Test

Test Pixel 6 et 6 Pro : les smartphones de l’année ?

Android

Par Anh Phan le

Après une annonce pleine de promesses, voici notre test des nouveaux Google Pixel 6 Pro et Pixel 6. Les smartphones étendards de la firme américaine peuvent-ils rivaliser avec Samsung, Apple ou Oppo ?

Google Pixel 6
© JournalduGeek

On ne va pas vous surprendre si on vous dit que les Pixel 4 et Pixel 5 n’avaient pas spécialement marqué les esprits. C’était de très bons smartphones mais ils étaient classiques dans leur exécution, si bien qu’ils disparaissaient facilement face à une concurrence toujours plus féroce. 

Fin 2021, Google a changé de stratégies pour nous proposer non seulement un design différenciant mais un excellent processeur maison (Google Tensor), un bloc photo avec un capteur de 50 Mégapixels et de nouvelles fonctions logicielles que la concurrence ne propose pas encore. Bref, nous avons fait un test des Pixel 6 et 6 Pro, voici nos impressions.

Si le Pixel 6 Pro se positionne sur le  marché des smartphones très haut de gamme, le Pixel 6 vise les smartphones premium avec un prix plus contenu. Comme ce fut déjà le cas avec les précédents Pixel, les Pixel 6 représentent la vision de Google sur ce que doit être un smartphone en 2021 et… 2022.

Caractéristiques des Pixel 6

Avant de rentrer dans le vif de notre test des Pixel 6 et Pixel 6 Pro, voici d’abord les caractéristiques techniques de chacun. Google a fait un réel effort pour améliorer la fiche technique de ses smartphones pour les positionner en force face à la concurrence venue d’Apple, Oppo ou Samsung.

 Google Pixel 6Google Pixel 6 Pro
Écran- Ecran OLED de 6,4"
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- Densité de 411ppp
- Gorilla Glass Victus
- Certification HDR
- Smooth Display 90Hz
- Mode Always-On avec En Bref et En Ecoute
- Format 20:9
- Ecran OLED incurvé de 6,7"
- Définition QHD+ (1440x3120)
- Densité de 512ppp
- Gorilla Glass Victus
- Certification HDR
- Smooth Display 120Hz
- Technologie LPTO
- Mode Always-On avec En Bref et En Ecoute
- Format 19,5:9
SoC et GPU- Google Tensor (80% plus rapide que le Pixel 5)
- Titan M2 Security Module
- AR Core
- Google Tensor (80% plus rapide que le Pixel 5)
- Titan M2 Security Module
- AR Core
Mémoire- 8Go de RAM LPDDR5
- 128Go stockage en UFS 3.1
- Pas d'extension mémoire
- 12Go de RAM LPDDR5
- 128Go stockage en UFS 3.1
- Pas d'extension mémoire
Coloris- Noir Carbone
- Gris Océan
- Dos en verre Gorilla Glass 6
- Contour en aluminium recyclé
- IP68
- Revêtement anti-traces
- Noir Carbone
- Dos en verre Gorilla Glass 6
- Contour en aluminium recyclé
- IP68
- Revêtement anti-traces
Appareil Photo- Double appareil photo au dos :
- Appareil principal : 50 Mégapixels, 82°, F1.85, Octa PD, OIS
- Autofocus Laser LDAF
- Appareil ultra grand-angle : 12 Mégapixels, 114°, F2.2, Correction de l'objectif
- Capteur spectral et de scintillement

- Real Tone
- Live HDR+
- Top Shot
- Vision de Nuit
- Motion Mode
- Gomme Magique

- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p jusqu'à 120fps
- Enregistrement de vidéos Ultra HD 2160p à 60fps
- Mode Ralenti en 720p à 240fps
- Mode Cinema Pan
- Zoom Audio

- Appareil frontal grand angle
- 8 Mégapixels
- 84°, F2.0
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
- Triple appareil photo au dos :
- Appareil principal : 50 Mégapixels, 82°, F1.85, Octa PD, OIS
- Autofocus Laser LDAF
- Appareil ultra grand-angle : 12 Mégapixels, 114°, F2.2, Correction de l'objectif
- Zoom périscopique : 48 Mégapixels, Zoom optique 4x, 23,5°, F3.5
- Capteur spectral et de scintillement

