Test

Test flash : Roccat Kone Pure

Notre avis
8 / 10
Tests et Impressions

Par Pierre le

Roccat n’a plus à faire ses preuves dans le domaine du gaming. Le constructeur allemand nous abreuve souvent de nouveaux périphériques PC destinés aux gamer purs et durs. Sa particularité ? Proposer des prix plus abordables que la concurrence pour des produits de qualité. Et la nouvelle Kone Pure ne fait pas exception à la règle.

DSC03045

Design

Le design de la Kone Pure est une réussite. Savant mélange de sobriété et d’efficacité, la souris ne fait pas dans l’ostentatoire. Nous avons là un produit passe-partout avec quelques petites touches qui prouvent que nous sommes bien face à un périphérique gamer. Le matériel tout d’abord. Ici, c’est du plastique mat soft touch qui a été utilisé. Très agréable en main, cette matière à l’immense avantage de ne pas faire transpirer, même après de longues heures de jeux. Ici, notre exemplaire de test est gris et noir, mais si vous souhaitez avoir un mulot encore plus sobre, sachez que celui-ci est également disponible entièrement en noir.

Au niveau du design pur, la nouvelle Kone fait des merveilles. Épousant parfaitement la forme de la main, la souris soutiendra votre poignet sans le fatiguer. Un excellent point. Notons toutefois une taille que certains trouveront trop petite et l’absence de boutons de tranche pour les gauchers.

DSC03387

Dernier petit détail : la présence du tigre de Roccat sur la partie sous votre paume. Discret en jeu, puisque sous la main, ce dessin s’illumine de la couleur de votre choix.

Roccat prouve encore qu’il maîtrise le design de ses produits. Mais la beauté ne fait pas tout. Néanmoins, Roccat n’a pas oublié le côté performance de son produit.

Caractéristiques

La Kone Pure dispose de 9 boutons idéalement placés. Dans un premier temps, notons que Roccat a choisi d’éliminer le bouton devant la molette sur sa nouvelle Kone. Une disparition que personne ne pleurera, ce bouton étant inutile au possible. Au final, nous avons donc 9 boutons pour cette souris, dont deux dédiés au DPI sur l’arrière de la molette et deux sur la tranche gauche. Ces derniers sont d’ailleurs très agréables à utiliser, offrant assez de résistance pour ne pas cliquer dessus par erreur.

DSC03049

Le capteur optique de la Kone Pure pourrait satisfaire pas mal de monde. En effet, il peut passer de 100 à 4000 dpi en très peu de temps et se montre très efficace en jeu. De même, l’ultimate tracking intégré dans le capteur vous permettra de jouer sur n’importe quelle surface sans perte de qualité. Ajoutons également la présence de deux patins très larges sous le mulot, qui offrent une sensation de glisse parfaite, et un fil en nylon tressé, une habitude chez le constructeur.

Dernier point, le poids de la souris. Celle-ci ne pèse que 91 grammes, une aubaine pour les amateurs de souris légères. Mais nous aurions préféré que Roccat intègre un capot avec des poids, afin de laisser le choix à l’utilisateur. Dommage.

Utilisation

Côté utilisation, il n’y a pas grand-chose à redire sur la Kone Pure. La souris est la digne remplaçante de la gamme. Peu ou pas de fatigue dans le poignet après de longues heures d’utilisation, boutons parfaitement calibrés et placés, glisse agréable, maintien parfait de la main, la souris fait des merveilles. On regrette tout de même le placement un peu haut de la molette. Si la tourner n’est pas compliqué en soit, atteindre le bouton central est une autre histoire dans le feu de l’action. Mais là, c’est vraiment pour chipoter.

DSC03050

Soyons honnêtes, après des heures passées sur Payday 2, la souris n’a pas dévoilé de gros défauts. Comme indiqué au-dessus, la plupart des aspects du mulot sont parfaits pour le jeu. Certes, il y a des points améliorables, comme des clics un peu mollassons sur les deux boutons principaux, mais rien de bien grave. Utiliser la Kone Pure est un réel plaisir, tout simplement.

Logiciel

Bien évidemment, la Kone Pure est accompagnée de son logiciel dédié. Celui-ci est très complet et vous permettra de modifier à volonté votre souris. Il y a bien entendu les classiques, comme le nombre de DPI, la vitesse du double clic ou même l’assignation de boutons. À noter que les boutons servant à ajuster le DPI peuvent être modifiés, une bonne chose permettant de rajouter des actions réalisables à la souris en jeu. Le logiciel permet également de changer la couleur de la Led du périphérique. Mentionnons également la présence d’un système de succès lié à votre utilisation de la souris…

Sans titre

Verdict

Roccat livre ici une excellente souris à un prix abordable (60 €). Certes, le mulot n’est pas parfait, mais dans l’ensemble, la Kone Pure est un produit parfaitement maîtrisé de bout en bout. Le constructeur allemand n’a pas fait dans la démesure. La souris est sobre, simple, mais diablement efficace.

