Test

Test : Final Audio Design Piano Forte VIII, des intras plaqués or

Notre avis
9 / 10
Audio

Par Rédacteur Invité le

Aujourd’hui je teste un produit exceptionnel, un produit high tech qui pourrait tout autant être un bijou, un de ces produits que seule la “France d’en haut” peut s’offrir. Il s’agit des remarquables écouteurs intra-auriculaires Final Audio Piano Forte VIII plaqué or.

Afin de réaliser ce test dans les meilleures conditions, avec dans mes oreilles l’équivalent d’un SMIC, je ne fais rien, je traîne donc en calbar d’une pièce à l’autre, bien que vivant dans un 2 pièces, j’observe la sueur printanière perlant sur le front de ma femme de ménage, je m’amuse à lui balancer des chemises propres pour augmenter sa besogne, ce qui augmente proportionnellement mon plaisir de glander sous ses yeux jaloux, amères. Bref, j’organise dans mon taudis une mini lutte des classes, certain de gagner au final, ce qui n’est pas désagréable…

Maintenant que je vous ai donné de quoi envoyer les pieds dans les commentaires, revenons en à notre produit, qui oui, est bel et bien un produit d’exception méritant d’être testé pour tous les passionnés de son, au même titre que les passionnés auto aiment à lire un test d’une Ferrari qu’ils ne pourront jamais s’offrir.

De nos jours, les écouteurs sont plus importants que les haut-parleurs car nous écoutons beaucoup plus souvent de la musique à travers eux, néanmoins la plupart font cruellement défaut en terme de qualité sonore. Finale Audio Design sont des doux dingues du son venant du Japon et ont l’intention de corriger cette lacune avec les Piano Forte VIII. Attention, nous parlons ici de vraie Hi-Fi.

photo 2


Pourquoi est ce un produit d’exception ?

Chaque amateur de musique sait qu’il n’y a rien de tel que d’entendre votre artiste préféré en live. Les écouteurs ordinaires ne peuvent tout simplement pas offrir l’expérience équivalente fournie par une émission live. Les Final Audio Piano Forte VIII sont loin d’être ordinaires.

Ces écouteurs utilisent un design et une technologie inspirés des enceintes à pavillons et chambres de compression. Sur la plupart des écouteurs du marché, vous avez un embout en mousse ou en silicone susceptible de provoquer des colorations sonores. Le dessin en forme d’ogive des Piano Forte permet d’assurer l’association avec les conduits auditifs.
Même histoire pour les transducteurs, alors que sur les modèles haut de gamme de la concurrence nous trouvons des systèmes multiples à armatures balancées, les Piano Forte emploient des mini haut-parleurs électrodynamiques large-bande. Ces transducteurs sont spécifiques à Final, disposent de moteurs à aimant néodyme et un diaphragme particulièrement large pour des écouteurs, de 16 mm de diamètre. Devant ce diaphragme, est installée une pièce de mise en phase annulaire qui, comme dans un transducteur à chambre de compression, a pour rôle d’optimiser le couplage avec l’air extérieur. Les coques qui renferment ces transducteurs sont entièrement métalliques et possèdent sur leur partie arrière de petits évents de décompression.

photo 5

Alors, qu’est ce que cela signifie vraiment? Ca peut se résumer par : ça envoie du très, très gros son dans des écouteurs tous petits. Si vous avez tendance à pousser le son à fond sur votre smartphone, ici il faudra le revoir à la baisse au risque de sérieusement nuire à vos tympans.

À quoi ça ressemble ?

Des petit lingots d’or brillant, si élégants que lorsque je l’ai montré à mes amies, la première chose qu’elles m’ont demandées était « Ce sont des boucles d’oreilles ou des bracelets ? » suivi de « Qui est le créateur ? ». En effet, on ne peut pas les blâmer, c’est facilement assimilable à de la haute joaillerie. La qualité de construction est absolument top.

photo 2 - copie

Ils sont lourds et froids en mains, un peu comme des lingots d’or massif. Contrairement aux écouteurs habituels et comme dit plus haut, il n’y a pas d’embout de quelque nature que ce soit ici. Pas de caoutchouc ou silicone souple à insérer dans le conduit auditif. Au lieu de cela , il y a seulement cette petite ogive ou entonnoir de métal à placer dans vos oreilles. À l’arrière des écouteurs, se trouve quelques petits trous pour laisser l’air circuler (essentiel à tout haut-parleur).

Ils sont livrés dans une jolie boîte en carton, recouverte de ce qui semble être de la peau de crocodile (ou imitation), avec à l’intérieur la boite en cuivre contenant les écouteurs et la paperasse. Je trouve l’emballage simple et élégant bien qu’un peut old school à mon gout.

La question légitime est, est-ce confortable à porter ?

J’étais hésitant sur l’insertion de pièces de métal froid dans mes oreilles, cependant après quelques ajustements, j’ai réussi à les caler plutôt bien et la sensation de froid s’estompe très vite.

