Test

Test : HTC One

Android

Par Anh Phan le

Conclusion

Le HTC One représente tout ce qu’on peut aimer dans un smartphone avec un écran superbe, une finition au dessus de tous ses concurrents ou encore une expérience utilisateur fluide. Il y a bien quelques couacs au niveau de Sense 5.0 mais rien de bloquant. Par contre, alors que ça devait être une force, la photo reste un vrai point faible pour le HTC One, la technologie UltraPixel, idéale en théorie, ne nous a malheureusement pas convaincu sur le terrain parce qu’on est devenu plus exigent en photo. C’est d’ailleurs ce dernier point qui le place un poil derrière le Sony Xperia Z.

De plus, comme l’année dernière, HTC se permet de sortir son smartphone porte-drapeau pratiquement au même moment que le Samsung Galaxy S4 et quant on connait le succès de la gamme Galaxy S de Samsung, j’ai juste un peu peur pour le succès commercial du HTC One. Mais soyons francs, HTC a vraiment un coup à jouer avec son One !

La Galerie Photo

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6
Alors que Sony avait profité du CES 2013 pour annoncer son Xperia Z (voir notre test ICI), c’est une petite semaine avant le MWC 2013 que HTC a annoncé son nouveau smartphone porte-drapeau de la marque avec le One. Après les One X, One X+ ou encore One S, la marque taïwanaise a choisi la simplicité.

Suivant la tendance actuelle dans le monde Android, le HTC One vous propose un écran Full HD et comme c’est devenu une habitude depuis un certain temps, une finition exemplaire à l’image d’Apple et tranchant avec le monde plastique de son concurrent coréen Samsung. À côté des caractéristiques techniques de haute volée, HTC en a profité pour annoncer quelques ajouts logiciels non négligeables comme HTC Feed, HTC Zoe et surtout la technologie UltraPixel pour la photo.

htc-one-live-01

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le HTC One se veut être haut de gamme et vous propose à peu de chose près ce qu’il y a de mieux sur le marché :

– Android 4.1.2 Jelly Bean avec une mise à jour prévue assez rapidement vers Android 4.2 Jelly Bean
– Surcouche Sense 5.0
– Ecran Super LCD 3
– Ecran Gorilla Glass 2 de 4,7″
– Résolution Full HD de 1920×1080 (468ppp)
– Processeur Qualcomm Snapdragon S600 quad-core à 1,7Ghz
– Adreno 320
– 32Go/64Go de mémoire interne
– Pas de port mémoire MicroSD
– 2Go de RAM
– APN avec un capteur UltraPixel de 4 Mégapixels
– Objectif grand angle de 28mm avec une ouverture à f/2
– Enregistrement de vidéos en Full HD et en HDR
– Caméra visio avec un capteur de 2,1 Mégapixels et un objectif qui ouvre aussi à f/2
– 3G/3G+, H+, 4G LTE
– WiFi a/ac/b/g/n
– Bluetooth 4.0, NFC, A-GPS, Miracast (WiFi Direct)
– Port MicroUSB compatible MHL
– Batterie de 2300 mAh
– Taille de 137,4×68,2×9,3mm
– Poids de 143g.

htc-one-live-19

Au niveau du packaging, il est assez classique et reprend en fait les packagings qu’on connaissait chez la marque excepté qu’on est passé d’une boîte style Apple iPhone pour une une boîte carrée et plate. Rien de transcendant, mais ça change un peu.

htc-one-live-20

A côté, on retrouve les éternels câble micro-USB, chargeur USB, écouteurs/kits mains-libres, sans oublier les notices d’utilisation pour une première prise en main.

Pour les prix, il sera disponible durant la seconde quinzaine d’avril au prix de 649€ hors abonnement.

[nextpage title=”Photo et Autonomie”]

Les APNs

Lors de l’annonce du HTC One, la marque taïwanaise a mis en avant plusieurs technologies en avant dont deux au niveau de la photo puisque ce domaine est un peu devenu un des critères essentiels lors du choix d’un smartphone. On commence par la technologie UltraPixel. Sous ce terme marketing se cache une nouvelle approche de la photo sur smartphone. On vous l’expliquait en détail ICI.

htc-one-live-11

En gros, au lieu de suivre les concurrents dans la course aux Mégapixels malgré une taille de capteur qui n’évolue pas, HTC a choisi le parti de garder toujours la même taille de capteur, mais avec des pixels jusqu’à 4 fois plus grand que ses concurrents. Résultat des courses, le HTC One ne vous propose “qu’un” capteur de 4 Mégapixels contre 8 pour l’iPhone 5 ou encore 13 pour le très récent Sony Xperia Z. Dans la théorie, ces pixels plus gros captent plus de lumière, ce qui devrait permettre au HTC One d’être plus performant que ses concurrents dans des conditions de faible luminosité.

Ce n’est pas tout puisque ça permet au HTC One de traiter moins de pixels. Du coup, les photos sont plus légères et le traitement est plus rapide pour tout ce qui est post-traitement comme dans Instagram, Snapseed ou autres. Dans la pratique, HTC est dans le vrai puisque son smartphone est effectivement très rapide à dégainer, mais aussi très efficace dans des conditions de faible luminosité. Mais…

2013-03-19 22.54.02

… Voilà. C’est là que le bât blesse. Malgré la rapidité et les performances en basse lumière, les photos ne sont pas géniales… Alors oui, si on regarde le résultat sur l’écran de son smartphone ou de son laptop, c’est plutôt joli, mais en zoomant juste un peu, on réalise que les photos sont beaucoup trop lissées dans les conditions de faible de luminosité et manque cruellement de détails. Je ne sais pas si HTC va pouvoir régler le problème avec une mise à jour logicielle, mais toujours est-il que pour l’instant, je suis loin d’être convaincu. Avec en plus 4 Mégapixels “seulement”, on ne peut pas non plus rogner tant que ça. ATTENTION, si vous me suivez un peu depuis le temps que je fais de la photo, je ne suis pas pour la course aux Mégapixels, mais il y a quand même un minimum et 4 Mégapixels n’est pas ce minimum ou alors, on change le rendu. C’est d’autant plus regrettable que malgré une balance des blancs un peu hasardeuse par moment, les couleurs sont plutôt fidèles.

2013-03-21 12.56.56

Maintenant, il faut relativiser aussi. Si vous ne rognez jamais vos photos et si c’est pour faire des photos dites “snapshot” pour Facebook, Twitter et/ou Instragram, le HTC One devrait largement vous suffire, encore plus si vous n’imprimez jamais vos photos. Franchement, j’aime bien ce que j’ai pris avec le smartphone taïwanais, mais j’aurais aimé en faire plus !

2013-03-20 23.52.56

Du côté de la vidéo, rien à redire puisque c’est la même conclusion qu’avec le Lumia 920 de Nokia. Le HTC s’en sort super bien, et ce, quelles que soient les conditions de lumières. Évidemment, le capteur n’est pas forcément meilleur en vidéo qu’en photo, mais avec des images en mouvements, le lissage se voit moins. On finit avec la nouvelle technologie HTC Zoe qui vous permet de prendre une vidéo une seconde avant le déclenchement et une autre de 3s après. Vous aurez ainsi le choix de la meilleure prise de vue.

Voici quelques exemples de photos :

Pour ce qui est de l’application photo, elle est classique de chez classique. Comme pour les HTC One X et HTC One X+, pas de switch entre la vidéo et la photo, vous avez un bouton pour la photo et un autre pour la vidéo. L’application est très réactive et l’AF aussi. Même si vous avez activé le déblocage de votre smartphone avec un schéma ou un code, vous pourrez toujours faire glisser l’application de l’APN vers le centre de l’écran et lancer l’APN sans avoir à saisir votre code. On regrettera juste qu’il faille débloquer le smartphone pour voir les photos/vidéos fraichement prises. Le HDR fonctionne très bien et ce, que cela en mode photo ou en mode vidéo. On retrouve bien évidemment les fonctions de partage, mais aussi quelques fonctions basiques d’édition. Parce que c’est encore Android 4.1.2, pas de mode PhotoSphere.

L’Autonomie

Comme on pouvait s’y attendre, le processeur Qualcomm Snapdragon 600 est le digne successeur des Snapdragon S4 Pro. Avec une batterie de 2300mAh, son écran Super LCD 3 de 4,7″ et la résolution native de 1920×1080, j’avais un peu peur pour l’autonomie générale du HTC One. Mais comme pour le Sony Xperia Z, le HTC One s’en est sorti avec les honneurs.

htc-one-soft-live-29

Comme c’est la mode maintenant, chaque constructeur vous propose un mode “Economie d’énergie” qui permet de couper certaines fonctions afin d’optimiser la batterie dans ses derniers 30%. On notera que le mode de HTC n’est pas aussi complet que le mode Stamina du Sony Xperia Z. Sans activer ce mode, j’ai tenu une bonne journée et ce n’est pas n’importe laquelle puisque c’était ma journée de test avec une bonne trentaine de photos avec envoie sur les réseaux sociaux, tous les benchmarks, pas moins de 2h de Spotify (en mode hors-ligne), de la consultation internet 3G/3G+ et des démos à d’autres personnes qui découvraient le smartphone pour la première fois.

htc-one-soft-live-28

Très franchement, je suis assez impressionné et dans les jours qui ont suivi quand j’ai commencé à plus l’utiliser “normalement”, j’ai pu tiré sur une deuxième journée d’autonomie avant que le HTC One ne rejoigne son câble de recharge. Comme d’habitude, tout va dépendre de votre utilisation de l’écran. Pour finir, la batterie est quant à elle inamovible et je n’ai pas trouvé de moyen facile pour ouvrir le smartphone sans l’endommager. Je vais laisser ça à des pros.

[nextpage title=”Conclusion et Galerie”]

Conclusion

Le HTC One représente tout ce qu’on peut aimer dans un smartphone avec un écran superbe, une finition au dessus de tous ses concurrents ou encore une expérience utilisateur fluide. Il y a bien quelques couacs au niveau de Sense 5.0 mais rien de bloquant. Par contre, alors que ça devait être une force, la photo reste un vrai point faible pour le HTC One, la technologie UltraPixel, idéale en théorie, ne nous a malheureusement pas convaincu sur le terrain parce qu’on est devenu plus exigent en photo. C’est d’ailleurs ce dernier point qui le place un poil derrière le Sony Xperia Z.

De plus, comme l’année dernière, HTC se permet de sortir son smartphone porte-drapeau pratiquement au même moment que le Samsung Galaxy S4 et quant on connait le succès de la gamme Galaxy S de Samsung, j’ai juste un peu peur pour le succès commercial du HTC One. Mais soyons francs, HTC a vraiment un coup à jouer avec son One !

La Galerie Photo

[nextpage title=”Design”]

Le Design

Alors que les smartphones Android nous avaient habitués à du plastique, surtout à cause des Samsung Galaxy S en fait, il est vrai que la donne avait un peu changé avec le Google Nexus 4 ou le Sony Xperia Z avec leur dos en verre.

Quand vous découvrez le HTC One pour la première fois, la première chose qui sort de votre bouche est “Wouahhh”. La finition exemplaire est juste sublime. Ce que HTC a réalisé est exemplaire. Pour être même honnête, je trouve la finition du HTC supérieure à l’iPhone 5 d’Apple. Je l’ai montré à la gent féminine et le smartphone a été approuvé. Je pensais que la finition alu donnait un côté trop “techno” au smartphone, mais non, bien au contraire.

