mpx (f/1,79) couplé à un ultra grand-angle de 8 Mpx (f/2,2) et un macro de 2 Mpx (f/2,4) peine franchement à se démarquer de la concurrence. Sans être catastrophique – le rendu des couleurs notamment est plutôt bon – le focus a souvent du mal à se faire, surtout en mode macro. En ultra grand-angle, les défauts de distorsion sont aussi bien présents. On notera en revanche un bon point sur le mode portrait, qui assure un rendu fidèle et sans lissage excessif.

On s’y attendait, c’est en mode selfie que Vivo a tout donné sur le V21. L’unique capteur de 44 Mpx s’avère très bon pour milieu de gamme, même en mode nuit. Concernant les LED en revanche, l’effet waouh se transforme rapidement en détail marketing. Oui, la fonctionnalité est bien pensée, d’autant plus que l’appareil photo propose en plus de son mode Projecteur un mode Halo qui simule une ring light via l’écran du téléphone. Pour autant, l’effet relève davantage du gadget que du véritable outil. S’il peut faire son effet dans une pièce mal éclairée, il ne change finalement pas grand-chose, et ne remplace définitivement pas une ring light.

Autre problème récurrent avec l’appareil photo, la latence. À chaque déclenchement, les quelques secondes d’attente nécessaires à l’enregistrement du cliché nous replongent tout droit dans les années 2010. On saluera en revanche l’aspect logiciel de l’appareil photo, qui en plus de proposer une jolie optimisation des clichés offre une interface claire et complète.

Prix et disponibilité

Commercialisé depuis le 18 juin 2021, le Vivo V21 5G est disponible à partir de 419€. Un positionnement milieu de gamme qui le place en concurrence frontale avec bon nombre de flagships killer du moment. Côté finition, le smartphone est proposé en Bleu crépusculaire et Éclat coucher de soleil, et bénéficie d’une RAM unique de 8 Go pour 128 ou 256 Go de stockage.

Notre avis

Avec une finition plus que correcte et une autonomie très bien optimisée, le V21 5G s’impose comme un très bon milieu de gamme, qui saura répondre à la plupart des tâches, à condition de ne pas s’essayer aux jeux vidéo. Dommage pour Vivo, alors que le terminal entendait rester dans les annales avec son double flash, l’outil se révèle vite franchement gadget, malgré un très bon capteur selfie.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Très bonne autonomie
  • Bel écran AMOLED
  • Selfies toujours réussis
  • La finition avec le dos en verre
  • Partie photo décevante
  • Le double flash trop gadget

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *