Test

Test : Loco Roco (PSP)

Par Anh Phan le

Enfin un jeu, un vrai pour la Sony PSP ! Ces derniers mois étaient vampirisés par la créativité des jeux sur Nintendo DS, Sony nous apporte donc un vent de fraà®cheur pour la PSP, parce que depuis Lumines, c’était surtout des conversions de jeux PS2 et c’était souvent inadapté à  une utilisation portable. Bref, voici Loco Roco, le jeu qui vous fera rejouer à  votre Sony PSP.

Sur la planète Loco Roco, les Loco Roco, de petites boules de couleurs, vivaient en paix et en harmonie au rythme de leurs chants jusqu’au jour o๠des envahisseurs ont décidé de bouleverser tout ce petit monde. Mais certains Loco Roco ne l’entendent pas de cette oreille et comptent bien éradiquer ces envahisseurs. Le seul hic, c’est que les Loco Roco adorent manger des fruits si bien qu’ils doublent de volume à  chaque fruit et il va falloir faire avec.

Le principe est simple, il va vous falloir mener votre Loco Roco d’un point A à  un point B dans un environnement tout en couleur et en 2D. Vous ne dirigez pas le Loco Roco mais influencez sur l’environnement avec les touches L et R. En effet, si vous appuyez sur L, le décor va pencher vers la gauche et le Loco Roco va rouler vers la gauche, de même en appuyant sur R, le décor va pencher vers la droite et le Loco Roco va rouler vers la droite. Evidemment, certains obstables vont vous freiner ou vous arrêter, pour cela, il vous reste le saut de Loco Roco en appuyant simultanément sur L et R. De plus, en fonction du décor (boue, glace, herbe, estomac, …), le Loco Roco roulera ou glissera plus ou moins vite. De même, à  force de manger des fruits, certains obstacles vous empêcheront de continuer, et il vous faudra diviser votre glouton de Loco Roco en plusieurs minis Loco Roco en appuyant sur le bouton Rond. Une fois l’obstacle passé, vous pourrez toujours réunir vos minis Loco Roco en maintenant le Rond. De plus quand un envahisseur va essayer de vous manger afin de réduire votre poid, il vous faudra faire sauter le Loco Roco sur l’envahisseur pour le détruire. Dans le cas o๠vous ne posséderiez plus de fruit, vous mourrez.

A cà´té de votre objectif principal de finir le niveau, vous pourrez essayer de trouver les passages secrets à  foison pour y trouver les 20 fruits par niveau, les objets pour la création de niveau, ou encore les quelques habitants qui sont perdus. Plusieurs types de Loco Roco ponctueront votre aventure en commenà§ant par un Loco Roco jaune et finir par d’autres Loco Roco d’autres couleurs comme le rose, le vert ou encore le noir. Evidemment, chaque couleur possède sa personnalité et donc possède un chant différent.

Oui oui, à  cà´té d’une jouabilité simple mais accrocheur, il va vous falloir parfois jouer d’une grande dextérité pour tout trouver dans le niveau. L’autre intérêt de Loco Roco réside dans sa bande son formidable qui vous entraà®ne tout au long des niveaux et en rythme s’il vous plaà®t, si bien que vous ne pouvez qu’être de bonne humeur. Ce n’est pas la quarantaine de niveaux, l’éditeur et les quelques mini-jeux qui vont vous garder scotcher mais uniquement son principe et sa fraà®cheur, un peu comme Tetris, on aime à  y revenir, ne serait-ce que pour terminer parfaitement un niveau.

Le seul défaut que je vois dans ce jeu concerne avant tout le hardware de la PSP, en effet, à  terme, je ne sais pas pour vous mais mes boutons L et R se bloquent parfois ce qui peut être énervant et surtout, le bouton de mise sous tension est très mal placé, si bien qu’on a tendance à  éteindre accidentellement la console !

Graphismes : Des graphismes tout en 2D et très colorés marquant une originalité dans la conception.

Animation : Le jeu bouge très bien et sans accroc avec une fluidité exemplaire.

Jouabilité : Aux petits oignons et pour une fois qu’on n’utilise pas la croix directionnelle.

Durée de vie : Syndrà´me du “Allez, encore une petite partie”.

Son : Pour peu qu’on soit open, c’est magnifique pour les oreilles.

Conclusion : Voici donc le jeu qui vous fera rejouer à  votre PSP, avec un gameplay ravageur et des musiques entraà®nantes à  souhait, vous passerez de grands moments grà¢ce à  l’originalité du titre. On aime ou on n’aime pas mais à§a ne laisse pas indifférent. Comme quoi, avec un peu d’effort, on peu avoir un jeu addictif sur PSP et sans forcément utiliser de la 3D à  gogo !