- Real Tone
- Live HDR+
- Top Shot
- Vision de Nuit
- Motion Mode
- Gomme Magique
- Zoom HiRes 20x

- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p jusqu'à 120fps
- Enregistrement de vidéos Ultra HD 2160p à 60fps
- Mode Ralenti en 720p à 240fps
- Mode Cinema Pan
- Zoom Audio

- Appareil frontal grand angle
- 11,1 Mégapixels
- 94°, F2.2
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
Audio- Haut-parleurs stéréo
- 3 micros
- Suppression du bruit
- Dolby Atmos
- Haut-parleurs stéréo
- 3 micros
- Suppression du bruit
- Dolby Atmos
Batterie- Batterie de 4610mAh
- Recharge rapide 30W (50% en 30 minutes)
- Recharge sans-fil rapide jusqu'à 21W
- Recharge sans-fil inversée
- Batterie de 5000 mAh
- Recharge rapide 30W (50% en 30 minutes)
- Recharge sans-fil rapide jusqu'à 23W
- Recharge sans-fil inversée
Connectivités- Bluetooth 5.2
- WiFi 6E
- 5G
- 1x nano-SIM + 1x eSIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB Type-C 3.1
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
- Bluetooth 5.2
- WiFi 6E
- 5G
- 1x nano-SIM + 1x eSIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB Type-C 3.1
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
- Puce UWB
Logiciel- Android 12
- Pixel Launcher
- Android 12
- Pixel Launcher
Taille et Poids- 158,6 x 74,8 x 8,9 mm
- 207g
- 163,9 x 75,9 x 8,9 mm
- 210g
Prix de lancement- 649 euros
- 899 euros
Date de Disponibilité- 27 octobre 2021- 27 octobre 2021

C’est dans une boîte blanche qu’on accueille les Google Pixel 6. Rien de bien surprenant puisque la boîte propose une taille similaire à ce que propose Apple et Samsung depuis ces dernières années. On retrouve le smartphone ainsi qu’un câble USB-C. Si le chargeur n’est pas présent, on retrouve quand même des écouteurs filaires.

Prix et disponibilité

Les Pixel 6 et 6 Pro sont disponibles à l’achat depuis le mois d’octobre 2021. Les prix respectivement sont de 649 euros pour le Pixel 6 et 899 euros pour le Pixel 6 Pro. On notera que la version Pixel 6 classique profite déjà de 50 euros de réduction chez la plupart des revendeurs. Cela devrait encore contribuer davantage au succès de ce smartphone.

Design

Présenté officiellement lors d’un événement en ligne, on connaissait déjà presque tout par le biais de rumeurs. S’ils ont été présentés en différents coloris, seule la version noire du Pixel 6 Pro sera disponible pour l’instant. Le Google Pixel 6 est, quant à lui disponible en version noire et en version gris océan.

Google Pixel 6

Lorsqu’on découvre les Pixel 6 Pro et Pixel 6 pour la première fois, on ne peut qu’être surpris par son design résolument différent, surtout au niveau du dos avec un bloc photo. Ce dernier est tout en longueur et prend l’intégralité de la largeur des smartphones. On ne sait pas s’il y a une raison à ce choix ou non, mais d’un point de vue visuel, on reconnait les Pixel 6 au premier coup d’oeil. Si on préfère le verre dépoli, les Pixel 6 proposent un dos en verre de type brillant qui, à notre grande surprise, est plutôt résistant aux traces de doigts.

Du côté de la face avant, c’est assez classique puisqu’on retrouve des écrans avec un poinçon en haut au centre et un capteur d’empreintes de type optique sous l’écran. Rien de révolutionnaire en soi, c’est archi-classique. Sur le Pixel 6, les bords ne sont pas spécialement fins mais ils ont l’avantage d’être de la même épaisseur tout autour de l’écran : c’est bête mais c’est un des rares à proposer cela. Sous l’écran, on retrouve un capteur d’empreintes de type optique qui n’est forcément pas aussi rapide que le capteur physique au dos du Pixel 5 mais suffisamment pour ne pas perturber l’utilisateur au quotidien.

Google Pixel 6 Pro

Dans tous les cas, on ne pourra pas reprocher à Google d’avoir pris des risques. Les Pixel 6 ne ressemblent en rien à leurs prédécesseurs et à ses rivaux. Avec un poids et une taille d’écran quasi-similaires, ils sont certifiés IP68 et la prise en main est identique, que cela soit sur le Pixel 6 Pro ou le Pixel 6. On apprécie que Google ait respecté nos poches de pantalons en restant aux alentours de 210g pour le poids. On vous rappelle que l’iPhone 13 Pro Max, c’est 240g.

