Test

Test : Huawei Ascend P7

Autonomie, Benchmarks

Notre avis
7 / 10
Android

Par Pierre le

Design

Côté design, nous avons là un smartphone excellemment bien fini. Fin (6,5 mm), léger (124 grammes), beau, l’Ascend P7 montre que Huawei cherche à offrir à ses clients un design premium. À l’arrière, nous avons donc une coque en verre du plus bel effet. Une coque adoptant un système breveté qui comprend sept couches, afin de garantir une meilleure résistance aux chocs. Le haut parleur du smartphone se fait lui une place discrète à l’arrière tout comme l’APN qui se loge en haut à gauche.

DSC04364

Le smartphone est cerclé par une bande en aluminium qui renforce son aspect premium. Les boutons Home et de son sont directement inclus dans cette tranche en aluminium, tout comme les emplacements pour la carte SIM et SD. Notons également un bord arrondi en bas du smartphone, la signature de Huawei sur la série Ascend, et la prise Jack 3,5 mm au sommet.

La façade du smartphone fait, elle, dans le grand classique. Pas de boutons physiques ni sensitifs, ce qui rime avec un peu de perte de place en bas de l’écran. Ici, il faudra vous servir des boutons logiciels inclus dans Android. Il y a des inconvénients et des avantages. Néanmoins, il faut reconnaître que ce choix contribue au design pur du smartphone qui ne s’embarrasse pas de fioritures.

DSC04362

Pour la faire courte, le Huawei Ascend P7 adopte un design très réussi. À mi-chemin entre l’iPhone 4 et le Xperia Z, le smartphone est une preuve que Huawei sait y faire au niveau du design. Le smartphone est agréable à prendre en main et sa légèreté ainsi que sa finesse vous surprendront. Un téléphone qui ne réinvente pas la roue mais qui ne vous décevra pas de ce côté.

Ecran et son

Concernant l’écran, Huawei a également amélioré son P6 et nous livre ici un écran full HD en 1080p. Une logique qui correspond à la tendance actuelle qui veut que les smartphones haut de gamme adoptent cette définition. Si la qualité est au rendez-vous, nous sommes tout de même loin des performances et de la beauté d’un Meizu MX3, d’un Galaxy S5 ou d’un G2. Néanmoins, il remplit son office et se montre impressionnant en termes de luminosité et de respect des couleurs.

Screenshot_2014-05-20-15-36-25

Adoptant un écran IPS LCD, l’Ascend P7 se montre particulièrement agréable à l’oeil. La luminosité y est parfaite même si elle n’est pas forcément maîtrisée, nous y reviendrons. En plein soleil, la lecture de l’écran ne pose aucun problème. Même chose pour le respect des couleurs, Huawei ayant réalisé du très beau boulot. C’est particulièrement flagrant sur les photos où les couleurs sont extrêmement fidèles au matériau d’origine. Bref, un écran très bien fait qui souffre tout de même de méchantes lacunes.

La luminosité automatique, par exemple, n’est pas exempte de défaut. Censée s’ajuster à la lumière ambiante, elle perd parfois la boule. Certes, cela ne nous est arrivé que trois ou quatre fois pendant nos deux semaines de test, mais tout de même. Si vous vous situez dans un environnement sombre, l’écran aura du mal à s’ajuster automatiquement. Mais ces problèmes ne durent jamais plus de quelques secondes et le smartphone retrouve une luminosité adaptée au bout de ce laps de temps.

_SAM4411

De même, en luminosité manuelle, nous nous rendons compte que la batterie ne tient pas la route. La batterie est l’un des gros points faibles du smartphone, nous y reviendrons. Néanmoins, si vous souhaitez profiter de la luminosité au maximum, il ne faudra pas avoir peur de vider sa batterie en une journée.

Concernant le son, l’Ascend P7 se débrouille bien sans toutefois surpasser les ténors du marché. Comme sur ses précédents modèles, Huawei a choisi de placer son enceinte sur la façade arrière. Celle-ci se présente sous la forme d’une petite ligne en bas à gauche de la façade arrière et ne vient en aucun cas casser le design pur du smartphone. Mais placer le haut-parleur à cet endroit présente des avantages et, bien entendu, des inconvénients.

Ainsi, lorsque vous jouerez sur votre P7, la paume de votre main ne viendra pas appuyer sur le haut-parleur et bloquer le son. Il est vrai que beaucoup de constructeurs choisissent de placer l’enceinte sur une tranche. Il faut donc saluer ce choix qui ravira les amateurs de jeux mobiles. De même, nous notons une très bonne qualité sonore au haut parleur, les basses étant bien présentes et le son n’étant pas saturé. Si vous voulez écouter au casque, il faudra cependant oublier les écouteurs de Huawei (très désagréables et peu performants) pour vous rabattre sur un casque tiers qui vous donnera un son plus que correct.

DSC04365

Le choix de placer l’enceinte à l’arrière pose tout de même quelques soucis. Ainsi, si vous posez votre smartphone sur le dos, les sonneries ainsi que les notifications seront étouffées. Certes, vous les entendrez tout de même, mais il faudra être plus attentif aux sons émis par le smartphone. Autre souci, le son des notifications. Ces dernières bénéficient en effet d’un son moins fort que la sonnerie ou les sons des autres logiciels, même réglé au maximum. De plus, l’offre des sons n’aide pas, puisque Huawei a fait le choix de nous fournir que des notifications discrètes et peu pêchues pour nous signaler l’arrivée d’un SMS ou d’une notification. Mais c’est pour chipoter.

Sommaire du Test :

Continuez la lecture du Test
3 Design, Écran et son
Sommaire
  1. Introduction, Caractéristiques
  2. Autonomie, Benchmarks
  3. Design, Écran et son
  4. Utilisation, Android 4.4, Emotion UI, Jeux et Performances
  5. Photo, selfies, groufies©
  6. Conclusion et Galerie Photos