Note : 8,5/10

Enfin un jeu, un vrai pour la Sony PSP ! Ces derniers mois étaient vampirisés par la créativité des jeux sur Nintendo DS, Sony nous apporte donc un vent de fraà®cheur pour la PSP, parce que depuis Lumines, c’était surtout des conversions de jeux PS2 et c’était souvent inadapté à  une utilisation portable. Bref, voici Loco Roco, le jeu qui vous fera rejouer à  votre Sony PSP.

Sur la planète Loco Roco, les Loco Roco, de petites boules de couleurs, vivaient en paix et en harmonie au rythme de leurs chants jusqu’au jour o๠des envahisseurs ont décidé de bouleverser tout ce petit monde. Mais certains Loco Roco ne l’entendent pas de cette oreille et comptent bien éradiquer ces envahisseurs. Le seul hic, c’est que les Loco Roco adorent manger des fruits si bien qu’ils doublent de volume à  chaque fruit et il va falloir faire avec.

Le principe est simple, il va vous falloir mener votre Loco Roco d’un point A à  un point B dans un environnement tout en couleur et en 2D. Vous ne dirigez pas le Loco Roco mais influencez sur l’environnement avec les touches L et R. En effet, si vous appuyez sur L, le décor va pencher vers la gauche et le Loco Roco va rouler vers la gauche, de même en appuyant sur R, le décor va pencher vers la droite et le Loco Roco va rouler vers la droite. Evidemment, certains obstables vont vous freiner ou vous arrêter, pour cela, il vous reste le saut de Loco Roco en appuyant simultanément sur L et R. De plus, en fonction du décor (boue, glace, herbe, estomac, …), le Loco Roco roulera ou glissera plus ou moins vite. De même, à  force de manger des fruits, certains obstacles vous empêcheront de continuer, et il vous faudra diviser votre glouton de Loco Roco en plusieurs minis Loco Roco en appuyant sur le bouton Rond. Une fois l’obstacle passé, vous pourrez toujours réunir vos minis Loco Roco en maintenant le Rond. De plus quand un envahisseur va essayer de vous manger afin de réduire votre poid, il vous faudra faire sauter le Loco Roco sur l’envahisseur pour le détruire. Dans le cas o๠vous ne posséderiez plus de fruit, vous mourrez.

A cà´té de votre objectif principal de finir le niveau, vous pourrez essayer de trouver les passages secrets à  foison pour y trouver les 20 fruits par niveau, les objets pour la création de niveau, ou encore les quelques habitants qui sont perdus. Plusieurs types de Loco Roco ponctueront votre aventure en commenà§ant par un Loco Roco jaune et finir par d’autres Loco Roco d’autres couleurs comme le rose, le vert ou encore le noir. Evidemment, chaque couleur possède sa personnalité et donc possède un chant différent.

Oui oui, à  cà´té d’une jouabilité simple mais accrocheur, il va vous falloir parfois jouer d’une grande dextérité pour tout trouver dans le niveau. L’autre intérêt de Loco Roco réside dans sa bande son formidable qui vous entraà®ne tout au long des niveaux et en rythme s’il vous plaà®t, si bien que vous ne pouvez qu’être de bonne humeur. Ce n’est pas la quarantaine de niveaux, l’éditeur et les quelques mini-jeux qui vont vous garder scotcher mais uniquement son principe et sa fraà®cheur, un peu comme Tetris, on aime à  y revenir, ne serait-ce que pour terminer parfaitement un niveau.

Le seul défaut que je vois dans ce jeu concerne avant tout le hardware de la PSP, en effet, à  terme, je ne sais pas pour vous mais mes boutons L et R se bloquent parfois ce qui peut être énervant et surtout, le bouton de mise sous tension est très mal placé, si bien qu’on a tendance à  éteindre accidentellement la console !

Graphismes : Des graphismes tout en 2D et très colorés marquant une originalité dans la conception.

Animation : Le jeu bouge très bien et sans accroc avec une fluidité exemplaire.

Jouabilité : Aux petits oignons et pour une fois qu’on n’utilise pas la croix directionnelle.

Durée de vie : Syndrà´me du “Allez, encore une petite partie”.

Son : Pour peu qu’on soit open, c’est magnifique pour les oreilles.

Conclusion : Voici donc le jeu qui vous fera rejouer à  votre PSP, avec un gameplay ravageur et des musiques entraà®nantes à  souhait, vous passerez de grands moments grà¢ce à  l’originalité du titre. On aime ou on n’aime pas mais à§a ne laisse pas indifférent. Comme quoi, avec un peu d’effort, on peu avoir un jeu addictif sur PSP et sans forcément utiliser de la 3D à  gogo !

Note : 8,5/10