Test

Test flash : MadCatz F.R.E.Q.4D

Notre avis
6 / 10

Mad Catz sait y faire avec les périphériques PC. La firme nous revient aujourd’hui avec le Mad Catz F.R.E.Q.4D. Comme son nom l’indique, le casque fait partie de la gamme F.R.E.Q. et ne cherche pas à révolutionner la gamme. De plus, l’argument principal du produit réside dans sa fonction 4D. Le casque est en effet l’un des seuls du marché à être doté d’une fonction vibration. Cela renforce-t-il l’immersion ou au contraire, est-ce plus gênant qu’autre chose ?

_SAM4165

Design

Mad Catz ne réinvente pas la roue dans son nouveau casque. Nous avons là un design typique de la gamme F.R.E.Q. avec ses formes anguleuses et sa finition plastique. Pour ce produit, Mad Catz a fait le choix du plastique verni. De même, l’arceau a été légèrement amélioré, offrant par exemple un repose-tête en mousse et non en caoutchouc. De même, notons la disparition du micro détachable. Ce dernier est en effet directement inclus dans l’écouteur. Pour le reste, nous retrouvons la patte de Mad Catz avec les boutons incorporés directement dans l’écouteur et le design déconstruit.

Caractéristiques

Au menu de ce F.R.E.Q.4D, nous avons donc des haut-parleurs en néodyme de 50 mm (20 – 20 000 Hz) avec une impédance de 32 Ohms et carte son intégrée. Le tout se branche en USB (câble de deux mètres) sur votre PC et ne nécessite aucun logiciel. Si vous souhaitez vous la jouer nomade, Mad Catz vous fournit également un câble de 1 mètre avec prise Jack 3,5 mm, histoire de le brancher sur votre smartphone, votre tablette ou votre PSVita.

_SAM4187

Mais la véritable innovation, c’est le système Vivitouch et sa fonction 4D. En clair, cela signifie que votre casque vibrera pendant les temps forts. Le résultat peut s’avérer extrêmement déplaisant et je ne vous cache pas que ce système a divisé la rédaction.

Utilisation de Vivitouch

Le F.R.E.Q.4D est un casque vibrant. Vibrant selon le volume donc et non selon ce qui se passe à l’écran. Mad Catz a choisi de commencer à faire vibrer son casque dès que les basses arrivent en dessous des 100 Hz lorsqu’il est branché en USB. Inutile de dire qu’en jeu, votre produit n’arrêtera pas de vibrer.

_SAM4192

Prenons un exemple concret. En pleine partie (au hasard, Payday 2), le casque vibrera à chaque coup de feu, à chaque explosion, à chaque cri de PNJ. Cela pourrait renforcer l’immersion sur le papier. Le fait est que le résultat est en deçà de nos attentes. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en réalité, ce système est très désagréable. Chaque vibration viendra titiller vos molaires. De plus, si vous portez des lunettes (ce qui est le cas de votre serviteur), celles-ci vibreront de concert avec le casque de Mad Catz.

Testons cela sur un autre jeu : Eurotruck Simulator 2. Pour ceux qui ne connaissent pas, sachez qu’il s’agit là d’une simulation de poids lourds. Qui dit poids lourds, dit gros moteurs. Ici, le casque dévoile tous ses défauts, les vibrations désagréables étant constantes, le bruit sourd de votre moteur étant continuellement en arrière plan. C’est bien simple, au bout d’une heure de jeu, j’ai été obligé d’arrêter, la nausée commençant doucement à pointer le bout de son nez.

Pour le visionnage de film ou de trailers, les choses s’améliorent mais restent tout de même désagréables. Si les explosions et les bruits sourds continueront de faire vibrer le casque, tout cela sera tout de même moins présent que sur un jeu de voiture ou d’action.

_SAM4176

C’est alors qu’on se demande pourquoi Mad Catz n’a pas développé un logiciel adaptant correctement les vibrations en jeu au lieu de baser cela sur le son. Le résultat est décevant et le Vivitouch s’avère être une fausse bonne idée dit comme ça.

Cependant, il faut noter que cette fonction a un peu généré des sentiments contraires au sein de la rédaction. Il y a les pros et les antis. Certains, comme Kocobe, Henri ou moi, trouvent cela gadget et limite désagréable. D’autres, comme Greg, apprécient mais ne considèrent pas ça comme une fonctionnalité révolutionnaire.

Sachez que vous pourrez toujours désactiver les vibrations à l’aide d’un bouton présent sur les écouteurs.

Son

Pour activer les vibrations, il faut des basses fortes. Et Mad Catz a tout misé sur cet aspect dans son casque. Nous avons le droit à trois profils distincts accessibles via un bouton. Le premier nous donne des grosses basses bien grasses, à la limite de l’inaudible mais faisant la part belle aux vibrations. Le deuxième est un peu plus équilibré, mais exagère toujours un peu sur les basses. Le troisième profil est tout l’inverse, puisque les basses disparaissent complètement pour donner un son fade et peu agréable.

