Test

[Test] Yoshi’s New Island – Il marche sur des œufs [3DS]

Notre avis
7 / 10

Par Corentin le

Voici la troisième aventure de Yoshi et de Bébé Mario. Après le chef d’œuvre sur Super NES et le sympathique, mais oubliable, Yoshi’s Island DS, voilà un nouveau venu sur 3DS cette fois-ci : Yoshi’s New Island.

YNI1

Yoshi’s New Island reprend ainsi le principe de Yoshi’s Island sur Super NES. Vous incarnez Yoshi qui doit emmener Bébé Mario auprès de son frère retenu. Yoshi peut gober ses ennemis et les transformer en œufs qu’il peut ensuite jeter sur ses ennemis. S’il se fait toucher, Bébé Mario s’envole dans une bulle et il faut le récupérer avant qu’un compteur d’étoile qui apparaît ne tombe à zéro. Le cas échéant, le méchant sorcier Kamek kidnappe le plombier en culotte courte et une vie est perdue.

La volonté de Nintendo derrière ce nouvel opus n’est pas très claire. De quoi s’agit-il ? D’une version revisitée de Yoshi’s Island comme l’a été New Super Mario Bros. en son temps ? L’utilisation d’œufs géants qui font gagner des vies en détruisant tout peut nous laisser penser cela, cette feature existant déjà dans New Super Mario Bros. Mais contrairement à ce dernier, les nouveautés ne sont pas assez nombreuses pour qu’on puisse vraiment le qualifier de « New ».

En avalant ces gros maskass métalliques, vous pourrez pondre un œuf géant en métal.
En avalant ces gros maskass métalliques, vous pourrez pondre un œuf géant en métal.

L’immense majorité des features présentes dans le jeu sont les mêmes que dans Yoshi’s Island. Pire, leur ordre d’apparition est sensiblement le même. Les chomps qui tombent du ciel dans les premiers niveaux, les koopas et les plateformes tombantes du monde 2, la jungle poisseuse vers le milieu du jeu, le chomp qui vous poursuit sur une longue ligne droite et qu’il faut semer dans les derniers niveaux… Le problème n’est pas que Yoshi’s New Island utilise les mêmes éléments, c’est qu’il les sert dans les mêmes séquences ! Yoshi’s New Island tombe ainsi directement dans les travers qui ont fini par gangrener les New Super Mario Bros. Monde 1 plaine, Monde 2 désert, Monde 3 glace, etc. La rengaine.

Et puis, ce n’est pas comme si le gameplay était parfait. Le titre a été traité par les petites mains du studio Arzest qui n’ont pas fait beaucoup de vrais jeux avant celui-là et ça se ressent au niveau de la réactivité de Yoshi. Outre son inertie intrinsèque à la série, il est un peu à la ramasse et ne réagit pas exactement au doigt et à l’œil comme sur Super NES. Rien d’injouable, mais un brin ennuyeux. Je pense que la pire latence est cette demi-seconde que met le dinosaure à sortir un œuf et à le lancer. Le changement d’angle de lancement est lent aussi.

Pour le coup, les boss sont très diversifiés et bénéficient d'un bon design.
Pour le coup, les boss sont très diversifiés et bénéficient d’un bon design.

La réalisation qui semble moche à l’arrêt, sur les screenshots, est toutefois bien meilleure qu’il n’y parait. Le jeu est très beau et les musiques, tournant autour d’un seul et même thème entêtant sont très sympathiques. Cependant, même sur la réalisation, il y a de toutes petites choses qui gâchent un peu le tableau et qui montrent le manque d’expérience d’Arzest en la matière. Les animations de Yoshi sont ratées, notamment quand il est à l’arrêt et quand il pond un œuf géant. Aussi, je crois pouvoir dire aujourd’hui, qu’on tient avec Yoshi’s New Island la pire musique de niveau bonus depuis très longtemps.

Encore une fois avec un jeu Nintendo, toutes ces broutilles ne sont rien comparées au plaisir que l’on prend avec le jeu in fine. C’est juste qu’avec Nintendo, on a l’habitude d’un travail extrêmement léché, notamment sur la jouabilité, ainsi que l’ajout de nombreuses nouvelles idées, comme ça a été le cas pour Super Mario 3D World. Et même si les boss ont un très bon design et qu’il y a une ou deux bonnes idées à sauver (notamment l’œuf métal, œuf géant qui vous permet à la fois de tout casser et de vous laisser couler au fond des eaux), le tout est effacé par l’aspect réchauffé du titre.

Voilà un peu le sacerdoce de Nintendo. Il place la barre tellement haute en termes de plateforme que dès qu’il sort un jeu « juste bon » et pas « excellent », on ne voit plus que ses petits défauts. En vrai, Yoshi’s New Island est un jeu très honnête, qui fera repasser de très bons moments aux nostalgiques et fera découvrir la licence aux plus jeunes. Et dans 3 ans, on l’aura oublié. Exactement comme Yoshi’s Island DS.

Yoshi’s New Island, c’est sur 3DS, ça sort le 14 mars. Le prix conseillé est de 40 euros, mais en cherchant un peu sur le net vous le trouverez plutôt autour de 30 euros.

