Test

Test : Huawei Ascend P7

Design, Écran et son

Notre avis
7 / 10
Android

Par Pierre le

Utilisation, Android 4.4, Emotion UI 2.3

En ce qui concerne l’utilisation au quotidien, Huawei nous a toujours proposé une expérience originale qui ne perd pas les utilisateurs habitués à Android stock. Le P7 tourne bien sous Kit Kat, mais la surcouche Emotion UI modifie grandement l’expérience et rend l’OS méconnaissable.

Screenshot_2014-05-20-15-34-38

Si vous avez déjà testé un Huawei, vous savez donc que le constructeur a toujours fait le choix de balancer le menu d’application aux oubliettes. Ici, éliminer une application de votre bureau reviendra à la supprimer définitivement. Un choix qui déboussolera les habitués d’Android et qui va donner des cauchemars aux maniaques du rangement qui veulent un écran d’accueil épuré. Une optique qui rappelle quelque peu iOS. Bien entendu, le smartphone vous donnera la possibilité de faire des dossiers afin de ranger un peu tout ça.

Pour le reste, Huawei propose une interface très propre et très user friendly. Nous avons bien entendu la barre de notifications personnalisable, qui vous permet de placer moult raccourcis pour les atteindre rapidement. De même, le P7 dispose d’applications Huawei plus ou moins utiles selon vos besoin. Notons par exemple le logiciel de sauvegarde, qui vous permet de sauver votre profil Huawei si vous changez de smartphone. L’intérêt ? Vous permettre de retrouver vos applications, vos thèmes, et même votre écran d’accueil rangé selon vos goûts si vous changez de terminal. De même, notons la présence d’applications comme le gestionnaire de smartphone pour nettoyer bien proprement votre mémoire, un gestionnaire de fichiers, un centre de mise à jour dédié à Huawei, une application lampe torche, un switch vers une interface plus simple, etc. Du grand classique. Les réelles applications originales sont liées aux deux APN du smartphone, mais nous y reviendrons plus tard.

Screenshot_2014-05-20-15-36-09

Notons également que Huawei nous gâte en matière de personnalisation. Le smartphone dispose d’une dizaine de thèmes préinstallés qui changeront votre fond d’écran, vos sons, vos icônes et votre écran d’accueil. Une dizaine de thèmes sur lesquels viennent s’ajouter des thèmes téléchargeables. Ensuite, à vous de faire votre sauce en modifiant par exemple la forme des icônes ou le fond d’écran. Vous pourrez même choisir la transition entre deux écrans (moulin, cercle, transition douce, etc). Bref, Huawei nous sert une surcouche aux petits oignons qui a le mérite de bousculer l’expérience utilisateur sans toutefois en faire trop. Certes, certains préféreront rester sur Android stock, mais le constructeur chinois a au moins le mérite de proposer une surcouche qui apporte réellement quelque chose. Seul bémol, cette surcouche se fait au détriment de l’optimisation.

Car oui, la surcouche est lourde et le processeur maison HiSilicon Kirin 910T n’aide pas à rendre tout cela fluide. Si la navigation est agréable la plupart du temps, nous avons constaté de méchants ralentissements. Ces ralentissements interviennent souvent lors de téléchargements ou lorsque plusieurs applications sont lancées. Des ralentissements qui obligent à fermer les applications en cours ou à attendre que ça se passe. Un peu rageant.

Screenshot_2014-05-20-15-30-50

Bref, Huawei nous sert une excellente surcouche qui a le mérite d’apporter à l’expérience utilisateur. Seul regret ? Les ralentissements qui viennent ternir un peu le tout. Certes, vous n’en aurez pas constamment, mais ils seront assez fréquents pour vous agacer.

Pour le multimédia, nous n’avons pas grand-chose à redire sur le P7. Côté vidéo, le smartphone est capable de lire tous les formats et les vidéos en 1080p avec sous-titres fonctionnent à merveille. De même pour le lecteur audio signé Huawei, qui remplit son contrat sans briller. Bref, du très correct de ce côté-là.

Concernant les jeux, le processeur de Huawei ne fait pas de miracles mais s’en tire bien, tout de même. Rappelons que lors des tests de l’Ascend P6 et de l’Ascend Mate, nous avions constaté de sérieux problèmes avec beaucoup de jeux, les graphismes n’arrivant pas à s’afficher, rendant le tout injouable. Un problème de compatibilité avec le processeur HiSilicon. Bonne nouvelle : ce problème est réglé ! Ainsi, vous pourrez jouer à tous les gros jeux disponibles sur le Google Play sans vous brider.

Néanmoins, il ne faudra pas être trop exigeant. Si les jeux tournent, quelques soucis subsistent. Prenons l’un des plus beaux jeux du Google Play comme exemple : Dead Trigger 2. Avec les graphismes au maximum, vous subirez de méchantes baisses de framerate. Même chose sur Real Racing 3, sur lequel il faudra ajuster les graphismes. GTA ? La même. Le Huawei Ascend P7 n’est pas un foudre de guerre, non. Si vous souhaitez acheter un smartphone pour jouer, il faudra vous tourner vers la concurrence. Néanmoins, c’est une bonne machine d’appoint et il est tout à fait possible de profiter de gros jeux du moment.

Screenshot_2014-05-20-16-19-58

Sommaire du Test :

Continuez la lecture du Test
4 Utilisation, Android 4.4, Emotion UI, Jeux et Performances
Sommaire
  1. Introduction, Caractéristiques
  2. Autonomie, Benchmarks
  3. Design, Écran et son
  4. Utilisation, Android 4.4, Emotion UI, Jeux et Performances
  5. Photo, selfies, groufies©
  6. Conclusion et Galerie Photos