Roccat n’a plus à faire ses preuves dans le domaine du gaming. Le constructeur allemand nous abreuve souvent de nouveaux périphériques PC destinés aux gamer purs et durs. Sa particularité ? Proposer des prix plus abordables que la concurrence pour des produits de qualité. Et la nouvelle Kone Pure ne fait pas exception à la règle.

DSC03045

Design

Le design de la Kone Pure est une réussite. Savant mélange de sobriété et d’efficacité, la souris ne fait pas dans l’ostentatoire. Nous avons là un produit passe-partout avec quelques petites touches qui prouvent que nous sommes bien face à un périphérique gamer. Le matériel tout d’abord. Ici, c’est du plastique mat soft touch qui a été utilisé. Très agréable en main, cette matière à l’immense avantage de ne pas faire transpirer, même après de longues heures de jeux. Ici, notre exemplaire de test est gris et noir, mais si vous souhaitez avoir un mulot encore plus sobre, sachez que celui-ci est également disponible entièrement en noir.

Au niveau du design pur, la nouvelle Kone fait des merveilles. Épousant parfaitement la forme de la main, la souris soutiendra votre poignet sans le fatiguer. Un excellent point. Notons toutefois une taille que certains trouveront trop petite et l’absence de boutons de tranche pour les gauchers.

DSC03387

Dernier petit détail : la présence du tigre de Roccat sur la partie sous votre paume. Discret en jeu, puisque sous la main, ce dessin s’illumine de la couleur de votre choix.

Roccat prouve encore qu’il maîtrise le design de ses produits. Mais la beauté ne fait pas tout. Néanmoins, Roccat n’a pas oublié le côté performance de son produit.

Caractéristiques

La Kone Pure dispose de 9 boutons idéalement placés. Dans un premier temps, notons que Roccat a choisi d’éliminer le bouton devant la molette sur sa nouvelle Kone. Une disparition que personne ne pleurera, ce bouton étant inutile au possible. Au final, nous avons donc 9 boutons pour cette souris, dont deux dédiés au DPI sur l’arrière de la molette et deux sur la tranche gauche. Ces derniers sont d’ailleurs très agréables à utiliser, offrant assez de résistance pour ne pas cliquer dessus par erreur.

DSC03049

Le capteur optique de la Kone Pure pourrait satisfaire pas mal de monde. En effet, il peut passer de 100 à 4000 dpi en très peu de temps et se montre très efficace en jeu. De même, l’ultimate tracking intégré dans le capteur vous permettra de jouer sur n’importe quelle surface sans perte de qualité. Ajoutons également la présence de deux patins très larges sous le mulot, qui offrent une sensation de glisse parfaite, et un fil en nylon tressé, une habitude chez le constructeur.

Dernier point, le poids de la souris. Celle-ci ne pèse que 91 grammes, une aubaine pour les amateurs de souris légères. Mais nous aurions préféré que Roccat intègre un capot avec des poids, afin de laisser le choix à l’utilisateur. Dommage.

Utilisation

Côté utilisation, il n’y a pas grand-chose à redire sur la Kone Pure. La souris est la digne remplaçante de la gamme. Peu ou pas de fatigue dans le poignet après de longues heures d’utilisation, boutons parfaitement calibrés et placés, glisse agréable, maintien parfait de la main, la souris fait des merveilles. On regrette tout de même le placement un peu haut de la molette. Si la tourner n’est pas compliqué en soit, atteindre le bouton central est une autre histoire dans le feu de l’action. Mais là, c’est vraiment pour chipoter.

DSC03050

Soyons honnêtes, après des heures passées sur Payday 2, la souris n’a pas dévoilé de gros défauts. Comme indiqué au-dessus, la plupart des aspects du mulot sont parfaits pour le jeu. Certes, il y a des points améliorables, comme des clics un peu mollassons sur les deux boutons principaux, mais rien de bien grave. Utiliser la Kone Pure est un réel plaisir, tout simplement.

Logiciel

Bien évidemment, la Kone Pure est accompagnée de son logiciel dédié. Celui-ci est très complet et vous permettra de modifier à volonté votre souris. Il y a bien entendu les classiques, comme le nombre de DPI, la vitesse du double clic ou même l’assignation de boutons. À noter que les boutons servant à ajuster le DPI peuvent être modifiés, une bonne chose permettant de rajouter des actions réalisables à la souris en jeu. Le logiciel permet également de changer la couleur de la Led du périphérique. Mentionnons également la présence d’un système de succès lié à votre utilisation de la souris…

Sans titre

Verdict

Roccat livre ici une excellente souris à un prix abordable (60 €). Certes, le mulot n’est pas parfait, mais dans l’ensemble, la Kone Pure est un produit parfaitement maîtrisé de bout en bout. Le constructeur allemand n’a pas fait dans la démesure. La souris est sobre, simple, mais diablement efficace.

Notre avis

Maitrisée

8 / 10