Test

[Test] Faut-il racheter GTA V sur next-gen ?

Par Henri le

Sorti en septembre 2013, GTA V a laissé de très bons souvenirs aux millions de joueurs s’y étant essayés sur last-gen. Mais y-a-t-il assez pour justifier ce nouvel achat ?

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1416318688-267

Avec GTA V, Rockstar a une nouvelle fois réussi à se hisser au sommet de l’industrie, en proposant un open-world gigantesque et grouillant d’activités en tous genres. L’occasion de découvrir Michael, Franklin et Trevor, un trio attachant, cristallisant parfaitement les multiples ambitions de la série. Un épisode que nous avons aimé, et dont on vous a parlé dans notre test-fleuve en trois parties : La claque graphique, le gameplay et l’atmosphère (suivi de notre verdict).

Et alors que Rockstar continue de faire languir les joueurs PC, les possesseurs de consoles next-gen peuvent désormais s’adonner au titre dans une version remaniée pour PS4 et Xbox One. Conscient de revendre un titre sorti il y a un an, le studio a néanmoins annoncé l’ajout de nombreuses nouveautés, censées relancer l’intérêt des fans l’ayant déjà fini. Alors qu’en est-il vraiment ?

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1410525028-005

Un des principaux intérêts de la démarche consiste évidemment à profiter de la puissance des nouvelles machines pour sublimer l’expérience du jeu. GTA V jouit effectivement de textures remaniées, qui permettent de profiter de certains détails agréables, comme un meilleur rendu des impacts sur le mobilier urbain, des cinématiques plus fines (notamment les visages) ou quelques effets de particules bien pensés. Nous n’avons néanmoins pas remarqué une vraie augmentation du trafic ou du nombre de passants.

On apprécie également la réduction de l’aliasing, parfois assez prononcé sur last-gen, bien qu’il reste visible par moment. Même constat au niveau du clipping, qui a véritablement été réduit (à part pour les animaux qui mettent un peu de temps à apparaitre). On profite donc de paysages à perte de vue, mais on déplore tout de même que le framerate soit bloqué à 30 images/secondes. Au final, ce GTA V tient tête à la majorité des titres next-gen, et nous fait surtout réaliser la prouesse du jeu initial.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1415118562-026

La seconde innovation de cette version réside dans l’implémentation d’un mode FPS, dévoilé à grand renfort de trailer. Si l’idée peut d’abord paraitre saugrenue, force est de constater qu’elle s’insère parfaitement dans le gameplay de la série. Car Rockstar n’a pas fait les choses à moitié, en intégrant de nombreuses animations qui permettent de renforcer le réalisme de ce mode. On profite de la ville comme dans les yeux d’un badaud, ce qui ajoute au gigantisme de la métropole (et de ses fonds marins !).

Le mode à la première personne s’adapte bien à la conduite de véhicule, notamment les motos, avec lesquelles on prend un malin plaisir à zigzaguer, mais libère son véritable potentiel dans les gunfight. Considérés par certains comme le talon d’Achille de la série, les affrontements prennent une autre dimension de cette manière. Les amateurs de headshots pourront s’en donner à cœur joie, en pressant simplement le joystick droit, afin de regarder dans la mire de la palanquée d’arme à votre disposition. Sachez également que cette vue est entièrement paramétrable. Un très bon point, notamment pour les joueurs qui ne veulent l’utiliser que dans les véhicules ou les fusillades. Assurément le point fort de cette version.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1416318688-303

Le Online s’épaissit également puisqu’il est désormais possible de s’y adonner à trente. Le matchmaking est mieux pensé, puisqu’on peut s’inscrire sur une activité et continuer à jouer jusqu’à ce qu’elle commence. La création de personnages est plus poussée, et dispose d’un panel de statistiques remaniées, qui renforce l’aspect légèrement MMO initié par les versions PS3/Xbox 360. Les primes à placer sur les joueurs adverses, et la formation de « crews » empêchent que les sessions se transforment en guerre mondiale, ce qui permet d’évoluer à son rythme. Vous pourrez évidemment profiter des millions de « jobs déjà créés par la communauté, ce qui vous laisse quelques bonnes soirées devant vous. Même si on attend toujours les fameux braquages promis par Rockstar, ce mode online devrait plaire à ceux qui avaient été séduits la première fois.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1415808697-098

Verdict :

Cette version next-gen de GTA V, légèrement plus aboutie graphiquement, fait l’effort de proposer quelques nouveautés bienvenues. On pense notamment à un mode FPS bien pensé, qui permet d’aborder les gunfights de manière plus tactique. Mais il s’adresse avant tout aux fans inconditionnels de la série, qui malgré avoir complété la campagne, veulent profiter d’un jeu en ligne véritablement étoffé. Quant à ceux qui n’y ont pas touché… Courrez, volez, surfez, mais faites quelque chose.