_SAM4175

Le micro, lui, est très plaisant. Cela peu surprendre de ne pas avoir le micro devant la bouche en conversation, celui-ci étant intégré à l’écouteur, mais les interlocuteurs entendent très bien les voix, qui se montrent cristallines et très fidèles, ce qui n’est pas le cas sur tous les casques de la concurrence. Un bon point.

Ergonomie

Le Mad Catz F.R.E.Q.4D est également très agréable à porter. Léger, confortable, il ravira l’utilisateur sur ce point. Néanmoins, malgré une isolation quasi-parfaite qui s’avère être un excellent point pour une utilisation bureau, il n’en va pas de même pour un usage nomade (lorsque vous marchez dans la rue, notamment). De même, vous n’entendrez pas le bruit autour de vous, mais les gens autour de vous entendront tout ce que vous écouterez. Une isolation à sens unique qui n’est pas réellement gênante pour une utilisation domestique, encore une fois.

_SAM4167

Comme d’habitude, Mad Catz a choisi de placer les boutons directement sur les hauts-parleurs. Et comme d’habitude, cela demande un temps d’adaptation. Les habitués trouveront d’un clin d’œil les commandes, les autres devront tâtonner un peu avant de situer la molette de son ou l’égaliseur. Un temps d’adaptation vite maîtrisé, les boutons n’étant pas légion non plus. À noter qu’en mode Jack 3,5 mm, le F.R.E.Q.4D dispose d’une télécommande afin d’éviter de vous tripatouiller les hauts-parleurs.

Verdict

Que dire… Le F.R.E.Q.4D plaira à certains et les autres le détesteront. Ils détesteront ses vibrations intempestives, ses vibrations désagréables et sortiront de leur session de jeu avec un mal de crâne carabiné. Les adeptes apprécieront l’immersion que cela procure. Comme nous vous le disions, nous sommes divisés à la rédac, mais la majorité admet tout de même que ViviTouch est très gadget.Cependant si vous ne voulez pas de cette fonctionnalité, vous pouvez toujours la désactiver. C’est dommage, puisque Mad Catz mise énormément dessus et qu’il y a d’autres casques moins chers et tout aussi bon chez le constructeur et chez la concurrence.

_SAM4183

Mad Catz sait y faire avec les périphériques PC. La firme nous revient aujourd’hui avec le Mad Catz F.R.E.Q.4D. Comme son nom l’indique, le casque fait partie de la gamme F.R.E.Q. et ne cherche pas à révolutionner la gamme. De plus, l’argument principal du produit réside dans sa fonction 4D. Le casque est en effet l’un des seuls du marché à être doté d’une fonction vibration. Cela renforce-t-il l’immersion ou au contraire, est-ce plus gênant qu’autre chose ?

_SAM4165

Design

Mad Catz ne réinvente pas la roue dans son nouveau casque. Nous avons là un design typique de la gamme F.R.E.Q. avec ses formes anguleuses et sa finition plastique. Pour ce produit, Mad Catz a fait le choix du plastique verni. De même, l’arceau a été légèrement amélioré, offrant par exemple un repose-tête en mousse et non en caoutchouc. De même, notons la disparition du micro détachable. Ce dernier est en effet directement inclus dans l’écouteur. Pour le reste, nous retrouvons la patte de Mad Catz avec les boutons incorporés directement dans l’écouteur et le design déconstruit.

Caractéristiques

Au menu de ce F.R.E.Q.4D, nous avons donc des haut-parleurs en néodyme de 50 mm (20 – 20 000 Hz) avec une impédance de 32 Ohms et carte son intégrée. Le tout se branche en USB (câble de deux mètres) sur votre PC et ne nécessite aucun logiciel. Si vous souhaitez vous la jouer nomade, Mad Catz vous fournit également un câble de 1 mètre avec prise Jack 3,5 mm, histoire de le brancher sur votre smartphone, votre tablette ou votre PSVita.

_SAM4187

Mais la véritable innovation, c’est le système Vivitouch et sa fonction 4D. En clair, cela signifie que votre casque vibrera pendant les temps forts. Le résultat peut s’avérer extrêmement déplaisant et je ne vous cache pas que ce système a divisé la rédaction.

Utilisation de Vivitouch

Le F.R.E.Q.4D est un casque vibrant. Vibrant selon le volume donc et non selon ce qui se passe à l’écran. Mad Catz a choisi de commencer à faire vibrer son casque dès que les basses arrivent en dessous des 100 Hz lorsqu’il est branché en USB. Inutile de dire qu’en jeu, votre produit n’arrêtera pas de vibrer.