Google Pixel 6 Pro

Au final, la finition est excellente et rivalise avec n’importe quel smartphone haut de gamme chez les concurrents. Dans notre test du Pixel 6 et 6 Pro, n aurait peut-être aimé un dos avec une finition matte et non brillante mais Google a su garder un rendu discret sans donner dans le côté miroir comme certains concurrents.

Pour finir, on retrouve les boutons de volumes et le bouton de mise sous tension et/ou de veille sur la tranche droite, ce qui libère la tranche gauche. En revanche, comme chaque année, on aurait aimé avoir le bouton de veille en bas et non en haut des boutons de volumes, comme les autres smartphones du marché.

Affichage et Audio

On se souvient encore des Pixel 4 avec ses bords d’écran qui défiaient toutes les lois du design. Heureusement, Google avait rectifié le tir sur le Pixel 5. Cette année, on retrouve des écrans avec un poinçon, non pas en haut à gauche mais au centre, comme chez Samsung. On notera que sur le Pixel 6 Pro, l’écran est en plus incurvé, ce qui permet d’avoir des bords relativement fins et ce qui n’est pas le cas du Pixel 6.

Google Pixel 6

Dans tous les cas, les Pixel 6 Pro et Pixel 6 proposent une dalle OLED. Sans surprise, elles sont très bien équilibrées. On récupère donc une excellente colorimétrie avec un excellent contraste et des noirs profonds. Android 12 propose à nouveau trois modes de couleurs : naturelles, rehaussées et adaptatives.

Par défaut, c’est sur le mode adaptatif et donc avec des contrastes plus prononcés. Maintenant, si on souhaite avoir une colorimétrie plus plate, on devra basculer sur le mode naturel. Dans notre test des Pixel 6, la luminosité est suffisante et on n’a pas eu de soucis particulier lors d’un usage en pleine journée, même ensoleillée. 

Google Pixel 6 Pro

Le Google Pixel 6 retrouve le taux de rafraichissement de 90Hz de ses prédécesseurs et qu’on apprécie très fortement en raison du confort que cela procure au quotidien. Pas de révolution du quotidien non plus dans l’absolu mais le gain de confort est toujours appréciable. En revanche, on n’a pas retrouvé la technologie Ambiant EQ des Pixel 4, similaire à True Tone chez Apple qui permet d’adapter la température de l’écran pour se caler à l’environnement.

Lors du test du Pixel 6 Pro, on a relevé un taux de rafraichissement de 120H et la technologie LPTO qui permet d’adapter la fréquence de l’écran en fonction des usages. Pour rappel, le Pixel 6 Pro peut descendre le taux de rafraîchissement à 10Hz pour économiser de la batterie.

Enfin, on retrouve des haut-parleurs stéréos qui sont bons dans l’ensemble. Ce ne sont pas les références sur le marché mais on n’aura aucun mal à profiter de contenus internet sans passer par la case casque ou écouteurs. Comme d’habitude, pour des contenus plus longs, on privilégiera forcément un casque audio ou au moins, les écouteurs d’origine.

Bien plus qu’Android 12

Les nouveaux Pixel 6 tournent sous Android 12 : on ne va pas revenir dessus puisque ce n’est pas une vraie nouveauté en soi. C’est juste que le lancement des Pixel 6 a lieu en même temps la version finale d’Android 12. Toujours est-il que Google en a profité pour y ajouter un bon nombre de fonctions des plus utiles et qui placent les Pixel 6 au dessus de la mêlée Android.

On commence par le design Material qui est omni-présent sur les Pixel 6 et qu’on reconnaît du premier coup d’oeil, surtout par rapport aux rivaux avec leur surcouche (et souvent un design des plus classiques). L’une des choses qu’on a apprécié et qui ne se voit pas forcément au début, ce sont les thèmes de couleurs qui s’adaptent aux fonds d’écran. C’est subtil mais vraiment appréciable et plus immersif.