Voici la troisième aventure de Yoshi et de Bébé Mario. Après le chef d’œuvre sur Super NES et le sympathique, mais oubliable, Yoshi’s Island DS, voilà un nouveau venu sur 3DS cette fois-ci : Yoshi’s New Island.

YNI1

Yoshi’s New Island reprend ainsi le principe de Yoshi’s Island sur Super NES. Vous incarnez Yoshi qui doit emmener Bébé Mario auprès de son frère retenu. Yoshi peut gober ses ennemis et les transformer en œufs qu’il peut ensuite jeter sur ses ennemis. S’il se fait toucher, Bébé Mario s’envole dans une bulle et il faut le récupérer avant qu’un compteur d’étoile qui apparaît ne tombe à zéro. Le cas échéant, le méchant sorcier Kamek kidnappe le plombier en culotte courte et une vie est perdue.

La volonté de Nintendo derrière ce nouvel opus n’est pas très claire. De quoi s’agit-il ? D’une version revisitée de Yoshi’s Island comme l’a été New Super Mario Bros. en son temps ? L’utilisation d’œufs géants qui font gagner des vies en détruisant tout peut nous laisser penser cela, cette feature existant déjà dans New Super Mario Bros. Mais contrairement à ce dernier, les nouveautés ne sont pas assez nombreuses pour qu’on puisse vraiment le qualifier de « New ».

En avalant ces gros maskass métalliques, vous pourrez pondre un œuf géant en métal.
En avalant ces gros maskass métalliques, vous pourrez pondre un œuf géant en métal.

L’immense majorité des features présentes dans le jeu sont les mêmes que dans Yoshi’s Island. Pire, leur ordre d’apparition est sensiblement le même. Les chomps qui tombent du ciel dans les premiers niveaux, les koopas et les plateformes tombantes du monde 2, la jungle poisseuse vers le milieu du jeu, le chomp qui vous poursuit sur une longue ligne droite et qu’il faut semer dans les derniers niveaux… Le problème n’est pas que Yoshi’s New Island utilise les mêmes éléments, c’est qu’il les sert dans les mêmes séquences ! Yoshi’s New Island tombe ainsi directement dans les travers qui ont fini par gangrener les New Super Mario Bros. Monde 1 plaine, Monde 2 désert, Monde 3 glace, etc. La rengaine.

Et puis, ce n’est pas comme si le gameplay était parfait. Le titre a été traité par les petites mains du studio Arzest qui n’ont pas fait beaucoup de vrais jeux avant celui-là et ça se ressent au niveau de la réactivité de Yoshi. Outre son inertie intrinsèque à la série, il est un peu à la ramasse et ne réagit pas exactement au doigt et à l’œil comme sur Super NES. Rien d’injouable, mais un brin ennuyeux. Je pense que la pire latence est cette demi-seconde que met le dinosaure à sortir un œuf et à le lancer. Le changement d’angle de lancement est lent aussi.

Pour le coup, les boss sont très diversifiés et bénéficient d'un bon design.
Pour le coup, les boss sont très diversifiés et bénéficient d’un bon design.

La réalisation qui semble moche à l’arrêt, sur les screenshots, est toutefois bien meilleure qu’il n’y parait. Le jeu est très beau et les musiques, tournant autour d’un seul et même thème entêtant sont très sympathiques. Cependant, même sur la réalisation, il y a de toutes petites choses qui gâchent un peu le tableau et qui montrent le manque d’expérience d’Arzest en la matière. Les animations de Yoshi sont ratées, notamment quand il est à l’arrêt et quand il pond un œuf géant. Aussi, je crois pouvoir dire aujourd’hui, qu’on tient avec Yoshi’s New Island la pire musique de niveau bonus depuis très longtemps.

Encore une fois avec un jeu Nintendo, toutes ces broutilles ne sont rien comparées au plaisir que l’on prend avec le jeu in fine. C’est juste qu’avec Nintendo, on a l’habitude d’un travail extrêmement léché, notamment sur la jouabilité, ainsi que l’ajout de nombreuses nouvelles idées, comme ça a été le cas pour Super Mario 3D World. Et même si les boss ont un très bon design et qu’il y a une ou deux bonnes idées à sauver (notamment l’œuf métal, œuf géant qui vous permet à la fois de tout casser et de vous laisser couler au fond des eaux), le tout est effacé par l’aspect réchauffé du titre.

Voilà un peu le sacerdoce de Nintendo. Il place la barre tellement haute en termes de plateforme que dès qu’il sort un jeu « juste bon » et pas « excellent », on ne voit plus que ses petits défauts. En vrai, Yoshi’s New Island est un jeu très honnête, qui fera repasser de très bons moments aux nostalgiques et fera découvrir la licence aux plus jeunes. Et dans 3 ans, on l’aura oublié. Exactement comme Yoshi’s Island DS.

Yoshi’s New Island, c’est sur 3DS, ça sort le 14 mars. Le prix conseillé est de 40 euros, mais en cherchant un peu sur le net vous le trouverez plutôt autour de 30 euros.

Notre avis

Trop prudent

7 / 10