htc-one-live-04

Alors que la tendance est au design tout plat et très anguleux, HTC a réussi à combiner les deux. On a bien une façade anguleuse et des tranches bien dessinées, mais le dos est arrondi malgré l’aluminium. Les deux bandes blanches qui délimitent le dos au niveau des haut-parleurs de la façade rappellent justement la façade alors qu’elles ne sont pas là que pour le plaisir des yeux puisque les antennes se trouvent à ce niveau. Les seuls reprochez concernent le fait que l’aluminium marque pas mal, on peut bien sûr nettoyer, mais vous le verrez dans la vidéo de test, ça tâche facilement.

htc-one-live-09

La prise en main est excellente alors que c’est quand même un écran de 4,7″, on reprochera cependant la position inatteignable du bouton de veille. J’aurais préféré une position sur le côté comme c’est le cas sur tous les smartphones avec un écran supérieur à 4,3″. C’est le cas aussi avec le bouton sensitif Home qui est sur la droite du logo. HTC aurait dû utiliser son logo comme bouton Home et permettre d’avoir le bouton multitâches comme sur les HTC One X/X+. On finit sur son poids de 143g qui le place dans la moyenne des smartphones de 5″. En main, on ne ressent pas le surpoids qu’on a pu ressentir avec le Nokia Lumia 920.

htc-one-live-03

Du côté de la description physique, on retrouve en haut et en bas de l’écran les deux haut-parleurs, avec le haut-parleur du haut, on retrouve la caméra visio avec un capteur de 2,1 Mégapixels et les capteurs de proximité et de luminosité. La LED de notification RGB, toujours aussi pratique, est quant à elle localisée dans le haut-parleur, ce qui le rend très discret. En bas de l’écran se trouvent les deux boutons sensitifs (Retour et Home) autour du logo HTC (sensitif lui aussi, mais non actif).

htc-one-live-06

Sur la tranche gauche se trouve le port Micro-SIM. Sur la tranche droite, vous trouverez, les deux boutons de volume. Sur la tranche haute, vous trouverez la prise jack ainsi que le bouton de mise sous tension et/ou de veille (qui n’est vraiment pas pratique). Et enfin , la tranche du bas qui vous propose l’emplacement du second micro et la prise Micro-USB compatible MHL.

htc-one-live-13

On finit sur le dos aluminium où on retrouve l’APN principal avec son capteur UltraPixel de 4 Mégapixels, son flash LED, le logo HTC en plein milieu et le logo Beats Audio en bas.

[nextpage title=”Écran et Son”]

L’écran

2013 est synonyme de Full HD pour les smartphones haut de gamme du côté d’Android. C’est donc normal maintenant de retrouver cette résolution sur le HTC One. Alors que la majorité des constructeurs associe la résolution de 1920×1080 à une taille d’écran de 5″, la marque taïwanaise a choisi une diagonale de 4,7″. Résultat des courses, le HTC One vous propose une meilleure densité, soit 468dpi contre 443dpi pour le Sony Xperia Z ou le Samsung Galaxy S4.

htc-one-live-21

Très honnêtement, à moins d’y aller au microscope, vous ne verrez pas de différence à l’oeil nu. De mon expérience perso, je ne vois même pas la différence entre le Full HD sur un Sony Xperia Z et le HD “seulement” du Samsung Galaxy Note 2 qui est un écran de 5,5″. On a atteint une telle finesse d’écran sur nos smartphones haut de gamme que les pixels ont disparu de notre quotidien et ce, que cela soit au niveau des icônes ou des textes. Comme je l’avais dit lors du test du Sony Xperia Z, vous aurez peut-être des “impressions” mais au final, c’est plus pour chipoter qu’autre chose.

htc-one-live-01

Les écrans Super LCD 2 des HTC One X et HTC One X+ étaient pour moi les meilleurs écrans de smartphones à l’époque du HD. HTC réitère avec le Super LCD3, les couleurs sont d’une fidélité redoutable. Même si on n’atteint pas les contrastes d’un écran Super AMOLED, les noirs sont profonds et les angles de visions propres quelque soit votre position. En plein soleil, il n’y a eu aucun, mais vraiment aucun souci. Je vous avouerai que j’avais quelques doutes parce que l’écran du HTC One n’est pas celui qui propose le plus de luminosité. En fait, les seuls moments où j’avais du mal venaient du fait que je portais des lunettes de soleil 🙂