Google Pixel 6

On retrouve la recherche sur tout le smartphone à partir d’un simple geste depuis le haut de l’écran. La recherche pourra se faire sur les applications, les gens enregistrés, les raccourcis, les actions, les réglages, les astuces, etc. Ce n’est peut-être pas grand chose mais les Pixel 6 apportent un capteur d’empreintes sous l’écran, ce n’est pas le plus rapide mais ça fait le job.

L’Assistant Google est toujours plus puissant et précis, on peut vraiment l’utiliser pour dicter son texte et c’est une fonction appréciable. On a pu le tester qu’en anglais et on attend impatiemment la version française. En revanche, le génialissime dictaphone de Google est maintenant disponible en allemand, français et japonais. Aussi, tout ce que vous enregistrez pourra être retranscrit en texte. Inutile de vous dire que pour nous autres les journalistes, lors des interviews, c’est devenu un outil quasi indispensable. 

Google Pixel 6 Pro

En tâche de fond, dans des applications de messageries comme Android Messages, WhatsApp, Signal, Twitter ou Instagram, il est possible d’utiliser la fonction Live Translate qui traduit instantanément. Pratique. Les langues pour l’instant supportées sont l’anglais, le français, l’allemand, l’italien et le japonais (en beta). Ce n’est pas nouveau mais la fonction Live Translate est aussi disponible depuis l’application photo via Google Lens.

A côté des nouvelles fonctions photos qu’on décriera un peu plus bas, Google propose un dashboard pour gérer votre vie privée dans la mesure où l’utilisateur aura une vision complète des accès et autres autorisations : localisation, appareil photo ou micros. On notera une partie liée à la sécurité personnelle qui permet de définir les numéros d’urgence et les raccourcis au cas où. 

Performances et Autonomie

Côté performances, les nouveaux Pixel 6 embarquent pour la première fois un SoC entièrement conçu et développé par Google. Exit donc les SoC de Qualcomm. Voici donc le Google Tensor qui équipe les nouveaux smartphones Google. Dixit ce dernier, c’est 80% de performances de plus en CPU et 370% de plus en GPU par rapport au Pixel 5 qui était équipé d’un Qualcomm Snapdragon 765G. Avant de parler des benchmarks même, on va juste parler de l’expérience utilisateur.

Que cela soit sur le Pixel 6 avec un écran 90Hz ou sur le Pixel 6 Pro avec un écran 120Hz, l’expérience utilisateur est parfaitement fluide. Hormis quelques applications qui utiliseront le Google Tensor à fond, 99% des usages quotidiens sont parfaitement couverts tant au niveau de la fluidité que de la réactivité.

Au global dans notre test des Pixel 6, on n’a donc pas noté de problème particulier à l’usage, on a utilisé les Pixel 6 avec un nombre conséquents d’applications et on n’a pas senti de gêne ou de ralentissement. Le smartphone ne chauffe pas en temps normal (sauf pour les applications gourmandes comme les jeux).

Google Pixel 6

Concernant les benchmarks, on a eu quelques plantages puisque le SoC est tout nouveau. Il est fort probable que les applications de benchmarks ne soient pas encore optimisées pour le Google Tensor. Toujours est-il que des résultats qu’on a obtenu dans notre test, et si on se fie uniquement aux chiffres, le Google Tensor se situe au niveau d’un Qualcomm Snapdragon 888. C’est très bien et cela explique pourquoi Google communique sur une telle différence de puissance entre le Pixel 5 et les Pixel 6. 

Pour le coup, les Pixel 6 s’en sortent très bien sur l’autonomie. Alors que le Pixel 6 propose une batterie de 4 610 mAh et le Pixel 6 Pro une batterie de 5 000 mAh, on atteint sans difficulté une journée entière et complète. En faisant attention, on peut tenir facilement deux jours. A titre d’exemple, la journée où on a fait tous les benchmarks, on en a aussi profité pour tester les jeux avec la manette Nacon MG-R en Bluetooth, on a terminé notre journée avec plus de 50% de batterie encore et plus de 7h de temps d’écran sur le Pixel 6 Pro. Avec un écran 90Hz, le Pixel 6 se permet même d’être légèrement meilleur pour le coup.

La réalité pour ces Pixel 6, c’est que Google a réussi à faire en sorte qu’en veille, ses smartphones ne consomment rien (ou presque) et c’est vraiment impressionnant : avec un temps d’écran similaire à ses concurrents, on a l’impression que l’autonomie est bien plus importante.