_SAM4192

Prenons un exemple concret. En pleine partie (au hasard, Payday 2), le casque vibrera à chaque coup de feu, à chaque explosion, à chaque cri de PNJ. Cela pourrait renforcer l’immersion sur le papier. Le fait est que le résultat est en deçà de nos attentes. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en réalité, ce système est très désagréable. Chaque vibration viendra titiller vos molaires. De plus, si vous portez des lunettes (ce qui est le cas de votre serviteur), celles-ci vibreront de concert avec le casque de Mad Catz.

Testons cela sur un autre jeu : Eurotruck Simulator 2. Pour ceux qui ne connaissent pas, sachez qu’il s’agit là d’une simulation de poids lourds. Qui dit poids lourds, dit gros moteurs. Ici, le casque dévoile tous ses défauts, les vibrations désagréables étant constantes, le bruit sourd de votre moteur étant continuellement en arrière plan. C’est bien simple, au bout d’une heure de jeu, j’ai été obligé d’arrêter, la nausée commençant doucement à pointer le bout de son nez.

Pour le visionnage de film ou de trailers, les choses s’améliorent mais restent tout de même désagréables. Si les explosions et les bruits sourds continueront de faire vibrer le casque, tout cela sera tout de même moins présent que sur un jeu de voiture ou d’action.

_SAM4176

C’est alors qu’on se demande pourquoi Mad Catz n’a pas développé un logiciel adaptant correctement les vibrations en jeu au lieu de baser cela sur le son. Le résultat est décevant et le Vivitouch s’avère être une fausse bonne idée dit comme ça.

Cependant, il faut noter que cette fonction a un peu généré des sentiments contraires au sein de la rédaction. Il y a les pros et les antis. Certains, comme Kocobe, Henri ou moi, trouvent cela gadget et limite désagréable. D’autres, comme Greg, apprécient mais ne considèrent pas ça comme une fonctionnalité révolutionnaire.

Sachez que vous pourrez toujours désactiver les vibrations à l’aide d’un bouton présent sur les écouteurs.

Son

Pour activer les vibrations, il faut des basses fortes. Et Mad Catz a tout misé sur cet aspect dans son casque. Nous avons le droit à trois profils distincts accessibles via un bouton. Le premier nous donne des grosses basses bien grasses, à la limite de l’inaudible mais faisant la part belle aux vibrations. Le deuxième est un peu plus équilibré, mais exagère toujours un peu sur les basses. Le troisième profil est tout l’inverse, puisque les basses disparaissent complètement pour donner un son fade et peu agréable.

_SAM4175

Le micro, lui, est très plaisant. Cela peu surprendre de ne pas avoir le micro devant la bouche en conversation, celui-ci étant intégré à l’écouteur, mais les interlocuteurs entendent très bien les voix, qui se montrent cristallines et très fidèles, ce qui n’est pas le cas sur tous les casques de la concurrence. Un bon point.

Ergonomie

Le Mad Catz F.R.E.Q.4D est également très agréable à porter. Léger, confortable, il ravira l’utilisateur sur ce point. Néanmoins, malgré une isolation quasi-parfaite qui s’avère être un excellent point pour une utilisation bureau, il n’en va pas de même pour un usage nomade (lorsque vous marchez dans la rue, notamment). De même, vous n’entendrez pas le bruit autour de vous, mais les gens autour de vous entendront tout ce que vous écouterez. Une isolation à sens unique qui n’est pas réellement gênante pour une utilisation domestique, encore une fois.

_SAM4167

Comme d’habitude, Mad Catz a choisi de placer les boutons directement sur les hauts-parleurs. Et comme d’habitude, cela demande un temps d’adaptation. Les habitués trouveront d’un clin d’œil les commandes, les autres devront tâtonner un peu avant de situer la molette de son ou l’égaliseur. Un temps d’adaptation vite maîtrisé, les boutons n’étant pas légion non plus. À noter qu’en mode Jack 3,5 mm, le F.R.E.Q.4D dispose d’une télécommande afin d’éviter de vous tripatouiller les hauts-parleurs.

Verdict

Que dire… Le F.R.E.Q.4D plaira à certains et les autres le détesteront. Ils détesteront ses vibrations intempestives, ses vibrations désagréables et sortiront de leur session de jeu avec un mal de crâne carabiné. Les adeptes apprécieront l’immersion que cela procure. Comme nous vous le disions, nous sommes divisés à la rédac, mais la majorité admet tout de même que ViviTouch est très gadget.Cependant si vous ne voulez pas de cette fonctionnalité, vous pouvez toujours la désactiver. C’est dommage, puisque Mad Catz mise énormément dessus et qu’il y a d’autres casques moins chers et tout aussi bon chez le constructeur et chez la concurrence.

_SAM4183

Notre avis

Peut mieux faire

6 / 10