Le Son

Du côté du son, j’attendais de vraiment le tester puisque le HTC One reprend un peu ce que proposait le BlackBerry Playbook, à savoir des haut-parleurs en façade et non sur la tranche ou dans le dos. Eh bien ce n’est que du bonheur quelque part. Alors oui, ça ne rivalisera pas avec une enceinte externe ou vos écouteurs, mais par rapport à la concurrence, les haut-parleurs en façade vous livre un son meilleur, plus claire et plus puissant.

htc-one-live-02

La technologie et/ou l’appellation ne sont pas étrangères à ce meilleur rendu sonore puisque HTC a décidé de baptiser sa technologie BoomSound. Pour vous en donner une idée, il suffit de regarder une vidéo sans écouteurs dans un parc et… on entend bien le son, on n’a pas de rapprocher le smartphone à son visage !

htc-one-live-10

Et enfin, pour ce qui est de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, le réducteur de bruit du HTC One fonctionne plutôt bien, on est dans le standard, mais on est loin de la voix HD sur le BlackBerry Z par exemple.

[nextpage title=”Utilisation, Performances & Test Vidéo”]

En Utilisation, Android et Performances

Avant d’attaquer la surcouche Sense 5.0, on commence par les performances du HTC One. Avec 2Go de RAM et le nouveau processeur Snapdragon 600 de Qualcomm cadencé à 1,7GHz, ne vous attendez pas à voir beaucoup de choses ramer… Que cela soit au niveau des applications ou du multitâche, le HTC One n’a pas sourcillé une seule fois, c’est rapide. Comme on pouvait s’en douter avec les benchmarks, le HTC One se place dans le haut du panier alors que tout tourne en Full HD ! De même pour le côté multimédia, que cela soit les vidéos Full HD en mirroring, les jeux ou les applications gourmandes, le HTC One tient parfaitement la charge.

htc-one-soft-live-26

Il fut un temps, j’étais défenseur de la surcouche HTC Sense, mais depuis le HTC One X, ça a un peu changé. En effet, alors qu’Android Stock était devenu la référence en terme d’ergonomie, HTC Sense était de trop. Il y en avait trop, des widgets et des effets dans tous les sens, si bien qu’il y avait souvent des ralentissements dans une utilisation quotidienne, ce qui rendait l’expérience utilisateur un peu pénible alors qu’on avait quand même une bête de course dans la main.

htc-one-soft-live-05

Heureusement, avec Sense 5.0, HTC a revu sa copie et on se retrouve enfin avec une surcouche plus légère et du coup, plus fluide, alors qu’on est toujours en Android 4.1.2. Bien évidemment, on retrouve certains éléments qu’on connait bien comme les icônes et certains choix ergonomiques un peu aberrants (comme l’affichage de seulement 12 applications simultanées dans le menu Application ou encore le fait qu’il faille passer par le menu raccourci pour ajouter une application à une page d’accueil) mais l’utilisation au quotidien est plus agréable. En place et lieu de la multitude de widgets liés à nos différents réseaux sociaux, HTC a profité de cette nouvelle version de Sense pour nous présenter HTC BlinkFeed, une sorte de page d’accueil supplémentaire qui intègre un outil de curation regroupant vos réseaux sociaux, mais aussi différentes sources d’informations.

htc-one-soft-live-01

C’est peut-être qu’une impression, mais HTC BlinkFeed me fait penser à une sorte de mélange entre Windows Phone 8 et un outil comme Flipboard ou Google Flux. Dans une utilisation quotidienne, c’est plutôt pratique même si je trouve ça un peu lourd à la longue d’avoir des informations à tout bout de champ. À noter que HTC BlinkFeed se base sur un outil qu’on connait très bien au JDG, il s’agit de News Republic en marque blanche. C’est juste dommage qu’on ne puisse pas y ajouter les flux qu’on souhaite, on a juste le choix entre une sélection prédéfinie par HTC.

Test Vidéo