Enfin, les Google Pixel 6 proposent aussi de la recharge sans-fil (21W pour le Pixel 6 et 23W pour le Pixel 6 Pro) et de la recharge inversée pour vos écouteurs par exemple. A noter enfin un mode d’économie d’énergie extrême si on a besoin des fonctions essentielles et qu’on ne peut pas recharger tout de suite.

Photo et Vidéo

Les années précédentes, on avait beaucoup critiqué Google et son ancien capteur de 12 Mégapixels. Ne nous faites pas dire ce qu’on n’a pas dit : même avec un vieux capteur, les Pixel 5 étaient une référence en photo. Même si l’ultra grand-angle du Pixel 5 restait en retrait, on ne pouvait qu’admirer les résultats de son module photo principal et sa technologie Super Res Zoom qui permettait simuler aisément un zoom optique 2x. Dans la pratique, si ça ne rivalise pas avec un vrai zoom x2 optique, les résultats étaient convaincants. 

Google Pixel 6

Cette année, Google était attendu au tournant et on espérait un vrai changement. Pour le coup, Google n’a pas déçu. Les Pixel 6 partagent le même appareil photo principal et le même module ultra grand-angle. Le Pixel 6 Pro propose en  revanche un zoom périscopique, ce que nombre d’usagers demandent depuis quelques temps.

Ainsi, pour l’appareil photo principal, on souhaite la bienvenue à un nouveau capteur de 50 Mégapixels. Selon Google, ce capteur principal est plus grand et peut capturer 150% de lumière en plus par rapport au capteur du Pixel 5, ce qui laisse imaginer les résultats en faible luminosité. On retrouve ensuite un capteur de 12 Mégapixels sur l’ultra grand-angle et sur le zoom périscopique du Pixel 6 Pro, un capteur de 48 Mégapixels avec un zoom optique de 4x.

Google Pixel 6 Pro

A côté de ces caractéristiques techniques, on n’oublie pas que la force de Google, c’était aussi ses algorithmes de traitements qui permettent d’avoir des résultats impressionnants. Mais cette année, en plus des traitements assistés par ordinateurs, Google a apporté des fonctions qui vont simplifier la vie des utilisateurs et qui, très honnêtement, nous ont bluffé. 

Dans ce text du Pixel 6, on commence par la Gomme Magique, un nouvel outil présent dans Google Photos qui permet d’effacer les éléments indésirables. Tout dépendra donc de ce qu’il y a à effacer mais ça reste super impressionnant, surtout si l’utilisateur ne se limite qu’aux photos souvenirs et aux réseaux sociaux pour les partage. Mais mieux que des mots, des exemples (avant/après) : 

On a ensuite le mode Mouvement qui intègre le Panoramique avec mouvement et la Pose Longue. Ainsi, on pourra y ajouter des effets de vitesse sur le premier alors que pour le second, les poses longues seront plus simple. On regrette juste de ne pas avoir plus de réglages pour la pose longue. Encore des exemples : 

Côté visages, l’intelligence artificielle permet maintenant d’avoir des visages nettes et ce, même s’il y a un flou de bougé. Tout dépendra du flou de bougé mais pour les légers flous, ça permet de rattraper l’irrattrapable. Autre nouveauté et pas des moindres : la technologie Real Tone qui permet de reconnaître tous types de peaux et donc d’avoir des couleurs plus naturels. D’ailleurs, Google n’hésite pas à positionner les Pixel 6 comme les smartphones les plus inclusifs sur le marché. 

Sans surprise, les Pixel 6 et Pixel 6 Pro délivrent des photos de haute volée. Les couleurs sont toujours un peu plus froides que celles produites par un iPhone et moins saturées que celles que proposent Samsung ou n’importe quel constructeur chinois. C’est une question de goût mais cela va ravir ceux qui recherchent à faire des photos les plus fidèles possibles. Ce qui nous a le plus impressionné, c’est que malgré le nouveau capteur, Google ne faillit pas à sa réputation et nul doute que les Google va réussir à peaufiner tout cela avec le temps. 

L’appareil photo principal de Google est tellement fiable qu’il est difficile de prendre les deux smartphones de Google en défaut. L’exposition et la balance des blancs sont maitrisées, tout comme les couleurs. On peut vraiment dégainer un des deux Pixel 6 et leur faire confiance à 100%. L’année dernière, on avait trouvé que l’ultra grand-angle du Pixel 5 était en retrait. Du coup, cette année, en réduisant la focale de l’ultra grand-angle des Pixel 6, Google a dû pouvoir améliorer la qualité de l’objectif, ce qui permet d’avoir bien plus de détails sur les photos. 