Sorti en septembre 2013, GTA V a laissé de très bons souvenirs aux millions de joueurs s’y étant essayés sur last-gen. Mais y-a-t-il assez pour justifier ce nouvel achat ?

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1416318688-267

Avec GTA V, Rockstar a une nouvelle fois réussi à se hisser au sommet de l’industrie, en proposant un open-world gigantesque et grouillant d’activités en tous genres. L’occasion de découvrir Michael, Franklin et Trevor, un trio attachant, cristallisant parfaitement les multiples ambitions de la série. Un épisode que nous avons aimé, et dont on vous a parlé dans notre test-fleuve en trois parties : La claque graphique, le gameplay et l’atmosphère (suivi de notre verdict).

Et alors que Rockstar continue de faire languir les joueurs PC, les possesseurs de consoles next-gen peuvent désormais s’adonner au titre dans une version remaniée pour PS4 et Xbox One. Conscient de revendre un titre sorti il y a un an, le studio a néanmoins annoncé l’ajout de nombreuses nouveautés, censées relancer l’intérêt des fans l’ayant déjà fini. Alors qu’en est-il vraiment ?

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1410525028-005

Un des principaux intérêts de la démarche consiste évidemment à profiter de la puissance des nouvelles machines pour sublimer l’expérience du jeu. GTA V jouit effectivement de textures remaniées, qui permettent de profiter de certains détails agréables, comme un meilleur rendu des impacts sur le mobilier urbain, des cinématiques plus fines (notamment les visages) ou quelques effets de particules bien pensés. Nous n’avons néanmoins pas remarqué une vraie augmentation du trafic ou du nombre de passants.

On apprécie également la réduction de l’aliasing, parfois assez prononcé sur last-gen, bien qu’il reste visible par moment. Même constat au niveau du clipping, qui a véritablement été réduit (à part pour les animaux qui mettent un peu de temps à apparaitre). On profite donc de paysages à perte de vue, mais on déplore tout de même que le framerate soit bloqué à 30 images/secondes. Au final, ce GTA V tient tête à la majorité des titres next-gen, et nous fait surtout réaliser la prouesse du jeu initial.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1415118562-026

La seconde innovation de cette version réside dans l’implémentation d’un mode FPS, dévoilé à grand renfort de trailer. Si l’idée peut d’abord paraitre saugrenue, force est de constater qu’elle s’insère parfaitement dans le gameplay de la série. Car Rockstar n’a pas fait les choses à moitié, en intégrant de nombreuses animations qui permettent de renforcer le réalisme de ce mode. On profite de la ville comme dans les yeux d’un badaud, ce qui ajoute au gigantisme de la métropole (et de ses fonds marins !).

Le mode à la première personne s’adapte bien à la conduite de véhicule, notamment les motos, avec lesquelles on prend un malin plaisir à zigzaguer, mais libère son véritable potentiel dans les gunfight. Considérés par certains comme le talon d’Achille de la série, les affrontements prennent une autre dimension de cette manière. Les amateurs de headshots pourront s’en donner à cœur joie, en pressant simplement le joystick droit, afin de regarder dans la mire de la palanquée d’arme à votre disposition. Sachez également que cette vue est entièrement paramétrable. Un très bon point, notamment pour les joueurs qui ne veulent l’utiliser que dans les véhicules ou les fusillades. Assurément le point fort de cette version.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1416318688-303

Le Online s’épaissit également puisqu’il est désormais possible de s’y adonner à trente. Le matchmaking est mieux pensé, puisqu’on peut s’inscrire sur une activité et continuer à jouer jusqu’à ce qu’elle commence. La création de personnages est plus poussée, et dispose d’un panel de statistiques remaniées, qui renforce l’aspect légèrement MMO initié par les versions PS3/Xbox 360. Les primes à placer sur les joueurs adverses, et la formation de « crews » empêchent que les sessions se transforment en guerre mondiale, ce qui permet d’évoluer à son rythme. Vous pourrez évidemment profiter des millions de « jobs déjà créés par la communauté, ce qui vous laisse quelques bonnes soirées devant vous. Même si on attend toujours les fameux braquages promis par Rockstar, ce mode online devrait plaire à ceux qui avaient été séduits la première fois.

grand-theft-auto-v-playstation-4-ps4-1415808697-098

Verdict :

Cette version next-gen de GTA V, légèrement plus aboutie graphiquement, fait l’effort de proposer quelques nouveautés bienvenues. On pense notamment à un mode FPS bien pensé, qui permet d’aborder les gunfights de manière plus tactique. Mais il s’adresse avant tout aux fans inconditionnels de la série, qui malgré avoir complété la campagne, veulent profiter d’un jeu en ligne véritablement étoffé. Quant à ceux qui n’y ont pas touché… Courrez, volez, surfez, mais faites quelque chose.