Contrairement aux autres intra qui prennent tout votre conduit auditif, bloquant ainsi tous les bruits extérieurs, les Piano Forte agissent comme un casque ouvert. Je n’ai ressenti aucune pression dans mes oreilles.

photo 1 - copie

En raison du fait que ces écouteurs reposent légèrement dans les oreilles et qu’ils sont plutôt lourds, je ne recommanderais pas de faire un jogging avec. Ils pourraient facilement tomber. Je les utiliserais plutôt à la maison, dans le lit ou sur mon canapé.

Et le son alors ?

C’est ici que se produit l’effet “wahouuuuu!” Réellement. Comme dit plus haut, on est déjà impressionné par la puissance que peut délivrer ces petits écouteurs. La découverte de ce son fut absolument merveilleuse. Les Piano Forte ont l’une des meilleures réponses de médium que j’ai jamais entendu. Il y avait des tonnes de détails dans la gamme inférieure aussi. Attention, pas des basses bourrines comme on l’entend habituellement, de vraies jolies basses profondes et très détaillées. Le seul petit bémol que j’aurais serait sur les aigus – j’ai pensé qu’ils pourraient avoir un peu plus d’éclat. Mais vraiment je chipote, à ce tarif on a bien le droit.

Dans l’ensemble, la définition du son était exacte, corsée et détaillée. J’ai entendu pour la première fois un doux pincement de cordes de violons sur l’une des pistes que je dois avoir entendu une centaine de fois avant, avec tout autant de casques différents. Ces sons si subtils émergent maintenant très clairement, comme si j’écoutais de nouveaux enregistrements de titres pourtant familiers. Les instruments orchestraux prennent tellement corps, la basse est mélodieuse, rapide et ne manque jamais de souffle. Le son est ouvert et aéré, loin du son typique des intra, le son est beaucoup moins dans la tête.

photo 4

Conclusion

Les Final Audio Piano Forte VIII représentent un tour de force absolue. Sortis de leur boite, le design peut prêter à débat, mais le son, lui, n’est rien de moins qu’à couper le souffle. Je pense que c’est la quintessence de l’art.

Si votre bien aimée est une amoureuse du son et que vous ne pouvez pas vous permettre de lui offrir une bague en diamant pour votre demande en mariage, essayez les Piano Forte VIII. Je suis à peu près certain qu’après un coup d’œil et d’oreille, elle dira “OUI !”

Article rédigé pour le Journal du Geek, par Damien du site blogaudio / Twitter

Aujourd’hui je teste un produit exceptionnel, un produit high tech qui pourrait tout autant être un bijou, un de ces produits que seule la “France d’en haut” peut s’offrir. Il s’agit des remarquables écouteurs intra-auriculaires Final Audio Piano Forte VIII plaqué or.

Afin de réaliser ce test dans les meilleures conditions, avec dans mes oreilles l’équivalent d’un SMIC, je ne fais rien, je traîne donc en calbar d’une pièce à l’autre, bien que vivant dans un 2 pièces, j’observe la sueur printanière perlant sur le front de ma femme de ménage, je m’amuse à lui balancer des chemises propres pour augmenter sa besogne, ce qui augmente proportionnellement mon plaisir de glander sous ses yeux jaloux, amères. Bref, j’organise dans mon taudis une mini lutte des classes, certain de gagner au final, ce qui n’est pas désagréable…

Maintenant que je vous ai donné de quoi envoyer les pieds dans les commentaires, revenons en à notre produit, qui oui, est bel et bien un produit d’exception méritant d’être testé pour tous les passionnés de son, au même titre que les passionnés auto aiment à lire un test d’une Ferrari qu’ils ne pourront jamais s’offrir.

De nos jours, les écouteurs sont plus importants que les haut-parleurs car nous écoutons beaucoup plus souvent de la musique à travers eux, néanmoins la plupart font cruellement défaut en terme de qualité sonore. Finale Audio Design sont des doux dingues du son venant du Japon et ont l’intention de corriger cette lacune avec les Piano Forte VIII. Attention, nous parlons ici de vraie Hi-Fi.

photo 2


Pourquoi est ce un produit d’exception ?

Chaque amateur de musique sait qu’il n’y a rien de tel que d’entendre votre artiste préféré en live. Les écouteurs ordinaires ne peuvent tout simplement pas offrir l’expérience équivalente fournie par une émission live. Les Final Audio Piano Forte VIII sont loin d’être ordinaires.

Ces écouteurs utilisent un design et une technologie inspirés des enceintes à pavillons et chambres de compression. Sur la plupart des écouteurs du marché, vous avez un embout en mousse ou en silicone susceptible de provoquer des colorations sonores. Le dessin en forme d’ogive des Piano Forte permet d’assurer l’association avec les conduits auditifs.
Même histoire pour les transducteurs, alors que sur les modèles haut de gamme de la concurrence nous trouvons des systèmes multiples à armatures balancées, les Piano Forte emploient des mini haut-parleurs électrodynamiques large-bande. Ces transducteurs sont spécifiques à Final, disposent de moteurs à aimant néodyme et un diaphragme particulièrement large pour des écouteurs, de 16 mm de diamètre. Devant ce diaphragme, est installée une pièce de mise en phase annulaire qui, comme dans un transducteur à chambre de compression, a pour rôle d’optimiser le couplage avec l’air extérieur. Les coques qui renferment ces transducteurs sont entièrement métalliques et possèdent sur leur partie arrière de petits évents de décompression.

photo 5

Alors, qu’est ce que cela signifie vraiment? Ca peut se résumer par : ça envoie du très, très gros son dans des écouteurs tous petits. Si vous avez tendance à pousser le son à fond sur votre smartphone, ici il faudra le revoir à la baisse au risque de sérieusement nuire à vos tympans.

À quoi ça ressemble ?

Des petit lingots d’or brillant, si élégants que lorsque je l’ai montré à mes amies, la première chose qu’elles m’ont demandées était « Ce sont des boucles d’oreilles ou des bracelets ? » suivi de « Qui est le créateur ? ». En effet, on ne peut pas les blâmer, c’est facilement assimilable à de la haute joaillerie. La qualité de construction est absolument top.

photo 2 - copie

Ils sont lourds et froids en mains, un peu comme des lingots d’or massif. Contrairement aux écouteurs habituels et comme dit plus haut, il n’y a pas d’embout de quelque nature que ce soit ici. Pas de caoutchouc ou silicone souple à insérer dans le conduit auditif. Au lieu de cela , il y a seulement cette petite ogive ou entonnoir de métal à placer dans vos oreilles. À l’arrière des écouteurs, se trouve quelques petits trous pour laisser l’air circuler (essentiel à tout haut-parleur).

Ils sont livrés dans une jolie boîte en carton, recouverte de ce qui semble être de la peau de crocodile (ou imitation), avec à l’intérieur la boite en cuivre contenant les écouteurs et la paperasse. Je trouve l’emballage simple et élégant bien qu’un peut old school à mon gout.

La question légitime est, est-ce confortable à porter ?

J’étais hésitant sur l’insertion de pièces de métal froid dans mes oreilles, cependant après quelques ajustements, j’ai réussi à les caler plutôt bien et la sensation de froid s’estompe très vite.

Contrairement aux autres intra qui prennent tout votre conduit auditif, bloquant ainsi tous les bruits extérieurs, les Piano Forte agissent comme un casque ouvert. Je n’ai ressenti aucune pression dans mes oreilles.

photo 1 - copie

En raison du fait que ces écouteurs reposent légèrement dans les oreilles et qu’ils sont plutôt lourds, je ne recommanderais pas de faire un jogging avec. Ils pourraient facilement tomber. Je les utiliserais plutôt à la maison, dans le lit ou sur mon canapé.

Et le son alors ?

C’est ici que se produit l’effet “wahouuuuu!” Réellement. Comme dit plus haut, on est déjà impressionné par la puissance que peut délivrer ces petits écouteurs. La découverte de ce son fut absolument merveilleuse. Les Piano Forte ont l’une des meilleures réponses de médium que j’ai jamais entendu. Il y avait des tonnes de détails dans la gamme inférieure aussi. Attention, pas des basses bourrines comme on l’entend habituellement, de vraies jolies basses profondes et très détaillées. Le seul petit bémol que j’aurais serait sur les aigus – j’ai pensé qu’ils pourraient avoir un peu plus d’éclat. Mais vraiment je chipote, à ce tarif on a bien le droit.

Dans l’ensemble, la définition du son était exacte, corsée et détaillée. J’ai entendu pour la première fois un doux pincement de cordes de violons sur l’une des pistes que je dois avoir entendu une centaine de fois avant, avec tout autant de casques différents. Ces sons si subtils émergent maintenant très clairement, comme si j’écoutais de nouveaux enregistrements de titres pourtant familiers. Les instruments orchestraux prennent tellement corps, la basse est mélodieuse, rapide et ne manque jamais de souffle. Le son est ouvert et aéré, loin du son typique des intra, le son est beaucoup moins dans la tête.

photo 4

Conclusion

Les Final Audio Piano Forte VIII représentent un tour de force absolue. Sortis de leur boite, le design peut prêter à débat, mais le son, lui, n’est rien de moins qu’à couper le souffle. Je pense que c’est la quintessence de l’art.

Si votre bien aimée est une amoureuse du son et que vous ne pouvez pas vous permettre de lui offrir une bague en diamant pour votre demande en mariage, essayez les Piano Forte VIII. Je suis à peu près certain qu’après un coup d’œil et d’oreille, elle dira “OUI !”

Article rédigé pour le Journal du Geek, par Damien du site blogaudio / Twitter

Notre avis

Folie

9 / 10