Sur le Pixel 6 Pro, on trouve en plus un zoom périscopique qui permet d’avoir un zoom optique 4x et surtout, cela permet d’étendre la technologie Super Res Zoom à 20x. On peut vous le dire, c’est impressionnant. En 4x, c’est déjà impressionnant parce que cela permet au bloc photo d’être super polyvalent mais avec la technologie Super Res Zoom, c’est tout juste bluffant vu la qualité des clichés. On vous laisse juger. 

Google Pixel 6

A côté, on retrouve la vision de nuit qui peut s’activer automatiquement en fonction de la lumière. Au fil des années, Google a quelque peu modifié ses algorithmes pour des résultats plus proche de la réalité mais on trouve encore des photos un peu trop froide à notre goût. On notera en plus une différence d’exposition et de balance des blancs quand les Pixel 6 utilise la technologie Super Res Zoom (x2 ou x5+).

Google continue à peaufiner son mode Portrait qui devient de plus en plus efficace. On retrouve aussi le Suivi AF, toujours aussi pratique pour suivre un sujet, la fonction Top Shot qui détecte les mouvements et se permet de prendre une rafale afin de permettre à l’utilisateur la meilleure photo après coup. 

Voici quelques exemples de photos du Google Pixel 6  Pro dans le cadre de notre test : 

Et là des exemples de photos du Google Pixel 6 :

Et enfin, toute la plage focale du Pixel 6 Pro (0,7x, 1x, 4x et 20x) :

Et là pour insister sur la différence entre le 1x et Super Res Zoom 20x :

Du côté de la vidéo, Google commence à comprendre l’importance de la vidéo et depuis le Pixel 5, la vidéo s’aligne sur la concurrence. Pas d’effets d’annonce avec les Pixel 6 puisqu’on retrouve de l’enregistrement jusqu’en 4K à 60fps et il faudra passer par des logiciels de tierce partie pour des options que les vidéastes adoreront.

Bien évidemment, on est en 2021 et les Pixel 6 proposent des vidéos en Live HDR+ mais pas que : Google introduit aussi la technologie Speech Enhancement qui, à l’aide de l’intelligence artificielle, va reconnaître les sons ambiants pour se concentrer essentiellement sur la voix de l’utilisateur ou de la personne filmée. 

Enfin la caméra selfie puisque Google a choisi d’équiper les Pixel 6 avec des ultra grand-angles et on ne peut qu’apprécier ce choix puisque cela permet de prendre des selfies de groupes plus facilement. Google a, de plus, ouvert ses API, ce qui permet à des applications tierces d’en profiter aussi, c’est le cas de Snapchat par exemple. A noter enfin la possibilité de filmer en 4K.

Où les acheter ?

Ci-dessous, vous pouvez trouver le meilleur prix pour les Pixel 6 et 6 Pro. Les principaux marchands proposent le smartphone de Google au prix officiel. La firme de Mountain View est globalement assez avare en réductions : il ne faudra donc pas compter sur une baisse de prix régulière.

Galerie Photo du Pixel 6 Pro

Galerie Photo du Pixel 6

Notre avis

Les Pixel 6 sont les smartphones de cette fin d’année... voire même de l’année tout court.

Google nous montre sa maitrise dans l’univers des smartphones et plus particulièrement des photophones. Que cela soit sur le Pixel 6 ou le Pixel 6 Pro, les photos sont impressionnantes avec un juste milieu sur le rendu. La firme a particulièrement travaillé son ultra grand-angle pour qu’il soit plus cohérent avec ce que propose les autres appareils photo du smartphone.

Mais ce serait trop simple de résumer les Pixel 6 à ses appareils photo parce que les Pixels 6 sont bien plus que cela. Avec une autonomie et des performances haut de gamme, ces appareils apportent une partie logicielle complète et maîtrisée par rapport à tous les concurrents. Du coup, ils sont bien plus polyvalents et ce, sans devoir passer par des applications tierces souvent limitées (ou payantes). Si le Pixel 5 brillait par sa simplicité en s’alignant sur la concurrence, les Pixel 6 montrent la voie à tous les constructeurs Android. Impressionnant.

Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro sont relativement similaires dans la réalité. A l’heure du choix, tout dépendra de l’importance que vous apporterez au zoom périscopique du Pixel 6 Pro qui est certes impressionnant, mais pas indispensable.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Un écran équilibré
  • Le 90Hz sur le Pixel 6 et le 120Hz sur le Pixel 6 Pro
  • Des performances à la hauteur de la concurrence
  • Une autonomie impressionnante en veille
  • Ce bloc photo, encore. Qualité, Fonctions et Polyvalence !
  • L'expérience Android la plus complète
  • La caméra avant convaincante
  • Peut-être le design qui ne plaira pas à tout le monde ?
  • Un lecteur d'empreintes parfois capricieux
  • On aurait peut-être aimé un Pixel 6 plus petit ?
  • On aimait bien la reconnaissance faciale 3D des Pixel 4
  • Pas de chargeur secteur et pas de recharge super rapide
  • Oui, ce n'est que du chipotage pour donner une liste équivalente

10 Commentaires

  1. Goyer

    26 octobre 2021 at 6:34

    De mon côté, Google c’est fini, et c’est pas faute d’en avoir été un fervent défenseur…j’avais déjà eu des problèmes avec le pixel 1 mais voici ma terrible expérience avec le Pixel 3 et le SAV de Google.
    Mise a jour Android 12 sortie le 19, je valide et l’installe le 20. Il reste allumé jusqu’au 22 au soir, moment où il s’éteint (plus de batterie) et le 23 au matin : il ne charge plus, du tout, tout reste à 0%.

    Réponse de Google après des heures de manips : “votre téléphone est hors garantie (de 3 mois), envoyez le en réparation”, devis : 370 euros. Merci, salut. Adieu Google.

  2. viking

    26 octobre 2021 at 11:17

    Bah je vois pas le problème tu n’est plus sous garantie ce n’est pas de la faute de google.
    tu parles du pixel 3 mec,on en est au pixel 6 ! et encore il était encore garantie jusqu il y a encore 3 mois !
    Trouve-moi une marque qui répare gratuitement un objet hors garantie…
    n importe quoi.
    Moi j’ai le pixel trois XL qui fonctionne encore à merveille même au niveau de la batterie.
    j’ai jamais eu de téléphone aussi costaud et aussi fiable .
    Je ne l’ai jamais formater pourtant.
    c est 1 horloge.
    Je vais même le garder jusqu’à la fin et ensuite j’ achèterai le pixel 6 en promo
    Je avais déjà eu le pixel trois XL en promotion chez Sosh à 450 € au lieu de 900 euros.
    Franchement je peux encore le vendre 180 € si je veux.
    merci google.

    ps: Pourtant j’ai des téléphones depuis le début des téléphones ! et mon premier smartphone a été le samsung star je sais plus quoi ( il tournais sons windows et avait tv er gps ce que apple ne faisait pas )

  3. Stéphane

    26 octobre 2021 at 11:17

    Hello, n’avez vous eu aucun problème de chauffe ? Chez d’autres testeurs FR ou US il chauffe pas mal apparemment, sans pour autant jouer à des jeux comme genshin impact..

    Pour vous aucun soucis à ce niveau là ? La chauffe est assez rédhibitoire, ca me fait sentir que le smartphone galère ou est de mauvaise qualité, sans compter que c’est très désagréable.

    et j’imagine pas en été :O

    Merci par avance de votre retour.

  4. Zalmano

    26 octobre 2021 at 14:54

    Mdr Goyer le rageux qui copié colle son com sur les tests des Pixels !

    Chialer parce que ton tel n’est pas pris en garantie alors qu’il n’est plus garantie… C’est bidon.

    370€ pour juste changer la batterie ? Ça m’étonnerait… il y a des boutiques de réparation le font facile et pas chère.

  5. MintberryCrunch

    26 octobre 2021 at 21:03

    Le passage laconique sur la chauffe du portable me parait suspect de légèreté vu l’importance du handicap… Je lis ailleurs qu’il chauffe pas mal et c’est pour moi un dealbreaker, je chercher à remplacer mon Nexus 6p, c’est pas pour retrouver une plancha dans les mains…

  6. Chris

    31 octobre 2021 at 3:50

    Ce téléphone présente beaucoup trop de bruit en faible luminosité… J’en ai acheté un cet après midi, je le renvoie dès demain.

  7. Bakar

    31 octobre 2021 at 15:50

    MintberryCrunch : j’ai eu le 6P aussi, je suis passé ensuite au Pixel 2 XL qui était juste très bon en comparaison. Je suis passé au Pixel 3 XL, très bon aussi, mais la caméra frontale grand angle n’est pris en charge par aucun logiciel autre que l’appareil photo Google… Vraiment dommage. Ensuite je suis passé au Pixel 4 XL et là…. J’en suis encore plus satisfait. J’ai désactivé pas mal de chose qui ne me servent pas, du coup j’ai une bien meilleure autonomie que le Pixel 3 XL, et une très bon appareil photo. Il est un point moins bon sur le son (à cause du haut-parleur sur la tranche basse).

    J’attends encore de voir plus de choses sur le Pixel 6 Pro, car Google le compare un peu trop au Pixel 5, qui a un processeur moins puissant que le Pixel 4.
    Donc je vais prendre mon temps pour le Pixel 6 Pro.
    S’il n’y pas assez de différences entre le Pixel 4 XL et le 6Pro je passerai mon tour et verrait pour le prochain.
    Car ce qui me dérange avec le 6 Pro c’est son écran incurvé façon Samsung. Je trouve ça pas génial, plus de risque en cas de chute. D’ailleurs je préfère les écran des iPhones, plat, c’est bien meilleure pour les protections d’écran…

    Goyer :
    Je comprends ta déception que cela ne soit pas pris en charge. Mais en même temps il c’est un smartphone sortie en 2018, plus produit. Et ne pas prendre en charge 3 mois après la garantie, oui c’est regrettable mais en même temps, certains font pareil à seulement quelques jours/semaines après la garantie…
    Ton problème peut être simplement lié à la batterie. Je te souhaite que ce soit seulement ça. Si c’est une panne plus sérieuse, ce n’est pas Android 12 le problème, mais seulement un mauvais concours de circonstances…

  8. Oniryu

    31 octobre 2021 at 15:57

    J’ai un pixel 6, j’ai zéro chauffe. Il est efficient. J’attends les maj sur gcam car il y a des fonctionnalités encore bêta et même pour une bêta c’est du lourd. Google a fait un taff

  9. Pp

    31 mars 2022 at 18:51

    Revoyez votre article svp.
    Je ai un pixel6 depuis 10 jours. Impossible de se connecter au réseau mobile, de passer un appel, recevoir un SMS ou recevoir des datas, avec Free Mobile du moins.
    Le SAV de Google m informe que je dois attendre la mise à jour du mois de juin 2022 pour me servir de ce téléphone comme un téléphone.
    A part ça, c est vrai qu’il était prometteur, démarre vite, semble tenir la batterie (hors réseau) et tout et tout, mais il est complètement inutile pour sa fonction principale.

  10. munti

    5 avril 2022 at 10:55

    j’ai acheté le P6 pro sur Google store France, et l’ai renvoyé sans problème en Pologne au bout de quelques jours, remboursé immédiatement. Merci Google pour cette excellente garantie.
    Je l’ai renvoyé parce que pour protéger son écran incurvé sur les bords, il faut une vraie coque solide qui en double le poids. Donc un peu moins d’un demi-kilo dans la poche, ça fait lourd. Et avec cette coque, il n’y avait plus de reconnaissance digitale et un guidage par les doigts difficile.
    Pas pu connecter la 5G sur Free à 50 m de l’antenne, mais je crois que c’est pareil à Paris sur tous les téléphones.
    Enfin, les 128Go de mémoire n’ont pas suffi, immédiatement remplis par le transfert des fichiers de mon téléphone actuel. Et le Google store ne propose toujours pas les 256Go de mémoire. Un slot additionnel pour de la mémoire, et un troisième pour ma carte SIM secondaire auraient été bien mieux, la e-SIM étant casse-pied pour voyager si on achète des SIM locales.
    Finalement, Google aurait pu faire un Pro tellement plus efficace au lieu de soigner l’esthétique qui n’est pas ce qu’on attend d’un Pro. J’attends qu’ils améliorent le produit pour l’acheter à nouveau, mais il ne pourront le faire sur l’écran à bords ronds. Et là, moi qui le laisse tomber souvent, j’ai un vrai problème de coque de protection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *